Printer Friendly

Portrait des etudiants universitaires en nutrition du Quebec: motivations, aspirations et satisfaction concernant leurs etudes.

INTRODUCTION

La dietetique est une profession en evolution influencee par des enjeux lies a la sante, a la demographie, au contexte socio-economique, a l' environnement et a la nature du travail professionnel. Ces facteurs feront en sorte d'augmenter les besoins en services nutritionnels preventifs et curatifs et contribueront a l' evolution de la profession.

A la lumiere des donnees demographiques et sur la sante, il apparait que l'epidemie d'obesite, l'augmentation de la prevalence des maladies chroniques, le vieillissement de la population et la denutrition des clienteles agees influenceront les besoins en services nutritionnels [1-3]. Par ailleurs, les couts eleves de traitement des maladies et l'acces limite aux services nutritionnels, jumeles au manque d' effectifs et a la faible couverture par les regimes d'assurance, justifient la mise en place d'actions preventives [1, 3-5].

En ce qui concerne le contexte socio-economique, la mondialisation, la diversite culturelle et religieuse, l' evolution des habitudes alimentaires, la perte du savoir culinaire et l'insecurite alimentaire font partie des enjeux societaux pouvant avoir une influence sur la pratique [1, 3, 6, 7].

Au plan environnemental, les changements climatiques, les changements aux pratiques agricoles, y compris l'agriculture biologique, les organismes genetiquement modifies et les initiatives de souverainete alimentaire interpellent les professionnels de la nutrition [1, 3, 5, 8-10].

Pour ce qui est du travail, la complexification des tableaux cliniques reaffirme le besoin du maintien des competences professionnelles et du travail en interdisciplinarite [1].

En ce qui a trait a l' avenir, Les dietetistes du Canada entrevoient les dietetistes comme des leaders mondiaux en alimentation, nutrition et sante, exergant de nouveaux roles en reponse aux besoins changeants de la societe. Elles seront plus accessibles et mieux reconnues pour leur expertise et comme agents de changement dans differentes spheres des systemes d' alimentation, entre autres les politiques alimentaires, le developpement de produits et le marketing. Elles devront posseder de fortes habiletes en communication et en relations interpersonnelles et seront aptes a interpreter et transmettre l'information sur diverses thematiques, notamment la nutrigenomique [11].

En plus de repondre aux besoins du marche, les formations devront s'adapter a ces evolutions. A cet egard, l'Academy of Nutrition and Dietetics (AND) a exprime des preoccupations sur les competences necessaires pour faire face aux nouveaux defis [1].

Dans cette aire de mouvance, il est important de s'interesser aux perceptions de la profession et aux differents enjeux qui pourraient l'influencer. Dans cette perspective, en 2009, un sondage sur ces themes a ete mene par l'Ordre professionnel des dietetistes du Quebec (OPDQ). Ce sondage ainsi que le manque de donnees sur le profil et les interets des etudiants universitaires en nutrition ont inspire cette recherche aupres des finissants du Quebec, dont les objectifs sont de:

* Documenter quelles etaient les motivations des etudiants pour entreprendre des etudes en nutrition et leurs intentions actuelles quant a la poursuite d'etudes superieures;

* Decrire leur experience universitaire et non universitaire, et documenter leur interet professionnel par secteur d'activites/clientele;

* Connaitre leur satisfaction et leurs perceptions des dimensions de leur programme d' etudes qualifiees d'insatisfaisantes.

METHODOLOGIE

La population cible etait composee des 158 etudiants qui en etaient, en decembre 2010, a leur dernier mois dans un programme de baccalaureat en nutrition avec stages integres dans l' une des trois universites du Quebec offrant un programme en nutrition, soit l'Universite de Montreal, l'Universite McGill et l'Universite Laval.

Les directeurs de programmes ont ete informes des objectifs de l' etude et ont ete sollicites pour collaborer au recrutement. L' instrument de collecte de donnees etait un questionnaire dont quelques questions ont ete inspirees de celui utilise par l'OPDQ. Des dimensions issues de la litterature, telles que les motivations des etudiants pour entreprendre des etudes en nutrition et leur preference pour un emploi a temps plein vs partiel, ont servi a completer le questionnaire, qui comprenait au total 35 questions. Le temps prevu pour y repondre etait de 20 minutes.

