Printer Friendly

VOX POPULI Voyage en Palestine 2.

Rachel Bizien Le Jourdain Durant les fE[logical not]tes de NoE1/2l, ma famille est venue sE[umlaut]journer Ea Amman. Ce fut l'occasion tant espE[umlaut]rE[umlaut]e d'assouvir un vieux rE[logical not]ve: celui de nous rendre ensemble dans les villes lE[umlaut]gendaires de JE[umlaut]rusalem et BethlE[umlaut]em, plutE[sup.3]t de bon augure en cette pE[umlaut]riode de l'annE[umlaut]e! Le 31 dE[umlaut]cembre aux aurores, nous voilEa donc en partance pour le pont "Allenby", poste frontiE re situE[umlaut] aux bords de la mer Morte, qui accueille Ea la fois Palestiniens de Cisjordanie et E[umlaut]trangers polymorphes. L'arrivE[umlaut]e cE[sup.3]tE[umlaut] israE[umlaut]lien sonne l'heure des rE[umlaut]jouissances: des visages graves et antipathiques sont chargE[umlaut]s de nous dE[umlaut]livrer les visas de sE[umlaut]jour. Trois membres de la famille se verront dE[umlaut]livrer un visa de trois mois. Seuls, mon pE re et moi, devons nous rE[umlaut]soudre Ea attendre, pour simple "contrE[sup.3]le de sE[umlaut]curitE[umlaut]" nous dit-on. AprE s avoir pris notre mal en patience durant presque deux heures, la "sentence" tombe: nous ne pourrons sE[umlaut]journer qu'une semaine en IsraE1/2l, pas un jour de plus! Il faut dire que mon pE re avait cachE[umlaut] des timbres dE[umlaut]diE[umlaut]s Ea la Palestine dans la poche arriE re de son pantalon (je prE[umlaut]cise qu'il est artiste-peintre).Quant Ea moi, j'ai un dossier qui commence Ea E[logical not]tre bien fourni: un voyage en Cisjordanie en juin dernier accompagnE[umlaut]e d'un Palestinien qui, de surcroEt, se trouve E[logical not]tre celui avec qui je partage ma vie. Nous avions alors pu savourer tout un panel de questions: Comment vous E[logical not]tes-vous rencontrE[umlaut]s? Par l'intermE[umlaut]diaire de qui? Quelle est la nature de votre relation? Depuis quand E[logical not]tes-vous ensemble? (je pensais que ce genre de situations n'existait que dans les films!). Toutes nos rE[umlaut]ponses avaient alors E[umlaut]tE[umlaut] notE[umlaut]es noir sur blanc par une jeune fille consciencieuse en habit militaire. Bref, cette fois, on me demande pE[logical not]le-mE[logical not]le : si j'ai un nouveau passeport (en plus du franE*ais), le prE[umlaut]nom de mon grand-pE re breton, d'E[umlaut]crire deux fois mes coordonnE[umlaut]es sur un bout de papierC* Nous demandons que notre visa soit tamponnE[umlaut] sur une feuille volante. Sans explications et malgrE[umlaut] nos questions rE[umlaut]pE[umlaut]tE[umlaut]es, on nous lance laconiquement qu'"il y a de nouvelles rE glementations!" ("new rules"). Nos passeports sont donc agrE[umlaut]mentE[umlaut]s du visa israE[umlaut]lien, ce qui limitera nos dE[umlaut]placements dans la rE[umlaut]gion.DerniE re question avant de passer le pont : "Avez-vous des armes ou quelque chose ressemblant Ea une arme dans vos sacs?". Nos sacs ont dE[umlaut]jEa E[umlaut]tE[umlaut] maintes fois vE[umlaut]rifiE[umlaut]s et fouillE[umlaut]s par les machines les plus sophistiquE[umlaut]es. PrE[umlaut]cisons que seuls mon pE re et moi hE[umlaut]ritons de cette question. Manifestement nous ne sommes pas les bienvenus et nous ne savons pas pourquoi. Nous essayons de comprendre ce qui pourrait justifier la diffE[umlaut]rence de traitement entre nous cinq. Quoi qu'il en soit, nous dE[umlaut]cidons d'E[umlaut]vacuer au plus vite cet endroit dE[umlaut]testable.JE[umlaut]rusalem, ville de toutes les religions, est relativement calme au 31 dE[umlaut]cembre. Seuls, Ea minuit, du haut de la terrasse d'un hE[sup.3]tel situE[umlaut] au coeur de la vieille ville, nous assistons aux feux d'artifice plutE[sup.3]t fades qui E[umlaut]clatent E*a et lEa, au son des "happy new year" s'E[umlaut]chappant des maisons. Puis, mon frE re et moi partons Ea la sauvette pour nous perdre dans les rues du souk mais ne croisons que quelques soldats en patrouille. Ambiance morose.Le lendemain, destination BethlE[umlaut]em. Un tout nouveau check-point, tout moderne, vient d'E[logical not]tre construit. Il sent le neuf. Le mur est lEa, dE[umlaut]bordant de graffitis et de messages contre l'occupation (peut-E[logical not]tre