Printer Friendly

The hegemony of Fidesz and the concentration of Hungarian party system between 1990 and 2010/L'hegemonie du parti Fidesz et la concentration du systeme des partis Hongrois entre 1990 et 2010.

Title in English: The hegemony of Fidesz and the concentration of Hungarian party system between 1990 and 2010

Les elections generales du printemps 2010 en Hongrie ont attire l'attention publique du monde, a cause du resultat historique des votes pour le parti de droite Fidesz. Lors des elections legislatives en 2010, ce parti de centre-droite a obtenu 2/3 des sieges du Parlement hongrois, en promettant des reformes structurelles de l'economie et de la politique hongroise. Il dispose aujourd'hui de 263 sieges sur les 386 sieges du parlement. Le parti Fidesz peut donc adopter certaines lois importantes et modifier la constitution a sa guise.

En effet, pendant les deux dernieres decennies, l'influence du ce parti politique a augmente spectaculairement.

Le but de la presente etude est de decouvrir si le resultat de ce vote est un phenomene nouveau par rapport a l'evolution de l'orientation politique generale de la Hongrie des dernieres annees. En plus, cette analyse propose de mettre en evidence l'evolution principale du syteme partisan hongrois, qui a conduit a la victoire decisive du Fidesz lors des elections de 2010.

La methodologie de la recherche et la definition des concepts utilises

La problematique de la concentration du systeme partisan hongrois a ete analysee par plusieurs politologues, qui mettent en evidence l'augmentation du role des grands partis et la diminution du nombre de partis parlementaires. On peut mentionner ici trois articles scientifiques. Le premier a ete ecrit par Fricz Tamas, intitule ,,Ketpartrendszer vagy ket f'o partrendszer?" (Bipartisme ou un systeme avec deux partis principaux). (1) Dans cet article l'auteur analyse la direction de la fragmentation politique hongroise, et il presente les principaux conflits qui definissent l'interaction interpartisane. Les trois conflits principaux, qui ont structure profondement le systeme hongrois se deroulent entre la gauche et la droite, entre les nationaux et les cosmopolites, et enfin entre les moderes et les populistes radicaux. Toutes ces differences ideologiques ont fragmente fortement la societe hongroise, en reduisant la possibilite de la formation de coalitions gouvernementales entre les partis appartenants a des differents camps. Le merite indeniable de cet article est qu'il met en valeur le caractere bipolaire du systeme en soulignant les conflits principaux de la societe hongroise. C'est exactement la bipolarite qui nous aidera a comprendre la concentration, qui se forme au debut autour des deux grands partis politiques.

Angelusz Robert et Tardos Robert offrent une approche plutot sociologique de la question par une analyse de la naissance des deux camps electoraux. (2) Ils parlent dans ses articles de l'importance de l'annee 1998, lorsque les deux grands blocs gauche-droite sont nes, et a l'interieur de ces blocs politiques il y a un parti hegemonique. En effet, c'est le mouvement du parti Fidesz d'une position centraliste a la droite, qui a determine la naissance des deux partis hegemoniques du systeme. (Fidesz et Mszp). Les deux auteurs arrivent a la conclusion qu il y avait une concentration non seulement au niveau du systeme, mais a l interieur des deux blocs politiques aussi.

Neanmoins, le point de depart de ma these est un article de Toth Csaba, intitule La direction principale du systeme de partis en Hongrie " apparu dans la revue de la science politique hongroise Politikatudomany Szemle en 2001.3 Dans cet article le terme concentration est defini par les caracteristiques suivantes ;

* La diminution du nombre de partis politiques existants dans le systeme

* La diminution du nombre effectif de partis, calculee avec l indice de Laakso-Taagapera

* L augmentation du role joue par les grands partis, accumulant la majorite des votes

Malgre qu il s occupe avec ce theme, son article est limite sur la premiere decennie de la democratie postcommuniste. L auteur presente la concentration comme la diminution de nombre de partis politiques existants dans le systeme et la diminution de nombre effectif de partis, calcules avec l indice de Laakso-Taagapera.

