Printer Friendly

Les immigrants du Quebec : participation au marche du travail et qualite de l'emploi.

INTRODUCTION

Le recours a la main-d'oeuvre immigrante et le prolongement de la vie active font partie des options choisies par plusieurs pays industrialises afin de faire face au vieillissement de la population ainsi qu'a la persistance d'un faible taux de natalite. Ainsi, comme le souligne un rapport de l'OCDE (2012), les immigrants contribuent au maintien de la taille de la population active. Malgre cela, l'integration des immigrants au marche du travail pose plusieurs defis. Comme le montrent plusieurs etudes quebecoises et canadiennes (Boudarbat et Boulet 2010; Menard et Fadel 2009), la participation des immigrants au marche du travail est plus faible que celle des Canadiens de naissance, ou natifs.

Plusieurs explications sont avancees dans la litterature pour expliquer les difficultes rencontrees par les immigrants. Il s'agit notamment de la barriere linguistique (Schaafsma et Sweetman 2001), de la discrimination culturelle, ethnique ou raciale (Picot et Sweetman 2005) ou encore << systemique >> (Chicha et Charest 2008), de la faible reconnaissance des diplomes et de l'experience acquis a l'etranger (Ferrer et Riddell 2008), d'un manque d'information sur le marche du travail (Galarneau et Morissette 2008) et d'une formation insuffisante (Sweetman 2004).

A ces explications s'ajoute egalement la provenance de plus en plus diversifiee des immigrants (Aydemir et Skuterud 2004) qui tend a renforcer la problematique de la reconnaissance des diplomes et de l'experience acquis a l'etranger (Reitz 2001). En effet, les nouvelles cohortes d'immigrants comprennent de moins en moins d'individus originaires des pays traditionnels d'immigration, en l'occurrence le Royaume-Uni et les pays d'Europe de l'Ouest (Slaoui 2008) pour lesquels, comme on le sait, le rendement de l'experience etrangere est superieur a celui des immigrants originaires du reste du monde. Par contre, plusieurs facteurs semblent faciliter l'integration des immigrants au marche du travail, comme la duree de residence (Gilmore 2009), un niveau de scolarite eleve (Ferrer et Riddell 2008; Menard et Fadel 2009) et l'obtention du diplome le plus eleve au Canada (Sweetman 2004).

Globalement, les etudes mentionnees ci-dessus sur l'integration economique des immigrants abordent au moins l'une des trois questions suivantes, a savoir : 1) la participation au marche du travail, 2) les difficultes d'integration socioprofessionnelle ainsi que les facteurs facilitant cette derniere, et 3) la qualite de l'emploi, notamment la remuneration. Tel est egalement le cas de la presente etude qui se veut cependant originale en couvrant neuf dimensions, contrairement aux autres recherches qui se sont surtout concentrees sur la remuneration et le temps de travail.

En particulier, en recourant a la typologie de la qualite de l'emploi developpee par Cloutier (2008), on combine quatre dimensions de la qualite de l'emploi (remuneration, temps de travail, qualification et statut d'emploi) de maniere a etablir les proportions de travailleurs immigrants ou natifs qui occupent des emplois de qualite faible ou elevee. Puis, au moyen de tests de difference, on determine si les proportions de ceux qui occupent des emplois de qualite faible ou elevee sont statistiquement differentes entre les travailleurs immigrants et ceux qui sont nes au Canada. Enfin, comme l'analyse realisee a partir de la typologie de Cloutier ne couvre pas toutes les dimensions de la qualite de l'emploi, nous examinons separement les conditions physiques et psychologiques auxquelles sont soumis les travailleurs immigrants et natifs.

Le reste de cet article se decline en plusieurs sections. Apres une breve presentation de la methodologie, nous abordons successivement la participation des immigrants au marche du travail, leur surqualification, la qualite de leur emploi en lien a la typologie de Cloutier, mais aussi d'autres dimensions de cette qualite non couvertes par la typologie. Enfin, une breve conclusion rappelle les principaux resultats de l'etude.

LA METHODOLOGIE

Definitions et concepts

Si les indicateurs utilises pour analyser la participation au marche du travail, soit les taux classiques d'activite, d'emploi et de chomage, ne requierent aucune explication particuliere, il en va autrement pour les indicateurs utilises par la suite afin d'analyser la surqualification, puis la qualite de l'emploi.

Pour ce qui est de la surqualification, nous nous en remettons a un indicateur qui a pour objet d'evaluer << le nombre de travailleurs autres que les gestionnaires dont le niveau de scolarite est superieur a ce qui est normalement exige dans leur profession actuelle, en proportion de tous les travailleurs autres que les gestionnaires (...) >> (Gilmore 2009, 23). En pratique, cet indicateur, ou taux de surqualification, est evalue en s'appuyant, comme illustre au tableau 1, sur la correspondance entre le niveau d'etudes d'un individu et le niveau de competence selon la classification nationale des professions (CNP) exige par l'emploi qu'il occupe.

