Printer Friendly

Travailler plus de 10 heures par jour de facon prolongee expose au risque d'AVC.

Travailler plus de dix heures par jour de facon prolongee, au moins cinquante jours par an, est associe a un risque d'AVC superieur a celui encouru en travaillant moins, selon une etude.

Le risque de survenu d'accidents vasculaires cerebraux (AVC) apparait double chez ceux qui ont ete exposes pendant au moins dix ans a un travail prolonge, selon l'etude parue jeudi dans le journal specialise Stroke, revue de l'American Heart Association.

L'etude sur l'association entre temps de travail prolonge et risque d'AVC a ete realisee par une equipe francaise de l'hopital Raymond-Poincare (AP-HP a Garches, dans les Hauts-de-Seine), des universites de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines et de Paris-Saclay (region parisienne) avec l'Inserm. Ce travail s'appuie sur les donnees de la cohorte francaise Constances (sur l'age, le sexe, le temps de travail et le fait de fumer ou non) qui regroupe 200.000 personnes agees de 18 a 69 ans consultant des centres d'examens de sante. Un entretien medical complementaire a permis d'identifier d'autres facteurs de risques cardiovasculaires et de precedents AVC. Les personnes employees a temps partiel et celles qui avaient deja eu un AVC avant d'avoir un temps de travail prolonge ont ete exclues de l'etude. Sur les plus de 140.000 patients retenus, 0,9% ont rapporte un AVC, 29,6% (42.542) des temps de travail prolonges et 10,1% (14.481) des temps de travail prolonges sur plus de dix ans, indique l'Assistance Publique des hopitaux de Paris dans un communique.

La notion de temps de travail prolonge a ete definie comme etant de dix heures minimum par jour pendant au moins 50 jours par an. Ainsi, le temps de travail prolonge a ete associe a un risque de survenue d'AVC 29% plus important dans la population concernee que dans celle travaillant moins, selon l'AP-HP.

"Etre expose a un temps de travail prolonge sur dix ans minimum est fortement correle a la survenue d'AVC, avec un risque double dans cette population par rapport a celle travaillant moins". L'association est plus significative chez les moins de 50 ans apres prise en compte des facteurs de risque habituels, remarquent les chercheurs qui n'ont releve aucune difference entre les femmes et les hommes.

L'etude ne permet pas de conclure a un lien de causalite. Neanmoins, elle montre "une association significative" entre risque de survenue d'AVC et temps de travail prolonge sur une periode egale ou superieure a dix ans et confirme ainsi les conclusions d'une meta-analyse (analyse d'une serie d'etudes, ndlr), publiee en 2015 dans la revue medicale The Lancet, sur l'exces de risque d'AVC lie a un travail prolonge. Les nouveaux resultats pourront etre utilises pour la "prevention individuelle et globale", notent les auteurs meme s'ils "devront etre approfondis par des etudes complementaires".

[c] 2019 Sud-Horizons Provided by SyndiGate Media Inc. ( Syndigate.info ).

COPYRIGHT 2019 SyndiGate Media Inc.
No portion of this article can be reproduced without the express written permission from the copyright holder.
Copyright 2019 Gale, Cengage Learning. All rights reserved.

Article Details
Printer friendly Cite/link Email Feedback
Publication:Horizons (Algiers, Algeria)
Geographic Code:4EUFR
Date:Jun 21, 2019
Words:462
Previous Article:Musee des Beaux-arts: une viree a travers 600 ans d'art universel.
Next Article:M. Sidi Said: [beaucoup moins que] Je ne suis pas candidat au poste de secretaire general de l'UGTA [beaucoup plus grand que].

Terms of use | Privacy policy | Copyright © 2019 Farlex, Inc. | Feedback | For webmasters