Les autres questions liees au present article ont permis de documenter les milieux de stage, les clienteles cotoyees au cours d' experiences de travail ou de benevolat, et l' exposition des etudiants a des situations d' interdisciplinarite.

Concernant l' avenir, les secteurs dans lesquels les etudiants desirent travailler a la fin de leurs etudes et 5 ans plus tard et les clienteles privilegiees ont ete documentes de meme que l' interet des etudiants a poursuivre des etudes superieures.

Une question ouverte abordait la perception des etudiants relativement a des elements de leur programme d' etudes qualifies d'insatisfaisants. Finalement, des questions ont permis de tracer le profil sociodemographique et scolaire des repondants.

Le questionnaire a ete traduit en anglais et une contretraduction a ete effectuee. Par ailleurs, un pretest a ete realise aupres de 5 diplomes en nutrition. Le questionnaire integral est disponible aupres du premier auteur.

Le questionnaire a ete integre au logiciel SurveyMonkey (version Plus, SurveyMonkey, Palo Alto, Calif.) puis envoye aux directeurs de programme, qui l' ont fait parvenir aux etudiants au moyen de leur banque de courriels. Deux rappels ont ete effectues deux semaines et 1 mois plus tard.

Les donnees du sondage recueillies au moyen de SurveyMonkey ont ete transferees dans Excel (version 2007, Microsoft inc., Redmond, Wash.), puis dans SPSS (version 19.0, SPSS inc. Chicago, Ill.). Les donnees des trois universites ont ete traitees conjointement. Des statistiques descriptives, de [chi square] et de proportions appariees (McNemar) ont ete produites. Certaines categories de reponses ont ete fusionnees afin de permettre des analyses statistiques. Pour la question ouverte, la lecture des reponses a permis au premier auteur de degager des themes, qui ont ensuite ete revises et approuves par le second auteur. Des echanges ont eu lieu autour de la codification du materiel pour en arriver a le synthetiser.

Cette recherche a ete approuvee par le Comite d' ethique de la recherche de la Faculte de medecine de l' Universite de Montreal.

RESULTATS

Profil des repondants

Soixante-douze etudiants ont repondu au questionnaire, pour un taux de participation de 46 %. Quatre-vingts pour cent des repondants etaient de sexe feminin et 57 % provenaient de l' Universite de Montreal. Le tableau 1 presente le profil des repondants.

Contexte de stages et de travail

Le tableau 2 presente tous les milieux de stages frequentes par les etudiants, y compris les stages obligatoires et optionnels.

La plupart des etudiants, soit 87 %, ont rapporte avoir ete exposes a des situations ou les dietetistes travaillaient en interdisciplinarite, majoritairement avec d' autres professionnels de la sante (94 %), mais aussi avec des professionnels de la gestion (36 %), du marketing (31 %), de l'enseignement (23 %) et de la production alimentaire (14 %).

En excluant les stages, lors d' experiences de travail ou de benevolat, 68 % des etudiants ont cotoye une clientele multiethnique (n = 46), 65 %, une clientele de plus de 65 ans (n = 45), 59 %, une clientele defavorisee (n = 40), 52 %, une clientele pediatrique (n = 34) et 39 %, une clientele aux prises avec des problemes de sante mentale (n = 26).

Motivations et objectifs de carriere

La nutrition etait le premier choix de programme universitaire pour 60 % des etudiants. L'interet pour la nutrition (88 %), la sante (82 %), les aliments (72 %) et le desir d'aider autrui (69 %) etaient parmi les dix principales raisons ayant contribue au choix de programme d' etudes. Pour pres du tiers des etudiants (30 %), envisager des possibilites d'emploi dans des environnements diversifies a contribue au choix de programme, alors que seulement 10 % des etudiants ont mentionne que la securite financiere etait un facteur determinant.

