Printer Friendly

Pour un terreau de culture commun.

Actualites Eecrit par Ahmed Tarek

Cloture en apotheose du Festival de Fes de la Culture Soufie a Berlin

D ans un esprit interculturel ideal, le Festival de Fes de la Culture Soufie a ete fete recemment au Musee Pergamon de Berlin et dans d'autres lieux de la capitale allemande : c'est l'aboutissement concret d'une rencontre enrichissante entre la Fondation de Berlin [beaucoup moins que]Forum des Cultures pour les objectifs de notre epoque[beaucoup plus grand que] et ce Festival singulier au Maroc en vue d'initier un [beaucoup moins que]terreau de culture commun[beaucoup plus grand que]. L'Esprit de Fes est l'heritier de cet Esprit d'Al Andalus ou ont principalement vecu dans une symbiose assez exceptionnelle differentes religions et cultures.

La ceremonie d'ouverture de cette manifestation intercivilisationnelle a ete rehaussee par la presence effective d'invites d'honneur en l'occurrence : Boutros Boutros Ghali Ex Secretaire general de l'ONU, S.E. Omar Zniber, ambassadeur du Maroc et S.E. Pablo Garcia-Berdoy, ambassadeur d'Espagne.

Il est a noter que cette aventure liee a la presentation dans des lieux prestigieux de la capitale allemande, comme le Musee Pergame, remonte a une amitie qui s'est tissee depuis des annees entre un groupe d'intellectuels et d'artistes allemands, la Princesse Felizitas Reuss Sh|nborn, Pascual Jordan, le Prince Rudolf de Lippe et le Festival de Fes de la Culture Soufie. Ceux-ci ont ete impressionnes par ce qu'avait a offrir au monde cette culture spirituelle du Soufisme qu'exprime un certain esprit de Fes, d'al Andalus et d'une facon plus generale du Maroc. Cet interet selon Faouzi Skali, president du Festival de Fes de la Culture Soufie, se portait non seulement sur la profondeur de cette spiritualite et la richesse de son patrimoine litteraire , poetique et artistique, chose largement meconnue du monde musulman dont on ne percoit souvent aujourd'hui que des images caricaturales liees aux errances de l'actualite politique, mais aussi sur la grande ouverture de cette culture aux autres spiritualites et cultures du monde. Le [beaucoup moins que]Forum des Cultures pour les objectifs de notre epoque[beaucoup plus grand que], preside par le Prince Rudolf de Lippe a des lors decide , en concertation avec chacun de ces trois acteurs , de donner a ce dialogue necessaire des cultures une dimension et une substance particulieres en faisant voyager cet esprit de Fes lui-meme heritier de l'Andalousie medievale ou les trois traditions monotheistes son parvenues a creer des conditions exceptionnelles d'un terreau culturel commun -jusqu'a Berlin et apporter cette culture vivante au sein de l'une des plus importantes collections d'Art Islamique dans le monde ; celle du Musee Pergamon dirigee par le Docteur Stephan Weber, grand erudit, parfaitement arabisant et specialiste de la civilisation islamique. Plus qu'un nouveau Forum pour le dialogue des cultures cette experience cherche par la rencontre entre cette Fondation de Berlin et le Festival de Fes a initier ce [beaucoup moins que]terreau de culture commun[beaucoup plus grand que]. Non pas par un retour vers le passe, meme si celui-ci peut rester une source d'inspiration dans ce qu'il nous transmet de meilleur, mais en s'appuyant sur des cultures et des experiences vivantes a meme d'initier des transformations reelles et la reinvention d'une Andalousie de l'esprit. Au coeur de l'Europe, dans une ville d'une longue et riche tradition d'art, de spiritualite et de pensee cette rencontre permettra de poser sans doute des questions, et pourquoi pas des esperances, essentielles pour notre temps[beaucoup plus grand que]. Et d'ajouter : [beaucoup moins que]La trame principale de cette convivialite est due a une pensee vivante du Soufisme, dimension interieure de l'Islam, qui accepte naturellement, comme une richesse pour tous, la diversite des spiritualites et des cultures humaines. Le Soufisme est aussi un pont jete, comme l'avait deja evoque Goethe dans son [beaucoup moins que] Divan [beaucoup plus grand que] dedie au poete soufi Hafiz , entre Orient et Occident.