Quant a l'indicateur retenu pour analyser la qualite de l'emploi, il repose essentiellement sur le cadre conceptuel developpe a l'Institut de la statistique du Quebec par Cloutier (2008, 28). Brievement, ce cadre conceptuel inclut neuf dimensions : remuneration, nombre d'heures de travail (habituelles et supplementaires), assurances, qualifications, horaires de travail, regimes de retraite, stabilite de l'emploi, conges et conditions physiques et psychologiques. Par contre, la typologie de Cloutier n'en retient que quatre parmi les neuf, en l'occurrence, la remuneration, la qualification, la stabilite de l'emploi ainsi que les heures de travail, dont la combinaison aboutit a une classification ordinale a trois niveaux de qualite (faible, moyenne, elevee) detaillee dans le tableau 2.

Il est a noter que les emplois de qualite elevee sont des emplois stables, exigeant des qualifications elevees, typiquement des emplois de gestion ou dans des secteurs professionnels ou techniques offrant une bonne remuneration (d'au moins 18,12 $ l'heure). Par ailleurs, le temps de travail est normal, c'est-a-dire, entre 30 et 40 heures par semaine. A l'autre extreme (moins de 18, 12 $ l'heure), les emplois de qualite faible sont de nature diverse. Il s'agit tant d'emplois exigeant un faible niveau de qualifications et tres peu remuneres que d'emplois payes largement en deca du salaire auxquels un travailleur peut pretendre compte tenu de ses qualifications; ou encore d'emplois temporaires et/ou aux longues heures de travail aux conditions salariales faibles. Enfin, les emplois a temps partiel involontaires sont aussi comptabilises parmi les emplois de qualite faible. Notons que les emplois de qualite moyenne sont un peu l'intermediaire entre les deux niveaux mentionnes precedemment.

Donnees et methodes

Aux fins de la presente etude, deux sources de donnees ont ete exploitees. Il s'agit de l'Enquete sur la population active (EPA) et de l'Enquete quebecoise sur les conditions de travail, d'emploi et de sante et de securite au travail (EQCOTESST).

L'EPA, une enquete mensuelle effectuee par Statistique Canada, repose sur un echantillon representatif de la population canadienne civile non institutionnalisee de 15 ans et plus (1) qui, il est important de le rappeler, mene a des estimations sujettes a une variabilite d'autant plus importante qu'elles sont ventilees selon le sexe, l'age, le statut, les industries, etc... Cette enquete est ici utilisee a la fois pour analyser la participation au marche du travail et la qualite de l'emploi occupe.

Pour ce qui est de la participation au marche du travail, les taux d'activite, les taux d'emploi, les taux de chomage ainsi que les taux de surqualification presentes plus loin proviennent de totalisations speciales de l'EPA effectuees par Statistique Canada. Ils sont accompagnes d'intervalles de confiance (IC) a 95 %, de maniere a pouvoir verifier la significativite des ecarts observes entre les divers groupes de population consideres.

En ce qui concerne la qualite de l'emploi, les indicateurs retenus plus haut ont ete etablis a partir des fichiers maitres de l'EPA accessibles au Centre interuniversitaire quebecois de statistiques sociales (CIQSS). Ils sont egalement accompagnes d'intervalles de confiance (IC) a 95 %, qui ont ete etablis a partir de coefficients de variation (CV) produits en ayant recours a une approche elaboree a Statistique Canada par Phillips et Ritu Kaushal (1998) (2). Comme cette approche est conservatrice, les IC rapportes tendent a etre surestimes.

L'EQCOTESST est une enquete realisee en 2007-2008, conjointement par l'Institut de recherche Robert-Sauve en sante et securite du travail (IRSST), l'Institut national de sante publique du Quebec (INSPQ) ainsi que l'Institut de la statistique du Quebec (ISQ). Elle a permis non seulement d'estimer les indicateurs pertinents, mais aussi de produire des CV approximatifs, obtenus en appliquant la meme approche que celle qui a ete utilisee dans le cas de l'EPA, qui ensuite ont ete transformes en IC a 95 %.

Il est a noter que l'EQCOTESST repose sur un echantillon de 5 071 travailleurs quebecois qui occupaient un emploi depuis au moins huit semaines au moment de l'enquete et travaillaient 15 heures ou plus par semaine. Parmi ces travailleurs, pres de 11 % etaient nes a l'etranger. De plus, comme ces travailleurs ont du repondre a l'entrevue telephonique en francais ou en anglais, on est en droit de penser qu'ils avaient une connaissance suffisante au moins de l'une de ces deux langues; ce qui constitue une source potentielle de biais. Par ailleurs, ces travailleurs etaient tres scolarises (55 % de ceux qui sont inclus dans l'enquete detiennent un diplome universitaire) alors que la proportion correspondante dans l'EPA de 2008 ne s'eleve qu'a 19 % (Vezina et al. 2011).

