Printer Friendly

Tunisie : Reponses vaseuses et langue de bois a propos du Port financier de GFH.

Ce n'est plus [beaucoup moins que]Tunisia Financial Harbour[beaucoup plus grand que], initialement concu [beaucoup moins que]avec l'ambition de devenir le hub financier ouvrant surl'Afrique, positionne au coeur de la Mediterranee et offrant d'excellentes connexions de transport (Aa) et proposera un acces aux competences humaines, des opportunites d'investissement des marches internationaux vers l'Afrique et inversement[beaucoup plus grand que]. C'est desormais, a en croire le titre de CEO (PDG) octroye par le promoteur GFH a Lotfi Ezzar, le [beaucoup moins que]Tunis Bay Project Company[beaucoup plus grand que]. Manifestement, un simple mais gigantesque projet immobilier. L'infrastructure externe, financee par l'Etat tunisien, ne servirait plus a relier un hub financier pour la Tunisie, mais des villas de tres haut standing, a vendre aux etrangers, mais aussi aux Tunisiens. Des videos circulent actuellement sur les reseaux sociaux appelant les Tunisiens a y investir. C'est ainsi que ce qui devait apporter des fonds etrangers a la Tunisie, pourrait tres bien, par le biais de la technique de vente sur plan, se transformer en projet finance par les Tunisiens. Sur tout cela, nous avons envoye nos questions au CEO de GFH, Hisham Alrayes, dont les services de communication ont repondu, mais au nom de Lotfi Zar, la personne chargee en Tunisie du meme projet. Les reponses etaient vaseuses. Presqu'en langue de bois. Interview:

En Tunisie, des informations font etat de difficultes financieres de GFH, apres que l'ancien responsable de ces projets en Tunisie aurait detourne les fonds destines a ce projet. Les memes informations font etat d'un accord avec l'ancien fonctionnaire. Quelle est exactement et quelle est la realite des etats financiers de GFH (Gulf Finance House) ?

Nous n'avons pas de difficultes financieres et nous n'avons transfere aucun fonds alloue au projet du Port Financier en Tunisie a toute autre entite. Nous souhaitons preciser que les transferts d'investissements vers la Tunisie ont ete effectues par l'intermediaire de la Banque centrale de Tunisie, conformement a la legislation en vigueur.

Selon l'accord signe avec le gouvernement de l'ancien chef de l'Etat tunisien, il est interdit de financer les projets par les banques tunisiennes, mais uniquement par importation de devises. Selon ce meme accord, on vous demanderait, en dehors du prix du terrain, le versement d'un certain montant en devises a la Banque centrale de Tunisie, pour attester votre intention d'investir. Est-ce que cela a ete fait et, dans l'affirmative, a quelle date et a quel montant ?

La nature du projet d'investissement necessite un partenariat avec des investisseurs etrangers uniquement en monnaie locale. Ainsi, nous avons toujours ete desireux de prendre ceci en compte lors de la passation de contrats pour les composantes du projet. Cependant, les termes de confidentialite inclus dans ces contrats ne nous permettent pas de vous fournir de chiffres ou des dates.

Plus d'une decennie s'est ecoulee et le projet du port financier n'est toujours pas lance, malgre la promesse solennelle des plus hautes autorites de votre pays, lors de la reunion "Tunisie 2020". Quelle est la raison derriere ce retard important ?

Pour les raisons que vous connaissez, le projet a ete interrompu en 2011 et 2012, mais en coordination avec les differentes autorites tunisiennes, le travail a repris au niveau des infrastructures et pour d'autres composantes du projet.

Le port financier etait la composante essentielle de votre projet, alors qu'il semble desormais selon nos informations, que vous souhaitez commencer par la composante immobiliere. Les images et les videos de ce volet immobilier circulent deja sur les reseaux sociaux, sollicitant les acheteurs tunisiens et etrangers. Comment pouvez-vous vendre alors que la composante essentielle, le port financier, n'a meme pas ete lance et que vous n'avez pas encore investi et que les infrastructures extra-muros sont financees par l'Etat tunisien ?

Le port financier fait partie des elements de l'ensemble du projet et le calendrier de travail necessite l'achevement des travaux d'infrastructure dans une premiere etape et ensuite le reste des composantes du projet. Comme vous l'avez mentionne, l'Eetat tunisien a approuve le budget alloue aux installations du projet, y compris la route speciale du X 30. L'une des composantes du projet, qui est le parcours de golf, avance bien, ce qui permet la commercialisation des unites residentielles completees. Une telle procedure ne contrevient pas aux termes du contrat d'investissement des lors qu'il a ete ratifie et les licences (autorisations) legalement emises.

Un accord aurait ete conclu avec le groupe "Soroubat" pour demarrer l'equipement intramuros et etre paye, non en devises tel que stipule dans l'accord avec les autorites tunisiennes, mais en contrepartie d'une parcelle de terrain. Qu'en est-il exactement ?

Nos relations avec le groupe Soroubat ne se limitent pas a un accord de passation de marches, mais constituent un partenariat dans le developpement du terrain du projet.

Un accord similaire aurait egalement ete conclu avec le groupe Alliance de Samir Jiyab pour le volet Golf. Ce dernier devra egalement construire le Mall, alors que vous avez eu un contrat avec le groupe Loukil et qui vient d'annoncer un financement chinois pour ce projet. A qui le centre-ville reviendra-t-il et quel est l'accord avec [beaucoup moins que]Alliance[beaucoup plus grand que] ?

Notre relation avec M. Samir Jiyab et le groupe etranger participant avec lui est egalement une relation de partenariat qui a conduit au lancement des travaux du terrain de golf avec toutes ses composantes et nous esperons que ce partenariat continuera dans le reste des composantes du projet. Nous accueillons tous ceux qui souhaitent contribuer avec nous a l'achevement du reste des composantes du projet conformement au plan directeur et dans le cadre de l'accord d'investissement conclu avec l'Etat tunisien.

Des informations font etat en Tunisie, du desir de GFH de reviser l'accord d'investissement signe du temps de l'ancien President tunisien ZA Ben Ali. Qu'en est-il?

Nous n'avons signe aucun accord avec le president Ben Ali, mais notre relation est avec l'Etat tunisien et l'accord d'investissement a ete ratifie par la loi, et cet accord est en vigueur jusqu'a present. Nous respectons les engagements pris dans l'accord et nous n'avons aucune intention de les modifier. Nous sommes egalement en etroite collaboration avec le ministre du Developpement et de l'Investissement et le reste des autorites centrales et regionales afin d'assurer le succes de cet enorme projet et de le completer conformement aux normes internationales les plus elevees.

Copyright - AFRICAN MANAGER - 2017 - All Rights Reserved Provided by SyndiGate Media Inc. ( Syndigate.info ).
COPYRIGHT 2017 SyndiGate Media Inc.
No portion of this article can be reproduced without the express written permission from the copyright holder.
Copyright 2017 Gale, Cengage Learning. All rights reserved.

Article Details
Printer friendly Cite/link Email Feedback
Publication:African Manager (French)
Date:Aug 7, 2017
Words:1126
Previous Article:Tunisie-automobile : L'Algerien Sovac exportera ses modeles en Tunisie.
Next Article:La Bourse de Tunis debute la seance du lundi dans le vert.

Terms of use | Privacy policy | Copyright © 2019 Farlex, Inc. | Feedback | For webmasters