Printer Friendly

Valorisation des dechets industriels: quand la contrainte est transformee en ressource.

En pleine expansion dans notre pays, l'activitAaAaAeA@ industrielle est gAaAaAeA@nAaAaAeA@r de croissance, de richesse, d'emploi..., mais aussi de montagnes de dAaAaAeA@chets polluants, parfois trAaAaAeA?s dangereux, dAaAaAeA@versAaAaAeA@s pAaAaAeA le- les cours d'eau, dans des dAaAaAeA@charges non contrAaAaAeA lAaAaAeA@es ou AaAaAeA mAaAaAeA

S'il est vrai que le progrAaAaAeA?s AaAaAeA@conomique a inAaAaAeA@vitablement une f environnementale, il n'en demeure pas moins qu'avec un peu de bonne volontAaAaAeA@, de mAaAaAeA@thode et d'innovation, cette facture peut AaAaAeA tre sensib allAaAaAeA@gAaAaAeA@e, pour le bien de notre environnement, de nos concitoyen de notre AaAaAeA@conomie elle-mAaAaAe

La [beaucoup moins que]formule magique[beaucoup plus grand que] pour y arriver s'appelle[beaucoup moins que]la valorisation des dAaAaAeA@chets[beauco plus grand que] et elle a un double bAaAaAeA@nAaAaAeA@fice, environnemental et AaAaAeA@cono GrAaAaAeAcce AaAaAeA ce procAaAaAeA@dAaAaAeA@ qui a de plus en plus le vent en poupe, le des usines polluants, malodorants et parfois trAaAaAeA?s dangereux, perAaAa comme un fardeau, deviennent une manne prAaAaAeA@cieuse pour leurs producteu ou pour les personnes qui les prennent en charge.

Moteurs d'automobiles, batteries de tAaAaAeA@lAaAaAeA@phones, ferraille, verre, plasti papier-carton, huiles industrielles...tout y passe, tout est valorisable et tout peut s'offrir une seconde vie sous forme d'un nouveau produit destinAaAaAeA@ AaAaAeA un nouvel us

Il s'agit d'une activitAaAaAeA@ d'avenir qui permettra de favoriser la transiti vers l'AaAaAeA@conomie verte, dont le Maroc a fait un choix stratAaAaAeA@gique. enjeux et les bAaAaAeA@nAaAaAeA@fices sont AaAaAeA@normes, AaAaAeA en juger par les ch 1,5 million de tonnes de dAaAaAeA@chets AaAaAeA@jectAaAaAeA@s par le systAaAaAeA?me in par an, dont 256.000 tonnes rAaAaAeA@pertoriAaAaAeA@s danger

C'est dire qu'AaAaAeA cAaAaAeA tAaAaAeA@ de ses bienfaits AaAaAeA@cologiques indAaAaAeA@niables, le de recyclage et de valorisation peut donner lieu AaAaAeA un business juteu crAaAaAeA@ateur d'une forte valeur ajoutAaAaAeA@e et d'emploi, AaAaAeA condition de inventer des solutions novatrices pour les contraintes qui se posent dans ce domaine.

Le premier obstacle AaAaAeA vaincre n'est autre que la rAaAaAeA@ticence et l'indiffAaAaAe des entreprises qui continuent de percevoir le dAaAaAeA@chet comme une char et sa gestion comme une dAaAaAeA@pense inutil

Ce manque d'intAaAaAeA@rAaAaAeA t est l'origine de l'inaboutissement de nombre d'initiat prises par le secteur privAaAaAeA@, telles que la Bourse des dAaAaAeA@chets, un pr pionnier initiAaAaAeA@ par la Commission dAaAaAeA@veloppement durable de la ConfAaAaAeA@dAaAa gAaAaAeA@nAaAaAeA@rale des entreprises du Maroc (CGEM) et mis en place par le Ce marocain de production propre (CMPP), sous forme d'une plateforme de vente en ligne de dAaAaAeA@chets-ressources rAaAaAeA@utilisables entre industr et repreneurs intAaAaAeA@ressAaAaAeA@s, qui est restAaAaAeA@ AaAaAeA l'AaAaAeA@tat emb

Le mAaAaAeA me sort triste a AaAaAeA@tAaAaAeA@ rencontrAaAaAeA@ par la charte environn AaAaAeA@laborAaAaAeA@e en juin 2016 par Izdihar, l'association de la zone industri de Sidi Bernoussi en pAaAaAeA@riphAaAaAeA@rie de Casablanca, qui n'a AaAaAeA@tAaAaAeA@ sig par une vingtaine d'entreprises sur un total de 500 ciblAaAaAeA@e

Un deuxiAaAaAeA?me bAaAaAeA@mol se rapporte AaAaAeA la prAaAaAeA@dominance du secteur qui se taille prAaAaAeA?s de 90% de l'activitAaAaAeA@ de collecte et de traite des rejets industriels. En effet, sur les 256.000 tonnes de dAaAaAeA@che dangereux produits chaque annAaAaAeA@e au Maroc, seules 21.000 tonnes so aujourd'hui prises en charge dans le circuit formel, soit moins de 10% du volume global.