Trente-huit pour cent des etudiants prevoient poursuivre des etudes superieures en nutrition d' ici 2 ans, 17 % prevoient le faire eventuellement et 28 % desirent poursuivre des etudes dans un domaine connexe comme la cuisine institutionnelle ou les communications. Parmi ces derniers, 35 % favorisent une reorientation de carriere, notamment en kinesiologie, medecine ou pharmacie.

En ce qui concerne l' emploi, 77 % des repondants privilegient occuper un emploi a temps plein a court terme, alors que 23 % preferent un emploi a temps partiel. Le tableau 3 presente les champs de pratique identifies par les etudiants parmi leurs trois premiers choix, a la fin de leurs etudes et 5 ans plus tard. Significativement moins d' etudiants choisissent la nutrition clinique apres 5 ans (67,6 % vs 56,3 %; p = 0,008), mais cette option demeure toujours le premier choix, suivie de pres par la nutrition publique. Il n'y avait pas d'autres differences significatives.

A l'egard des clienteles avec lesquelles les etudiants privilegient pouvoir travailler, la plus forte proportion se situe chez les adultes de 25 a 64 ans (82 %) ou chez les jeunes adultes de 19 a 24 ans (69 %). Pres des deux tiers des etudiants choisiraient de travailler aupres d'une clientele pediatrique (61 %) et 53 %, avec une clientele de 65 a 74 ans. Cette proportion diminue a 49 % pour les 75 ans et plus. Les clienteles defavorisees ou multiethniques retiennent pres du quart des intentions. Peu d'etudiants choisissent la clientele atteinte de troubles de sante mentale (9 %). Plus d'etudiants privilegient une clientele adulte plutot qu'une clientele pediatrique (p = 0,024), ou une clientele de plus de 65 ans (p = 0,000). Par ailleurs, plus d' etudiants choisissent une clientele de 65 a 74 ans plutot qu'une de plus de 75 ans (p = 0,035).

Concernant les relations entre les experiences de travail ou de benevolat anterieures et le choix d'exercer sa profession aupres de certaines clienteles, il existe une association significative pour la clientele pediatrique (p = 0,049) et multiethnique (p = 0,048). Toutefois, une tendance non significative est observee pour la clientele defavorisee (p = 0,057).

Satisfaction par rapport au programme d'etudes

Soixante-dix pour cent des etudiants ont repondu que leur programme d' etudes en nutrition a repondu a leurs attentes, et 60 % (n = 40) ont rapporte des aspects de la formation qualifies d' insatisfaisants. Au total, 65 enonces ont ete obtenus. La classification est presentee au tableau 4.

La nutrition clinique appliquee est le domaine dans lequel certains etudiants souhaitent approfondir leurs connaissances. Ils souhaitent notamment suivre plus de formation en relation d' aide, obtenir plus d' occasions de pratique en nutrition et etre exposes a plus d'histoires de cas. Certains expriment le besoin d'etre mieux informes sur le contexte du travail dans les differents milieux, y compris sur l' interdisciplinarite.

Les secteurs de la nutrition publique et des communications ont ete mentionnes par certains comme etant insuffisants dans leur programme. Au plan theorique, ils reclament plus de formations sur des situations cliniques complexes. Des etudiants desirent aussi beneficier de possibilites de specialisation dans certains secteurs tels que la nutrition sportive ou la pediatrie.

DISCUSSION

En ce qui a trait aux motivations des etudiants quant a leur choix de programme, nos resultats rejoignent ceux d' autres etudes, sauf en ce qui concerne l'interet pour les aliments, qui constitue une motivation importante dans notre echantillon. A cet egard, Lordly, qui avait effectue une etude aupres de 397 etudiants en dietetique de premiere et de quatrieme annee dans 5 provinces canadiennes, dont le Quebec, avait note que la nutrition et la sante etaient les facteurs d' interet les plus importants. Le desir d' aider autrui arrivait au troisieme rang, alors qu' un interet pour les aliments figurait plus loin dans la liste [12]. D'autres etudes menees aux Etats-Unis et en Australie presentent des resultats similaires a ceux de notre etude [13-15].