La croissance du pouvoir des grands partis par rapport aux influences des partis extraparlementaires et par rapport aux petits partis dans le Parlement, peut aussi mener vers une concentration. La concentration c'est en fait, l'augmentation du role joue par les grands partis, qui reussissent a accumuler la grande majorite des suffrages exprimes par les citoyens.

Prenant comme un point de depart la definition de Toth Csaba j'ai utilise les resultats des elections consecutives dans la periode postcommuniste pour pouvoir presenter l'evolution principale du systeme de partis hongrois.

Les methodes d'analyse s'appuieront sur les calculs personnels avec l'indice de Laakso-Taagapera et l'indice de Herfindhal-Hirschmann, qui m'aident a mesurer le degre de concentration et surtout a presenter son evolution. L'indice de Herfindhal-Hirschmann est repris de la science economique, et il est utilise dans la science politique afin de mesurer la concentration d'un systeme de partis. Par consequent les formules scientifiques, que je vais utiliser seront :

Le nombre effectif de partis (4) :

N = 1/[[SIGMA].sub.i] [p.sup.2.sub.i]

N = le nombre effectif de partis

[SIGMA] = la somme

pi= pourcentage ou nombre des votes obtenus par le parti politique i : L'indice Herfindhal-Hirschmann

HH = [SIGMA][pi.sup.2]

L indice Herfindhal-Hirschmann nous montre le degre de la concentration d un systeme partisan donne, en basant sur les resultats des elections generales. Il est etabli en additionnant le carre des pourcentages des suffrages obtenus par tous les partis du systeme politique considere.

L'evolution du systeme partisan hongrois entre 1990 et 2010

La democratie pluraliste hongroise a vu le jour apres une transition politique en 1989, connue dans les Luvres scientifiques comme une transition negociee (5) deroulee sans violence sur les rues mais avec un caractere fortement revolutionnaire. En fait, cette transition a ete realisee par une elite politique, constructeurs de base de la societe civile, qui a permis enfin la naissance du systeme democratique. Ce sont les intellectuels hongrois, qui ont cree la base des certaines associations civililes et d'un pluralisme informelle.6 La formation des partis politiques a mis en evidence leur role crucial dans l organisation pacifique de la transition et surtout dans la mise en Luvre des premieres elections democratiques.

Pres de ces jeunes intellectuels, les reformistes de l ancien systeme ont eu aussi un role tres important dans la succession des evenements. Ces reformistes sont nes a l interieur du parti communiste, ils avaient senti le besoin d un changement pacifique, en promouvant la naissance d une social-democratie. Cela a permis la creation du Mszp (Parti socialiste hongrois) qui s'est demarque totalement de l'ancien regime. Cette delimitation sans equivoque a fait possible la participation du parti Mszp a ce qu'on appelle la discussion de Nemzeti Kerekasztal (table ronde nationale) ou la nouvelle elite a decide des modalites d'installation de la democratie.

La campagne electorale basee sur un discours anticommuniste avec la promotion des valeurs chretiennes democrates a conduit a la victoire du MDF, (7) qui a entre en coalition avec le FKGP (Le Parti civique

Des petits proprietaires independants et des travailleurs agraires) et KDNP (Le Parti populaire democrate-chretien), partis politiques desquels les programmes n ont pas ete tres loin du programme chretien du MDF. Le parti rival principal dans cette periode a ete SZDSZ (8), qui assumait le principal role de l opposition.

Les resultats ont engendre un systeme de partis plutot pluraliste modere, avec 6 partis qui ont reussi a atteindre le seuil electoral. Ce resultat etait surprenant, en tenant compte de l evolution des autres jeunes democraties, ou apres les premieres elections beaucoup plus de partis entrerent au Parlement.

En fait, le tableau nous montre qu en Hongrie est ne un systeme pluripartiste extremement concentre. Les premiers trois partis (MSZP, SZDSZ et MDF) ont obtenu le 57% des votes exprimes sur la liste et 290 mandats qui representent 75% des sieges totales.

