Printer Friendly

Mao Zedong and China in the Twentieth-Century World: A Concise History.

Mao Zedong and China in the Twentieth-Century World: A Concise History, by Rebecca E. Karl. Asia-Pacific: Culture, Politics, and Society series. Durham, North Carolina, Duke University Press, 2010. xii, 200 pp. $75.95 US (cloth), $21.95 US (paper).

Ce livre de Rebecca Karl, specialiste de l'histoire de la Chine a l'universite de New York, est une biographie de Mao Zedong qui a le merite de restituer au personnage route sa dimension historique et ideologique. En cela, ce n'est pas seulement une biographic de Mao, mais egalement une histoire synthetique de la Chine au XXe siecle jusqu'a aujourd'hui, dans le contexte mondial marque par les revolutions et la recherche d'une nouvelle voie de developpement par les pays colonises ou semi-colonises pour atteindre la modermite.

Pour Rebecca Karl, Mao est avant tout un revolutionnaire dont il faut prendre l'ideologie au serieux. Les textes de reference de Mao a l'appui, l'auteur montre que Mao croyait avant tout au potentiel revolutionnaire des masses qui etaient ses yeux les principaux agents de la transformation economique et sociale de la Chine. C'etait un idealiste et un utopiste qui avait fini par se mefier, puis par se degager de la direction collective du Parti et de sa bureaucratie etatique : ce n'etait donc pas vraiment un Leniniste. Le marxisme l'a certes inspire, mais Mao etait avant tout un Hunanais inscrit dans le contexte mondial off la reqvolution etait l'ordre du jour et off circulaient les savoirs venus de l'Ouest via le Japon.

Aussi, Mao ne pouvait que tirer les lecons de l'histoire de la revolution russe de 1917, de l'Etat-parti qui s'ensuivit, de la collectivisation agraire et du mode de developpement industriel finance par les campagnes. Il tenait a ce que la Chine, sous l'impulsion des masses, affirme son independance aussi bien dans son mode1e de developpement que dans les relations internationales, face a l'Occident, mais aussi face h l'Union sovietique. Ce souci d'independance et la croyance en l'idee que la force revoluutionnaire et la mobilisation des masses meneraient la Chine au statut de grande puissance economique et politique mondiale ont abouti au Grand Bond en Avant (1958-1961), tentative de collectivisation de toute l'economie et de la societe rurales, puis a la Revolution Culturelle (1966-1976) qui vit la prise de pouvoir par les jeunes Gardes Rouges sur les professeurs, les intellectuels et les veterans du PCC (Parti communiste chinois).

Le corollaire de cette croyance en la revolution par les masses est la priorite donnee par Mao au bouleversement des relations sociales sur les forces de production comme moteur du developpement economique. Cette idee l'a non seulement oppose aux dirigeants sovietiques, mais aussi a une partie des veterans du PCC, victimes de la Revolution Culturelle.

Rebecca Karl montre de maniere convaincante que la croyance de Mao dans le potentiel revolutionnaire des masses a permis une politisation intense de la societe, laquelle devint extreme pendant la Revolution Culturelle. Cette politisation a ete suivie durant les annees post-maoistes d'une depolitisation de la societe, liee la politique menee depuis Deng Xiaoping de fonder la modernisation de la Chine sur le developpement des forces de production et de la technologie, plutot que sur la mobilisation des masses.

La fin de la Revolution Culturelle et l'arrivee de Deng au pouvoir au debut des annees 1980 correspondent a une periode off le Parti comme systeme politique, avec sa bureaucratie, est de nouveau predominant. La revolution est finie, mais le PCC est toujours la, bien present dans la vie des Chinois. En effet, sous Deng, le Parti a pris soin de reecrire l'histoire officielle du Parti et de reconnaitre que Mao avait fait deux enormes erreurs : Le Grand Bond en Avant et la Revolution Culturelle. Mao est nranmoins aujourd'hui une icone patriotique qui permet de produire une identification de la nation chinoise avec l'Etat-parti.

Thi Minh-Hoang NGO

Universite de Provence, IRSEA
COPYRIGHT 2011 Canadian Journal of History
No portion of this article can be reproduced without the express written permission from the copyright holder.
Copyright 2011 Gale, Cengage Learning. All rights reserved.

 
Article Details
Printer friendly Cite/link Email Feedback
Author:Ngo, Thi Minh-Hoang
Publication:Canadian Journal of History
Article Type:Book review
Date:Sep 22, 2011
Words:636
Previous Article:Women Playing Men: Yue Opera and Social Change in Twentieth-Century Shanghai.
Next Article:Science for the Empire: Scientific Nationalism in Modern Japan.
Topics:

Terms of use | Privacy policy | Copyright © 2018 Farlex, Inc. | Feedback | For webmasters