Printer Friendly

Lettre ouverte de Tarik Jakhoukh.

Actualites Eecrit par Tarik Jakhoukh

Affaire Moustapha Aziz, famille Jakhoukh et la societe Drapor

Cette affaire continue de faire couler beaucoup d'encre. Chaque partie rapporte sa version des faits. Mais seule la justice est capable de demeler cet echeveau complexe et rendre justice aux victimes.

Deux ans que mon nom, celui de ma famille, auquel on associe les noms de sept autres dirigeants du groupe Drapor, sont associes a une [beaucoup moins que]affaire[beaucoup plus grand que] d'abus de biens sociaux. Deux ans qu'une strategie est orchestree par un denomme [beaucoup moins que]Aziz Bziouit[beaucoup plus grand que] alias Aziz Moustapha, dont la reputation internationale et les mefaits peuvent etre consultes par de simples clics sur internet. C'est pour cela qu'aujourd'hui, je souhaite adresser tous mes remerciements aux plumes libres de ce pays qui ont refuse de se vautrer dans le piege tendu par cet homme, dont le but evident n'est autre qu'influencer, voire devancer le cours d'une instruction judiciaire qui suit pourtant son cours legal.

Il est vrai que durant deux ans j'ai choisi de me taire face a ce deluge, a cet acharnement d'injures qui salissent pourtant mon honneur, mon nom, ma famille et ma reputation. Puisqu'en ma qualite de citoyen, je fais confiance aux organes de mon pays; je respecte le secret qu'une instruction judiciaire impose, puisque assure et serein je suis, face a notre innocence. De plus, toutes les allegations et accusations qui nous sont portees possedent en reponse les preuves qui les infirment, il suffit juste de bien vouloir y preter attention.

Poursuivi en etat de detention en attente d'une instruction, suite a un acharnement sans precedent, c'est aujourd'hui, face a la derniere campagne mediatique lancee par Moustapha Aziz alias Moustapha Bziouit, que je choisis de sortir de mon silence, de saisir le petit espace de liberte qu'il me reste pour eclairer la presse, et par son biais, l'opinion publique sur la realite des faits et exposer a la face du monde la derniere strategie mafieuse operee par cet homme a l'encontre de ma famille et dont nous ne sommes que les tristes victimes.

En effet, il faut savoir que [beaucoup moins que]l'affaire[beaucoup plus grand que] du groupe Drapor remonte bien avant la date du depot de la plainte en decembre 2012. Cette affaire trouve ses origines avec l'apparition du denomme Aziz Moustapha, dans l'entourage de mon pere Lahcen Jahkoukh et de son homme de confiance et directeur financier au Gabon, Mohammed Aitbenali. Ce denier presentera l'homme qui se fait appeler [beaucoup moins que]Docteur Aziz[beaucoup plus grand que] a mon pere, ainsi qu'a toute notre famille, comme l'homme providentiel, celui qui detient les cles de tous les problemes qu'il connait et qui pourrait lui ouvrir toutes les portes de l'Afrique. Mon pere Lahcen Jakhoukh, un homme simple, self-made man, qui s'est construit a la force de son travail en choisissant de s'exiler en Afrique des les annees 70, alors que la tendance etait de partir pour l'Europe, cet apprenti mecanicien qui a eu le merite de se construire seul, a toujours eu en admiration les Lettres et revait surtout de reussir dans le pays qui l'a vu naitre: le Maroc. Alors meme si l'on peut dire qu'il a reussi a se faire une place au Gabon, ce Moustapha Aziz lui promet de l'aider a atteindre son reve d'enfant. C'est ainsi, que mon pere, Lahcen Jakhoukh, se laisse peu a peu prendre dans le jeu des apparences que lui offrait cet homme. En gagnant sa confiance, cet homme va pousser mon pere a lui ouvrir les secrets de ses societes et ses comptes bancaires.

Mon pere fait ainsi entrer dans nos vies Aziz Moustapha Bziouit. Cet homme qui avait pourtant ete oblige de fuir le Maroc trente ans plus tot sous le coup d'une poursuite judiciaire, cet homme que la presse internationale decrit comme un marchant d'armes et de cocaine, est encore a ce jour poursuivi par la justice ivoirienne pour incitation a la haine raciale. Et c'est bien en 2010, lorsque les instances europeennes ont decide le gel de ses biens et avoirs a cause de leur origine douteuse et de son role dans la guerre civile ivoirienne, que cet homme a fait son retour au Maroc. Apres 30 ans de fuite Moustapha Aziz revient a la recherche d'une nouvelle proie a laquelle il s'agripperait pour pouvoir continuer a vivre. Fort de son experience a l'international en matiere d'escroquerie et de manipulation, cet homme va peu a peu tisser une toile autour de notre famille. S'aidant de tous ceux, qui attires par l'appat du gain facile, ou objets eux-memes de son esprit manipulateur, il orchestre son nouveau plan qui s'inscrit dans la duree. Une de ses [beaucoup moins que]techniques[beaucoup plus grand que] est par exemple de faire croire qu'un haut responsable l'appelle sur son telephone portable, son nom s'affiche sur son combine - nom qu'il se plait a montrer a sa victime - alors qu'en realite c'est son fils qui l'appelle. Commence alors une mise en scene simpliste, qui a pourtant le merite d'etre efficace, ou une discussion avec un ministre ou un haut grade est jouee sous l'oeil credule de mon pere, ou de son entourage. Fascine par cet homme de pouvoir, mon pere va alors se lancer dans la finition de la villa de Moustapha Aziz a Taroudant qui lui coutera plus d'un milliard de centimes, sur la seule promesse, qu'une fois finie, il y accueillera sa Majeste le Roi. Les failles et faiblesses de mon pere face a sa fascination pour le pouvoir decouvertes, la manipulation de Moustapha Aziz est en marche.

