Printer Friendly

Tunisie : Le dernier coup de gueule d'Ayari qui s'en va, ecoeure, mais reconcilie avec Chahed !

On s'attendait, comme le fera remarquer un depute, a ce que le Gouverneur de la BCT s'illustre par son absence a la reunion de la commission des finances de l'ARP, consacree ce mercredi 14 fevrier 2018, a l'audition de la CTAF (Commission des Analyses Financieres) sur la question de l'inclusion de la Tunisie par l'Union Europeenne sur la liste des pays a haut risque en matiere de blanchiment d'argent et de financement du terrorisme. Entoure de la majorite des membres de la CTAF, Chedli Ayari enfile son costume de president de cette Commission, endosse la responsabilite de tout ce qu'elle a fait et se presente, presque serein a l'ARP.

C'est devant une salle comble qu'il cede d'abord la parole au SG de la CTAF, pour un [beaucoup moins que]bref[beaucoup plus grand que] apercu, pour les deputes de la commission presidee par Mongi Rahoui, banquier de son etat, sur le GAFI, la seule autorite que reconnait la BCT en matiere de lutte contre le blanchiment et la seule habilitee a delivrer un quelconque classement en matiere de respect des regles y afferant, selon le gouverneur Chedli Ayari. Ce dernier, s'est d'ailleurs, a deux reprises, demande ce [beaucoup moins que] que venait faire l'Union Europeenne (UE) dans cette affaire [beaucoup plus grand que]. Pour lui, cette derniere est une autre juridiction dont le gouvernement est le seul vis-a-vis, et non la BCT. Et Ayari de nier meme la competence de jugement de la situation de la Tunisie en matiere de lutte contre le blanchiment d'argent a l'Union Europeenne. [beaucoup moins que] Pour qu'elle le soit, il faudrait qu'elle vienne sur place en Tunisie [beaucoup plus grand que], a-t-il dit, ce qu'elle n'a pas fait. Et d'ajouter meme, comme pour degager la responsabilite de la BCT du classement de l'Union Europeenne, que [beaucoup moins que] Bruxelles s'est donnee plus de prerogatives qu'elle n'en a [beaucoup plus grand que]. L'appreciation est du domaine du GAFI et ce dernier a ameliore le classement de la Tunisie!

Le dossier a charge contre le gouvernement!

Chedli Ayari a demontre , copie des correspondances a l'appui et sur ecran du Data-Show, que la BCT a toujours tenu au courant le chef du gouvernement , a qui il revient la responsabilite de prendre les mesures, legislatives et reglementaires, pour l'application des recommandations du GAFI qui auraient pu la sortir completement de ce classement. On apprend ainsi que la BCT a emis entre 50 et 60 courriers, restes en majorite sans reponse de la part des services du chef du gouvernement. Il indique meme que [beaucoup moins que] le 3 novembre 2017, les mesures a prendre par chaque ministere, ont ete identifiees au cours d'une reunion avec le chef du gouvernement [beaucoup plus grand que]. Leur mise en application aurait pu eviter l'inscription dans la liste de l'Union Europeenne. Il n'en a ete manifestement rien.

Le QR (Question & Reponses) et la discussion avec les deputes, suite a cette demonstration, par le courrier, montrera une conscience collective de la commission des finances de l'ARP que le Gouverneur de la BCT est un simple bouc emissaire livre par le gouvernement a l'ARP, pour expliquer son limogeage avant terme et surtout, selon les deputes de l'opposition, d'Ennahdha et d'un depute de Nida Tounes. Selon eux, le but de cette manoeuvre est de cacher les defaillances du gouvernement dans la gestion de ce dossier de la liste des pays a haut risque en matiere de blanchiment d'argent et de financement du terrorisme. Gouvernement qui serait, selon la majorite des intervenants, le seul, sinon le co-responsable dans cette affaire.

Ils n'oublieront pas, comme l'a fait le president de la seance Mongi Rahoui, d'egratigner Chedli Ayari, sur sa politique monetaire et son impact sur la situation economique. Il finira pourtant par dire que la CTAF est [beaucoup moins que] un lanceur d'alerte et c'est au gouvernement de traiter les defaillances [beaucoup plus grand que], pour demontrer encore que le Gouverneur de la BCT n'est qu'un simple bouc emissaire!

Hannibal et le GAFI

On apprendra aussi, de la bouche de Lotfi Hachicha, SG de la CTAF, que le GAFI avait par exemple demande a la Tunisie de mentionner les ADM (Armes de destruction massive) dans la loi concernant la lutte contre le terrorisme et que cette mention avait ete retiree par l'ARP qui devra l'ajouter.