Alors que la securite financiere n' etait pas une motivation determinante chez nos repondants, les resultats de Lordly ont demontre que le statut professionnel inferieur, entre autres le salaire, le prestige, la credibilite et le respect, etait une barriere au choix d'une carriere en dietetique chez les hommes [16]. Le salaire suscitait egalement des reserves chez plusieurs etudiants, qui croyaient que celui-ci n'est pas a la hauteur de l'expertise des dietetistes [17]. Par ailleurs, l'interet pour l' emploi a temps partiel exprime dans notre etude est faible, comparativement a ce qu'a demontre l'etude de Scott, menee en Australie en 1991, qui revelait que 63 % des dietetistes recemment diplomes souhaitaient occuper ce type d'emploi [18]. Similairement, les resultats obtenus par Kobel aupres de 1695 etudiants de 84 ecoles offrant le programme de dietetique aux Etats-Unis ont demontre que 41 % des repondants jugeaient importantes ou tres importantes les possibilites de travail a temps partiel [14]. Notons que si la majorite de nos repondants privilegient occuper un emploi a temps plein apres l' obtention de leur diplome, ce souhait n' est pas compatible aux possibilites d' emploi actuelles. En effet, les nouveaux diplomes doivent souvent combiner plus d' un emploi afin de travailler a temps complet. Finalement, alors que les candidats americains de l' etude de Kobel privilegiaient fortement un environnement de travail diversifie, ce facteur ne motive qu' un peu plus du quart de notre echantillon.

Concernant les champs de pratique eventuels, en 2005, lorsque Hughes et Desbrow ont demande aux etudiants canadiens ce qu' ils privilegiaient comme activite professionnelle dix ans plus tard, la plupart a rapporte vouloir travailler en nutrition clinique, en pratique privee (particulierement en nutrition sportive) ou dans un environnement de travail alliant diversite et autonomie. Plusieurs ont mentionne vouloir acquerir de l' experience en milieu hospitalier avant de s' orienter en pratique privee. Travailler en recherche, du moins a temps partiel, etait une autre des previsions de carriere. Il y avait peu d'interet pour la nutrition publique, contrairement a ce que montrent les resultats obtenus dans la presente etude. La gestion de services alimentaires etait aussi peu presente, ce qui concorde avec nos resultats [13]. De plus, dans l'etude de Markley et Huyck (n = 419 etudiants americains), plus du tiers des repondants privilegiaient travailler en nutrition clinique ou en pratique privee [15]. Nos resultats sont similaires en ce qui concerne la pratique privee, mais davantage de nos etudiants quebecois (68 %) ont choisi la nutrition clinique. Scott a rapporte que 9 % des futurs dietetistes prevoyaient se diriger vers la pratique privee dans les cinq annees suivantes, ce qui rejoint nos resultats, alors que moins de 5 % de son echantillon envisageaient la nutrition sportive [18]. Ce secteur d'activites a ete choisi par 20 % de nos etudiants a la fin de leurs etudes, mais seulement 13 % se voyaient dans ce domaine 5 ans plus tard. Ces resultats different de ceux obtenus par Hughes et Desbrow, ou plusieurs exprimaient un interet pour la nutrition sportive dans leurs perspectives d'emploi [13].

En ce qui a trait a la recherche comme domaine de pratique, selon Rose et al. (n = 168, Canada), en 2005, les repondants se sentaient moins bien formes sur les competences liees a la recherche telles qu'appliquer les resultats de la recherche a la pratique et soutenir l' avancement de la pratique en nutrition [19]. De meme, les dietetistes australiennes de l'etude de Scott ont aussi mentionne etre insatisfaites de leur preparation universitaire dans ce domaine [18]. Ces constats peuvent expliquer le faible pourcentage de notre echantillon interesse par la recherche. La recherche et son implication sur la pratique ont d' ailleurs ete soulevees par certains comme etant insuffisamment abordees dans leur programme de formation, alors que la recherche, les connaissances basees sur des donnees probantes et les habiletes d'analyse font partie des besoins en matiere d' education [11]. Le grand nombre d' etudiants interesses par la poursuite d' etudes superieures dans notre echantillon laisse croire qu'un interet pour la recherche est tout de meme present.