En 1994 la concentration du systeme de partis hongrois continuait, le nombre effectif de partis est reduit a 5.29, alors qu'en 1990 ce nombre a ete 6.76.

Les resultats des elections en 1994 ont permis la consolidation des partis de gauche. Ce sont les partis MSZP et SZDSZ qui forment une coalition gouvernementale puissante. Le successeur du parti communiste MSZMP, MSZP a connu un succes electoral important grace au nombre infini des problemes irresolus des quatre premieres annees de la democratie. La reconciliation du SZDSZ, parti liberal et anticommuniste, et le MSZP, parti enracine dans l ancien regime a permis la creation d une politique gauche bien consolidee. Quant a la droite, le gouvernement Antall-Boross a ete affaibli par des conflits internes. De plus, la droite politique a ete en ce temps profondement fragmentee, n ayant pas aucun parti fort. C'est en 1998 que le parti Fidesz (9) devient le premier parti de droite du systeme de partis hongrois.

Si apres les elections de 1994 nous etions temoins d une consolidation de la gauche, en 1998 c est le temps des partis de droites pour se consolider. Fidesz a reussi obtenir un resultat a peu pres de 30% mais il est oblige en meme temps d'entrer en coalition avec le MDF et le FKGP pour former la majorite necessaire au Parlement. On peut constater que la concentration du systeme continue, le nombre de partis baisse a 4,46, et les grands partis du systeme deviennent de plus en plus importants.

Le resultat spectaculaire du parti Fidesz a ete possible grace a un changement de caractere du parti. Le nouveau caractere du parti Fidesz met en evidence les valeurs conservatrices au detriment des valeurs liberales. Apres la defaite electorale en 1994, Fidesz, en tete avec Orban Viktor a change meme le nom du parti en Parti Civique Hongrois et Alliance des jeunes democrates (Fidesz- MPP).

En 2002 le nombre de parti qui ont reussi a atteindre le seuil electoral de 5 % est baisse a 4, et le systeme s'est fortement concentre en comptant 2,84 de partis effectif. A la fin des annees 2002 le FKGP et le KDNP sont en train de disparaitre, ce qui a conduit a une position hegemonique du Fidesz sur la partie droite de l'echiquier politique. On ne voit seulement que la reduction de nombre de parti existant, mais on a aussi une augmentation considerable des grands partis du systeme. En fait, en 2002 MSZP et Fidesz occupent la meme place qui a ete occupee en 1990 par MDF et SZDSZ.

Dans ce contexte on arrive aux elections de 2006, quand les partis de gauches ont reussi maintenir leur majorite et forment de nouveau le gouvernement. Meme si nous sommes temoins de la reapparition du KDNP, parti avec des fortes racines historiques, le nombre de parti effectif s'est vu reduit a 2,69. La concentration du systeme a atteint un niveau tellement augmente, que certains politologues ont vu la naissance d'un systeme bipartite.

Les resultats des derniers 5 scrutins nous ont permis de faire une image sur l'evolution du systeme politique hongrois, qui est devenu un systeme de plus en plus concentre avec un nombre de parti extremement reduit. Est-ce que les elections de 2010 ont change la direction de l'evolution du systeme de partis hongrois?

En 2010 la tendance generale continuait et le systeme restait tres concentre. La partie droite du systeme partisan hongrois est domine par le Fidesz, qui a reussi d'obtenir 2/3 des sieges parlementaires. Ce resultat a choque les representants de gauche, parce que leur controle d'opposition politique a ete extremement reduit.

D'une part on peut dire que l'apparition des deux nouveaux partis, Jobbik (10) et LMP (11), n'a pas empeche la concentration du systeme, dans le temps ou sont disparus deux anciens partis. SZDSZ et MDF cessent d'exister comme partis parlementaires. En fait, apres 8 ans de gouvernance sociale-liberale, la societe hongroise decue de la performance des dernieres annees a vote pour le changement politique, en favorisant le grand parti de droite, Fidesz, et deux nouveaux acteurs, Jobbik et LMP. Le nombre de partis parlementaires reste toujours 4, ainsi que le nombre de partis effectif du systeme arrive a 2.86.