LA PARTICIPATION AU MARCHE DU TRAVAIL

En 2012, 64 % des immigrants etaient actifs sur le marche du travail au Quebec (tableau 3). Ce taux n'est pas statistiquement different de celui des travailleurs nes au Canada. Malgre cela, le taux d'emploi des immigrants (57 %) etait de quatre points plus bas que celui des natifs. En effet, pres de 12 % des immigrants actifs etaient au chomage, soit cinq points de pourcentage de plus que pour les travailleurs nes au Canada.

Lorsqu'on tient compte de la duree de residence, les immigrants tres recents (etablis au pays depuis moins de cinq ans) affichent un taux d'emploi nettement plus faible que celui des immigrants recents (etablis depuis cinq a dix ans) et tres proche de celui des immigrants de longue date (etablis depuis plus de dix ans) : 52 % versus 66 % et 56 % respectivement. De la meme maniere, leur taux d'activite (65 %) est egalement inferieur a celui des immigrants recents (75 %), mais proche de celui des immigrants de longue date (61 %).

En fait, qu'il s'agisse du taux d'emploi ou du taux d'activite, il n'y a aucune difference significative entre les immigrants tres recents et les immigrants de longue date. Ce resultat s'explique par la composition demographique des deux groupes : la proportion des personnes agees de 55 ans et plus est moins importante parmi les immigrants tres recents que parmi les immigrants de longue date. Par consequent, il y a plus de travailleurs non actifs dans ce dernier groupe. Ainsi, les taux d'activite et d'emploi plus faibles de ces deux groupes d'immigrants comparativement a ceux des immigrants recents ne renvoient pas a la meme realite. Pour les immigrants tres recents, c'est le signe d'une integration au marche du travail plutot difficile, alors que pour les immigrants de longue date, c'est le signe d'une bonne performance sur le marche du travail.

Pour s'en convaincre, il suffit d'observer la diminution du taux de chomage en fonction de la duree de residence. En effet, si un cinquieme des immigrants tres recents sont au chomage, cette proportion baisse a un huitieme chez les immigrants recents et enfin a un douzieme chez les immigrants de longue date. D'ailleurs, ces derniers affichent un taux de chomage se rapprochant davantage de celui des natifs que de ceux deux autres groupes d'immigrants.

LA SURQUALIFICATION

Obtenir un emploi est une chose, mais en obtenir un en adequation avec la formation recue en est une autre. Comme il est bien connu, dans la plupart des pays industrialises, une fraction non negligeable de travailleurs occupe un emploi pour lequel le niveau de competence requis est inferieur a leur niveau de formation (Groot et Maassen van den Brink 2000; McGuinness 2006). Ainsi, dans les pays de l'OCDE, presque un travailleur sur quatre est surqualifie (OCDE 2011). Par ailleurs, au Quebec, la proportion de personnes surqualifiees est plus elevee que la moyenne de l'OCDE, puisque trois travailleurs sur dix sont dans cette situation.

La prise en compte du statut d'immigration revele l'existence en 2012 d'un differentiel de surqualification entre les personnes immigrantes et celles qui sont nees au Canada. Selon le tableau 4, le taux de surqualification des immigrants (42 %) est nettement plus eleve que celui des natifs (29 %). Toutefois, ce taux diminue substantiellement avec la duree de residence, puisqu'il tombe de 52 % pour les immigrants tres recents a 44 % pour les immigrants recents et enfin a 38 % pour les immigrants de longue date, les ecarts notes entre les divers groupes d'immigrants selon la duree de residence etant statistiquement significatifs.

On sait que la prevalence de la surqualification est plus forte chez les travailleurs detenant un diplome universitaire que chez ceux n'en detenant pas. Comme la proportion des diplomes universitaires est plus elevee chez les immigrants que chez les natifs, il n'est donc pas etonnant que l'ecart de surqualification observe entre les immigrants et les natifs soit plus eleve chez les travailleurs titulaires d'un diplome universitaire. Quant a la diminution du taux de surqualification des immigrants avec la duree de residence, elle semble affecter dans les memes termes les travailleurs detenant ou non un diplome universitaire.

