Printer Friendly

Un delice pour les tout-petits.

Parler du Ramadan c'est souvent faire implicitement reference aux adultes, aux personnes agees. Bref, aux personnes capables de supporter une privation d'eau et de nourriture pour une longue duree, aux jeunes filles et garcons parvenus a l'age de jeuner selon les prescriptions coraniques. Mais, le Ramadan, vecu par les tout petits est tout autre.

C'est un moment de rejouissance, de retrouvailles entre amis, surtout que cette periode coincide avec l'arret des programmes scolaires. Un moment oE l'accent des plus grands est mis sur le cote spirituel de l'evenement, donnant plus de latitude aux petits anges.

A quelques heures du f'tour, des enfants gambadent ca et la. Des cris stridents se font entendre. Dans certaines residences de Casablanca, des groupuscules d'enfants se forment oE la joie est au rendez-vous, sous des discussions chaudes et railleries entre enfants attendant impatiemment l'appel du Muezzin qui dispersera les petits camarades. Ils le savent, les plus grands le leur ont surement fait comprendre, mais ils vivent cette periode a leur maniere, sans contraintes et regles. Alors que dans leurs maisons, peres, meres et freres et soeurs aEnes jeunent, prient et preparent hativement la rupture d'une longue journee d'abstinence, des enfants, pour la plupart moins de dix ans, se constituent en equipes et jouent joyeusement au football.

Un moment privilegie pour ces etres parfois inconscients et insouciants des principes religieux. L'instant de retrouvailles entre les membres de la famille n'est que pour leur bonheur. Le dereglement de l'horloge lie au Ramadan arrangeant les choses, ils se transforment en de vrais animateurs de soirees, par leurs cris, leurs amusements, donnant une toute autre ambiance a ce moment de devotion. Pour les familles oE les parents sont constamment absents du fait des contraintes professionnelles, le Ramadan est un ouf de soulagement pour leur progeniture. Choyes de bons repas copieux prepares par leurs mamans pour la rupture du jeune, quoi de mieux ! C'est le bonheur aux cotes de leurs etres chers. Dans les bras de papa et maman ou a leurs cotes, on peut les voir profiter de la fragrance de l'air du soir, a la place des nations-unies ou dans les parcs d'attraction. Des ballades et promenades qui viennent souder davantage leurs liens avec leurs parents. C'est le paradis ! Et voici que l'insouciance de l'enfance peut transformer une periode d'abstinence parfois rude chez les adultes et aines en un vrai delice a croquer a coeur joyeux pour les tout petits qui sans aucun doute, contaminent leur bonheur aux plus grands.

Copyright Casanet 2014. All rights reserved. Provided by SyndiGate Media Inc. ( Syndigate.info ).
COPYRIGHT 2014 SyndiGate Media Inc.
No portion of this article can be reproduced without the express written permission from the copyright holder.
Copyright 2014 Gale, Cengage Learning. All rights reserved.

 
Article Details
Printer friendly Cite/link Email Feedback
Publication:Al Bayane (Al Dar Al Bayda', Morocco)
Date:Jul 3, 2014
Words:425
Previous Article:Marocains d'Espagne : contraintes et reussite de l'integration.
Next Article:[beaucoup moins que]Pour collaborer avec un artiste il faut le connaEtre artistiquement et humainement [beaucoup plus grand que].

Terms of use | Privacy policy | Copyright © 2018 Farlex, Inc. | Feedback | For webmasters