D'autre part il est devenu evident qu'il y avait eu un affaiblissement remarquable des partis gauches et l'augmentation du role de Fidesz, comme le premier parti politique, qui a reussit a former tout seul le gouvernement. Le systeme domine par les deux grands partis pendant trois elections consecutives, semble etre domine par un seul parti.

La concentration par les chiffres

Le tableau ci-dessus nous montre l'evolution de la concentration du systeme de partis hongrois entre 1990 et 2010. On peut observer que le pourcentage obtenu par le premier parti s'est considerablement accru pendant les annees. Alors que le premier parti des elections de 1990 a obtenu 24,73 %, en 2010 Fidesz obtient tout seul 52,73 % et en meme temps le 2/3 des sieges politiques. En ce qui concerne les donnes des premiers deux partis, on peut constater une augmentation du pourcentage obtenu jusqu'au 2006, en arrivant a 85,25%.

En 2002 et 2006 le systeme a ete fortement bipolarise a cause d'une concentration existante non seulement au niveau du systeme, mais a l'interieur des deux blocs politiques (droite et gauche) aussi. Le systeme a ete domine par deux grands partis, en mettant la base de l'apparition d'un systeme bipartite.

[GRAPHIC OMITTED]

Le pourcentage des deux premiers partis a connu un rabaissement a cause de l'affaiblissement du parti socialiste, en arrivant de 85,25 % en 2006 a 72,03 % en 2010. Si en 2006/2002 on pouvait parler de l'apparition d'un systeme bipartite, aujourd'hui cela est peu possible.

Donc, les elections de 2010 ont change la tendance principale des dernieres annees, par un resultat extraordinaire du parti Fidesz. Pendant a peu pres une decennie le systeme a ete domine par Fidesz et MSZP. Il avait encore deux petits partis qui ont ete obliges d'entrer en coalition avec les grands partis. Quand MDF et SZDSZ ont change leur strategie politique, en refusant d'entrer dans la coalition gouvernementale ils se sont vus disparus. La naissance des deux blocs politiques gauche-droite a profondement fragmente la societe hongroise.

Si nous analysons la concentration du systeme en ce qui concerne les sieges parlementaires, c'est la meme direction qu'on peut trouver. La direction ascendante du premier parti et les deux premiers partis, est tres bien visualisee sur le diagramme II. En 2010 Fidesz arrive a obtenir 68,13 % des sieges parlementaires.

[GRAPHIC OMITTED]

L'utilisation de l'ndice Herfindhal-Hirschman pour mesurer la concentration nous permet a visualiser encore plus clairement la concentration du systeme. On peut observer l'augmentation de la valeur calculee, qui nous montre en effet l'evolution du degre de la concentration du systeme des partis hongrois. La valeur la plus approchee de 1 a ete en 2006, par consequent le systeme a ete le plus concentre en 2006.

En analysant les informations ci-dessus on peut arriver aux conclusions suivantes concernant l'evolution du systeme partisan hongrois postcommuniste :

> Il y avait une reduction considerable sur le nombre de partis existants dans le Parlement.

> On a vu une reduction remarquable en ce qui concerne le nombre effectif de partis.

> La concentration est plus significative, si nous tenons compte de l'augmentation du role joue par les deux premiers partis. (Fidesz et MSZP pendant le periode 1998-2010)

> Il y avait une concentration non seulement au niveau du systeme, mais a l'interieur des deux blocs droite et gauche aussi, ou les deux partis hegemoniques obtiennent la grande majorite des suffrages exprimes.

> La diminution du nombre de partis parlementaires n'a pas conduit a l'augmentation des petits partis extraparlementaires. De plus, si en 1994 on avait de 13% pour les partis extraparlementaires, en 2006 cet indicateur est fortement baisse a un pourcentage de 4%. Autrement dit, meme si le nombre de partis parlementaires a diminue, leur importance a augmente considerablement, en accumulant 95% des votes.

