Printer Friendly

PALESTINEMaigres avancE[umlaut]es.

Al-Ahram Hebdo La rencontre entre le prE[umlaut]sident de l'AutoritE[umlaut] palestinienne et le premier ministre israE[umlaut]lien s'est soldE[umlaut]e par quelques mesures qui devraient renforcer le prE[umlaut]sident palestinien dans son bras de fer avec le Hamas.<p>A1/2 La glace a E[umlaut]tE[umlaut] brisE[umlaut]e e, rien de mieux ne peut qualifier la premiE re rencontre officielle qui a eu lieu Ea JE[umlaut]rusalem entre le prE[umlaut]sident de l'AutoritE[umlaut] palestinienne Mahmoud Abbass et le premier ministre israE[umlaut]lien. Une rencontre qui a marquE[umlaut] la reprise du dialogue au plus haut niveau entre Palestiniens et IsraE[umlaut]liens. Mais il faut encore que cette rencontre soit suivie d'autres plus fructueuses, comme l'a annoncE[umlaut] le porte-parole de la prE[umlaut]sidence palestinienne, qui a E[umlaut]galement qualifiE[umlaut] cette entrevue de deux heures d'A1/2 utile e, les deux responsables s'E[umlaut]tant mis d'accord pour relancer le processus de paix. A1/2 Les deux dirigeants ont exprimE[umlaut] leur volontE[umlaut] de coopE[umlaut]rer comme de vrais partenaires dans un effort pour faire progresser le processus de paix entre IsraE1/2l et l'AutoritE[umlaut] palestinienne e, a indiquE[umlaut] le communiquE[umlaut] conjoint publiE[umlaut] par la rE[umlaut]sidence du Conseil israE[umlaut]lien Ea l'issue de cette rencontre. A1/2 Le peuple israE[umlaut]lien et le peuple palestinien ont suffisamment souffert et il est temps de faire avancer le processus de paix par des mesures concrE tes e, souligne le communiquE[umlaut] conjoint. Ce faisant, Abbass et Olmert ont insistE[umlaut] sur A1/2 l'importance de l'existence d'un contact direct et sE[umlaut]rieux entre eux e. Ils ont convenu de se A1/2 rencontrer frE[umlaut]quemment e. Les deux dirigeants ont A1/2 discutE[umlaut] du cessez-le-feu en vigueur dans la bande de Gaza et de son extension Ea la Cisjordanie e, dans le cadre des conclusions du sommet de Charm Al-Cheikh de fE[umlaut]vrier 2005 entre le prE[umlaut]sident palestinien Mahmoud Abbass et le premier ministre israE[umlaut]lien de l'E[umlaut]poque, Ariel Sharon. Ils se sont dit d'accord pour parvenir Ea A1/2 une solution Ea deux Etats vivant cE[sup.3]te Ea cE[sup.3]te en paix et en sE[umlaut]curitE[umlaut] e, en conformitE[umlaut] avec la Feuille de route, le dernier plan de paix en date pour un rE glement du conflit israE[umlaut]lo-palestinien.De belles paroles qui ne sont, pour l'instant, que des vEoux pieux. Car rien n'indique que le gouvernement israE[umlaut]lien a l'intention de changer sa politique et de s'engager dans de vE[umlaut]ritables nE[umlaut]gociations de paix. Le langage conciliant concE[umlaut]dE[umlaut] par le gouvernement Olmert dans le communiquE[umlaut] commun n'est finalement qu'un moyen de renforcer la position du prE[umlaut]sident Mahmoud Abbass dans son bras de fer avec le mouvement du Hamas, qui dirige le gouvernement palestinien. Dans ce mE[logical not]me cadre, le ministre israE[umlaut]lien de la DE[umlaut]fense Amir Peretz a annoncE[umlaut] des mesures d'allE gements A1/2 immE[umlaut]diates e pour les Palestiniens de Cisjordanie. A1/2 Nous avons prE[umlaut]parE[umlaut] un plan applicable immE[umlaut]diatement, qui consiste Ea faciliter la circulation et les mouvements des Palestiniens et Ea augmenter le nombre de Palestiniens autorisE[umlaut]s Ea travailler en IsraE1/2l e, a-t-il dE[umlaut]clarE[umlaut] Ea la presse Ea l'issue d'une rE[umlaut]union de la commission des Affaires E[umlaut]trangE res et de la DE[umlaut]fense de la Knesset, le Parlement israE[umlaut]lien. M. Peretz a prE[umlaut]cisE[umlaut] qu'IsraE1/2l allait A1/2 dE[umlaut]manteler 59 barrages routiers en Cisjordanie en deux phases, d'abord 24, puis le reste e. Un nouveau passage devrait E[logical not]tre ouvert pour le transit des marchandises entre le nord de la Cisjordanie et IsraE1/2l, et les contrE[sup.3]les sE[umlaut]curitaires devraient E[logical not]tre assouplis pour faciliter l'accE s au territoire israE[umlaut]lien des commerE*ants palestiniens.Scepticisme Au cours de leur entretien, Olmert et Abbass ont E[umlaut]galement E[umlaut]voquE[umlaut] la rE[umlaut]activation d'une A1/2 commission mixte pour E[umlaut]tudier les normes Ea suivre pour la libE[umlaut]ration de prisonniers e. C'est ce dossier des prisonniers qui peut E[logical not]tre le plus important de tout ce qu'ils ont discutE[umlaut]. Au lendemain du sommet de JE[umlaut]rusalem, le premier ministre israE[umlaut]lien a invitE[umlaut] dimanche son cabinet Ea revoir sa position