Printer Friendly

Les medecins fuient la Tunisie, en masse et tirent sur l'ambulance!

La fuite des cerveaux, notamment les medecins, surtout ces dernieres annees, alimente le debat sur la place publique. Les medias ont font leurs choux gras, l'opinion publique s'en saisit, en parle abondamment, epilogue sur les raisons de cette hemorragie et pleure un bon coup sur les rates d'un systeme de sante devenu endemiques. Mais jusqu'ici on ne disposait pas d'elements tangibles sur l'acuite de ce fleau, sa gravite et son impact sur un systeme de sante deja sinistre a bien des egards. Jeune Afrique a enquete sur la question , tres serieusement, et les temoignages qu'ils nous a livres sur son portail, ce jeudi 26 janvier 2017, sont tres edifiants et accablants pour le systeme de sante tunisien, qui n'avait decidement pas besoin de cette tres mauvaise publicite....

La France, principale destination de ces cerveaux tunisiens, a anticipe son probleme de vieillissement de la population, et donc son gros besoin de personnels soignants, en mettant en place un dispositif d'equivalence qui donne la possibilite aux medecins etrangers d'y pratiquer. Les resultats du concours annuel, publies le 16 decembre 2016, ont demontre l'appetit des medecins tunisiens pour la France. En effet pres du tiers des 450 postes pourvus ont ete rafles par les praticiens tunisiens. Cela en dit long sur le niveau de la formation medicale tunisienne, mais aussi sur l'enorme perte pour cette nation qui les a formes, finances, portes a bout de bras. Par exemple en gynecologie-obstetrique, parmi les 20 places a prendre, les Tunisiens en ont eu 10. En anesthesie-reanimation (40 postes), la moitie des heureux elus etaient des Tunisiens. En rhumatologie et en biologie medicale, le succes est encore plus eclatant : Les 6 postes sont tombes dans l'escarcelle des Tunisiens?!

Moez Ben Salem, un dermatologue qui a fait le choix de rester a Tunis, a confie ceci : [beaucoup moins que] Le plus desolant dans cette affaire, c'est que nos jeunes collegues ne s'attendent pas a trouver l'eldorado [beaucoup plus grand que], deplore qui fut l'un des premiers a tirer la sonnette d'alarme. [beaucoup moins que] Ils savent qu'ils seront moins bien payes, a niveau equivalent, que les praticiens hospitaliers diplomes des facultes francaises. Ils savent qu'ils n'auront guere l'opportunite d'accomplir une grande carriere hospitalo-universitaire, qu'ils devront enchainer des gardes penibles dans des specialites ou des etablissements delaisses. Ils savent aussi que leur situation administrative pourra rester precaire, et que la societe francaise ne les accueillera pas forcement a bras ouverts, a cause de la montee du sentiment anti-immigres. Pourtant, leur ras-le-bol est tel qu'ils prefereront quand meme partir?! [beaucoup plus grand que] D'apres lui, la crise du secteur de la sante publique et de la medecine liberale, qui est allee crescendo ces dernieres annees, explique ce desir irresistible d'evasion des medecins tunisiens.

Azza Essadi, 29 ans, interne depuis un an au centre hospitalier de Montargis, dans le Loiret, en France, et qui a fait un passage aux urgences de l'hopital de La Rabta, a Tunis, nous donne la mesure du mal-etre du secteur en Tunisie. [beaucoup moins que] Imaginez?: des patients, par dizaines, traites comme du betail. Les infirmiers et les personnels paramedicaux, qu'il faut supplier pour qu'ils consentent a faire les gestes de base de leur metier. Des locaux vetustes, sales, des medicaments en rupture de stock, des appareils qui ne marchent pas. Et vous, a 23 ans, au milieu de cette mer en furie, seule responsable, dans ce climat de tension extreme, avec des gardes qui peuvent durer trente-six a quarante-huit heures. C'etait Fallouja?! [beaucoup plus grand que] Elle a joute ceci : [beaucoup moins que] On nous disait?: c'est normal, nous sommes passes par la, maintenant a vous de vous debrouiller?! Apres ma these, j'ai tente quelques vacations dans les cliniques, mais j'ai ete decue la aussi, et quand j'en ai eu la possibilite, j'ai passe le concours d'equivalence francais. C'etait un defi, presque une revanche. J'avais le sentiment d'avoir ete trompee. Les etudes medicales sont les plus valorisees, elles sont ultra-exigeantes, hypercompetitives, et au bout du compte, on realise que le diplome tunisien ne donne pas la possibilite d'exercer ailleurs?! En France, la medecine est la meme, mais son environnement est bien mieux organise. C'est carre. En arrivant, on est depayse par l'ordre qui regne dans les services. Meme si on est payes moins que les nationaux, on est respectes, par l'administration et par les patients. [beaucoup plus grand que]

Meme son de cloche chez Imen Henchiri, medecin rhumatologue, qui travaille a Paris depuis sept semaines. Elle pointe du doigt la lente derive d'un systeme, amplifiee par les rates de la Revolution : [beaucoup moins que] Les rapports avec les patients sont devenus beaucoup plus conflictuels (...). Les malades et leurs familles sont devenus impatients, indisciplines, irrespectueux, et parfois violents. [beaucoup plus grand que] Elle designe egalement les medias, devenus accrocs aux sujets explosifs : [beaucoup moins que] Ils nous massacrent, poursuit Imen. Depuis deux ou trois ans, les medias multiplient les emissions sensationnalistes sur le theme des erreurs medicales, avec des exagerations incroyables et enormement de legerete. Notre profession est diabolisee. Des que l'on veut reagir, que l'on veut corriger, on nous accuse de corporatisme. Le resultat, c'est qu'une defiance s'est installee chez le citoyen, et cela contribue au malaise. [beaucoup plus grand que]