Par ailleurs, comme l'ont constate Verhaest et Omey (2010), la probabilite d'etre surqualifie est plus forte chez les travailleurs ayant obtenu leur diplome ailleurs qu'au Canada ou dans le reste du monde occidental. Ce constat fait echo a une observation faite plus haut selon laquelle l'obtention d'un diplome canadien ameliore les possibilites d'integration au marche du travail. Or, en 2012, au Quebec, quatre immigrants actifs sur cinq ayant une formation canadienne resident au pays depuis au moins dix ans. Ainsi, le faible taux de surqualification observe chez les immigrants de longue date s'explique egalement par le fait que ces derniers sont plus susceptibles que les immigrants tres recents et meme les immigrants recents a detenir une formation canadienne mieux reconnue par les employeurs locaux. Il va sans dire qu'ils ont, par le fait meme d'une plus longue residence, une plus longue experience canadienne que les immigrants des deux autres categories.

Un element important a considerer dans la reflexion est l'age au moment de l'immigration. A partir des donnees de l'enquete nationale aupres des diplomes, Boulet et Boudarbat (2010) constatent que les immigrants arrives au Canada avant l'age de 18 ans s'integrent mieux au marche du travail que ceux qui sont arrives a un age plus avance. Leur etude conclut que le rendement du diplome canadien est plus faible pour ces derniers que les premiers, probablement en raison d'une scolarite elevee avant l'immigration (diplome d'etudes superieures). Autrement dit, les immigrants ages auront tendance a poursuivre des etudes equivalentes ou superieures a celles qu'ils avaient suivies avant leur arrivee au pays, contrairement aux jeunes immigrants qui font des choix comparables a ceux des natifs, d'ou leur meilleure integration professionnelle.

LA QUALITE DE L'EMPLOI

Niveau de qualite

Au chapitre du niveau de qualite de l'emploi, il se trouve qu'il y a plus d'emplois de qualite elevee (32 %) que d'emplois de qualite faible (30 %) en 2012 au Quebec. Ce constat est egalement pose pour les travailleurs nes au Canada, puisque pour eux la difference de proportion entre la qualite elevee et la qualite faible s'eleve a quatre points (tableau 5).

La realite est tout autre au sein de la population immigrante : en effet, seulement 27 % des immigrants occupent des emplois de qualite elevee, un pourcentage qui est significativement plus faible (moins de dix points) que leur presence dans des emplois de qualite faible. De plus, la prise en compte de la duree de residence permet d'observer des differences a l'interieur de cette population. Une forte proportion d'immigrants tres recents (44 %) occupe des emplois de qualite faible, alors qu'a peine 23 % d'entre eux se retrouvent dans des emplois de qualite elevee. En ce qui a trait aux immigrants recents (duree de residence de cinq a dix ans), ils se retrouvent tout autant dans les emplois de qualite faible qu'elevee. Quant aux immigrants de longue date, etablis au pays depuis plus de dix ans, on note encore une fois une difference statistiquement significative entre les proportions d'emploi de qualite faible et elevee (huit points).

L'analyse de la qualite de l'emploi selon le statut d'immigration revele des differences significatives entre differents groupes de travailleurs : les salaries nes au Canada sont moins presents dans des emplois de faible qualite que ceux qui sont nes a l'etranger. Un ecart de dix points separe les deux groupes. En ce qui concerne les emplois de qualite elevee, on constate le contraire; l'ecart entre les deux groupes est toutefois moins eleve (cinq points) que dans le cas des emplois de qualite faible.

Lorsqu'on considere les annees de residence, on constate que les nouveaux arrivants sont les plus presents dans les emplois de qualite faible (difference de 16 points par rapport aux natifs). D'autre part, le pourcentage d'immigrants recents qui occupent des emplois de qualite faible est de dix points superieurs a celui des natifs.

Peu importe les annees de residence, les immigrants sont moins susceptibles que les travailleurs nes au Canada d'occuper des emplois de qualite elevee, mais l'ecart est d'autant moins eleve que le nombre d'annees augmente.

En d'autres termes, la duree de residence semble donc jouer un role determinant sur la qualite de l'emploi des immigrants. Dans la premiere partie de cette etude, un autre facteur a ete mis en lumiere : le niveau d'etudes. Intuitivement, on s'attendrait a ce que la qualite de l'emploi s'ameliore avec le niveau d'etudes, tant chez les immigrants que chez les natifs. Mais, est-ce que le facteur scolarite jouerait autant pour les uns que pour les autres ? La section suivante repond a cette interrogation.