En decouvrant egalement l'amour de mon pere pour sa patrie, Aziz Moustapha va tenter de le convaincre de vendre sa societe gabonaise, pourtant fruit du travail d'une vie entiere. Face au peu d'attrait des acheteurs pour cette societe en terre gabonaise et face a cet echec, il essayera de lui faire vendre Drapor. Mais cette societe appartient a plusieurs actionnaires, dont ma famille.

Ils refuseront de voir cet homme, dont la reputation de vendeurs d'armes et de cocaine est sulfureuse, entrer dans le capital de la societe. La vente s'avere a nouveau impossible. Reste la cession d'actions. Cependant, ceder des actions necessite egalement le recours a une Assemblee Generale.

Aziz Moustapha Bziouit va pousser mon pere a fabriquer de faux documents pour une fausse Assemblee, ce qui poussera certains actionnaires a intenter une action en justice pour faux et usages de faux afin d'arreter le processus en cours. Face a notre resistance, Aziz Moustapha va alors tout faire pour ecarter mon pere de notre famille et des proches de la famille. Pour nous garder a distance, il engage des hommes de mains et des gardes du corps qui nous empechent de l'approcher ou d'approcher la societe Drapor. Il organise egalement des filatures, lance des intimidations a l'encontre de ceux qui osent se dresser face a lui. Il pousse Lahcen Jakhoukh a me licencier, ainsi que sept de mes proches collaborateurs, et a poursuivre tous ceux qui voulaient agir pour le freiner allant jusqu'a les intimider physiquement et personnellement. C'est ainsi que Moustapha Aziz reussira a isoler mon pere de ses proches, de sa famille, en lui faisant croire que tous, nous l'avions trahi, abandonne, prenant pour preuve cette premiere plainte deposee par un actionnaire qui denoncait la fausse Assemblee qu'il avait orchestre. Puis, que nous n'en voulions qu'a son argent en detournant des fonds de l'entreprise pour notre simple profit.

C'est aussi a ce moment-la que la plainte pour detournement de fonds et abus de biens sociaux sera relayee tres largement par une presse qui ne fera pas l'effort d'effectuer une enquete preliminaire. Moustapha Aziz fera en sorte que mon pere, cet homme de 66 ans, cherche a divorcer de ma mere, refuse de laisser ses quatre enfants l'approcher et le poussera meme a demander a ce que je sois mis, moi, son fils aine, a qui il s'etait pourtant evertue a offrir les meilleures etudes, a qui il avait confie la direction de sa societe au Maroc, a demander a ce que je sois poursuivi en etat de detention le temps d'une instruction ou il n'apportera comme preuves que des allegations soufflees par ce Moustapha Aziz et par les hommes qu'il a places dans la societe pour remplacer mes proches collaborateurs. Le premier audit que lancera Moustapha Aziz par l'entremise de mon pere sera commandite a son homme de main: Abderafii Dehane. Audit qui, sans surprise, sera utilise pour lancer toutes les accusations qui seront objets de la plainte qui aura pour mission de m'ecarter, moi et tous mes proches dans la societe, objet de convoitise de Moustapha Aziz. Un autre audit demande cette fois-ci par le procureur saura demontrer qu'il n'y a eu aucun detournement de fonds ou abus de confiance dans cette entreprise ; chaque point objet de la plainte aura recu les preuves qui l'aneantissent; mais la machination mise en place par Moustapha Aziz continue et ne laisse pas a mon pere le loisir d'ouvrir les yeux sur la spirale dans laquelle cet homme nous a tous entraine.

De plus au mois d'aout 2012, des analyses medicales ont decelees chez mon pere une maladie grave, cet homme a, la aussi, tout fait pour empecher ma famille de l'approcher pour traiter son mal. C'est aussi durant ce mois que Moustapha Aziz a decide de lancer l'audit qui allait permettre d'ecarter assez vite tous ceux qui pourrait nuire a son projet: reprendre Drapor, mais aussi continuer a spolier mon pere de ses biens et avoirs en abusant de son etat de faiblesse psychologique, mais aussi desormais physique.

Au jour ou je vous ecris cette lettre ouverte, le diagnostique medical de mon pere est plus que pessimiste. Moustapha Aziz refuse toujours de lacher sa proie, il vient de le transferer dans une clinique privee en France et le pousse meme dans ses derniers instants a refuser la compagnie de ses proches. Effraye par l'evolution rapide de la maladie et le pronostic des medecins, Moustapha Aziz, dans la crainte de tout perdre, accelere le mouvement de sa spirale.