Neanmoins, la conclusion principale de cet article serait que le systeme de partis a connu une evolution spectaculaire vers un systeme extremement concentre. Les resultats des elections consecutives et les donnees calcules nous montrent que l'annee 2010 change un peu la direction connue avant. Si entre 1998-2010 le systeme de partis hongrois a ete fortement bipolarise autour de deux partis principaux, apres les elections de 2010, on a connu un affaiblissement total de la gauche. Alors que le Fidesz a connu deux defaites electorales en 2002 et en 2006 en gardant un pourcentage au-dessus de 35% des suffrages exprimes, le soutien de MSZP en 2010 a ete reduit au 19,30%. Dans ce temps les suffrages de la droite moderee ont ete accumules entierement par le Fidesz. En 2006, certains ont defini le systeme comme un systeme quasi bipartite et ont previsione l'apparition d'un systeme bipartite. Aujourd'hui le parti Fidesz est reste le seul parti fort, avec une puissance rarement connue dans les democraties modernes. Si on analyse seulement l'evolution de la droite politique hongroise on peut dire que cette victoire spectaculaire a ete previsible. Apres la consolidation de la droite en 1998, Fidesz a pu maintenir jusqu'au present un statut hegemonique en ce qui concerne de l'appui de l'electorat de droite. Avec l'affaiblissement du MSZP et l'apparition de LMP et Jobbik, qui restent encore des partis avec un electorat tres volatile, le systeme reste domine par un seul parti. Si un des acteurs de l'opposition actuelle va etre capable de contrecarrer en 2014 cette position hegemonique du Fidesz et surtout reformuler la balance necessaire de la democratie hongroise reste la principale question sur l'avenir du systeme politique hongrois.

BIBLIOGRAPHIE

1. Angelusz, Robert, Tardos, Robert (1998), "A valasztoi eroter blokkosodasa 1994-1998." (La naissance des blocs electoraux des partis 1994-1998.) in Kurtan Sandor et al. (ed.) Magyarorszag Politikai Evkonyve (1998) (L'annuaire politique de l'Hongrie), Budapest: Demokracia Kutatasok Magyar Kozpontja Alapitvany, 619-636.

2. Bozoki, Andras (2003) Politikai pluralizmus Magyarorszagon. (1987-2002) (Le pluralisme politique en Hongrie, 1987-2002), Budapest : Szazadveg.

3. Bruszt, Laszlo (1991), "1989: The Negotiated Revolution in Hungary" in Szoboszlai Gyorgy (ed.), Democracy and Political Transformation, Budapest: Hungarian Political Science Association, 1991, 213-225.

4. Fricz, Tamas (1998), "Ketpartrendszer vagy ket fo partrendszer?" (Bipartisme ou un systeme avec deux partis principale) in Kurtan Sandor et al. (ed.) Magyarorszag Politikai Evkonyve (1998) (L'annuaire politique de l'Hongrie), Budapest: Demokracia Kutatasok Magyar Kozpontja Alapitvany, 106-112

5. Kitschel, Herbert, Mansfeldova, Zdenka, Markowski, Radoslaw, Toka, Gabor (1999), Post-Communist Party Systems: competion, representation, and inter-party cooperation, Cambridge: Cambridge University Press.

6. Korosenyi, Andras (2002), A Magyar Politikai Rendszer (Le systeme politque hongrois) Budapest: Osiris.

7. Lijphart, Arend (1994), Electoral Systems and Party Systems: A Study of Twenty-Seven Democracies 1945-1990. Oxford: Oxford University Press.

8. Palonen, Emilia (2006), Poltical Polarization in contemporary Hungary, University of Essex, [http://polemics.files.wordpress.com/2007/06/emilia_palonen_phd_thesi s2006.pdf], le 20 mai 2009.