Concernant la clientele avec laquelle les etudiants privilegient travailler, nos resultats rejoignent ceux de Kaempfer et al. (n = 299, Etats-Unis), qui ont demontre que les clienteles de plus de 65 ans etaient les moins souvent choisies [20]. Lee et al. ont par ailleurs demontre que les experiences anterieures avec ce type de clientele etaient fortement associees a la preference pour celle-ci [21]. Le vieillissement de la population est sans aucun doute l' une des tendances demographiques ayant le plus d' influence sur la pratique, alors que moins de la moitie des etudiants quebecois manifestent un interet pour cette clientele.

La clientele multiethnique figure parmi celles ayant ete choisies par moins du tiers des etudiants. Les personnes eprouvant des problemes de sante mentale ont aussi ete faiblement selectionnees par les etudiants, alors que, selon Les dietetistes du Canada [11], les dietetistes devraient exercer un role plus grand aupres de ces clienteles, notamment au sein des equipes interprofessionnelles. Si ces resultats peuvent s' expliquer par la faible exposition a ce type de clientele durant les stages, il est interessant de constater que pres des deux tiers des etudiants ont mentionne vouloir travailler avec une clientele pediatrique, bien que ces derniers n' aient pas tous ete exposes a cette clientele durant leurs stages, de telles occasions etant limitees. Les experiences de travail ou de benevolat sont donc determinantes.

La majorite des etudiants ont vecu des situations ou les dietetistes travaillaient en interdisciplinarite au cours de leurs stages, et plusieurs etudes ont demontre la pertinence de ce travail interdisciplinaire dans le domaine de la nutrition. L' AND et Les dietetistes du Canada ont d' ailleurs mentionne que l' habilete a travailler en equipe collaborative avec d' autres professionnels fait partie des besoins en matiere d'education [1, 11].

Finalement, nos resultats demontrent l' interet des etudiants pour une formation plus poussee en marketing, communication et nutrition publique, de meme qu'en psychologie et relation d' aide, ce qui rejoint les resultats des etudes de Short et Chittooran [22]. Rappelons que Les dietetistes du Canada prevoient qu'en 2020, davantage de dietetistes assumeront des roles de leaders dans les medias et seront des agents de changement dans toutes les spheres du systeme d' alimentation [11]. Les etudiants souhaitent egalement etre mieux informes sur le contexte du travail durant leur programme d'etudes, ce qui concorde avec les resultats de Lordly [17].

Pertinence pour la pratique

Cette etude constituait la premiere sur les finissants des programmes de formation de dietetistes du Quebec. Selon nos resultats, les etudiants demontrent un interet limite a travailler avec une clientele agee et multiethnique, ce qui risque de ne pas repondre aux besoins propres aux tendances demographiques. Des insatisfactions liees aux possibilites de travail pourraient en decouler. Les programmes d' etudes devront integrer davantage d' information sur le contexte du travail dans les differents milieux afin de fournir aux etudiants un portrait realiste de la profession [17].

L'interet des etudiants pour une formation plus poussee en nutrition publique, communication et marketing rejoint la vision des Dietetistes du Canada, selon laquelle les dietetistes assumeront des roles de leaders, particulierement dans les medias. Il importe de s'assurer que la formation a ce sujet soit rehaussee pour permettre de repondre aux besoins de ce domaine prometteur.

La formation pratique devra continuer d'etre priorisee dans plusieurs secteurs. Compte tenu de la complexification des tableaux cliniques, le travail en interdisciplinarite, la recherche et la pratique basee sur des donnees probantes doivent faire partie integrante de la formation.

Limites et pistes de recherche

La principale limite de cette etude est le nombre d'etudiants recrutes, qui a limite les analyses statistiques. La distribution des repondants par universite doit egalement etre soulignee.

