Printer Friendly

Onzieme edition festival Mawazine : Cloture en apotheose avec deux mega concerts de Mariah Carey et WaE1/2l Kfoury.

Deux mega concerts de la star americaine du R&B Mariah Carey et la vedette libanaise WaE1/2l kfoury ont eu lieu, samedi soir a Rabat, respectivement aux scenes OLM Souissi et Hay Nahda dans le cadre de la soiree de cloture de la 11e edition du Festival [beaucoup moins que]Mawazine Rythmes du Monde[beaucoup plus grand que] (18-26 mai). Cette exceptionnelle soiree de cloture a fait vibrer les melomanes jusqu'au petit matin avec Mariah carey, qui a donne son premier concert en Afrique pour ensuite ceder les planches de l'OML a l'artiste marocain, DJ Abdel.

A la scene de Nahda, la star de la chanson libanaise, WaE1/2l kfoury a ete fidele a lui meme et a son style au grand bonheur de ses fans qui sont venus en masse l'acclamer et l'ovationner plusieurs heures avant meme le debut du concert.

Fidele a la sensibilite qui le differencie des autres artistes, WaE1/2l Kfoury a enflamme les festivaliers de [beaucoup moins que]Mawazine[beaucoup plus grand que] en interpretant un bouquet concocte de ses plus beaux succes.

A Sale, la scene a ete a l'honneur d'une grande soiree du Rap marocain avec 5 heures de musique non-stop, jouee par 4 groupes de Rap, en ouverture Muslim, l'une des grandes figures du rap marocain, puis Fnaire, Chouftchouf et le groupe Rwapa Crew.

La chanson marocaine a egalement ete a l'honneur avec des concerts notamment de l'un des meilleurs pianistes de sa generation, Marouan Benabdellah et l'Orchestre Symphonique Royal. A la scene de Bouregreg, le public de Mawazine a ete au rendez-vous avec une icone de la musique africaine Chiwoniso, alors que le site du Chellah a ete anime par un concert donne par le musicien indien Debashish Bhattacharya.

L'edition 2012 a ete marquee par l'organisation de huit spectacles de rue qui ont sillonne les principales arteres de la capitale, proposant des representations inedites de differents pays, notamment l'Inde, la France et la Roumanie, outre le pays d'accueil.

Pendant neuf jours de fete, la capitale est devenue le centre du monde de la musique et un lieu de rencontre des cultures.

En rendant hommage a des artistes, organisant des tables-rondes et accueillant les stars du present et les talents de demain, le Festival Mawazine poursuit une nouvelle fois sa vocation de reunir des milliers de spectateurs, fideles et curieux autour de la decouverte et de l'echange culturel.

Les grands spectacles de rue, des moments forts et inoubliables La ville de Rabat a vecu tout au long de la 11eme edition du Festival Mawazine sous le charme et la magie de ses spectacles de rue qui sillonnaient les grandes arteres de la capitale offrant aux petits comme aux grands des moments de plaisir, de musique et de danses.

Ce sont huit spectacles de rue qui ont ainsi defile dans la capitale et transporte, par leurs rythmes et couleurs, les spectateurs dans un monde fascinant et enchanteur. Par des prestations epoustouflantes et inedites gravees a jamais dans les memoires des festivaliers, ces troupes venant de differents pays (Inde, France, Roumanie en plus du Maroc) ont presente un melange de musiques, de danses et de chants traditionnels et modernes pour faire decouvrir au public leurs cultures et civilisations.

Ravie, la foule a suivi les charmeurs de serpents des Troubadours du Rajasthan, les choregraphes contemporains de 2k-Far, les musiciens colores de la compagnie Yourguis, les musiciens de Mahala Rai Banda, les danseurs de Dife Kako, les percussionnistes de Casa Fiesta, l'orchestre de Casbah Fanfare et les funambules de Casa Akrobate.

Venus du Rajasthan, un Etat culturellement tres riche dont les traditions refletent le mode de vie de l'Inde ancienne, les Troubadours reunissent une douzaine d'artistes, musiciens, danseurs et acrobates, qui sillonnent les villages pour celebrer naissances, mariages et fetes religieuses.

Ces artistes invitent a? decouvrir les tresors caches de cette region dans un tourbillon de couleurs, de sons et d'emotions qui restituent toute la magie de l'Inde.

Reconnaissables a leur musique enrichie de melodies klezmers et de rythmes indiens et africains, les Yourguis viennent d'un pays imaginaire, le Yourguistan, connus pour ses danseuses echassieres et ses musiciens aux costumes rouge et or. Ces voyageurs infatigables parlent une langue aux accents slaves, bresiliens et arabes. Mais pas besoin de les comprendre : a chacune de leur apparition, les Yourguis entraEnent le public dans un tourbillon de musique, de danses et de couleurs.

Lorsque des instruments traditionnels (accordeons, violons) s'associent a une section rythmique (basse, batterie) et des cuivres de fanfare militaire, cela donne Mahala Rai Banda ! Veritable machine a danser, le groupe se compose d'une douzaine de musiciens et connaEt un immense succes en Europe.

Quant a Dife Kako, une expression guadeloupeenne qui signifie [beaucoup moins que]quelque chose qui chauffe[beaucoup plus grand que], a presente un show base sur un langage choregraphique qui mele danses africaines et antillaises, musiques traditionnelles et contemporaines, la compagnie a propose un defile carnavalesque dynamique et chaleureux.