La politique d'immigration du Canada et du Quebec vise notamment a attirer des travailleurs qualifies. Ceci se reflete dans la composition de la population immigrante en emploi. En effet, on note une predominance des travailleurs fortement scolarises. En effet, les employes ayant au moins fait des etudes postsecondaires forment quatre cinquiemes des salaries immigrants non etudiants. Ce pourcentage est plus eleve que chez les natifs (74 %). Chez ces derniers, les personnes ayant fait des etudes postsecondaires representent la moitie des salaries, tandis que les diplomes universitaires en constituent moins du quart. Chez les immigrants, les proportions sont respectivement de 36 % et 44 % (figure 1).
Fig. 1. Repartition des populations immigrante et native en emploi
selon le niveau d'etudes

             Inferieur au   Diplome       Etudes           Diplome
             secondaire     d'etudes      postsecondaires  universitaire
                            secondaires

Natifs           11%            15%            51%              23%
Immigrants        8%            12%            36%              44%

Source : Statistique Canada, Enquete sur la population active 2012.

Nota: Tabla derivada de grafico segmentado.


Ces observations suscitent quelques interrogations. Poursuivre des etudes avancees accroit-il la chance d'occuper un emploi de qualite ? La qualite de l'emploi des immigrants est-elle comparable a celle des travailleurs nes au Canada ? Pour repondre a ces interrogations, nous analyserons la qualite de l'emploi selon le niveau d'etudes chez les immigrants, comme chez les natifs, avant de faire une comparaison entre les deux groupes de population.

En 2012, les deux tiers des employes immigrants n'ayant pas de diplome secondaire occupaient un emploi de faible qualite, alors que seulement un quart de ceux ayant fait des etudes universitaires se retrouvaient dans pareille situation. Les proportions etaient respectivement de 56 % et 41 % chez les immigrants ayant un diplome d'etudes secondaires secondaire et chez ceux qui avaient fait des etudes postsecondaires. Par ailleurs, deux immigrants ayant un diplome universitaire sur cinq occupaient un emploi de qualite elevee, soit une proportion environ deux fois plus elevee que celle des immigrants ayant fait des etudes postsecondaires (tableau 6).

Chez les employes nes au Canada, on note aussi que la majorite (56 %) de ceux qui n'ont pas de diplome d'etudes secondaires occupe un emploi de qualite faible; par contre, a peine 9 % d'entre eux ont acces a un emploi de qualite elevee. Deux employes ayant un diplome d'etudes secondaires sur cinq occupent un emploi de qualite faible, alors qu'un cinquieme de ces derniers ont un emploi de qualite elevee. Pour ce qui est des deux niveaux de scolarite superieurs, on s'apercoit que la proportion d'employes occupant un emploi de qualite elevee est nettement superieure a la proportion de ceux qui ont un emploi de qualite faible (33 % contre 27 % chez ceux qui ont fait des etudes postsecondaires; 51 % contre 11 % chez ceux ayant un diplome universitaire).

En effet, les tests de difference montrent que, pour chaque niveau d'etudes, les proportions d'employes occupant un emploi de qualite elevee different des proportions d'employes ayant un emploi de qualite faible. Ce constat vaut tant pour les immigrants que les natifs. En particulier, on note dans les deux groupes que la presence dans les emplois de qualite faible decroit avec le niveau d'etudes; a contrario, plus les travailleurs ont un niveau d'etudes eleve, meilleure est leur chance d'occuper des emplois de qualite elevee.

En comparant les deux groupes de population, on s'apercoit que le risque pour un employe immigrant sans diplome d'etudes secondaires d'occuper un emploi de qualite faible n'est pas statistiquement different du risque de son homologue ne au Canada. Par contre, pour les autres niveaux d'etudes, les immigrants sont plus sujets a occuper des emplois de qualite faible que les natifs; les ecarts sont d'environ 15 points pour chaque niveau d'etudes. A l'oppose, on note, pour les trois niveaux d'etudes superieurs au niveau << sans diplome d'etudes secondaires >>, moins d'immigrants dans des emplois de qualite elevee que de natifs; l'ecart de taux est d'environ dix points dans chaque cas (tableau 7).

Enfin, le lieu d'obtention du dernier diplome exerce egalement un effet sur la qualite de l'emploi des immigrants. En particulier, on note que les immigrants qui detiennent un diplome canadien sont plus nombreux dans des emplois de qualite elevee que faible (36 % contre 28 %). Un constat similaire est pose pour les immigrants ayant un diplome europeen (43 % contre 26 %). La situation inverse prevaut au sein du groupe forme des immigrants ayant un diplome d'une autre region du inonde (Afrique, Amerique latine, Asie et autres), puisque 40 % d'entre eux occupent des emplois de qualite faible, soit environ le double du pourcentage de ceux qui occupent des emplois de qualite elevee. Clairement, les detenteurs d'un diplome canadien ou europeen sont plus susceptibles d'occuper un emploi de qualite elevee que les immigrants qui detiennent un diplome obtenu ailleurs.

Ainsi au Quebec, il est plus probable pour un travailleur immigrant d'occuper un emploi de qualite eleve avec un diplome canadien ou europeen qu'avec celui d'un pays du reste du monde. Par ailleurs, les immigrants qui ont obtenu leur diplome le plus eleve dans l'un de ces pays ont plus de chances d'occuper des emplois de faible qualite (difference statistiquement significative).

