Printer Friendly

Tunisie : Ce qui se passe a l'ISIE est grave, tres grave.

Il y a du rififi chez nos representants. Une de fois de plus, me direz-vous. Cette fois l'agitation est venue de l'Instance superieure independante pour les elections (ISIE), ou plutot de son president, Mohamed Tlili Mansri, qui a coupe l'herbe sous le pied des deputes en annoncant sa demission, alors que les elus s'appretaient a le cuisiner sur les mauvais bruits autour de l'instance. Il est vrai qu'il y avait quelque chose a se mettre sous la dent, ces sujets dont nos deputes sont friands, surtout quand il s'agit d'une pleniere et que les objectifs des cameras ne loupent pas une miette des exploits de la representation nationale. Manifestement frustre par le report de la seance, le groupe parlementaire de l'UPL (Union patriotique Libre) se dit attache a l'audition en pleniere du president demissionnaire de l'ISIE.

Le depute Tarek Ftiti juge " importante " l'audition en pleniere de Mohamed Tlili Mansri et des membres du conseil de l'ISIE apres les echanges d'accusations de corruption administrative et financiere au sein de l'Instance.

Dans une declaration vendredi a la TAP, Ftiti a appele le ministere public a diligenter une enquete a ce sujet.

" Au cas oo une information judiciaire n'est pas ouverte, le groupe de l'UPL au Parlement (12) va deposer une plainte pour devoiler la verite ", a-t-il affirme. Menaces en l'air ou un vrai deballage en perspective ? Nous verrons bien. En tout cas on a au moins la confirmation, avec tout ce tintamarre, que l'ISIE n'est pas guerie de ses demons, alors que le depart fracassant de Chafik Sarsar, apres des scandales de gestion et autres derives reveles par la Cour des Comptes, etait cense justement ramener le calme a la maison, qui n'est pas n'importe laquelle tout de meme !

Rappelons que Tlili Mansri a jete l'eponge hier jeudi 05 juillet 2018 et a invite dans la foulee le parlement a entamer les procedures de designation dans les postes vacants.

Le 28 mai dernier, le Conseil de l'ISIE avait decide de revoquer son president en invoquant l'article 15 de la loi organique relative a l'instance. Une demande avait ete transmise a l'ARP pour qu'elle valide la decision qui avait beaucoup surpris...

Ce vendredi, c'est au tour de l'Observatoire Chahed pour le controle des elections et le ?soutien des transitions ??democratiques, de s'indigner pour le report, sine die , de ? l'examen en ?pleniere de la ?demande de revocation du president ?de l'ISIE.

Prevu mardi 3 juillet, l'examen par le Parlement en ?pleniere ?de la demande de revocation du Tlili Mansri ? a ete reporte a ?une date ulterieure.?

?" Le report de la seance pleniere consacree a l'audition du president de ?l'instance electorale est inadmissible et constitue une negligence ?envers une instance constitutionnelle d'une grande importance ", a ?indique l'observatoire dans un communique.?

Selon Chahed, la non publication de la demande de revocation de ?Mohamed Tlili Mansri qui a ete formulee par les membres du conseil de l'ISIE ?et de la reponse du president demissionnaire risque d'attiser ?la tension et de favoriser les tiraillements au sein de l'instance.?

Une chose est sure : l'ISIE doit, tres rapidement, retrouver la serenite propice a l'important travail qui est le sien. Des brouhahas de ce type ne sont jamais bons pour l'image d'une institution chargee de veiller sur le caractere transparent des rendez-vous electoraux, ne sont jamais bons pour l'image de la democratie en gestation. Les citoyens regardent l'ISIE, le monde la scrute. Il ne faut pas donner aux electeurs d'autres raisons de rester a la maison - ou plutot dans les cafes - aux elections de 2019. La Tunisie n'a pas interet a se louper sur ce coup. Donc qu'on en finisse definitivement avec les psychodrames a l'ISIE...

S.L.

Copyright - AFRICAN MANAGER - 2018 - All Rights Reserved Provided by SyndiGate Media Inc. ( Syndigate.info ).
COPYRIGHT 2018 SyndiGate Media Inc.
No portion of this article can be reproduced without the express written permission from the copyright holder.
Copyright 2018 Gale, Cengage Learning. All rights reserved.

Article Details
Printer friendly Cite/link Email Feedback
Publication:African Manager (French)
Date:Jul 6, 2018
Words:689
Previous Article:Tunisie : Voici ce que le Parlement britannique pense de Chahed, des reformes et de la situation politique.
Next Article:Tunisie : Les collaborateurs de Chahed, Hammami, Ben Salem et Khalbous epingles.

Terms of use | Privacy policy | Copyright © 2020 Farlex, Inc. | Feedback | For webmasters