Printer Friendly

Salon du cheval d'El Jadida : Honneur a la plus belle conquete de l'homme.

Par Rachid Sami El Jadida - Plus qu'une simple monture, le cheval a toujours ete, a travers l'histoire seculaire du Royaume, le symbole meme de la bravoure et de la resistance. Dans les batailles d'antan a armes egales, comme hier et aujourd'hui dans les spectacles de Fantasia, la plus belle conquete de l'homme est entouree de toutes les attentions.

Partout dans le pays, la tradition equine est fortement enracinee. Posseder un cheval procure, en effet, pour son proprietaire une immense fierte et lui assure le respect de tous. Mais ce qui force encore le respect, c'est l'incroyable fusion et tendresse qui existent entre le cheval et son cavalier.

Les histoires sont legion dans ce registre. Certains racontent qu'ils passent plus de temps avec leurs chevaux qu'en famille et preferent meme le cheval a l'enfant. Et quand un cheval passe de vie a trepas, son proprietaire ressent une tristesse incommensurable semblable si ce n'est encore plus a la perte d'un etre cher.

Et cette adoration du cheval n'est pas que l'apanage des anciens mais aussi des jeunes de plus en plus ferus par la pratique de cet art ancestral qu'est la Fantasia, porteur de valeurs nobles, a savoir courage, honneur et resistance.

Adil, un responsable des ressources humaines dans une societe de credit a Casablanca, est de ceux-la. Apres ses heures de bureau, il ne pense qu'a retrouver son cheval. Et pour rien au monde, il ne raterait un Moussem de Fantasia. Une passion qui remonte a ses annees d'enfance a la compagne oE il a vu le jour. Toujours aux petits soins, et sans cesse attentif aux moindres signes de stress ou de melancolie de son cheval.

Comme lui, ils sont de plus en plus nombreux a partager cette passion pour les chevaux comme en temoignent les innombrables Moussems de Fantasia qui se tiennent periodiquement un peu partout dans le pays et attirent sans trop de publicite des foules.

En aout dernier, on a ainsi assiste a la naissance a Bouznika du Festival National des Arts Traditionnels "Tbourida : Khayl wa khayal" (Fantasia : Chevaux et imaginaire), et ce, a l'initiative de l'Association locale de developpement du cheval et de la fantasia qui affiche son ambition de revaloriser le patrimoine des traditions equines. Et pour un coup d'essai, et au vu de l'affluence des spectateurs frappes par les demonstrations de haute voltige donnees par les sorbas, il semble evident que cette manifestation a de beaux jours devant elle.

Mais l'evenement majeur dans le pays reste sans conteste le Salon du Cheval d'El Jadida qui debute aujourd'hui pour se prolonger jusqu'a dimanche prochain.

Une manifestation d'envergure lancee il y a de cela six ans sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI et ce, en vue de positionner le Maroc parmi les grandes nations du cheval, en faisant de ce Salon une vitrine internationale du patrimoine equestre national.

A Chaque edition, comme il en sera le cas certainement pour celle-ci, le succes est toujours au rendez-vous, donnant ainsi aux organisateurs mille et une raison de poursuivre leur chevauchee.

Une belle aventure et une programmation aussi eclectique que variee qui satisfont toutes les curiosites et suscitent emotion et emulation.

2013 Maghreb Arabe Presse. Tous droits reserves.

Provided by Syndigate.info an Albawaba.com company
COPYRIGHT 2013 Al Bawaba (Middle East) Ltd.
No portion of this article can be reproduced without the express written permission from the copyright holder.
Copyright 2013 Gale, Cengage Learning. All rights reserved.

Article Details
Printer friendly Cite/link Email Feedback
Publication:Agence Maghreb Arabe Presse (MAP)
Date:Oct 1, 2013
Words:541
Previous Article:L'elevage des chevaux, pilier de la strategie equine nationale.
Next Article:"Il n'y a pas de fatalite a la haine, a la peur ou a la fracture religieuse", affirme M. Azoulay.

Terms of use | Privacy policy | Copyright © 2019 Farlex, Inc. | Feedback | For webmasters