Il se charge d'envoyer en lieu et place de notre famille, sa propre famille: son fils, sa femme et ses hommes de main ont pour mission de rester a son chevet pour le veiller. Il engage un garde du corps qui empeche toute intrusion dans sa chambre en l'absence de ses proches, pour ne pas le laisser echapper a son emprise. Profitant du fait que je sois en detention et de la situation trouble que connait la societe Drapor tant que l'enquete sur l'etablissement des faux n'a pas ete jugee, Moustapha Aziz vient de decider de prendre la direction de Drapor sous couvert d'une simple procuration emise par mon pere.

Ce document a ete etabli a l'etranger par des avocats envoyes par Moustapha Aziz alors que mon pere se trouve sur son lit d'hopital. Seule une Assemblee Generale permet pourtant legalement ce genre de nomination, mais Moustapha Aziz sait bien que celle-ci est impossible a convoquer puisqu'elle remettrait de toute facon en cause le deroule de l'ensemble des evenements, nominations, cessions, qui ont eus lieux dans cette societe depuis pres de deux ans aujourd'hui.

Il est a craindre que mon pere ait eu a signer d'autres documents a cet homme sous le coup de la pression et de la machination qu'il exerce sur lui depuis maintenant plusieurs annees.

C'est aussi pour ces raisons que Moustpaha Aziz multiplie les sorties mediatiques ces dernieres semaines: dans l'espoir d'avaliser sa prise de pouvoir aupres des employesde la societe ; de rassurer les etablissements auxquels il doit desormais devoir avoir a faire alors qu'il n'est en possession d'aucun document legal qui autorise cette prise de pouvoir; que le principal document qui lui a permis de prendre cet ascendant est un faux encore en cours de jugement; et qu'il espere par cette mediatisation pouvoir egalement influer sur le cours des differents proces intentes, en orientant le travail de la justice. Pour ce dernier point, il va jusqu'a preciser que le juge d'instruction va requalifier le delit en crime.

C'est ainsi que Moustapha Aziz a appris a instrumentaliser une certaine presse, si elle veut bien le suivre dans ses allegations. Pourtant si nous etions reellement coupables de ce dont on nous accuse pourquoi Aziz Moustapha aurait entraine mon pere a etablir de faux documents, l'obligeant ainsi a commettre des actes reprehensibles aux yeux de la loi? Pourquoi n'a-t'il toujours pas eu le courage de se presenter devant la Police Judiciaire pour repondre de la plainte deposee contre lui depuis decembre 2012 suite a l'elaboration d'un document falsifie dans lequel il apparait comme proprietaire de la societe Drapor aux cotes de mon pere? Pourquoi ce Moustapha Aziz alias Bziouit a impose son ami Abderrafii Dahane pour effectuer un audit informatique en le presentant aux salaries de l'entreprise comme etant un auditeur d'un cabinet international? Pour ce dernier argument, le tribunal de justice de Taroudant a clairement retenu la poursuite de Abderafii Dahane dans cette affaire pour faux et usage de faux et enrichissement. L'affaire du groupe Drapor ne peut etre comprise que sous l'angle des victimes. Mon pere est la victime principale et moi, ma famille, et les cadres de Drapor objets de la poursuite, nous sommes devenus les victimes de la principale victime. En substance, nous sommes tous les victimes de Aziz Moustapha qui en isolant mon pere l'a force a lui ceder actions et biens. Apres avoir vu les portes de l'Afrique se refermer devant lui, apres avoir eu ses comptes geles en Afrique et en Europe, Aziz Moustapha a trouve en mon pere la fortune qui lui permet de vivre, de s'enrichir et d'acheter quelques consciences.

Malheureusement, aujourd'hui, c'est notre souffrance qui a permis de reveler au grand jour les pratiques d'escroquerie d'un docteur dont le seul veritable diplome se retrouve dans les lignes ci-dessus. Tel est dans son deroule le plan de cet escroc dont le metier a toujours ete de manipuler, d'etablir des strategies sur le long ou moyen terme pour profiter de la credulite ou de la tentation de l'argent facile et vivre ainsi aux crochets des plus faibles. Mais quand l'injustice est trop forte, la justice, elle, reste immortelle et que Dieu protege mon pere.

Le 7 octobre 2014

Copyright Casanet 2014. All rights reserved. Provided by SyndiGate Media Inc. ( Syndigate.info ).
COPYRIGHT 2014 SyndiGate Media Inc.
No portion of this article can be reproduced without the express written permission from the copyright holder.
Copyright 2014 Gale, Cengage Learning. All rights reserved.

Article Details
Printer friendly Cite/link Email Feedback
Publication:Al Bayane (Al Dar Al Bayda', Morocco)
Geographic Code:7IRAN
Date:Oct 10, 2014
Words:2394
Previous Article:Faire le point sur la situation du secteur au Maroc.
Next Article:Celebration sur fond de rentree parlementaire.

Terms of use | Privacy policy | Copyright © 2019 Farlex, Inc. | Feedback | For webmasters