Printer Friendly

Une declaration du president de la MGPAP : La saisie des biens de la Mutuelle, [beaucoup moins que]un Tsunami qui va tout detruire[beaucoup plus grand que].

Le president du Conseil d'Administration de la Mutuelle generale des Administrations publiques ((MGPAP), Abdelmoumni Abdelmoula, a qualifie, vendredi, dans une declaration a Al Bayane, la decision de justice de saisie des biens de la Mutuelle de "Tsumani et de foudre "qui vont "tout detruire". Condamnee a rendre a la Caisse des organismes de prevoyance sociale (CNOPS) la somme de 1,2 milliard de centimes, la MGPAP, risque en effet, selon les observateurs, de declarer faillite et de mettre la cle sous le paillasson.

Selon le president de la MGPAP, ce sont les adherents et les beneficiaires de ses services qui seront les plus grands perdants dont des malades chroniques (coeur, cancer, diabete), des orphelins, des ayants-droit, etc...).

La MGPAP compte en effet quelque 200.000 adherents et ayants-droit relevant de 2600 etablissements publics, a affirme le president, selon lequel c'est l'ex patron de la Mutuelle, qui purge actuellement une peine d'emprisonnement, qui est responsable de ces detournements et non pas l'actuelle presidence et encore moins les adherents.

Un huissier avait en effet notifie, mardi, a la presidence de la MGPAP, la decision de la Cour d'appel de Rabat (Annexe de Rabat) de rendre a la CNOPS la somme de 1,2 milliard de centimes, faute de quoi il allait proceder des vendredi a la saisie de ses biens mobiliers surtout incorporels (comptes bancaires).

L'affaire date du temps de l'ancienne equipe dirigeante de la Mutuelle dont les membres ont ete recemment condamnes notamment pour dilapidation de fonds (117 milliards de centimes), abus de pouvoir, blanchissement d'argent, mauvaise gestion et abus de confiance.

Mohamed El Farraa, ex patron de la MGPAP a ecope de cinq ans de prison ferme assortis d'une amende de 10.000 DH pour dilapidation de deniers publics et a la saisie de ses biens.

D'autres accuses ont ete condamnes, alors que d'autres ont ete tout simplement acquittes.

Concernant les dommages et interets, la Cour avait condamne les coupables a verser solidairement a la MGPAP, la somme d'un million de dirhams (1 MDH), une somme consideree, comme "derisoire" par des avocats de la partie civile voire "incompatible" avec la somme d'un milliard dix sept millions de dirhams (1,17 MMDH), dilapidee par les coupables.

Dans le cadre de cette derniere affaire pouvant condamner la MGPAP a fermer ses portes, la CNOPS accuse l'ancien president de la Mutuelle d'avoir retire de maniere unilaterale la somme de 1,2 milliard de centimes d'un compte commun, qui n'existe plus depuis l'entree en vigueur en 2005 de l'Assurance maladie obligatoire, pour regler une facture de l'association d'aide aux malades chroniques (AMASOM) dont il etait tresorier, laquelle association avait acquis un logiciel informatique, qui n'est utilise qu'a 6 pc.

Mohamed Al Faraa, qui etait president de la MGPAP et tresorier de l'AMASOM a ete "pris en flagrant delit", selon la CNOPS, qui precise qu'"on ne peut pas etre a la fois president de la mutuelle et haut responsable de l'AMASOM : c'est contraire a la loi et cela porte gravement atteinte aux droits des malades et aux deniers publics".

Partant de cette constatation, la CNOPS avait decide en 2008 de suspendre toute relation avec l'AMASOM et de poursuivre cette derniere en justice a la lumiere des graves irregularites et de violation flagrante de la loi commises au sein la MGPAP.

Mais, est ce que c'est a la Mutuelle, et donc a ses adherents, de payer aujourd'hui les frais des irregularites commises par l'ex patron El Ferraa, aujourd'hui sous les verrous?, s'interrogent les adherents.

Copyright Casanet 1999. All rights reserved.

Provided by Syndigate.info an Albawaba.com company
COPYRIGHT 2012 Al Bawaba (Middle East) Ltd.
No portion of this article can be reproduced without the express written permission from the copyright holder.
Copyright 2012 Gale, Cengage Learning. All rights reserved.

Article Details
Printer friendly Cite/link Email Feedback
Publication:Al Bayane (Al Dar Al Bayda', Morocco)
Date:May 13, 2012
Words:593
Previous Article:Province de Taroudant : Modernisation intrinseque et accompagnement novateur.
Next Article:Apres un passage chez les Conseillers : Le projet de loi de finances 2012 en deuxieme lecture chez les deputes.

Terms of use | Privacy policy | Copyright © 2019 Farlex, Inc. | Feedback | For webmasters