Printer Friendly

Une association denonce le paradoxe d'eau potable.

Elle rappelle qu'a l'occasion de la celebration de cet evenement, des millions de Camerounais n'ont toujours pas acces a l'eau potable.

Dans un communique, le Reseau des associations de consomateurs d'energie a attire l'attention du public sur le paradoxe que represente le Cameroun, en matiere d'acces a l'eau potable. Malgre les reformes structurelles intervenues dans le secteur et les promesses mirobolantes des pouvoirs publics de lendemains enchanteurs, le calvaire des consommateurs se poursuit allegrement. L'adoption et la publication le 27 decembre 2010 d'un Reglement du service affirme de distribution publique d'eau potable dans les centres urbains et periurbains, obtenu de haute lutte par les associations de consommateurs, n'a rien change a cette penible situation, peut-on lire en substance. L'association pointe du doigt une privatisation du secteur peu pertinente et une gestion catastrophique des ressources financieres disponibles. Nous rappelons que la privatisation de la SNEC (Societe Nationale des Eaux du Cameroun) a abouti le 31 decembre 2005 a la creation d'une societe de patrimoine a capitaux publics, la CAMWATER (Cameroon Water Utilities Corporation) et a la naissance d'une entite privee affirmee creee en 2008 chargee de l'exploitation, la CDE (Camerounaise Des Eaux), filiale du groupe marocain ONEP. En depit de la savante repartition des roles entre ces deux entites et les centaines de milliards de FCFA de fonds publics investis depuis quatre ans, l'eau reste rare et coute toujours plus chere au Cameroun.

Copyright Eltahir House 2012

Provided by Syndigate.info an Albawaba.com company
COPYRIGHT 2012 Al Bawaba (Middle East) Ltd.
No portion of this article can be reproduced without the express written permission from the copyright holder.
Copyright 2012 Gale, Cengage Learning. All rights reserved.

Article Details
Printer friendly Cite/link Email Feedback
Publication:Le Progres Egyptien (Cairo, Egypt)
Date:Mar 24, 2012
Words:244
Previous Article:Le meurtre d'un jeune Noir secoue les Etats-Unis.
Next Article:La Banque mondiale suspend ses aides au Mali.

Terms of use | Privacy policy | Copyright © 2019 Farlex, Inc. | Feedback | For webmasters