C'est de cette philosophie la, qui se decline a travers un tres riche patrimoine litteraire, poetique et artistique, et de ses valeurs d'humanite et de spiritualite, dont souhaite temoigner le Festival de Fes de la Culture Soufie a Berlin. Cette rencontre entre Fes et Berlin aspire de la sorte, non pas a revenir a une epoque revolue- qui a porte sa part de lumiere et d'obscurite - mais a ouvrir une reflexion sur un nouvel Esprit de Fes ou d'Al Andalus qui puisse nous conduire, au-dela de conflits factices dans lesquels certains veulent nous entrainer aujourd'hui, dans un chemin de sagesse. Un chemin dont le but est de creer, comme nous le faisons a travers cet evenement, des liens de paix et d'amitie, mais aussi de creativite, entre cultures, pensees et religions[beaucoup plus grand que].

Dans son allocution, Faouzi Skali, president du Festival de Fes de la Culture Soufie, precise : [beaucoup moins que]Connaissez-vous la piece de theatre de Lessing intitulee[beaucoup plus grand que] "Nathan le Sage" ? Celle-ci fut jouee pour la premiere fois a Berlin en 1783, deux ans apres la mort de son auteur. Je ne reviens pas sur le contenu de cette piece dont le message principal est que les cultures et les relations humaines s'interpenetrent d'une telle facon qu'il releve du non sens de vouloir fonder leurs conflits sur leurs appartenances religieuses. Ce metissage des cultures et des pensees nous rappelle bien sur l'Andalousie ou encore, par exemple, la Sicile arabe puis normande. Il y a dans cette piece un recit tres emblematique intitule [beaucoup moins que]La parabole de l'anneau[beaucoup plus grand que]. Voila le recit de cette parabole : [beaucoup moins que] Un homme se fait faire un anneau qui detient le pouvoir de susciter l'amour pour celui qui le porte et qu'il legue a son fils prefere en lui enjoignant de faire de meme. L'anneau est transmis ainsi de pere en fils jusqu'au jour ou il echoit a un pere egalement attache a ses trois enfants. Se voyant mourir, il fait faire deux anneaux neufs par un orfevre, et remet un anneau en secret a chacun de ses fils. Le pere mort, les trois fils se disputent l'heritage, chacun persuade de detenir l'anneau veritable. Ne trouvant pas de compromis possible, puisque chacun detient la verite de la bouche de son pere et qu'il ne peut donc la remettre en question sans accuser ce pere bien-aime de lui avoir menti, les freres demandent au juge un arbitrage. Le juge remarque que l'anneau a la reputation de susciter l'amour de Dieu et des hommes, et qu'il suffit d'attendre pour voir quel anneau est efficace, a moins que le pere n'ait fait fabriquer trois anneaux neufs et que l'anneau originel ne soit perdu. Il invite donc les freres a travailler pour l'avenir en s'efforcant de rendre les generations a venir le plus vertueuses possible. Dans cette parabole on peut voir le pere comme une representation de Dieu, les trois fils etant les trois religions monotheistes, judaisme, christianisme et Islam. Comme le pere aime egalement ses trois fils, Dieu aime egalement les trois religions alors que celles-ci se disputent et pretendent chacune detenir la verite au lieu d'imiter l'amour dont le pere a temoigne a leur egard. Dans l'hypothese ou les trois anneaux seraient neufs le pere apparait comme le representant d'une religion originelle ou ideale desormais perdue, et les fils comme trois religions revelees, historiques, egalement proches ou eloignees de la verite premiere. Dans cette derniere perspective le juge represente Dieu qui recommande aux hommes de se preoccuper de l'education de leurs propres enfants au lieu de leur donner l'exemple detestable de ces querelles[beaucoup plus grand que]. C'est sur cette base que nous sommes aujourd'hui dans ces rencontres de Berlin apres celles de Fes. Des amis et freres et soeurs en humanite nous ont rejoints dans l'esprit de cette parabole qui consiste a dire que l'essentiel n'est pas ce que nous croyons faire de nos religions mais ce que nos religions font de nous. Jesus disait deja " vous les reconnaitrez a leurs fruits[beaucoup plus grand que]. Mais plus loin encore tirer les meilleurs enseignements, car il y en a eu aussi des pires, de l'esprit d'Al Andalus c'est faire en sorte que ces fruits sont d'autant plus accomplis qu'ils resultent de l'interaction de chacune de nos spiritualites avec differentes autres cultures, arts et pensees. On faisant cela nous ne faisons qu'opter pour le choix du meilleur plutot que le pire , un " meilleur" dont on peut suivre le fil conducteur dans l'histoire, dans cette rencontre entre le monde occidental, et dans celui-ci le monde germanique, et oriental.Depuis le poeme de Hrotsvita de Gandersheim dedie a Cordoue au temps de sa gloire intitule : [beaucoup moins que]L'eclatante parure du monde[beaucoup plus grand que] ( titre repris par le best seller americain de Maria Rosa Menocal "Ornament of the Word"), une none donc gothique de l'epoque d' Otton le grand, en passant par Frederic 2 de Hohenstoffen jusqu'a Goethe et le Classicisme de Weimar un dialogue fascinant s'est poursuivi entre Orient et Occident ou la spiritualite et le Soufisme avait, et a encore comme on le voit aujourd'hui , une tres grande part. Eetait-on a la recherche d'un paradigme perdu? Celui ou les differences culturelles sont une chance et non pas une malediction. Amadou Hampate Ba, le grand sage africain contemporain disait: Si tu es comme moi tu es mon frere mais si tu es different tu es deux fois mon frere car tu m'apprends ce que je ne sais pas. Un tel espace est un creuset ou on invite une notion ouverte de la raison qui cree une relation vivante et dialectique avec la sagesse et la spiritualite. C'est une raison qui explore les dimensions abyssales de l'amour et de la beaute. La beaute est la splendeur du vrai disait Platon. Une raison qui va au-dela des limites fixees par la pensee aristotelicienne pour penser le contradictoire, le complexe, le poetique. C'est dans ce contexte qu'a pu etre cree le culte de l'archetype feminin et un art de vivre qui est une poetique sociale. Le culte de la Dame en Occitanie et le minnesang germain. Les musulmans doivent aujourd'hui retrouver et comprendre ce paradis ou paradigme perdus, celui ou l'Amour peut reprendre ses droits philosophiques pour redevenir une valeur spirituelle commune[beaucoup plus grand que].