Accompagnes de percussionnistes des Caraibes et d'Afrique, des danseurs aux couleurs chatoyantes investissent la ville dans une parade qui s'annonce coloree.

Emmenee par Abderrahmane Khalfa, un Algerois qui a flirte avec les plus grands noms de la musique actuelle (Steve Colman et Renaud Garcia-Fons), la Fanfare de la Casbah s'est fait une specialite des musiques populaires d'Afrique du Nord qu'elle interprete librement, dans un esprit festif et communicatif. Reunissant instruments a vent (trompettes, saxophones, trombones) et percussions, le groupe enchaEne les airs connus, des melodies que le public reprend en choeur, sur des rythmes concus pour danser. Une parade qui vous entrainera a coup sur dans un voyage festif a travers toutes les musiques du Maghreb.

Nee a Casablanca, la troupe Casa Fiesta reunit une equipe de jeunes, percussionnistes et danseurs, qui puisent dans un repertoire riche en metissage pour proposer au public des rythmes du Senegal, d'Egypte et du Maroc (gnawi, chaabi et reggada). Toujours avec le chant et accompagne par le jeu de la capoeira, une methode de combat inventees par les esclaves africains du Bresil, Casa Fiesta a propose un spectacle ludique et acrobatique pret a enflammer tous les publics.

Les stars marocaines ont brille de mille feux La chanson marocaine a ete a l'honneur vendredi soir au [beaucoup moins que]Festival Mawazine: Rythmes du monde[beaucoup plus grand que], avec une prestation inedite de la diva Naima Samih et de la star expatriee Laila Ghofrane mais aussi de la jeune et talentueuse Dounia Batma.

A la scene Nahda, une grande foule a reserve un accueil des plus chaleureux et enthousiaste aux chanteuses marocaines. Ce concert, tant attendu par le public de la 11e edition de Mawazine.

La legende inegalable Naima Samih, a enflammee les festivaliers, en interpretant un bouquet concocte de ses plus beaux succes comme [beaucoup moins que]Amri lillah[beaucoup plus grand que], [beaucoup moins que]Jari ya jari[beaucoup plus grand que], [beaucoup moins que]Lkhatem[beaucoup plus grand que]. Sa chanson la plus populaire [beaucoup moins que]Yak a jarhi[beaucoup plus grand que] a ete chantee en duo, durant ce spectacle, avec Laila Ghofrane.

[beaucoup moins que]C'est un honneur pour moi que d'autres artistes interpretent la chanson de Yak A Jarhi[beaucoup plus grand que], a confie Naima Samih lors d'une conference de presse tenue avant le spectacle.

Longtemps restee loin des projecteurs, Leila Ghofrane revient au-devant de la scene pour le plaisir de ses nombreux fans au Maroc.

La nostalgie a ete au rendez-vous avec ce concert tres attendu, avec tous les grands succes de cette chanteuse installee en Egypte.

Leila Ghofrane n'a pas demerite devant un public fin connaisseur, en commencant par deux chansons marocaines [beaucoup moins que]Allah ala bladi[beaucoup plus grand que] et [beaucoup moins que]Ahla ayam[beaucoup plus grand que] qui feront partie de son album qu'elle a prepare depuis un an.

Les habitues du Festival Mawazine avaient egalement rendez-vous avec l'etoile montante de la chanson marocaine Dounia Batma qui a repris avec force et talent des chansons du repertoire de la musique arabe et marocaine comme [beaucoup moins que]Ali gara[beaucoup plus grand que], [beaucoup moins que]Bared o skhoun[beaucoup plus grand que], [beaucoup moins que]Magadir[beaucoup plus grand que], a cote d'une chanson de la defunte Warda, [beaucoup moins que]Ana mali[beaucoup plus grand que].

Dounia, qui avait termine deuxieme au concours televisuel de la MBC [beaucoup moins que]Arab Idol[beaucoup plus grand que], a fait vibrer le public en interpretant aussi [beaucoup moins que]Allah ya moulana[beaucoup plus grand que] et [beaucoup moins que]Nid lhassan[beaucoup plus grand que].

Dans une declaration a la presse, la digne heritiere des Batma avait dit que [beaucoup moins que]ce qui importe pour elle c'est l'amour et le soutien de ses fans beaucoup plus que l'obtention d'un trophee[beaucoup plus grand que].

Meme deuxieme a l'Arab Idol, Dounia Batma se dit fiere de son parcours, ajoutant que son experience dans studio 2M l'a beaucoup aide.

Copyright Casanet 1999. All rights reserved.

Provided by Syndigate.info an Albawaba.com company
COPYRIGHT 2012 Al Bawaba (Middle East) Ltd.
No portion of this article can be reproduced without the express written permission from the copyright holder.
Copyright 2012 Gale, Cengage Learning. All rights reserved.

Article Details
Printer friendly Cite/link Email Feedback
Publication:Al Bayane (Al Dar Al Bayda', Morocco)
Date:May 28, 2012
Words:1501
Previous Article:Alors qu'elles depassaient les 60 Mqx l'annee derniere : Cereales: les importations ont atteint 52,5 Mqx.
Next Article:Mawazine rassemble 2.280.000 festivaliers cette annee.
Topics:

Terms of use | Privacy policy | Copyright © 2021 Farlex, Inc. | Feedback | For webmasters |