Printer Friendly

Projet de refection du Palais legislatif de la Saskatchewan.

Greg Indzeoski est agent des communications de la Direction des communications de la Saskatchewan Property Management Corporation.

Le Palais legislatif de la Saskatchewan fait actuellement l'objet d'un projet de refection d'urgence dont le principal objectif est la stabilisation de ses fondations. Non seulement ce projet corrigera-t-il les defectuosites de structure engendrees par le tassement du sol, mais il garantira la securite des personnes qui visitent l'edifice historique le plus prestigieux de la Saskatchewan ou y travaillent.

Le Palais legislatif de la Saskatchewan est l'un des batiments historiques les plus importants de la province. Construit au debut du XXe siecle, il a toujours symbolise l'esprit et la determination du peuple de la Saskatchewan.

Depuis 87 ans, le Palais legislatif sert non seulement de point de convergence du gouvernement, mais de lien essentiel, par le tourisme et l'education, avec le patrimoine de la Saskatchewan. Chaque annee, plus de 50 000 personnes viennent en admirer la magnificence.

Mais le temps n'a pas epargne le Palais legislatif. Les pieux enfonces en 1908 sous la structure de 167 metres de long sont consideres aujourd'hui comme sous-dimensionnes. Les reamenagements effectues au fil des ans, joints a l'evolution des conditions du sol, ont mis a mal la fondation sur pieux. En consequence, l'edifice se tasse au point que des fragments de calcaire de Tyndall pouvant atteindre la taille d'une assiette se detachent ici et la. De nombreuses fissures lezardent le revetement de pierre ainsi qu'un certain nombre des colonnes de marbre qui ornent la vaste rotonde.

C'est pourquoi la province s'est engagee sur quatre ans a stabiliser les fondations de l'edifice et a mieux assurer la securite de ceux qui viennent le visiter ou qui y travaillent. Le projet de refection du Palais legislatif de la Saskatchewan permettra non seulement de stopper l'affaissement des fondations, mais de rendre l'immeuble conforme aux normes en matiere d'accessibilite et de prevention des incendies et de garantir qu'il restera partie integrante de l'avenir de la province.

En 1905, annee de l'accession de la Saskatchewan au statut de province, le premier ministre Walter Scott propose de construire un edifice pour l'Assemblee et tous les ministeres du gouvernement. L'Assemblee siegeait alors dans le vieil edifice du gouvernement des Territoires du Nord-Ouest a Regina.

Le terrain de 168 acres est situe au sud du quartier des affaires de Regina. Sept grands bureaux d'architectes des Etats-Unis, de la Grande-Bretagne et du Canada ont participe au concours de selection.

C'est la societe montrealaise E & W.S. Maxwell qui a ete chargee de dresser les plans. Les travaux de construction ont ete confies a la maison Peter Lyall & Sons, egalement de Montreal.

Le cahier des charges imposait un certain nombre de parametres, dont la necessite de doter l'edifice d'un dome ou d'une tour susceptible de servir de point de repere ou de ralliement. A l'origine, le revetement devait etre en brique rouge et en pierre beige, mais on a finalement opte pour un calcaire de Tyndall provenant du Manitoba.

L'enfoncement des pieux de fondation en beton commence a l'automne de 1908. Le 4 octobre 1909, le gouverneur general du Canada, le comte Grey, pose la premiere pierre. A la fin de 1910, le gros des travaux d'interieur sont termines, au point que les bureaux du gouvernement peuvent emmenager. En janvier 1912, l'Assemblee legislative de la province se reunit pour la premiere fois dans ses nouveaux locaux.

Trente-quatre types de marbres, dont certains en provenance de la lointaine ile de Chypre, ajoutent a la magnificence de l'amenagement interieur. De magnifiques platres ornent les couloirs alors que ce sont de fines boiseries qui dominent dans l'enceinte de l'Assemblee.

En 1912, un cyclone devaste de nombreux secteurs de Regina, mais ne cause que de legers degats au Palais legislatif, si bien que les travaux de reparation sont termines a temps pour le grand jour. Le 12 octobre 1912, Son Altesse Royale le duc de Connaught preside a l'inauguration de l'edifice dans le cadre d'extravagantes ceremonies auxquelles n'ont manque ni les feux d'artifice, ni les foules en liesse, ni les rues pavoisees. La majeste de la construction a tout de suite attire l'attention non seulement de la Saskatchewan, mais du Canada tout entier.

A cause de l'importance de ce batiment historique, il a ete meticuleusement entretenu au fil des ans. Des travaux de renovation du rez-de-chaussee et de refection des installations mecaniques ont ete executes dans les annees 1960 et 1970. Cependant, grace a des controles constants, des ingenieurs-conseils ont decouvert que les fondations du dome et des ailes nord, sud et est s'affaissaient et que l'immeuble s'enfoncait. L'aile ouest a ete stabilisee en 1983, mais il n'y a jamais eu de travaux de restauration aussi ambitieux que le projet en cours.