Des groupes de discussion contribueraient a approfondir les besoins en formation. Au Canada, cette etude pourrait etre etendue a l' ensemble des universites, ce qui permettrait de distinguer des specificites canadiennes. Par ailleurs, au Quebec, compte tenu de l' evolution des environnements, la reprise de ce sondage aux 5 ans serait appropriee.

Conflits d'interets: Les auteurs declarent qu'ils n'ont pas d' interets concurrentiels.

References

[1.] Jarratt J, Mahaffie J. The profession of dietetics at a critical juncture: a report on the 2006 environmental scan for the American Dietetic Association. J Am Diet Assoc 2007;107(7):S39-57. PMID: 17682301. doi: 10.1016/j.jada.2007.05.001.

[2.] Gouvernement du Quebec. Approche adaptee a la personne agee en milieu hospitalier: cadre de reference; 2011 [14/07/18]. Disponible au: http://msssa4.msss.gouv.qc.ca/fr/document/publication.nsf/0/4b25b2aba 4f5c7768525783000584c27.

[3.] Ordre professionnel des dietetistes du Quebec. Etats generaux de l'OPDQ sur la nutrition humaine et lalimentation: l'urgence d'agir ensemble pour un mieux-etre collectif; 2010.

[4.] Sanscartier M. Determination du profil clinique et des interventions nutritionnelles dispensees pour les quatre types de clienteles presentes dans les etablissements de soins de longue duree pour evaluer les besoins d'effectifs nutritionnistes cliniciens [memoire de maitrise]. Quebec: Universite Laval; 2006.

[5.] Association quebecoise d'etablissements de sante et de services sociaux (AQESSS). Enonce de vision du systeme de sante et de services sociaux des annees 2020; 2012 [14/07/18]. Disponible au: http://www.aqesss. qc.ca/docs/public_html/document/Documents_deposes/Vision_2020_ novembre_2012.pdf.

[6.] Aube J. Attitudes et habitudes de Canadiens relativement a la preparation des aliments a la maison et au repas en famille. Universite de Montreal; 2009.

[7.] Tarasuk V. Document de travail sur l'insecurite alimentaire individuelle et des menages; 2001 [mise a jour 2004/10/01]. Disponible au: http://www. hc-sc.gc.ca/fn-an/nutrition/pol/food_sec_entire-sec_aliments_entier-fra. php#part1.

[8.] Butler CD, Harley D. Primary, secondary and tertiary effects of ecoclimatic change: the medical response. Postgrad Med J 2010;86(1014): 230-4. PMID: 20354046. doi: 10.1136/pgmj.2009.082727.

[9.] Gouvernement du Quebec. Source d'information sur les organismes genetiquement modifies; 2011 [2013-02-20]. Disponible au: http://www. ogm.gouv.qc.ca/index.htm.

[10.] Forge F. L'agriculture biologique au Canada: un apercu. Service d'information et de recherche parlementaires; 2004.

[11.] Les dietetistes du Canada. Eye on the future: vision for a preferred future for the dietetic profession in 2020; 2007.

[12.] Lordly D, Dube N. The who, what, when, and how of choosing a dietetics career. Can J Diet Pract Res 2012;73(4):169-75. PMID: 23217443. doi: 10.3148/73.4.2012.169.

[13.] Hughes R, Desbrow D. Aspiring dietitians study: a pre-enrolment study of students motivations, awareness and expectations relating to careers in nutrition and dietetics. Nutrition and Dietetics 2005;62(2-3):106-9. doi: 10.1111/j.1747-0080.2005.00015.x.

[14.] Kobel KA. Influences on the selection of dietetics as a career. J Am Diet Assoc 1997;97(3):254-7. doi: 10.1016/S0002-8223(97)00066-7.

[15.] Markley EJ, Huyck NI. Factors affecting a student's choice of dietetics as a profession. J Am Diet Assoc 1992;92(8):933-7. PMID: 1640034.

[16.] Lordly D. Students' perceptions of males entering the dietetic profession. Can J Diet Pract Res 2012;73(3):111-6. PMID: 22958627. doi: 10.3148/ 73.3.2012.111.