Il est a rappeler que les actes de ce carrefour interculturel ont ete ponctues par plusieurs tables rondes et concerts a savoir : [beaucoup moins que]Religions de l'amour dans un monde de tensions[beaucoup plus grand que] avec Cheikha Nur Artiran, president de l'Institut Rumi, Istanbul, prof. Salamatou Sow, Dr. Abdellah Ouazzani, Maroc, Imam Kadir Sanci, Conseiller de House of One, Rabbi Dr. Andres Nachama, Conseiller de House of One, Dr Faouzi Skali, resident du Festival de la Culture Soufie de Fes, Prof. Dr. Rudolf zur Lippe, President du Forum des Cultures Fondation sur les questions de Berlin. Moderation: Felizitas von Sch|nborn, journaliste

Une autre table ronde sur [beaucoup moins que]L'Esprit d' Al Andalus aujourd'hui[beaucoup plus grand que] modere par Felizitas von Sch|nborn (Introductions : Dr Faouzi Skali et Prof. Dr. Rudolf zur Lippe: Avec : Prof. Salamatou Sow ; Prof. Dr. Stefan Weber, Dr Faouzi Skali, Prof. Dr. Rudolf zur Lippe, Pasteur Eric Haumann. Le volet musical a ete marque par plusieurs concerts : Sama des derviches tourneurs d'Istanbul, Turquie, Tariqa Kalwatiyya (Confrerie) Federation du Soufisme Path, Istanbul, Al-son de Al- Andalus, Bego[+ or -]a Olavide (Canto, salterio y Percusin), Javier Bergia (Canto, Guitarra Ac"stica y Percusin) et musique andalouse de Fes avec Marwan Hajji.

Copyright Casanet 2015. All rights reserved. Provided by SyndiGate Media Inc. ( Syndigate.info ).
COPYRIGHT 2015 SyndiGate Media Inc.
No portion of this article can be reproduced without the express written permission from the copyright holder.
Copyright 2015 Gale, Cengage Learning. All rights reserved.

Article Details
Printer friendly Cite/link Email Feedback
Publication:Al Bayane (Al Dar Al Bayda', Morocco)
Date:Aug 19, 2015
Words:1918
Previous Article:La star du [beaucoup moins que]petit ecran[beaucoup plus grand que] des annees 90, de retour.
Next Article:Mission difficile de l'equipe du Maroc a Tunis.
Topics:

Terms of use | Privacy policy | Copyright © 2020 Farlex, Inc. | Feedback | For webmasters