9. Taagapera, Rein, Soberg Shugart, Matthew (1989), Seats and Votes. The effects and Determinants of Electoral Systems, New Haven: Yale University Press.

10. Toth, Csaba (2001), "A magyar partrendszer fejlodesenek fobb iranya" (La direction principale du systeme de partis en Hongrie), in Politikatudomany Szemle (Revue politique), nr. 3, 82-102.

11. [http://www.vokscentrum.hu/valaszt/egyeb.php?mszkod=112701&evva laszt=1990&jny=hun], 21 mai, 2011

12. [http://www.vokscentrum.hu/valaszt/egyeb.php?mszkod=112701&evva laszt=1998&jny=hun], 21 mai 2011

13. [http://www.vokscentrum.hu/valaszt/egyeb.php?mszkod=112701&evvalaszt= 2006&jny=hun], 22 mai 2011

14. [http://www.vokscentrum.hu/valaszt2010/val tortenet.php], 06.06.2011

(1) Tamas Fricz "Ketpartrendszer vagy ket fo partrendszer?" (Bipartisme ou un systeme avec deux princpaux partis) in Sandor Kurtan et al. (ed.) Magyarorszag Politikai Evkonyve (1998) (L'annuaire politique de la Hongrie), Budapest: Demokracia Kutatasok Magyar Kozpontja Alapitvany, 1998, pp. 106-112.

(2) Robert Angelusz, Robert Tardos "A valasztoi eroter blokkosodasa. 1994-1998." (La naissance des blocs electoraux des partis) in Sandor, Kurtan et al. (ed.), Magyarorszag Politikai Evkonyve (1998) (L'annuaire politique de la Hongrie), Budapest: Demokracia Kutatasok Magyar Kozpontja Alapitvany, 1998, pp. 619-636.

(3) Csaba Toth "A magyar partrendszer fejlodesenek fobb iranya" (La direction principale du systeme de partis en Hongrie), in Politikatudomany Szemle (Revue politique), nr. 3, 2001, pp. 82102.

(4) Rein Taagapera, Matthew Soberg Shugart, Seats and Votes. The effects and Determinants of Electoral Systems, New Haven: Yale University Press, 1989, p. 79.

(5) Laszlo, Bruszt "1989: The Negotiated Revolution in Hungary" in Gyorgy Szoboszlai (ed.), Democracy and Political Transformation, Budapest: Hungarian Political Science Association, 991, pp. 213-225.

(6) Andras, Bozoki Politikai pluralizmus Magyarorszagon. (1987-2002) (Le pluralisme politique en Hongrie, 1987-2002), Budapest : Szazadveg, 2003, p. 289.

(7) Le Forum democrate hongrois (MDF) est la premiere organisation sous forme de parti des intellectuels qui ont voulu changer le systeme communiste. MDF a ete cree le 27 septembre 1987, apres les rencontres a Lakitelek, dans la maison de Lezsak Sandor, d une groupe de 180 de personnes, majorite ecrivains, historiens, et autres intellectuels. La formation politique basee sur les valeurs chretiennes, a gagne les premieres elections democratiques. En tete avec Antall Jozsef, on a lieu la formation du gouvernement, qui a du faire face avec les difficultes du systeme existant dans ce moment la.

(8) Alliance des Democrates Libres (SZDSZ) est fondee en novembre 1989. Les membres du parti sont venus majoritairement de Budapest, un parti elitiste qui est devenu un parti largement represente dans tout le pays, en entrant dans la coalition avec MSZP trois fois.

(9) Fidesz (Alliance des jeunes democrates) a ete cree en 1988 par une groupe d'etudiants liberaux et ambitieux, en voulant a tout prix l abolition du systeme communiste et en refusant toute collaboration avec les representants de l ancien regime. Dans ce contexte se fait connaitre Orban Viktor, fondateur principal du parti Fidesz, qui dans un discours a revendique l organisation des elections libres et la sortie des troupes russes du territoire hongrois.

Apres la perte des elections du 1994 Fidesz a fait un mouvement politique intelligent en passant de partie liberale a la droite, au secteur chretien-nationale-populiste.

