Printer Friendly

Repensons l'universite marocaine pour contrer l'islamisation du nihilisme et la radicalisation de l'islam.

(1ere partie)

L e meurtre abject et odieux par decapitation et egorgement des deux femmes scandinaves perpetre pres du village touristique d'Imlil nous interpelle tous, nous met au defi, mais surtout nous invite a depasser les conflits d'interets qui sterilisent l'action politique efficace et a reveiller nos institutions educatives, notamment nos universites, de leurs hibernation prolongee et inertie profonde causees par leur crise existentielle et structurelle dans l'optique de mener une bataille ideologique, intellectuelle et morale continue, pratique, systematique et concertee contre l'extremisme religieux, la veritable pierre de touche du terrorisme et, partant, extirper les racines de ce mouvement barbare et reactionnaire qui vise, en singeant le meme modus operandi employe par Daech de choc et effroi, de ternir le capital image de notre pays avec toutes les consequences facheuses que cela comporte, notamment sur le tourisme, les investissements directs etrangers(IDE) et les taux de croissance.

Pourquoi l'universite?

Aujourd'hui, les universites font face a des pressions economiques exceptionnelles. Leurs recherches appliquees et leur savoir-faire professionnel sont plus necessaires que jamais, maintenant que de nouvelles decouvertes et des connaissances expertes sont devenues indispensables au progres, a la croissance economique et a d'autres efforts importants pour le pays. EC mesure que les carrieres deviennent de plus en plus compliquees et sujettes a des changements soudains, les adultes de toutes les professions et de toutes les etapes de la vie souhaitent poursuivre leurs etudes au moment meme ou la technologie donne aux gens de partout un acces facile a l'enseignement universitaire. Toutefois, ces demandes croissantes ne devront pas faire oublier a l'universite son role social et ideologique de nous immuniser et augmenter notre resistance contre les ideologies de la haine, de la barbarie et de la violence.

Bien qu'il soit etabli que les institutions de l'Etat sont dialectement interliees, l'universite se positionne comme acteur majeur et incontournable dans la promotion du savoir critique et la quete de nouvelles connaissances par l'enseignement, la recherche et l'engagement social. Notre choix de l'universite emane de quatre raisons principales:

Au premier abord, ce sont les laureats des universites (les enseignants, les medecins, les fonctionnaires, les ingenieurs, les humanistes, les entrepreneurs, les scientifiques, les specialistes des sciences sociales et une multitude d'autres membres de la societe) qui enseignent les eleves a l'ecole, dirigent les institutions tous plans confondus du pays et prennent des decisions importantes qui affectent la societe entiere.

En second lieu, l'enseignement universitaire sain represente plus que le niveau superieur du processus d'apprentissage ; c'est une composante critique et vitale du developpement humain et educatif qui s'interesse prioritairement a l'epanouissement tous azimuts de chaque etudiant et, a cette fin, s'interesse aux moyens par lesquels la pensee critique, le savoir et le savoir-faire pourraient profiter a l'ensemble de la societe en dehors du campus grace au developpement et a la formation d'une attitude critico-sociale. La perspective socialement active de l'universite est motivee par le souci de voir la societe elle-meme transformee pour le mieux et considere l'inculcation d'attitudes critiques chez les etudiants comme propedeutique a cette fin. Alliant recherche et education, l'universite offre aux etudiants, aux professeurs, a la communaute universitaire des competences fondamentales en argumentation critique (raisonnement et deduction) aptes a remettre en question les vieilles habitudes de pensee, s'ouvrir a de nouveaux horizons professionnels et promouvoir l'activisme politique moderniste qui cultive une citoyennete active, responsable et critique.

En plus, puisqu'il s'est revele inefficient de tuer les idees avec des bombes et des balles et que la reponse securitaire ne saurait se suffire a elle-meme et que nous ne pouvons les tuer qu'avec de meilleures idees, des idees qui identifient les causes profondes et complexes de cette mouvance nihiliste et son association systematique avec la mort, l'universite demeure capable d'en produire mieux que peut-etre n'importe quelle autre institution ideologique. Elle est habilitee de mettre a nue l'organisation et l'ideologie nihiliste de cette mouvance dans sa quete d'une justice et une dignite mythiques, et nous expliquer pourquoi [beaucoup moins que]les perturbes, les vulnerables, les rebelles sans cause -- qui decident volontairement de mourir ou d'aller en prison ont peu a voir avec le mouvement, mais sont prets a declarer allegeance a Daech pour que leurs actes suicidaires fassent partie d'un recit global[beaucoup plus grand que]. (Olivier Roy).