[17.] Lordly D. University students' reservations about dietetics as a career choice. Can J Diet Pract Res 2013;74(1):42-25. PMID: 23449215. doi: 10.3148/74.1.2013.42.

[18.] Scott J. A survey of recent graduate dietitians: career choices, plans and aspirations and satisfaction with academic preparation. Australian Journal of Nutrition and Dietetics 1991;48(4):132-138.

[19.] Rose M, McAlpine L, Strychar I. Learning opportunity and preparedness for practice: perceptions from dietetics programs in Canada. Can J Diet Pract Res 2005;66(4):221-8. PMID: 16332296. doi: 10.3148/66.4.2005.221.

[20.] Kaempfer D, Wellman NS, Himburg SP. Dietetics students' low knowledge, attitudes, and work preferences toward older adults indicate need for improved education about aging. J Am Diet Assoc 2002;102(2): 197-202. doi: 10.1016/S0002-8223(02)90048-9.

[21.] Lee SY, Hoerr SL, Weatherspoon L, Schiffman RF. Previous experience with older adults positively affects nutrition students' attitudes toward this age group. J Nutr Educ Behav 2007;39(3):150-6. PMID: 17493565. doi: 10.1016/j.jneb.2006.08.029.

[22.] Short JE, Chittooran MM. Nutrition education: a survey of practices and perceptions in undergraduate dietetics education. J Am Diet Assoc 2004;104(10):1601-4. PMID: 15389422. doi: 10.1016/j.jada.2004.07.029.

ANNIE BIRON, Dt.P., M.Sc. (a); MARIE MARQUIS, Dt.P., Ph.D. (a)

(a) Departement de nutrition, Universite de Montreal, Montreal, Canada
Tableau 1. Caracteristiques des repondants (n = 72).

Repondants                           [n.sup.bre] (%)

Age
20 a 24 ans                            55 (76)
25 a 30 ans                            12 (17)
Plus de 30 ans                          5 (7)

Sexe
Feminin                                65 (90)
Masculin                                7 (10)

Region d'origine
Canada                                 61 (85)
Autre                                  11 (15)

Langue maternelle
Francais                               57 (79)
Anglais                                 7 (10)
Autre                                   8 (11)

Universite d'appartenance
Montreal                               41 (57)
Laval                                  17 (24)
McGill                                 14 (19)

Membres etudiants de l'OPDQ            45 (63)
Membres etudiants des Dietetistes       4 (6)
  du Canada
Etudes anterieures en technique         1 (1)
  de dietetique
Etudes universitaires anterieures      10 (14)
  dans un autre domaine

Tableau 2. Milieux de stages (n = 72).

Milieux de stages                               [n.sup.bre] (%)

Centres hospitaliers universitaires                 67 (93)

Centres d'hebergement de soins de longue            34 (47)
duree

Centres locaux de services sociaux                  25 (35)

Organismes sans but lucratif (EquiLibre,            22 (31)
Extenso, Dispensaire dietetique de Montreal,
Sesame consultants, Meals On Wheels)

Entreprises de gestion de services                  19 (26)
alimentaires et traiteurs

Ecoles                                              15 (21)

Centres hospitaliers regionaux de soins de          14 (19)
courte duree

Entreprises en communications                       10 (14)

Industries alimentaires et connexes                  7 (10)

Organismes gouvernementaux (ministere de la          5 (7)
Sante et des Services sociaux, Direction de
la sante publique, Departement d'universite,
Base militaire de Valcartier)

Entreprises en pratique privee                       4 (6)

Nutrition sportive (Nautilus, Cirque du              4 (6)
Soleil)

Centres jeunesse                                     3 (4)

Centres de recherche                                 3 (4)

Associations professionnelles (Ordre                 2 (3)
professionnel des dietetistes du Quebec, Les
dietetistes du Canada)

Entreprises en nutrition internationale              1 (1)

Tableau 3. Champs de pratique identifies par les etudiants
parmi leurs 3 premiers choix a la fin des etudes et
5 ans plus tard.