finira-t-il par s'E[umlaut]crouler sous leur poid?). Nous sommes assaillis de "Ahlan Wa Sahlan" (bienvenus) et il suffit de formuler quelques mots en arabe pour qu'un immense sourire se fige sur le visage de nos interlocuteurs.Nous marchons un long moment dans la ville. Ce qui surprend au premier coup d'oeil, c'est l'activitE[umlaut] grouillante et commerE*ante des rues, la vision des colonies hauts perchE[umlaut]es alentours et les nombreux posters de martyrs. Les diffE[umlaut]rences de niveau de vie entre IsraE1/2l et la Palestine sont flagrantes. La Palestine restera-t-elle l'E[umlaut]ternelle campagne d'IsraE1/2l comme le dit si bien Mourid Barghouti dans son livre "J'ai vu Ramallah"? Au cours de notre balade nocturne, une dizaine de voitures nous surprennent en dE[umlaut]boulant Ea toute allure pour finir leur course effrE[umlaut]nE[umlaut]e place de l'E[umlaut]glise de la NativitE[umlaut]. Des Palestiniens armE[umlaut]s, keffiehs vissE[umlaut]s sur le crEone, tirent des coups de feu en l'airC* Non, non! Rassurez-vous, pas de quoi s'affoler! C'est le 1er janvier, et en ce jour, il est de coutume de fE[logical not]ter la naissance du Fatah. C'est tout! Puis, c'est la ville de Ramallah qui nous accueille. Nous tenons Ea visiter la "Moqata" qui abrite la prE[umlaut]sidence de l'AutoritE[umlaut] Palestinienne. Rien Ea signaler, la ville est calme. Pourtant, deux jours plus tard, dernier jour de l'aE[macron]d, des tanks israE[umlaut]liens entreront dans la ville et dans un tohu bohu incomprE[umlaut]hensible, une vingtaine de Palestiniens trouveront la mort.La derniE re et ultime E[umlaut]tape de notre voyage en Palestine est Kufr laqef, petit village de 1000 habitants oE rE gne une sE[umlaut]rE[umlaut]nite E[umlaut]tonnante. Des enfants jouent, crient, rient, font du vE[umlaut]lo, suivent des troupeaux de moutons, courent dans les oliveraiesC* Pratiquement que des jeunes et pas un ancE[logical not]tre Ea l'horizon. Cependant, cette explosion de vie sera vite ternie. Non loin de lEa, on aperE*oit le tracE[umlaut] qui servira Ea construire le mur. L'entrE[umlaut]e du village de Kufr Laqef sera fermE[umlaut]e et la route rapide ne pourra plus E[logical not]tre empruntE[umlaut]e par les Palestiniens. Ne leur restera qu'une petite route de terre et de pierres pour accE[umlaut]der aux autres villages et villes principales comme Naplouse ou Ramallah. La chose la plus choquante reste celle-ci: Ea la demande de certaines mairies, comme celle de Kufr Laqef, la "German Investment bank" a financE[umlaut] au travers d'un programme de l'UNDP (United Nations Development Programme) des rE[umlaut]serves d'eau, hautes de plusieurs mE tres, dans les villages. En effet, ceux-ci sont approvisionnE[umlaut]s en eau par les colonies avoisinantes. Ainsi, pour moultes raisons, l'eau est souvent coupE[umlaut]e et sa pression trE s faible. Ces derniers jours, des soldats sont entrE[umlaut]s dans le village pour annoncer que cette rE[umlaut]serve E[umlaut]tait trop E[umlaut]levE[umlaut]e et que pour assurer la sE[umlaut]curitE[umlaut] des colonies, il servirait de mirador. Les habitants s'en mordent les doigts. Un projet qui devait E[logical not]tre utile va peut-E[logical not]tre devenir leur pire cauchemar. Des soldats feront-ils dE[umlaut]sormais la sentinelle dans le village? De mon cE[sup.3]tE[umlaut], j'apprE[umlaut]hende un retour au village de Kufr Laqef, quel visage aura-t-il la prochaine fois? A*VOX POPULI Voyage en Palestine 2

2003 Jordan Press & publishing Co. All rights reserved.

Provided by Syndigate.info an Albawaba.com company
COPYRIGHT 2007 Al Bawaba (Middle East) Ltd.
No portion of this article can be reproduced without the express written permission from the copyright holder.
Copyright 2007 Gale, Cengage Learning. All rights reserved.

Article Details
Printer friendly Cite/link Email Feedback
Publication:The Star (Amman, Jordan)
Date:Jan 29, 2007
Words:1348
Previous Article:CINEMA : "Regard sur le cinE[umlaut]ma franE*ais" continue!
Next Article:NUTRITIONPetit dE[umlaut]jeuner: osez la variE[umlaut]tE[umlaut].

Terms of use | Privacy policy | Copyright © 2021 Farlex, Inc. | Feedback | For webmasters |