Printer Friendly

Menace sur l'integrite territoriale.

Dix ans apres le renversement de Saddam Hussein, l'Irak, qui a vecu en 2013 son annee la plus meurtriere depuis cinq ans avec 9.475 civils tues, est-il menace de partition? Depuis peu, ce pays, qui est loin de la democratie promise, est devenu un sanctuaire d'al-Qaida.

A une centaine de kilometres a l'ouest de Bagdad, des [beaucoup moins que]hommes armes[beaucoup plus grand que], membres de l'EIIL (Etat islamique en Irak et au Levant, une filiere locale franchisee de la nebuleuse terroriste) et/ou des groupes armes qui se font appeler les [beaucoup moins que]Revolutionnaires tribaux[beaucoup plus grand que], controlent, en marge du mouvement de protestation sunnite contre le Premier ministre chiite Nouri Al-Maliki, accuse d'accaparer le pouvoir, Falloujah et Ramadi, deux villes de la province d'Al Anbar. Majoritairement sunnite, elle s'est imposee comme un haut lieu de la contestation. A l'origine de cette recrudescence de la violence (pres de 20 morts deja), deux decisions du Premier ministre irakien: arrestation samedi dernier d'Ahmed al-Alwani, un depute sunnite de premier plan du bloc Irakia et demantelement le surlendemain d'un camp de protestataires antigouvernementaux a Ramadi. Irritee, une tribu sunnite menace de [beaucoup moins que]mettre l'Irak a feu[beaucoup plus grand que] si le gouvernement ne libere pas le depute sunnite. Pour [beaucoup moins que]stopper[beaucoup plus grand que] l'escalade de la violence et ramener a de meilleurs sentiments les 44 deputes qui avaient presente leur demission lundi dernier, Al Maliki demande a l'armee de se retirer de Ramadi et Falloujah avant de se raviser. Il a ordonne, mercredi dernier, l'envoi de renforts militaires pour mettre hors etat de nuire ceux qui ont profite de la situation pour incendier quatre commissariats, liberer 101 prisonniers et voler des armes et faire face a une [beaucoup moins que]offensive terroriste[beaucoup plus grand que] qui vise, selon le ministre de l'Interieur, tout [beaucoup moins que]le peuple irakien[beaucoup plus grand que]. [beaucoup moins que]Trop, c'est trop[beaucoup plus grand que], s'ecrie l'ancien vice-president irakien Tarek El-Hachemi, avant d'appeler les monarchies du Golfe a mettre un terme au pouvoir chiite en Irak. [beaucoup moins que]J'appelle le monde arabe, le monde musulman, les pays du Golfe en particulier, a passer a l'action. Trop de temps s'est ecoule sans que rien n'ait ete fait... L'Irak tel qu'il est aujourd'hui constitue un danger pour tous. Vous devez soutenir le changement en Irak[beaucoup plus grand que], a lance Tarek El-Hachemi. [beaucoup moins que]L'Irak sombre dans le chaos. Ce qui se passe en Syrie va se reproduire en Irak. Vous devez empecher cela. Il faut sauver le peuple irakien[beaucoup plus grand que], ajoute l'ancien vice-president irakien. Comme pour montrer que la police travaille et ne fait pas de discrimination, Al Maliki annonce l'arrestation, a Bagdad, de Wathiq Al-Battat, le chef de Jaych Al-Mokhtar, le groupuscule chiite pro-iranien qui a revendique, en novembre dernier, des tirs d'obus de mortier sur l'Arabie saoudite. Si certains analystes mettent en garde Al-Maliki contre sa politique qui pousse la communaute sunnite dans les bras des mouvements les plus radicaux dont al-Qaida, d'autres redoutent de voir l'Irak, qui a deja perdu le Kurdistan, devenir la grande arene du bras de fer actuel entre les puissances regionales.

Djamel Boukrine

Copyright 2013 Horizons Provided by Syndigate.info , an Albawaba.com company
COPYRIGHT 2014 Al Bawaba (Middle East) Ltd.
No portion of this article can be reproduced without the express written permission from the copyright holder.
Copyright 2014 Gale, Cengage Learning. All rights reserved.

Article Details
Printer friendly Cite/link Email Feedback
Publication:Horizons (Algiers, Algeria)
Date:Jan 3, 2014
Words:555
Previous Article:Cinq pays rejoignent le Conseil de securite en tant que membres non permanents.
Next Article:Le pays plonge dans la violence.

Terms of use | Privacy policy | Copyright © 2020 Farlex, Inc. | Feedback | For webmasters