Autant dire que la crAaAaAeA@ation d'une synergie publique-privAaAaAeA@e autou la gestion et la valorisation des dAaAaAeA@chets industriels demeure insuffisan pour atteindre les objectifs escomptAaAaAeA@s. Il faudrait surtout cibl le secteur informel qui est la cheville ouvriAaAaAeA?re de ce processus, c milliers de mAaAaAeA@nages qui font de la collecte, du traitement, du recycla et de la revente des dAaAaAeA@chets leur gagne-pai

Les autoritAaAaAeA@s publiques et la sociAaAaAeA@tAaAaAeA@ civile devraient trouv mAaAaAeA@canismes pour les intAaAaAeA@grer dans cette nouvelle dynamique et les d des moyens techniques et logistiques nAaAaAeA@cessaires. Et avant tout le dAaAaAeA@montrer, ainsi qu'AaAaAeA tous ceux qui en doutent encore, qu'on peut ga et faire de bonnes affaires avec l'environnement!

Managem, un champion de la valorisation des dAaAaAeA@che

Jadis totalement absente de la liste des prioritAaAaAeA@s des entreprise la valorisation des dAaAaAeA@chets commence petit AaAaAeA petit AaAaAeA entrer da moeurs. Telle une boule de neige, les initiatives dans ce sens s'accumulent et si elles ne forment qu'une goutte dans un ocAaAaAeA@an de dAaAaAeA@fis, e ont le mAaAaAeA@rite de montrer que [beaucoup moins que]c'est possible[beauco plus grand que] et de crAaAaAeA@er un effet d'AaAaAeA@mulat

L'expAaAaAeA@rience conduite par le groupe minier Managem fait cas d'AaAaAeA@ AaAaAeA l'AaAaAeA@chelle nationale. GrAaAaAeAcce AaAaAeA ses investissements dans la r et dAaAaAeA@veloppement, Managem a pu valoriser des rejets cumulAaAaAeA@s de 1928 de ses mines de cobalt. La filiale miniAaAaAeA?re de la SNI a rAaAaAeA@ AaAaAeA dAaAaAeA@velopper un procAaAaAeA@dAaAaAeA@ industriel permettant de produire annu 500 tonnes de cobalt mAaAaAeA@ta

Le groupe a pu traiter ses effluents liquides de l'ensemble des unitAaAaAe hydro-mAaAaAeA@tallurgiques, pour produire du sulfate de sodium et recycl l'AaAaAeA@quivalent de 500 m3/j d'eau. Du coup, plus du tiers de sa producti de cobalt est issu de la valorisation de ses rejets.

Sur un autre crAaAaAeA@neau, le groupe a mis en place, en 2010, un ateli [beaucoup moins que]Green Chip[beaucoup plus grand que] pour former des jeunes dAaAaAeA@scolarisAaAaAeA@s au processus de dAaAaAeA@mantAaAaAeA?lement et de tr des dAaAaAeA@chets AaAaAeA@lectriques et AaAaAeA@lectroniques, dans le cadre d'une conv de partenariat conclue avec l'association Al Jisr, le ministAaAaAeA?re l'Education nationale et le ministAaAaAeA?re de l'Emploi et de la formati professionnelle.

Les rAaAaAeA@sultats sont impressionnants : 65 jeunes sont formAaAaAeA@s chaque an AaAaAeA un diplAaAaAeA me de technicien en maintenance informatique et bAaAaAeA@nAaAaAe d'un accompagnement pour la crAaAaAeA@ation de leur micro-entreprise, et 7.0 ordinateurs sont revalorisAaAaAeA@s et remis gracieusement AaAaAeA des AaAaAeA@coles pub rurales.

Meriem Rkiouak (MAP)

L'article Valorisation des dAaAaAeA@chets industriels: quand la contrain est
COPYRIGHT 2017 SyndiGate Media Inc.
No portion of this article can be reproduced without the express written permission from the copyright holder.
Copyright 2017 Gale, Cengage Learning. All rights reserved.

Article Details
Printer friendly Cite/link Email Feedback
Publication:Al Bayane (Al Dar Al Bayda', Morocco)
Date:Nov 2, 2017
Words:1029
Previous Article:Bien-etre au travail : la dure realite!
Next Article:Rabbin David Menahem: [beaucoup moins que]Je suis fascine par la musique andalouse[beaucoup plus grand que].

Terms of use | Privacy policy | Copyright © 2018 Farlex, Inc. | Feedback | For webmasters