Printer Friendly

Lieux conjugues au feminin.

Avant, elles hesitaient, pressaient le pas a hauteur des cafes, ces espaces reserves exclusivement aux hommes. S'attabler pour une femme a une terrasse de cafe commence, pourtant, depuis quelque temps, a devenir monnaie courante.

Les femmes sont de plus en plus nombreuses a s'attabler aux terrasses de cafe et siroter un cafe. Elles ne se contentent plus des salons de the dont beaucoup ont mauvaise reputation. Certes, elles ne sont pas encore nombreuses, mais d'aucuns n'hesitent pas a parler de [beaucoup moins que] phenomene [beaucoup plus grand que]. Il n'y a pas si longtemps, il etait impensable, voire inimaginable de voir une femme ou une jeune fille seule ou accompagnee sirotant un jus ou un cafe. La plupart preferaient etre discretes, a l'abri des regards. Le plus souvent, elles se confinaient aux premiers etages pour ne pas susciter les regards desapprobateurs. Depuis quelque temps, elles semblent faire fi des mauvaises langues. Des femmes seules ou en groupes n'hesitent plus a s'attabler et commander des crepes, des jus, du the. Concentrees ou reveuses, elles oublient et s'evadent des quatre murs du bureau ou de la maison. Pour beaucoup d'entre elles, s'attabler a la terrasse d'un cafe ou d'un salon de the est synonyme de repos et d'un moment propre a soi. Pour d'autres, c'est un endroit ideal pour un rendez- vous important sous un parasol et une boisson servie par un personnel professionnel et aimable. Certaines viennent de loin, parfois de l'interieur du pays, et attendent, patiemment, l'heure de la visite d'un proche a l'hopital. Ne connaissant personne, elles profitent pour se reposer et passer le temps. Lors d'une journee ensoleillee, qu'il est bon de sortir vers dix sept heures en compagnie d'amies. Elles partagent un moment amusant ou les rires fusent au moindre lapsus ou a l'evocation de savoureux souvenirs.

Rencontres et delice Les femmes aux terrasses de cafe ou salon de the ont ete unanimes a dire que boire son cafe ou deguster une glace sous un parasol lorsque les circonstances le permettent est un delice. Elles reconnaissent que ce n'est pas encore ancre dans les mœurs, mais [beaucoup moins que] les choses bougent dans le bon sens [beaucoup plus grand que]. Elles ont evoque, tour a tour, le retour de la securite, la qualite de service et la meteo qui y est pour beaucoup dans cette [beaucoup moins que] evasion [beaucoup plus grand que]. [beaucoup moins que] Une journaliste du Figaro, raconte Nadia Dridi, presidente de l'Association nationale de promotion de la jeunesse, etait subjuguee et sous le charme en voyant des moutahadjibate attablees, riant et blaguant avec des copains [beaucoup plus grand que]. Pour Nadia Dridi, qui prend souvent son cafe sur une terrasse, la raison de sa presence est simple. [beaucoup moins que] C'est tout simplement pour m'asseoir, me reposer et me remettre les idees en place en attendant d'etudier les dossiers de la jeunesse [beaucoup plus grand que] nous dit-elle. A la rue Ben-M'Hidi-Larbi, la terrasse d'un salon de the ne desemplit pas. Des couples, des femmes seules ou des jeunes filles y affluent. Des femmes, en toute serenite, sirotent un the, lisent le journal, papotent entre elles. A la rue Didouche-Mourad, la terrasse d'un autre salon compte egalement une clientele feminine fidele. Nadjah et Souraya sont des habituees des lieu. Le serveur connait tres bien leurs habitudes. Une a deux fois par semaine, elles se rencontrent sur cette terrasse lorsque la meteo le permet. Les deux amies ne peuvent imaginer se voir ailleurs. L'une habitant l'est et l'autre l'ouest, c'est leur point de chute ideal pour discuter de moult choses de la vie qu'elles partagent en commun. Comme le hammam, les salles des fetes, les rencontres lors des fetes religieuses, les femmes ont besoin d'espaces pour exprimer leur desir et fuir la monotonie des travaux menagers. Certes, les salons de the et de cafe sont percus encore comme des endroits reserves aux hommes ou il serait malseant de s'aventurer. Toutefois, une breche est ouverte dans les grandes villes. Seront-elles de plus en plus nombreuses a s'y engouffrer ?.

Rabea F.

Copyright 2014 Horizons Provided by SyndiGate Media Inc. ( Syndigate.info ).
COPYRIGHT 2014 SyndiGate Media Inc.
No portion of this article can be reproduced without the express written permission from the copyright holder.
Copyright 2014 Gale, Cengage Learning. All rights reserved.

Article Details
Printer friendly Cite/link Email Feedback
Publication:Horizons (Algiers, Algeria)
Date:Oct 11, 2014
Words:687
Previous Article:Les 27 otages de Boko Haram liberes.
Next Article:Femmes d'hier et d'aujourd'hui.

Terms of use | Copyright © 2018 Farlex, Inc. | Feedback | For webmasters