sur le sort des quelque 8 000 Palestiniens dE[umlaut]tenus en IsraE1/2l. Il a suggE[umlaut]rE[umlaut] que certains pourraient E[logical not]tre relEochE[umlaut]s, mE[logical not]me avant la libE[umlaut]ration du caporal Shalit, enlevE[umlaut] par des groupes palestiniens en juin dernier, condition qui E[umlaut]tait prE[umlaut]alable Ea toute libE[umlaut]ration des Palestiniens.A1/2 Cette opinion est peut-E[logical not]tre diffE[umlaut]rente de ce qui a E[umlaut]tE[umlaut] dit prE[umlaut]cE[umlaut]demment lors de rE[umlaut]unions du gouvernement mais c'est mon opinion e, a dE[umlaut]clarE[umlaut] Ehoud Olmert, selon les propos rapportE[umlaut]s par un responsable israE[umlaut]lien ayant requis l'anonymat. Le premier ministre israE[umlaut]lien a laissE[umlaut] entendre que certains prisonniers palestiniens pourraient E[logical not]tre libE[umlaut]rE[umlaut]s pour la fE[logical not]te musulmane du Grand BaE[macron]ram, qui tombe cette annE[umlaut]e le 30 dE[umlaut]cembre dans la rE[umlaut]gion, a prE[umlaut]cisE[umlaut] ce responsable.Cette mesure obE[umlaut]it Ea la mE[logical not]me logique : soutenir Mahmoud Abbass, du Fatah, en pleine lutte de pouvoir avec le Hamas. Si des prisonniers E[umlaut]taient libE[umlaut]rE[umlaut]s, le prE[umlaut]sident de l'AutoritE[umlaut] palestinienne pourrait plus facilement persuader ses administrE[umlaut]s que la voie de la nE[umlaut]gociation peut porter ses fruits. Mahmoud Abbass tente de convaincre les Palestiniens que seuls des pourparlers avec IsraE1/2l peuvent dE[umlaut]boucher sur un Etat palestinien indE[umlaut]pendant.Sur un plan plus pragmatique, le chef du gouvernement israE[umlaut]lien a acceptE[umlaut] de dE[umlaut]bloquer 100 millions de dollars (76 millions d'euros) provenant de taxes et droits de douanes collectE[umlaut]s par IsraE1/2l pour le compte de l'AutoritE[umlaut] palestinienne mais gelE[umlaut]s depuis l'arrivE[umlaut]e au pouvoir en mars dernier du Hamas. IsraE1/2l compte transfE[umlaut]rer bientE[sup.3]t cet argent mais veut s'assurer qu'il ne parviendra pas au Hamas, selon Miri Eisin, porte-parole du gouvernement israE[umlaut]lien. Cette mesure devrait soulager la crise financiE re aiguE1/2 dont souffre l'AutoritE[umlaut] palestinienne, incapable de payer ses fonctionnaires et aidera M. Abbass Ea marquer des points face au Hamas. La rencontre de samedi a E[umlaut]tE[umlaut] E[umlaut]videmment accueillie avec mE[umlaut]fiance par le Hamas, pour qui cette rencontre et son contenu ne rE[umlaut]pondent pas aux revendications des Palestiniens:A1/2 Tous nos droits nationaux, le droit au retour, JE[umlaut]rusalem, l'E[umlaut]vacuation des colonies, la libE[umlaut]ration des prisonniers. Nous attendons du prE[umlaut]sident et de tous les leaders palestiniens qu'ils s'engagent dans ces droits et qu'ils ne donnent pas la possibilitE[umlaut] aux IsraE[umlaut]liens de se servir de nos difficultE[umlaut]s internes, de gagner du temps ou de faire pression sur nous. e. De mE[logical not]me, le ministre chargE[umlaut] des prisonniers, Wasfi Kabha du Hamas, a estimE[umlaut] que A1/2 cette rencontre n'E[umlaut]tait que de la poudre aux yeux e. A1/2 Aussi bien Abou-Mazen (Mahmoud Abbass) qu'Ehud Olmert sont confrontE[umlaut]s Ea une crise interne et ils se sont rencontrE[umlaut]s uniquement pour dire qu'ils espE rent reprendre des nE[umlaut]gociations e, a ajoutE[umlaut] ce ministre. Un professeur de sciences politiques de l'UniversitE[umlaut] de Bir Zeit en Cisjordanie, Ali Al-Jarbawi reste E[umlaut]galement prudent. A1/2 C'est un premier pas, mais nous ne saurons pas s'il est important avant de voir les rE[umlaut]sultats sur le terrain. Le peuple palestinien veut du concret et pas seulement des rencontres e, poursuit cet universitaire. Un autre analyste, Hani Al-Masri, souligne qu'Ehud Olmert A1/2 n'a rien donnE[umlaut] de tangible Ea Abou-Mazen e. A*PALESTINE Maigres avancE[umlaut]es

2003 Jordan Press & publishing Co. All rights reserved.

Provided by Syndigate.info an Albawaba.com company
COPYRIGHT 2007 Al Bawaba (Middle East) Ltd.
No portion of this article can be reproduced without the express written permission from the copyright holder.
Copyright 2007 Gale, Cengage Learning. All rights reserved.

Article Details
Printer friendly Cite/link Email Feedback
Publication:The Star (Amman, Jordan)
Date:Jan 9, 2007
Words:1466
Previous Article:CNN International Coverage: Dec. 28 -- Jan. 3Hajj 2006: The essential journey.
Next Article:SOCIETE- TABOULe sida, maladie encore taboue en Jordanie.

Terms of use | Privacy policy | Copyright © 2021 Farlex, Inc. | Feedback | For webmasters |