Champs de pratique                     Fin des        5 ans
                                       etudes,     plus tard,
                                     [n.sup.bre]   [n.sup.bre]
                                         (%)           (%)

Nutrition clinique                     48 (68)       40 (56)
Nutrition publique                     47 (66)       46 (65)
Consultation, dietetiste-conseil,      24 (34)       29 (41)
  pratique privee
Enseignement                           18 (25)       19 (27)
Gestion de services alimentaires       15 (21)       14 (20)
Communications, relations              14 (20)       14 (20)
  publiques, journalisme
Nutrition sportive                     14 (20)       9 (13)
Recherche                              10 (14)       10 (14)
Industrie agroalimentaire,              6(9)          6 (9)
  biopharmaceutique
Marketing, publicite                    4 (6)         3 (4)
Nutrition internationale                4 (6)         4 (6)
Representation/ventes                   2(3)          2 (3)
Ne sait pas                             2 (3)         5 (7)

Champs de pratique                   p (a)

Nutrition clinique                    0,008
Nutrition publique                   > 0,05
Consultation, dietetiste-conseil,    > 0,05
  pratique privee
Enseignement                         > 0,05
Gestion de services alimentaires     > 0,05
Communications, relations            > 0,05
  publiques, journalisme
Nutrition sportive                   > 0,05
Recherche                            > 0,05
Industrie agroalimentaire,           > 0,05
  biopharmaceutique
Marketing, publicite                 > 0,05
Nutrition internationale             > 0,05
Representation/ventes                > 0,05
Ne sait pas                          > 0,05

(a) Test de McNemar.

Tableau 4. Aspects de la formation qualifies d'insatisfaisants
pour la pratique par les etudiants.

Themes ([n.sup.bre])       Dimensions ([n.sup.bre])

Nutrition clinique         Methodes d'intervention (6)
pratique (21)              Pratique (6)
                           Histoires de cas (3)
                           Dysphagie (2)
                           Approche par problemes (1)
                           Integration des connaissances (1)
                           Approche par competences (1)
                           Connaissance des pratiques de sciences
                             infirmieres (1)

Contexte de travail (13)   Role dans l'industrie (3)
                           Interdisciplinarite (3)
                           Preparation au milieu et conditions de
                             travail (2)
                           Dimension environnementale/developpement
                             durable (2)
                           Pratique privee (2)
                           Pratique en CLSC (1)

Communication et           Nutrition publique et communication (7)
nutrition publique (10)    Communication et marketing (2)
                           Prise de position sur la scene publique
                             (1)

Nutrition clinique,        Interpretation des donnees biochimiques
theorie (9)                  (2)
                           Nutrition clinique pour des cas complexes
                             (2)
                           Connaissance des medicaments (2)
                           Connaissance des produits naturels (1)
                           Connaissance des aliments (1)
                           Etude des pathologies de fagon
                             independante (1)

Specialisation (8)         Pediatrie (3)
                           Nutrition sportive (2)
                           Possibilite d'un tronc commun et d'une
                           specialisation par la suite (1)
                           Sante mentale (1)
                           Approche en milieux defavorises (1)

Stages (2)                 Stages en nutrition publique et
                             internationale (1)
                           Stages hors du milieu hospitalier (1)

Recherche (2)              Recherche et implication sur la pratique
                             (2)
Autres (1)                 Ethique (1)
COPYRIGHT 2015 Dietitians of Canada
No portion of this article can be reproduced without the express written permission from the copyright holder.
Copyright 2015 Gale, Cengage Learning. All rights reserved.

Article Details
Printer friendly Cite/link Email Feedback
Title Annotation:Research/Recherche
Author:Biron, Annie; Marquis, Marie
Publication:Canadian Journal of Dietetic Practice and Research
Article Type:Survey
Geographic Code:1CANA
Date:Jun 1, 2015
Words:4578
Previous Article:Micronutrients on the menu: enhancing the quality of food in long-term care for regular, nontherapeutic menus.
Next Article:Dietetic scopes of practice across Canada.
Topics:

Terms of use | Privacy policy | Copyright © 2020 Farlex, Inc. | Feedback | For webmasters