Printer Friendly

Mario Monti devoile son plan d'action contre la crise.

Summary: Lance dans une course contre la montre avant un sommet europeen crucial, le gouvernement de Mario Monti adopte demain lundi un plan d'action pour eviter a l'Italie d'etre emportee par la crise mais se heurte deja a la grogne sociale contre la reforme des retraites envisagee.

Presente comme le sauveur de la peninsule lors de son arrivee au pouvoir il y a trois semaines avec une equipe de technocrates pour succeder a Silvio Berlusconi, l'ex-commissaire europeen passe a l'epreuve des faits avec pour mots d'ordre "rigueur, croissance et equite".

Le Conseil des ministres est prevu dans la matinee. M. Monti presentera ensuite ses mesures dans l'apres-midi devant le Parlement.

Comme il l'a promis a Bruxelles, qui surveille la peninsule avec le FMI, le chef du gouvernement va imposer aux Italiens de se serrer encore plus la ceinture afin de parvenir a l'equilibre budgetaire en 2013.

Car les mesures d'austerite draconiennes adoptees ces derniers mois ne suffiront pas pour atteindre cet objectif alors que l'Italie risque d'entrer en recession.

Augmentation des taxes sur l'immobilier ou de l'impot sur le revenu des plus aises, leger impot sur la fortune, nouvelle hausse de la TVA: de nombreuses mesures sont encore a l'etude pour trouver, selon la presse, les quelque 20 milliards d'euros necessaires.

L'urgence est de mise alors que la mefiance des marches a propulse les taux d'emprunt de l'Italie a des niveaux juges insoutenable a terme pour le pays qui croule sous une dette colossale d'environ 120% de son PIB. M. Monti a toutefois dementi categoriquement cette semaine les rumeurs insistantes indiquant qu'un appel a l'aide de l'Italie au Fonds Monetaire International (FMI) avait ete envisage.

Le dossier le plus brulant pour le gouvernement est celui des retraites sur lequel il a decide d'accelerer en promettant l'adoption lundi d'une reforme "incisive".

Selon les premieres indications, cette reforme prevoirait l'augmentation du nombre d'annees de cotisation, fixe a 40 ans, un calcul des pensions base sur l'ensemble de la carriere et non sur les derniers salaires percus, ainsi qu'une acceleration du relevement prevu de l'age de depart des femmes.

De quoi susciter une levee de boucliers immediate des syndicats.

"Le gouvernement doit savoir que 40 est un chiffre magique, intouchable", a proteste Susanna Camusso, secretaire generale de la CGIL (gauche), le premier syndicat italien.

Afin de calmer le jeu, Mario Monti a convoque les partenaires sociaux dimanche matin pour leur "illustrer" les mesures. "Nous voulons une negociation et pas une simple consultation", a reagi Raffaele Bonanni, numero un du syndicat catholique CISL.

Maniant la carotte et le baton, le gouvernement a par ailleurs evoque l'adoption future d'un revenu minimum garanti comme le RMI pour lutter contre la pauvrete.

Le plan d'action du gouvernement sera en outre axe sur la relance de la croissance - avec notamment une reduction envisagee de la fiscalite sur le travail et un credit d'impot pour la recherche ou les travaux d'efficacite energetique -, seul moyen pour la peninsule de reduire durablement sa dette et de restaurer la confiance.

La reforme du marche du travail devrait intervenir dans un deuxieme temps. "Il faut tout faire pour recuperer rapidement le signe positif" de la croissance, a insiste le ministre du Developpement economique Corrado Passera, assurant que l'Italie pouvait "surprendre le reste du monde". Outre les partenaires sociaux, M. Monti doit egalement rencontrer samedi les principaux leaders politiques pour s'assurer de l'adoption de son plan au Parlement.

La plupart des mesures devraient etre contenues dans un decret qui pourra etre promulgue immediatement avant d'etre converti en loi d'ici a NoE1/2l par le Parlement.

M. Monti voudrait en effet arriver jeudi au sommet de Bruxelles avec des mesures concretes a presenter a ses partenaires qui tremblent face au risque d'une chute de l'Italie.

Copyright Eltahir House 2011

Provided by Syndigate.info an Albawaba.com company
COPYRIGHT 2011 Al Bawaba (Middle East) Ltd.
No portion of this article can be reproduced without the express written permission from the copyright holder.
Copyright 2011 Gale, Cengage Learning. All rights reserved.

Article Details
Printer friendly Cite/link Email Feedback
Publication:Le Progres Egyptien (Cairo, Egypt)
Date:Dec 4, 2011
Words:632
Previous Article:Washington et Ankara "perdent patience" sur la Syrie.
Next Article:La Russie s'apprete a elire son nouveau Parlement dans un paysage verrouille.

Terms of use | Privacy policy | Copyright © 2021 Farlex, Inc. | Feedback | For webmasters |