(10) Jobbik (Mouvement pour une meilleure Hongrie), parti politique d'extreme- droite constitue en 2003. Il est conduit par Vona Gabor, en promouvant les valeurs, comme la preservation de l'identite nationale, les valeurs chretiennes, la famille etc. Les meilleurs resultats du parti sont obtenus en 2009 et en 2010. En avril 2010, lors des elections legislatives hongroises, Jobbik recueille 16,67 % des voix soit 47 sieges a l'Assemblee nationale.

(11) LMP (Une autre politique est possible), parti politique hongrois de centre-gauche, qui propose une alternative ecologique entre MSZP et le gouvernement de droite du Fidesz.

Robert Tanko *

* Robert Tanko is MA student at the European Political Comparative Studies Master, BabesBolyai/Paris-Est UniversitiesE-mail: t.robyka@yahoo.com.
1. Les resultats des elections parlementaires de 1990

Partis politiques      Les votes         Nombre
                       obtemis-          des sieges
                       premier           obtenus
                       tour (%)

MDF                    24.73             164
SZDSZ                  21.39             93
MSZP                   10.89             33
FKGP                   11.73             44

Fidesz                 8.95              21
KDNP                   6.46              21
MP                     3.68              0
ASZ                    3.13              1
MSzDP                  3.55              0
Autres partis          5,49              9
Le nombre              6.76
effectif de partis

Partis politiques      Les               Le role du
                       sieges            parti dans le
                       %                 Parlement

MDF                    42,49             Gouvernement
SZDSZ                  24,09             Opposition
MSZP                   8,55              Opposition
FKGP                   11,40             Gouvernement
                                         -Opposition
Fidesz                 5,44              Opposition
KDNP                   5,44              Gouvernement
MP                     0                 Il n'entrait pas
ASZ                    0,26              Independent
MSzDP                  0                 Il n'entrait pas
Autres partis          2,33              Independant
Le nombre
effectif de partis

Source:http://www.vokscentrum.hu/valaszt/
egyeb.php?mszkod=112701&evvalaszt=1990&jny=hun, le 21 mai, 2011 et
selon mes propres calculs.

2.  Les resultats des elections parlementaires de 1998

Partis politiques      Les votes              Nombre
                       obtenus-               des sieges
                       premier                obtenus
                       tour (%)

MSZP                   32,25                  134
SZDSZ                   7,88                   24
Fidesz-MPP             28,18                  148
MDF                     3,12                   17
FKGP                   13,78                   48
MIEP                    5,55                   14
Autres                 10,24
partis/Independants
Le nombre effectif     4,46
de partis

Partis politiques      Les                    Le role du
                       sieges                 parti dans le
                       (%)                    Parlement

MSZP                   34,72                  Opposition
SZDSZ                   6,22                  Opposition
Fidesz-MPP             38,34                  Gouvernement
MDF                     4,40                  Gouvernement
FKGP                   12,44                  Gouvernement
MIEP                    3,62                  Opposition
Autres
partis/Independants
Le nombre effectif
de partis

Source:

http://www.vokscentrum.hu/valaszt/
egyeb.php?mszkod=112701&evvalaszt=1998&jny=hun,
le 21 mai 2011, et selon mes propres calculs.

3.  Les resultats des elections parlementaires de 2006

Partis politiques      Les                    Nombre
                       votes                  des sieges
                       obtenus-               obtenus
                       premier
                       tour (%)

MSZP                   43,21                  190
SZDSZ                   6,31                   20

Fidesz-MPP/KDNP        42,03                  164
MDF                     5,04                   11

MIEP-Jobbik             2,20
Autres                  1,21                    1
partis/Independants
Le nombre effectif      2,69
de partis

Partis politiques      Les                    Le role du
                       sieges                 parti dans le
                       %                      Parlement

MSZP                   49,22                  Gouvernement
SZDSZ                   5,18                  Gouvernement,
                                              Opposition a
                                              partir du 1 mai
                                              2008

Fidesz-MPP/KDNP        42,49                  Opposition
MDF                     2,85                  Opposition,
                                              Independant a
                                              partir du 20
                                              mars 2009
MIEP-Jobbik                                   Il n'entrait pas
Autres
partis/Independants
Le nombre effectif
de partis

Source:

http://www.vokscentrum.hu/valaszt/
egyeb.php?mszkod=112701&evvalaszt=2006&jny=hun,
le 22 mai 2011, et selon mes propres calculs.