On apprend aussi, de la meme source, qui egrenait cette fois les efforts faits en Tunisie pour la lutte contre le blanchiment d'argent, qu'une operation de pistage des flux d'argent en cash transitant par la Tunisie, dite [beaucoup moins que]Operation Hannibal[beaucoup plus grand que], avait ete lancee pendant l'ete 2014 en cooperation avec la Grande-Bretagne , et qu'elle avait permis de deceler les failles du systeme tunisien de controle de ces flux, dont une petite partie restait en Tunisie. Il annoncera ainsi la prochaine mise en place d'une plateforme qui permettra une meilleure surveillance, a grande echelle et en temps reel, de tous les mouvements de transfert d'argent en cash a travers toutes les institutions, douane et banques comprises.

Analyste en chef, Chakib El Adib, donnera ensuite illustration des notes accordees a la Tunisie par le GAFI en matiere de conformite a ses recommandations et qui ont change, entre le 4 novembre 2017 et le 27 janvier 2018, le classement de la Tunisie, de juridiction a haut risque a juridiction sous surveillance. Un changement qui a ete rendu possible par le seul jugement pour crime de blanchiment d'argent rendu par la justice tunisienne. Ce qui reste trop peu, selon El Adib, pour ameliorer l'appreciation du GAFI des ameliorations faites par la Tunisie dans le ratio de l'efficience des mesures prises. Une efficience, dont la responsabilite revient a la justice et a la police.

L'affaire [beaucoup moins que]Marhama[beaucoup plus grand que] et le dossier de la BTE

Longuement, l'elue de l'ARP Leila Chettaoui parlera a titre d'exemple, de l'affaire de l'association [beaucoup moins que]Qatar Al Khairiya[beaucoup plus grand que] et de ses liens suspects avec l'association [beaucoup moins que]Marhama[beaucoup plus grand que] d'aide aux familles des anciens prisonniers politiques, des millions DT deposes dans ces comptes et des retraits qui en ont ete faits en cash. Elle indique aussi que le ministre Mehdi Ben Gharbia avait dit que ce dossier serait entre les mains de la justice. Elle se demandera par la suite par quel hasard alors, le ministere des Affaires religieuses a-t-il pu signer, en decembre 2017, une convention avec cette meme association [beaucoup moins que]Marhama[beaucoup plus grand que], dont le ministre Ben Gharbia a dit que son affaire est en justice?

Notons aussi, dans ce deballage de soupcons de blanchiment d'argent, cette affaire de la BTE, rapportee par Samia Abbou. [beaucoup moins que] Les employes de la banque nous en ont fourni les preuves ecrites [beaucoup plus grand que], a precise sans autres detail la depute Abbou.

Le dernier coup d'eclat de Chedli Ayari

Cette seance d'audition de la CTAF et de la BCT sur leur responsabilite dans le classement de la Tunisie, par l'Union Europeenne, sur la liste des pays a haut risque en matiere de blanchiment d'argent, a ete aussi marquee par le coup d'eclat de Chedli Ayari. Conforte dans sa position de bouc emissaire du gouvernement de Youssef Chahed qui demandait sa tete a l'ARP, Ayari se rebiffe. Juste avant que les deputes ne sortent pour une pause, il prend la parole pour denoncer toute la campagne orchestree, sans dire par qui, pour lui faire porter le chapeau de Youssef Chahed. " C'est mesquin, c'est petit, c'est vil. Je suis degoute, je ne reste pas ". Demis par Chahed, il aurait ainsi prefere donner sa demission a l'ARP dont il a dit tirer sa legitimite.

Ce coup de gueule du ci-devant gouverneur de la BCT semble etre le dernier. Sur demande du chef du gouvernement, Ayari a rencontre ce mercredi apres-midi 14 fevrier 2018, Youssef Chahed qui a entretemps fait une declaration a Shems FM , en guise de [beaucoup moins que]calumet de la paix[beaucoup plus grand que].

Il n'est pas impossible, apres que les deux hommes auront manifestement enterre la hache de guerre, que Chedli Ayari ne se presente plus, demain jeudi, a la pleniere de l'ARP. Il eviterait ainsi que cette pleniere ne se transforme en debat sur la politique de Youssef Chahed et sur la responsabilite de son gouvernement dans la crise avec l'Union Europeenne, et se limitera a un simple vote sur la personnalite du nouveau Gouverneur de la BCT.

Khaled Boumiza

Copyright - AFRICAN MANAGER - 2018 - All Rights Reserved Provided by SyndiGate Media Inc. ( Syndigate.info ).
COPYRIGHT 2018 SyndiGate Media Inc.
No portion of this article can be reproduced without the express written permission from the copyright holder.
Copyright 2018 Gale, Cengage Learning. All rights reserved.

Article Details
Printer friendly Cite/link Email Feedback
Publication:African Manager (French)
Date:Feb 14, 2018
Words:1518
Previous Article:Moto Tour: La 2e edition du Rallye de Tunisie aura lieu du 7 au 14 mars.
Next Article:Tunisie : Les correspondances a charge de la BCT contre le gouvernement qui aurait fait la sourde oreille.

Terms of use | Privacy policy | Copyright © 2019 Farlex, Inc. | Feedback | For webmasters