Le projet de refection

Le gouvernement de la Saskatchewan a annonce le projet de refection en mars 1997. La phase 1 consiste a stabiliser les fondations et a executer les travaux d'etude necessaires a la realisation du projet tout entier. C'est durant cette phase qu'environ 1 800 pieux en beton manufacture seront enfonces sous l'immeuble a l'aide d'un procede de reprise en sous-oeuvre.

C'est la reprise en sous-oeuvre qui exige le plus de travail. Pour installer les quelque 1 800 pieux, les equipes de construction doivent s'introduire sous l'immeuble. Par une rampe amenagee du cote sud, elles devront extraire environ 10 000 m3 de terre sous le dome et les ailes nord, sud et est. Le gros des travaux d'excavation se fera a l'aide de petits chargeurs Bobcat. On s'est egalement servi de marteaux a air comprime pour detacher le beton de la base de l'ancienne galerie technique d'un metre de haut. On a maintenant extrait suffisamment de terre sous l'aile est pour degager un espace de travail de trois metres de haut sur toute la longueur de l'immeuble et pour faire place aux nouveaux pieux de fondation. C'est la que se logera la nouvelle galerie technique de trois metres de haut qui facilitera l'acces aux systemes mecaniques accroches sous le plancher en beton de l'immeuble.

Les pieux en beton manufacture se composent de troncons d'un metre qu'on enfonce hydrauliquement en utilisant le dessous de l'immeuble comme point d'appui. On enfonce les troncons les uns sur les autres jusqu'a ce qu'on atteigne le nombre exige par les specifications. Les pieux sont installes a au moins 10 metres de profondeur. Pour donner une idee de l'ampleur des travaux, on calcule que tous les troncons mis a bout s'etendraient sur une distance de 25 kilometres.

Les anciens pieux devront peut-etre etre enleves pour faire place aux nouveaux ou resteront tout simplement en place. Les ingenieurs-conseils determineront egalement s'il faut lever ou baisser certaines sections de l'immeuble pour corriger le tassement qui a eu lieu. Si ces travaux s'averent necessaires, il faudra se servir de verins hydrauliques qui ont ete strategiquement places sur les pieux suivant les specifications.

A l'occasion de ces travaux, on remettra en etat les systemes de chauffage, d'electricite et de ventilation qui se trouvent sous l'immeuble.

Phase II et plan directeur

Le projet de refection offre egalement l'occasion de rendre l'immeuble conforme aux normes en matiere d'accessibilite et de prevention des incendies. Cette phase, qui en est encore a l'etape des etudes, consistera a ameliorer l'accessibilite a l'intention des personnes a mobilite reduite et a installer un systeme d'extincteurs automatiques.

Le projet de refection comporte l'elaboration d'un plan directeur. Ce document fera etat de toutes les defectuosites physiques et operationnelles de l'immeuble ainsi que de ses defauts de conformite aux codes et indiquera la maniere de les corriger dans les meilleures conditions d'efficience et d'efficacite. Il comprendra des lignes directrices visant a faire en sorte que tous les travaux de refection ulterieurs respectent le caractere patrimonial de l'edifice.

Protection du patrimoine

L'organisme provincial charge du projet, la Saskatchewan Property Management Corporation, travaille en etroite collaboration avec le Bureau du patrimoine du ministere des Affaires municipales, de la Culture et du Logement pour garantir que tous les aspects patrimoniaux sont proteges pendant toutes les phases des travaux. Tous les changements devront se conformer aux exigences de la Heritage Property Act concernant les biens patrimoniaux designes par la province.

Le Palais legislatif de la Saskatchewan reste ouvert au public et a ceux qui y travaillent pendant toute la duree du projet. Les seances actuelles et futures de l'Assemblee ne seront pas affectees par les travaux de reprise en sous-oeuvre.

On peut obtenir des mises a jour regulieres des travaux, voir des photographies et faire une visite virtuelle sous l'immeuble en se rendant a l'adresse Internet suivante: www.legrehab.gov.sk.ca
COPYRIGHT 1999 Canadian Parliamentary Association
No portion of this article can be reproduced without the express written permission from the copyright holder.
Copyright 1999 Gale, Cengage Learning. All rights reserved.

Article Details
Printer friendly Cite/link Email Feedback
Author:Indzeoski, Greg
Publication:Revue parlementaire canadienne
Date:Mar 22, 1999
Words:1421
Previous Article:Commmissariat a l'information du Canada.
Next Article:Pour aller de l'avant: Rapport du Comite sur la defense nationale et les anciens combattants.
Topics:

Terms of use | Privacy policy | Copyright © 2019 Farlex, Inc. | Feedback | For webmasters