Autres considerations

Outre l'EPA, l'EQCOTESST nous renseigne sur la qualite de l'emploi. Ainsi le tableau 8 presente d'autres indicateurs de la qualite d'emploi, en l'occurrence le revenu annuel, le type d'horaire de travail, le nombre de jours de vacances payes ainsi que l'acces a un regime d'assurance salaire et a un regime de retraite dans l'emploi principal. Hormis le revenu annuel, ces indicateurs ont ete utilises dans la litterature sur la qualite de l'emploi (Drolet et Morissette 1998; McGovern, Smeaton et Hill 2004).

Sur le plan du revenu annuel, le pourcentage des immigrants dans les emplois tres faiblement remuneres (moins de 20 000 $) est un peu plus eleve que celui des natifs. Pour les emplois bien remuneres (40 a 59 999 $), c'est le contraire. Des ecarts respectifs de six et sept points sont observes. Quant au nombre de jours de vacances payes par annee, un peu plus de quatre immigrants sur dix declarent au plus dix jours; la proportion est de trois sur dix chez les natifs. En ce qui concerne les vacances payees de 21 jours et plus par an, seuls 24 % des travailleurs nes au Canada et 15 % des travailleurs immigrants en beneficient. Par ailleurs, les travailleurs immigrants sont plus nombreux que ceux nes au Canada a affirmer ne pas avoir acces a un regime d'assurance salaire (39 % contre 33 %), et a un regime de retraite dans l'emploi principal (57 % contre 53 %).

LES CONDITIONS PHYSIQUES ET PSYCHOLOGIQUES DU TRAVAIL

Dans cette derniere section, nous comparons les conditions de travail, de sante et de securite du travail ainsi que les facteurs de risque auxquels les immigrants et les natifs sont exposes dans le cadre de leur emploi. Parmi les conditions etudiees dans l'EQCOTESST, nous avons retenu celles qui correspondent aux dimensions du cadre conceptuel de la qualite de l'emploi developpe a l'TSQ. Ces dimensions referent notamment aux contraintes physiques, a l'environnement organisationnel et au temps de travail.

Les conditions physiques et psychologiques du travail affectent la sante des travailleurs et forment ainsi des dimensions essentielles de la qualite de l'emploi. En effet, la duree d'exposition a certaines conditions physiques a un impact sur la sante des travailleurs (Valeyre 2006). Il s'agit notamment des penibilites physiques (liees aux conditions ergonomiques de travail), des nuisances (notamment thermiques et sonores) et des risques toxiques (en lien avec les expositions dangereuses).

Les conditions psychologiques du travail font reference a l'intensite du travail (cadences, delais, charge) et les interruptions imprevues pour accomplir d'autres taches. Elles incluent egalement le degre d'autonomie et/ou de responsabilite (Hamon-Cholet et Rougerie 2000). Au cours des dernieres decennies, le marche du travail a connu de profondes transformations, tant en ce qui concerne le contenu du travail, son organisation que des conditions d'emploi. Ces changements concernent notamment l'intensification des taches, le manque d'autonomie dans l'organisation du travail, le manque de soutien et de reconnaissance dans l'accomplissement des taches. Plusieurs recherches montrent que ces transformations ont un effet sur l'incidence des lesions professionnelles, sur l'etat de sante (Quinlan, Mayhew et Bohle 2001a, 2001b) et sur certains problemes de sante mentale lies au travail (Lewchuk, De Wolff, King et Polanyi 2006).

Comme les repondants a l'EQCOTESST ont du se prononcer sur plusieurs questions qui mesurent ces aspects de leur qualite d'emploi, nous comparons ci-dessous la situation des immigrants a celle des natifs relativement a ces aspects.

Tout d'abord, l'examen des conditions physiques de l'emploi revele des differences significatives sur trois aspects, en defaveur des travailleurs immigrants (tableau 9). En effet, quatre immigrants sur dix declarent travailler souvent ou tout le temps le dos penche; cette proportion est de trois employes sur dix chez les natifs. Ces derniers effectuent moins que les immigrants des gestes repetitifs ou de precision a l'aide de leurs mains ou de leurs bras. Par ailleurs, ils travaillent plus souvent que les natifs dans un environnement si bruyant qu'il est difficile de tenir une conversation a une courte distance. Pour ce qui est des six autres aspects relatifs aux conditions physiques, la situation des immigrants est pratiquement identique a celle des natifs.

