Printer Friendly

Noyades: gare a l'imprudence des baigneurs!

L e thermometre grimpe, enregistrant par endroits des temperatures qui depassent les 40 A C. Une vraie fournaise! La chaleur oblige tout le monde, petits et grands, a aller se rafraichir au bord de l'eau, a se baigner, que ce soit au bord de la mer, dans une piscine, un etang, une riviere, un barrage et meme des canaux d'irrigation.Le grand probleme, pour ne pas dire le drame, ce sont les noyades qui surviennent pendant la periode estivale. En cause, le non-respect des zones interdites a la baignade. Selon les chiffres de la protection civile pour l'annee 2016, pres de 7000 personnes ont ete sauvees d'une mort certaine et 109 autres ont peri en mer durant l'ete 2016. En cette periode de vacances, la prudence est de mise.

La noyade est une detresse respiratoire aigue qui peut etre fatale en moins de cinq minutes si personne n'intervient. Le mecanisme en cause dans toute noyade est la submersion. C'est une asphyxie mecanique provoquee, soit par inondation des voies respiratoires par le liquide dans lequel est plonge le sujet vivant, soit par une inhibition cardiorespiratoire brusque due au contact de l'eau froide avec la peau et les muqueuses. Selon l'Organisation mondiale de la sante (OMS), 388 000 noyades sont recensees chaque annee a l'echelle mondiale. Les enfants et les jeunes adultes sont les plus touches, mais personne n'est a l'abri.

Le Maroc tout comme d'autres pays, enregistre des cas de noyades, surtout en ete. Quand la chaleur est insupportable et l'air devient irrespirable, chacun cherche a se rafraichir a sa guise, pour les uns, au bord de mer, pour d'autres, a la piscine et pour le reste, dans des barrages, des oueds, rivieres et meme les canaux d'irrigation. Mais le hic reside dans le manque de vigilance et l'imprudence dont font preuve de nombreux citoyens, comme le temoigne le deces par noyade a Tanger recemment de trois jeunes ages de 12 a 14 ans.

Chaque annee et a pareil moment, la protection civile enregistre des centaines de noyades. Ses equipes interviennent certes pour sauver les nageurs imprudents, mais des dizaines de personnes decedent par noyade en raison d'un manque de vigilance, du non respect des consignes, surtout dans des zones non surveillees au niveau des differentes plages du Maroc. Selon les chiffres de la protection civile pour l'annee 2016, pres de 7000 personnes ont ete sauvees d'une mort certaine et 109 autres ont peri en mer durant l'ete 2016. Ces chiffres eleves ne refletent toutefois pas la realite, puisqu' ils ne concernent que les plages tres frequentees, dont certaines sont connues pour la noyade, et ou de nombreux cas sont recenses chaque annee comme les plages d'Ain Diab , Ain Sebaa, a Casablanca et Mehdia pres de Kenitra, ou Oued Charrat , Mdiq, Fnideq , Martil...

C'est en mer qu'il y a le plus de victimes, surtout pendant les week-ends ou l'affluence des baigneurs est importante et les moyens humains susceptibles de surveiller les differentes plages sont tres insuffisants. Les accidents sont nombreux, les maitres nageurs ne choment pas tout au long de la periode estivale. Ils parviennent avec le peu de moyens dont ils disposent a sauver plusieurs personnes d'une mort certaine.Mais qu'en est -- il au niveau des canaux d'irrigation, des oueds, des barrages, des etangs, des lacs...?

Adoptez des mesures preventives

Pour assurer une meilleure protection des nageurs qui affluent en masse vers les plages et plus particulierement les plages d'Ain Diab, Zenata, Bouznika ou Mohammedia, la protection civile met en place tout un dispositif compose de maitres-nageurs tres competents, de zodiacs, d'ambulances medicalisees, de jet skis.

Au niveau du poste de secours, il y a en permanence un medecin-urgentiste et un infirmier qui peuvent apporter les premiers secours et proceder a la reanimation du noye. Mais quels que soient les moyens mis en place pour secourir les nageurs imprudents, la vigilance reste le maitre mot. L'observation par tous les baigneurs des regles de securite doit etre la regle generale.Quand les maitres nageurs sont sur place, ils interviennent, demandent aux imprudents de faire preuve de vigilance pour eux-memes, pour leurs proches, mais egalement pour toute personne a proximite. Mais souvent, le drame se produit, surtout au moment ou on s'y attend le moins.L'on se rappelle qu'en juin 2015 sur la plage de Skhirat, a Oued Cherrate, un groupe de onze enfants de Benslimane qui pensaient passer une journee memorable au bord de la mer, sont morts par noyade.

La Vigilance en toute circonstance

Face aux risques de noyade, il faut faire preuve de vigilance et surtout savoir raison garder. Plusieurs mesures sont a prendre en consideration. Il faut toujours choisir des zones de baignade surveillees et ne pas hesiter a demander des conseils aux maitres-nageurs presents. Quand on nage en eau de mer ou autre, il faut connaitre ses limites. Il n'est pas question de battre des records, mais l'objectif est de se rafraichir. Pour rentrer dans l'eau, il faut eviter de sauter brusquement, mais proceder toujours a une mise a l'eau progressive.

Apres un repas copieux, s'accorder un delai d'au moins 2 heures avant de se mettre a l'eau, en respectant toujours une mise a l'eau progressive. En cas de fatigue, reduire le temps de baignade. Il faut aussi se mefier de l'eau froide et sortir des les premiers frissons. Il ne faut pas plonger dans une zone dont on ne connait pas les caracteristiques, ne pas nager en direction du large, mais plutot parallelement a la plage, faire preuve de prudence et ne pas laisser les enfants sans surveillance.

Ouardirhi Abdelaziz

L'article Noyades: gare a l'imprudence des baigneurs! est apparu en premier sur ALBAYANE .

Copyright Casanet 2017. All rights reserved. Provided by SyndiGate Media Inc. ( Syndigate.info ).
COPYRIGHT 2017 SyndiGate Media Inc.
No portion of this article can be reproduced without the express written permission from the copyright holder.
Copyright 2017 Gale, Cengage Learning. All rights reserved.

Article Details
Printer friendly Cite/link Email Feedback
Publication:Al Bayane (Al Dar Al Bayda', Morocco)
Date:Jul 4, 2017
Words:950
Previous Article:Crise des migrants: l'Italie menace de fermer ses frontieres.
Next Article:La pollution portuaire!

Terms of use | Privacy policy | Copyright © 2021 Farlex, Inc. | Feedback | For webmasters |