4.  Les resultats des elections parlementaires de 2010.

Partis            Les voix          Nombre
politiques        obtenus-          des sieges
                  premier tour      obtenus
                  (%)

Fidesz-MPP/KDNP   52,73             263
MSZP              19,30              59
Jobbik            16,67              47
LMP                7,48              16
MDF                2,67               0
Autres partis      1,15               1
Le nombre
effectif de        2.86
partis

Partis            Les               Le role du parti
politiques        sieges            dans le Parlement
                  %

Fidesz-MPP/KDNP   68.13             Gouvernement
MSZP              15.28             Opposition
Jobbik            12,18             Opposition
LMP                4.15             Opposition
MDF                0
Autres partis      0.26
Le nombre
effectif de
partis

Source: http://www.vokscentrum.hu/valaszt2010/val_tortenet.php,
le 06.06.2011, et selon mes propres calculs.

5. La concentration politique du systeme de parti hongrois apres les
resultats obtenus sur la liste electorale.

             Le
             premier           Les premiers 2
             parti %           partis %

1990         24,73             46,12
1994         32,99             52,73
1998         32,25             60,43
2002         42,05             83,12
2006         43,21             85,25
2010         52,73             72,03

             Les               Les
             premiers 3        premiers 4
             partis %          partis %

1990         57,85             68,74
1994         64,47             73,29
1998         74,21             82,09
2002         88,69             93,06
2006         91,56             96,60
2010         88,70             96,18

             Les premiers
             5 partis %

1990         77,69
1994         80,32
1998         87,64
2002         96,96
2006         98,80
2010         98.85

Note: Le tableau contient des propres calculs en s'appuyant sur les
resultats electoraux deja presentes

6.   La concentration politique du systeme de partis hongrois apres
les resultats obtenus sur les sieges existants exprimes en
pourcentage.

                  Le premier        Les premiers 2
Annee             parti %           partis %

1990              42.49             66.58
1994              54                72
1998              38.34             73.06
2002              46.11             88.6
2006              49.22             91.91
2010              68,13             83,41

                  Les premiers 3    Les premiers 4
Annee             partis %          partis %

1990              77.98             83.42
1994              82                88.7
1998              85.5              91.72
2002              94.82             100
2006              97.09             99.94
2010              95,59             99,74

7.  La valeur de l'indice Herfindhal entre 1990 et 2010- calculs
appuyes sur les resultats obtenus dans les listes electoraux.

Annee          Valeur HI      Valeur maxime

1990           0,15           1
1994           0,181          1
1998           0,224          1
2002           0,353          1
2006           0,370          1
2010           0.3493         1

Note: selon mes propres calculs et www.valasztas.hu, le 06.06.2011
COPYRIGHT 2011 Universitatea Babes-Bolyai
No portion of this article can be reproduced without the express written permission from the copyright holder.
Copyright 2011 Gale, Cengage Learning. All rights reserved.

Article Details
Printer friendly Cite/link Email Feedback
Title Annotation:FORUM
Author:Tanko, Robert
Publication:Studia Europaea
Article Type:Report
Geographic Code:4EXHU
Date:Sep 1, 2011
Words:4516
Previous Article:Romanian women constructing Muslim biographies the feminine experience of Islam conversion.
Next Article:The discrete ways of the European Union's influence in the world. 20 years after the fall of the wall/Les voies discretes de l'influence de l'Union...
Topics:

Terms of use | Privacy policy | Copyright © 2020 Farlex, Inc. | Feedback | For webmasters