En dernier lieu, selon le rapport de la Banque mondiale publie en Octobre 2016 sur la situation economique au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, les recrues etrangeres de l'Eetat islamique (EI) sont plus eduquees qu'attendu. [beaucoup moins que] Nos travaux montrent que Daech n'a pas recrute ses effectifs etrangers parmi les pauvres et les ignorants, mais plutot le contraire [beaucoup plus grand que], soulignent les auteurs de l'etude. Il en ressort notamment que 43,3% des individus concernes ont effectue des etudes secondaires tandis que 25,4% sont alles a l'universite. 13,5% d'entre eux n'ont pas ete plus loin que l'ecole primaire et seul 1,3% se declarent illettres. Les 16,5% restants n'ont pas renseigne d'informations a ce sujet. (Figaro, 2016). Vu les raisons suscitees, nous voyons l'universite, en depassant sa crise structurelle, comme l'arme ideologique la plus efficace dans le processus de contrer l'islamisation du nihilisme et la radicalisation de l'islam et, partant, mener un combat ideologique efficace et proactif contre le terrorisme.

Les ressorts profonds de sa crise actuelle :

Malheureusement, la professionnalisation croissante de l'universite a fait perdre a cette derniere l'equilibre entre les deux conceptions ideologiques distinctes qui ont caracterise ses principaux objectifs dans la societe moderne : l'universite au sein des ideaux scientifiques, defendu par le philosophe allemand Wilhelm von Humboldt, dans laquelle les universitaires associent leurs interets de recherche a l'enseignement, disposent d'une autonomie pour decider comment et quoi enseigner et d'une position dominante dans la gouvernance des universites. Les apprenants sont impregnes a la fois des connaissances academiques et des ideaux culturels necessaires pour contribuer au developpement tous niveaux confondus (Brubacher et Rudy, 1976/2008, Feher 2001) et l'universite qui fournit aux couches privilegiees et ouvrieres les connaissances et les competences professionnelles necessaires au developpement economique, leur permettant ainsi de devenir des membres productifs de la societe (O'Toole1975; Readings 1996; Jarvis 2001; Middlehurst 2001).

Ainsi, la question legitime et urgente qui se pose avec acuite et pertinence est la suivante: est-ce que l'universite actuel peut endosser cette responsabilite de mener un combat ideologique efficace et proactif contre le terrorisme ?

Un diagnostic fausse

Les ecrits sur la crise et la reforme de l'enseignement superieur n'en finissent pas de defrayer la chronique. Toutefois, la plupart de ces ecrits ne sont pas respectueux de la rigueur conceptuelle et methodologique necessaire pour refleter le plus fidelement possible la realite de l'universite moderne, demeler les complexites de sa transformation en une institution professionnalisee et mieux comprendre les ressorts profonds de sa crise actuelle et en tirer les lecons pour en sortir. Cela est du particulierement a l'incapacite de leurs auteurs de faire sortir leurs analyses et suggestions de l'orniere concue et construite par l'ideologie fataliste neoliberale qui est en train de remodeler l'identite universitaire. Par voie de consequence, ces auteurs proposent les memes pistes de solutions que celles pronees par la banque mondiale, l'arme financiere du neoliberalisme, qui pretend ameliorer l'efficacite et la qualite de l'enseignement superieur, et y instaurer plus d'equite, par le biais des quatre axes de reforme suivants:

Encourager une plus grande differenciation entre etablissements, y compris le developpement d'etablissements non universitaires tant publics que prives, car la Banque Mondiale taxe le modele europeen traditionnel d'universite de recherche comme couteux et inadapte. Pour assurer et soutenir la viabilite du secteur prive dans l'enseignement superieur, la Banque Mondiale exhorte les gouvernements a elaborer des politiques et un cadre legislatif qui evitent les mesures dissuasives comme le controle des droits d'inscription, et qui comprennent des mecanismes d'habilitation, de suivi et d'evaluation des etablissements prives ainsi que l'octroi d'une equivalence etatique d'office de leurs diplomes.

Inciter les etablissements publics a diversifier leurs sources de financement, notamment en obligeant les etudiants a participer aux couts, et subordonner etroitement l'octroi des fonds publics a la qualite des resultats. Les gouvernements peuvent encourager les etablissements d'enseignement superieur publics a mener des activites productrices de revenus -par exemple, des formations en temps amenage ouvertes aux salaries, des formations continues et a distance de breve duree, recherche sous contrat pour l'industrie et autres services prives et publics.

Redefinir le role de l'Etat dans l'enseignement superieur :1) etablissement d'un cadre coherent de politique generale ; 2) recours accru aux incitations et aux instruments privilegiant le marche dans l'application des politiques ; et 3) octroi aux etablissements publics d'une autonomie accrue de gestion.

