Printer Friendly

Obama ironise sur le refus des republicains d'alleger les impots de la classe moyenne.

Summary: Le president des Etats-Unis Barack Obama a ironise avant-hier lundi sur le refus des republicains d'alleger les impots de la classe moyenne au nom de la responsabilite budgetaire, notant qu'ils avaient vote des reductions fiscales "massives" sous la presidence de George W. Bush.

Reclamant a ses adversaires en position de force au Congres d'accepter une prorogation des allegements de contributions sociales expirant a la fin du mois pour la classe moyenne, M. Obama a dit etre "perplexe" vis-a-vis des positions de certains elus, lors d'une intervention dans la salle de presse de la Maison Blanche. "Certains republicains qui se sont opposes a l'idee de proroger ces allegements d'impots ont dit qu'il fallait les compenser" par des coupes budgetaires, a remarque le president, qui veut quant a lui faire payer davantage aux contribuables les plus aises.

"Je ferai simplement remarquer que cela n'a pas toujours ete leur position. Dans la decennie passee, ils n'ont pas eprouve le besoin de compenser les reductions d'impots massives accordees aux Americains les plus riches, ce qui est l'une des raisons pour lesquelles nos deficits sont si importants", a-t-il ajoute, en allusion aux reductions d'impots promulguees par son predecesseur George W. Bush en 2001 et 2003.

"Donc, permettez-moi d'etre un petit peu perplexe lorsque j'entends des gens insister pour que ces allegements d'impots soient compenses", a poursuivi le president, qui souhaite que le Congres adopte une prorogation d'un dispositif negocie fin 2010 avec ses adversaires et expirant fin decembre. M. Obama s'est dit determine a "faire en sorte que plus de 160 millions d'Americains ne voient pas leurs impots augmenter le 1er janvier" et a souligne que "meme si le taux de chomage a baisse le mois dernier, notre economie est toujours fragile et la situation en Europe a ajoute une incertitude" sur la reprise.

Il a aussi reconnu la necessite de "faire des progres contre le deficit", et s'est dit pret a "travailler avec les republicains pour proroger les allegements d'impots de facon responsable". "Je ne veux pas le faire d'une facon qui serait prejudiciable a l'economie".

Alors que le Senat a deja rejete deux plans qui auraient permis de proroger ces allegements, la Maison Blanche a augmente la pression sur les elus en mettant en place lundi un compte a rebours sur son site internet (www.whitehouse.gov), a l'issue duquel "si le Congres n'agit pas, les impots augmenteront".

Le meme jour, le chef de la majorite democrate a la Chambre haute, Harry Reid, a annonce que son camp allait presenter un nouveau plan, moins ambitieux, en vue de rallier les votes des republicains.

"Les democrates ne renonceront pas a conserver de faibles impots pour les classes moyennes", a-t-il dit.

Le plan sera "entierement finance par un melange de reductions budgetaires auxquelles les republicains ont deja donne leur accord et d'une minuscule surimposition" des Americains les plus aises, selon lui.

"Nous avons significativement reduit l'imposition des revenus superieurs a un million de dollars et rendu (cet impot) temporaire", a-t-il precise. Selon une source democrate au Senat, le nouveau plan aura un cout total de 180 milliards de dollars, contre 265 milliards auparavant. Cote recettes, "l'impot sur les millionnaires" voulu par M. Obama est reduit a 2% au lieu de 3,25% dans le plan initial, selon la meme source.

Copyright Eltahir House 2011

Provided by Syndigate.info an Albawaba.com company
COPYRIGHT 2011 Al Bawaba (Middle East) Ltd.
No portion of this article can be reproduced without the express written permission from the copyright holder.
Copyright 2011 Gale, Cengage Learning. All rights reserved.

Article Details
Printer friendly Cite/link Email Feedback
Publication:Le Progres Egyptien (Cairo, Egypt)
Date:Dec 7, 2011
Words:558
Previous Article:Explosion de novembre en Iran : USA et IsraE1/2l seraient impliques.
Next Article:Les Islamistes au Parlement : plus a faire qu'a dire !

Terms of use | Privacy policy | Copyright © 2021 Farlex, Inc. | Feedback | For webmasters