Par ailleurs, en ce qui concerne les conditions psychologiques, aucune difference significative n'est constatee entre les immigrants et les natifs. Les travailleurs nes a l'etranger et ceux nes au Canada font face aux memes conditions psychologiques. Ainsi, pres de quatre cinquiemes des travailleurs quebecois declarent decider librement de la maniere de faire leur travail. Plus de 85 % d'entre eux affirment disposer du soutien de leurs collegues. Les trois quarts des travailleurs affirment beneficier du soutien de leurs superieurs et pres de neuf employes sur dix voient leurs efforts apprecies.

Le test de difference realise sur la majorite des indicateurs tend a indiquer que les immigrants font souvent face aux memes conditions physiques et psychologiques que les natifs.

CONCLUSION

L'objectif de la presente etude etait de decrire la participation des immigrants au marche du travail du Quebec ainsi que d'etudier la qualite des emplois qu'ils occupent. En effectuant des tests de difference statistique, cette etude apporte un eclairage nouveau sur la presence immigrante sur le marche du travail au Quebec.

En tout premier lieu, on constate que les immigrants du Quebec affichent systematiquement un taux d'emploi inferieur et un taux de chomage superieur aux personnes nees au Canada. Toutefois, aucune difference statistiquement significative n'est notee entre immigrants et natifs en ce qui a trait au taux d'activite. Ce resultat montre que le probleme reside dans l'acces a l'emploi des immigrants.

Concernant l'adequation de la formation aux exigences des emplois occupes, il ressort de cette etude que les immigrants sont plus susceptibles d'etre surqualifies que les natifs. Toutefois, le taux de surqualification tend a se reduire a mesure qu'augmente la duree de residence. Dans les deux groupes de population, ce phenomene touche surtout les diplomes universitaires.

En etudiant la qualite de l'emploi selon la typologie developpee a l'ISQ, on s'apercoit que les immigrants occupent plus frequemment que les natifs des emplois de qualite faible; on fait le constat inverse en ce qui concerne les emplois de qualite elevee. On observe toutefois que la proportion d'immigrants dans les emplois de qualite faible recule a mesure qu'augmente la duree de residence.

Il ressort de cette etude que la duree de residence, qui implique l'acquisition de l'experience canadienne, l'elargissement des reseaux sociaux et une meilleure integration culturelle, favorise a la fois l'employabilite des immigrants et l'obtention d'emplois de meilleure qualite.

En etudiant separement les autres dimensions de la qualite de l'emploi, on observe que les immigrants sont plus presents dans la tranche de tres faibles revenus annuels (moins de 20 000 $) et moins presents dans la tranche de revenus moyens (40 a 59 999 $). Compares aux natifs, ils sont relativement plus nombreux a declarer avoir peu de jours de vacances payes (0 a 10 jours), et moins nombreux a declarer avoir 21 jours de vacances payes ou plus. Par contre, aucune difference n'est notee en ce qui a trait a la stabilite de l'emploi ou au fait de travailler selon des horaires atypiques.

Par ailleurs, malgre une plus grande prevalence d'emplois de qualite faible chez les immigrants, ces derniers ne sont pas systematiquement soumis a des conditions physiques et psychologiques plus difficiles que les natifs. Ces resultats indiquent que les differences de qualite d'emploi s'observent surtout dans les dimensions que sont la remuneration, la stabilite ainsi que la qualification de l'emploi, mais aussi les conges, les assurances collectives et les regimes de retraite.

NOTES

(1.) Sont exclus du champ do l'enquete les personnes vivant dans les reserves et autres peuplements autochtones, les membres a temps plein des Forces armees canadiennes et les pensionnaires d'etablissements qui, ensemble representent moins de 2 % de la population canadienne de 15 ans et plus (Statistique Canada 2014).

(2.) A noter que les coefficients de variation estimes sont parfois eleves. Ainsi, si un coefficient de variation se situe entre 15 % et 24,9 %, la valeur de l'indicateur auquel il s'applique doit etre interpretee avec prudence. Par contre, s'il se situe entre 25 % et 33 %, la valeur en question doit etre utilisee avec circonspection, tandis que, s'il depasse 33 %, elle est jugee peu fiable et n'est donc pas fournie.

(3.) Lors de l'acces aux fichiers, les donnees les plus recentes etaient celles de 2012. C'est pourquoi les statistiques presentees portent sur cette annee-la. Il convient toutefois de noter que Statistique Canada a procede a une revision des donnees de l'EFA en janvier 2015. Il se peut que certains taux presentes dans le texte soient un peu differents des donnees revisees.

REFERENCES

Aydemir, Abdurrahman et Mikal Skuterud. 2004. Explication de la deterioration des gains au niveau d'entree des cohortes d'immigrants au Canada : 1966-2000. Ottawa, Statistique Canada, no 11F0019MIF au catalogue.