Adopter des politiques concues explicitement pour donner la priorite aux objectifs de qualite et d'equite au regard desquels les progres peuvent etre mesures; les objectifs sont les suivants : 1) meilleure qualite de l'enseignement et de [beaucoup moins que]la recherche[beaucoup plus grand que]; 2) receptivite accrue de l'enseignement superieur aux demandes du marche du travail; et 3) plus d'equite avec des programmes de subventions expressement destines aux etudiants a revenu tres faible et des programmes de travail-etudes sans que cela n'affecte la qualite. (Evenett, Simon J.; Primo Braga, Carlos A., Higher education : the lessons of experience The World Bank.2005).

C'est dans cet esprit que beaucoup d'universitaires s'efforcent, sciemment ou non, a exhorter les autorites competentes d'accelerer l'implementation des strategies de reforme preconises par la banque mondiale, car ils croient que le remede a tous les maux de l'universite reside dans une professionnalisation illimitee et dans sa soumission aux lois du marche, , avec pour resultat l'identification de l'etudiant en tant que consommateur du savoir professionnalisant, et donc de l'universite en tant que fournisseur, de certification et de diplomes beneficiant du label d'Etat.

A titre d'illustration de ces ecrits, nous citons l'article, paru dans Media24 du 12 juil. 2018, intitule : Pour une vraie reforme de l'enseignement superieur, de Jawad Amahmoul, Docteur en droit -- Enseignant chercheur, qui propose quatre axes d'une nouvelle [beaucoup moins que]vraie[beaucoup plus grand que] reforme qui regorgent des contradictions flagrantes et profondes. Ses axes sont : 1- Instauration d'un systeme selectif, pour l'auteur [beaucoup moins que]Tout etudiant, quoique titulaire du baccalaureat, n'est pas apte a suivre un cursus academique[beaucoup plus grand que]. 2- Preparation d'une alternative credible qui[beaucoup moins que]n'est autre que la professionnalisation complete de l'enseignement superieur[beaucoup plus grand que]. [beaucoup moins que]C'est ce qu'ont fait les pays qui peuvent nous servir de modele a ce titre. [beaucoup moins que]Martele-t-il 3- Promotion de la recherche scientifique 4- Promotion du livre universitaire pour combler la penurie d'ouvrages academiques.

Le president de l'universite Hassan II, le Pr. Idriss Mansouri, dans une interview accordee a l'economiste du 11/06/2018, demande que [beaucoup moins que]ces etablissements aient le droit de choisir leurs etudiants en instituant des prerequis[beaucoup plus grand que]. Il suggerepar ailleurs l'introduction des frais d'inscription pour les menages capables de payer. [beaucoup moins que]Nous devons briser ce tabou qui l'est de moins en moins d'ailleurs. Rien ne justifie en effet que les menages qui ont les moyens ne participent pas au financement de la formation[beaucoup plus grand que]. precise-t-il. Il ne s'oppose pas a la professionnalisation de l'universite pour autant que les charges de financement soient satisfaites par l'Etat et les familles aisees, sans mentionner le secteur prive a qui l'universite produit une main d'oeuvre qualifiee, et il regrette que [beaucoup moins que]cette dynamique (professionnalisation) se soit vite heurtee a la contrainte financiere[beaucoup plus grand que].

Pour que l'universite joue son role societal, il faut comprendre et s'attaquer aux racines de la crise:

Avant de passer a l'analyse des risques de la professionnalisation de l'universite et sa capacite de relever les defis de lutter contre le terrorisme, il est, de prime abord, necessaire de clarifier deux points essentiels qui obscurcissent encore toute vision profonde, reelle et coherente de la crise de l'enseignement superieur et le processus de reforme entame. Ces deux points sont :la nature de l'universite neoliberale et les risques ideologiques graves a eviter d'urgence pour que l'universite remplisse son engagement social et ideologique.

*(Ex-membre du CC du PPS)

L'article Repensons l'universite marocaine pour contrer l'islamisation du nihilisme et la radicalisation de l'islam est apparu en premier sur ALBAYANE .

Copyright Casanet 2018. All rights reserved. Provided by SyndiGate Media Inc. ( Syndigate.info ).
COPYRIGHT 2018 SyndiGate Media Inc.
No portion of this article can be reproduced without the express written permission from the copyright holder.
Copyright 2018 Gale, Cengage Learning. All rights reserved.

Article Details
Printer friendly Cite/link Email Feedback
Publication:Al Bayane (Al Dar Al Bayda', Morocco)
Geographic Code:7IRAN
Date:Dec 28, 2018
Words:2038
Previous Article:Le CRT d'Agadir a l'epreuve!
Next Article:Tirs croises de missiles entre la Syrie et IsraE1/2l...

Terms of use | Privacy policy | Copyright © 2021 Farlex, Inc. | Feedback | For webmasters |