Fares Belhassen, fils d'un grand chirurgien et lui-meme chirurgien plasticien, qui a mis les voiles depuis 2012 pour un stage de perfectionnement, n'a pas resiste aux sirenes du celebre service que pilotait le brillant professeur Servant, a l'hopital Saint-Louis, a Paris. [beaucoup moins que] Ma situation etait paradoxale et degradante, raconte-t-il. Je faisais le meme travail qu'un interne, mais mon statut m'interdisait d'etre remunere?! Cela m'a incite a passer le concours d'equivalence, meme si, cette annee-la, il n'y avait que deux postes. [beaucoup plus grand que] Il atterrira finalement au prestigieux Institut Curie, oriente vers le combat contre le cancer, une offre que peu de medecins auraient refusee.

Un specialiste exercant en France a aussi sa petite explication. [beaucoup moins que] Il faut en moyenne quatre ans avant qu'un cabinet devienne rentable (...). Il est devenu impossible de se faire une clientele sans passer par les reseaux de copinage et les petits arrangements avec des confreres deja installes qui vous adresseront des patients contre une "ristourne". C'est contraire a toute deontologie?! Et les abus et la derive mercantile sont aggraves par l'APC, la fameuse activite privee complementaire [un dispositif qui autorise les agreges et les chefs de service a consacrer deux demi-journees hebdomadaires a leur clientele privee en milieu hospitalier]. [beaucoup plus grand que]

Raja abonde dans le meme sens : [beaucoup moins que] Imaginez?: apres onze ans d'etudes minimum, vous voyez votre maigre salaire presque divise par deux, on vous donne 700 dinars par mois [environ 300 euros] et vous etes affecte parfois a plusieurs centaines de kilometres de votre domicile, sans indemnite de transport ou de residence, sans qu'il soit tenu compte de votre situation familiale, du fait que vous ayez ou non des enfants. Il n'y a pas de criteres d'exemption logiques, c'est une mesure coercitive, un chantage au diplome, et si vous regimbez, vous etes traite de mauvais patriote. [beaucoup plus grand que]

Pour Moez Ben Salem, [beaucoup moins que] il est urgent de retisser les fils d'un dialogue constructif, sinon on court a la catastrophe (...). Les disparites s'accroitront, les meilleurs partiront, la qualite de la formation ne sera plus assuree et l'excellence de la medecine tunisienne ne sera plus qu'un lointain souvenir. Est-ce cela que nous voulons?? [beaucoup plus grand que].

Fatma Bouvet, psychiatre specialisee en addictologie, qui a ecrit plusieurs livres et qui a ete recemment faite chevalier de la Legion d'honneur, a debarque en France il y a 22 ans, comme interne a Sainte-Anne, et est restee. Ce qu'elle dit de la medecine qu'elle a connue en Tunisie a des allures d'age d'or, et meme de paradis perdu au regard des terribles confidences de ses jeunes collegues tunisiens qui viennent de s'installer dans l'Hexagone. [beaucoup moins que] Je n'ai pas connu cette situation. Je suis restee en France pour des raisons de coeur. EC l'epoque de mes etudes en Tunisie, meme si nous etions formes a la dure, notre systeme hospitalier etait un modele, nos professeurs etaient exceptionnels. J'ai le sentiment d'un effroyable gachisAa [beaucoup plus grand que]

Une chose est sure : La Tunisie aura beaucoup de mal a retenir ses cerveaux car d'autres pays tres attractifs et qui n'hesitent pas a derouler le tapis rouge, tels que l'Allemagne, sont entres dans la danse. Skander Bouassida, qui occupe le poste tres convoite de chef du service de chirurgie viscerale a l'hopital de Berlin, a a peine 40 ans, en est la parfaite illustration. Imen Henchiri a indique ceci : [beaucoup moins que] Je connais une demi-douzaine de camarades brillants qui ont renonce a passer leur concours de specialite [le residanat] et qui ont prefere prendre des cours d'allemand (...). L'Allemagne selectionne sur dossiers et propose aux medecins tunisiens de les former directement. Ils seront remuneres et auront un diplome allemand. [beaucoup plus grand que]

Copyright - AFRICAN MANAGER - 2016 - All Rights Reserved Provided by SyndiGate Media Inc. ( Syndigate.info ).
COPYRIGHT 2017 SyndiGate Media Inc.
No portion of this article can be reproduced without the express written permission from the copyright holder.
Copyright 2017 Gale, Cengage Learning. All rights reserved.

Article Details
Printer friendly Cite/link Email Feedback
Publication:African Manager (French)
Date:Jan 26, 2017
Words:1693
Previous Article:Tunisie-Corruption: Douanes, partis politiques et police aux 1ers rangs!
Next Article:Marches Publics : Il faut plus de souplesse et de transparence, dit la Conect.

Terms of use | Privacy policy | Copyright © 2019 Farlex, Inc. | Feedback | For webmasters