Printer Friendly

Quand le refus du changement mene a la defaite militaire et civile.

Actualites Eecrit par Anne-Emilie Arnault

Du confort intellectuel a la defaite

L e journaliste et consultant specialise dans la communication de crise Pierre Servent etait l'invite de la Chambre francaise d'Industrie et de Commerce au Maroc (CFCIM) le lundi 30 mars. Il est revenu sur trois defaites militaires francaises et les lecons a en tirer pour repondre aux defis actuels.

Pour Pierre Servent, nous avons tous droit a l'echec mais pas a repetition. [beaucoup moins que]Il faut analyser les echecs pour eviter de les reproduire.[beaucoup plus grand que] Pourquoi faire le parallele entre les echecs militaires et civils? [beaucoup moins que]Parce qu'on ne peut cacher une defaire militaire.[beaucoup plus grand que] La France a connu trois echecs retentissants dans son histoire recente. [beaucoup moins que]En 1870, en 1914 et en 1940, la France a ete aneantie en quelques semaines, de maniere eclaire.On peut en extraire des enseignements[beaucoup plus grand que].

En 1870, le chancelier Bismarck a une vision strategique pour la Prusse de l'empereur: il veut que la Prusse domine la region. [beaucoup moins que]Il identifie deux grands groupes qui pesent sur le marche: l'Autriche et la France, des puissances qu'il considere vieillissantes, avec des elites non remises en question. Bismarck recherche les atouts modernes qui lui permettront de prendre l'ascendant. Il investit dans l'armement. La bataille de Sadowa lui donne raison: la petit Prusse bat la grande Autriche au moyen d'un fusil a percussion centrale. Les soldats prussiens ne chargent plus le fusil par la gueule, debout, en plus de 30 gestes. Ils le chargent par la culasse et peuvent tirer a genoux ou a plat ventre.[beaucoup plus grand que] Apres cette victoire, Bismarck joue fin pour s'attaquer a la France. Il ne veut pas que les Etats allemands catholiques soutiennent la France catholique et se tournent contre la Prusse protestante. Il pousse la France a attaquer. Tous les Etats allemands, gardant le souvenir d'une defaite anterieure contre la France, s'unifient par sentiment 'pan-allemand', sous la Prusse. Bismarck reussit[beaucoup plus grand que].

Outre le fin stratege de Bismarck, d'autres facteurs expliquent la defaite francaise face aux Prussiens. [beaucoup moins que]Premierement, l'armee allemande a adopte, dans les annees 1830-1840, le principe de la subsidiarite: chaque niveau de responsabilite a des obligations et des prerogatives definies. Le niveau superieur n'empiete pas sur ces responsabilites. Il se contente d'aider, si necessaire. Ce systeme peut mener des officiers a desobeir a des ordres de superieurs si au vu des constatations de terrain, ces injonctions contredisent la vision strategique du chef. Deuxieme avantage de la Prusse: des officiers prussiens et francais assistent a la guerre de secession en tant qu'observateurs. Les Prussiens rapportent le telegraphe et le chemin de fer comme moyens de projection de force. On mobilise les hommes et on transmet les ordres plus vite. Les Francais rapportent une grosse etude sur l'administration du Nord. Pour faire plaisir a leur chef, ils lui ramenent des informations sur une nouveaute en matiere d'artillerie: l'ancetre de la mitrailleuse. Suite a des chamailleries internes, ces armes sont mises en caisses et ressorties en hate en 1870, sans vision strategique concernant leur utilisation.[beaucoup plus grand que] Troisieme facteur: le leadership lui-meme fait defaut. [beaucoup moins que]Napoleon III, malade, n'a pas de projet. Le clan de l'imperatrice veut une guerre pour reaffirmer le pouvoir de l'empire de France. La France declare donc la guerre pour des motifs protocolaires. Et l'empereur realise immediatement qu'il n'a pas compris que le rythme de la guerre a change. Les officiers francais suivent les ordres qui descendent de l'empereur qui ne sait pas vraiment ce qu'il veut ni comment gerer une equipe. L'armee finit par se retrancher avant d'etre capturee.[beaucoup plus grand que].

La France subit alors un traumatisme, selon l'expert, mais se reconstruit vite: elle devient une puissance economique, en pretant a la Russie notamment, et coloniale. [beaucoup moins que]L'armee remet tout a plat. Elle cree une ecole. Elle produit du materiel performant. Elle decide de se montrer offensive. Au bout d'un moment, ces changements s'inscrivent dans du marbre. Des querelles de personnes les sedimentent encore plus. La France ne suit pas les guerres de l'epoque. Les Allemands, eux, developpent le camouflage. Ils se militarisent. Ils ameliorent leur vitesse de deplacement. Resultat: le 22 aout 1914, plus de 20000 Francais sont tues. Au total, la France perd 1,7 millions de soldats lors de la guerre 14-18. Pendant l'entre-deux-guerres, on construit la ligne Maginot, pour simplement se retrancher derriere. La ligne n'est jamais terminee sur les Ardennes belges. On pense que ce n'est pas un probleme car les divisions blindees ne pourront jamais franchir les Ardennes. Un general effectue des essais et determine que les Ardennes sont franchissables en 60 heures. Il remet un rapport a son superieur, qui le classe. Les Allemands traversent la Meuse en 57 heures. Autre avantage des Allemands sur les Francais: ils decentralisent totalement. Les Francais, eux, tiennent le front, pensant que la guerre va etre longue. Les Allemands misent tout sur la vitesse: leur offensive est lourde et ils donnent de la pervitine a leurs soldats pour les maintenir eveilles. Ils imposent ce tempo de guerre aux Francais, ecrases sous le poids de l'administration et mauvais en communication[beaucoup plus grand que].

Que retenir des erreurs du passe?

[beaucoup moins que]On ne peut appliquer des solutions d'hier aux problemes d'aujourd'hui. Evitons les certitudes et mefions-nous des paresses mentales et du conformisme, du 'clonage des elites'. Seule la diversite peut amener l'inventivite et la richesse intellectuelle. Quand on pense etre fort, il faut se mettre en difficulte intellectuelle, en remise en question, pour ne pas rater les signaux annonciateurs de changement. Il faut se lancer, prendre le risque, etre au contact, sur le terrain, pertinent. A vouloir etre trop intelligent, on rate les subtilites de la realite de terrain. Mieux vaut un projet incomplet mais operationnel qu'un projet parfait qui prend trop de temps. Les choses vont vite. Clairement, actuellement, trouver des solutions collaboratives, en interaction, fonctionne mieux. La pluridisciplinarite devient la norme. Le travail s'organise plus rapidement. On privilegie l'application rapide des projets traites et on s'ouvre a l'international[beaucoup plus grand que].

Copyright Casanet 2015. All rights reserved. Provided by SyndiGate Media Inc. ( Syndigate.info ).
COPYRIGHT 2015 SyndiGate Media Inc.
No portion of this article can be reproduced without the express written permission from the copyright holder.
Copyright 2015 Gale, Cengage Learning. All rights reserved.

Article Details
Printer friendly Cite/link Email Feedback
Publication:Al Bayane (Al Dar Al Bayda', Morocco)
Geographic Code:4EUFR
Date:Apr 1, 2015
Words:1047
Previous Article:Le discours royal d'Ajdir marque le debut de l'ere d'ouverture sur l'Amazighite.
Next Article:La troupe theatrale de l'ecole primaire [beaucoup moins que]Ichbiliya[beaucoup plus grand que] remporte le Grand Prix.

Terms of use | Privacy policy | Copyright © 2021 Farlex, Inc. | Feedback | For webmasters |