Boudarbat, Brahim et Maude Boulet. 2010. Immigration au Quebec : Politiques et integration au marche du travail. Rapport de projet CIRANO, no 2010RP-05. CIRANO, Montreal, Quebec.

Boulet, Maude et Brahim Boudarbat. 2010. Un diplome postsecondaire canadien : un tremplin vers des emplois de qualite pour les immigrants ? Etude IRPP, no 8. Montreal, Institut de recherche en politiques publiques.

Chicha, Marie-Therese et Eric Charest. 2008. L'integration des immigres sur te marche du travail a Montreal: politiques et enjeux. Montreal, Institut de recherches en politiques publiques.

Cloutier, Luc. 2008. La qualite de l'emploi au Quebec, developpements conceptuels et creation d'une typologie. Etat actuel de la reflexion. Quebec, Institut de la statistique du Quebec.

--. 2012. La qualite de l'emploi des travailleurs plus ages au Quebec : regard sur l'evolution de la situation des femmes et des hommes. Quebec, Institut de la statistique du Quebec.

Drolet, Marie et Rene Morissette. 1998. Donnees recentes canadiennes sur la qualite des emplois selon la taille des entreprises. Analyse des entreprises et du marche du travail, no 128. Ottawa, Statistique Canada.

Ferrer, Ana and Craig Riddell. 2008. Education, Credentials, and Immigrant Earnings. Canadian Journal of Economics 41.1: 186-216.

Gagnon, Sandra. 2008. La surqualification : Qui la vit? Ou s'observe-t-elle? Flash-info 9. 3 : 1-5. Quebec, Institut de la statistique du Quebec.

Galarneau, Diane et Rene Morissette. 2008. Scolarite des immigrants et competences professionnelles requises. L'emploi et le revenu en perspective, 5-19. Ottawa, Statistique Canada, no 71-606-XWF2009001 au catalogue.

Gilmore, Jason. 2009. Les immigrants sur le marche du travail canadien en 2008 : analyse de la qualite de l'emploi. Ottawa, Statistique Canada, no 71-606-XWF2009001 au catalogue.

Groot, Wim et Henriette Maassen van den Brink. 2000. Overeducation in the labor market: a meta-analysis. Economics of Education Review 19.2: 149-158.

Hamon-Cholet, Sylvie et Catherine Rougerie. 2000. La charge mentale au travail : des enjeux complexes pour les salaries. Economie et Statistique 339-340.9/10: 243-255.

Lewchuk Wayne, Alice De Wolff, Andy King et Michael Polanyi. 2006. The hidden costs of precarious employment: health and the employment relationship. In Precarious Employment: Understanding Labour Market Insecurity in Canada, ed. L. Vosko, 141-162. Montreal/Kingston: McGill-Queen's University Press.

McGovern, Patrick, Deborah Smeaton et Stephen Hill. 2004. Bad Jobs in Britain, Nonstandard Employment and Job Quality. Work and Occupations 31.2 : 225-249.

McGuinness, Seamus. 2006. Overeducation in the labour market. Journal of Economic Surveys 20.3: 387-418.

Menard, Pierre-Olivier et Anne-Marie Fadel. 2009. Les immigrants et le marche du travail quebecois en 2008. Montreal, Direction de la recherche et de l'analyse prospective, Ministere de l'Immigration et des Communautes culturelles.

OCDE. 2011. Bon pour le poste : surqualifie ou insuffisamment competent ? Dans Perspectives de l'emploi de l'OCDE 2011. Chapitre 4, 213-262. http://dx.doi.org/10.1787/migr_outlook-2011-fr.

--. 2012. Perspectives des migrations internationales 2012. Editions OCDE, http://dx.doi.org/10.1787/migr_outlook-2012-fr.

Phillips, Owen et Jane Ritu Kaushal. 1998. Methodology for CV look-up tables. Ottawa, Direction de la methodologie (Division des methodes d'enquetes des menages), Statistique Canada.

Picot, Garnett, et Arthur Sweetman. 2005. Degradation du bien-etre economique des immigrants et causes possibles : mise a jour 2005. Ottawa, Statistique Canada, no 11F0019MIF au catalogue.

Quinlan, Michael, Claire Mayhew et Philip Bohle. 2001a. The global expansion of precarious employment, work disorganization, and consequences for occupational health: a review of recent research. International journal of Health Services 31.2: 335-414.

--. 2001b. The global expansion of precarious employment, work disorganisation and occupational health: placing the debate on a comparative historical context. International Journal of Health Services 31.3: 507-536.

Reitz, Jeffrey. 2001. Immigrant Skill Utilization in the Canadian Labour Market: Implications of Human Capital Research. Journal of International Migration and Integration 2.3: 347-378.

Schaafsma, Joseph et Arthur Sweetman. 2001. Immigrant Earnings: Age at Immigration Matters. Canadian Journal of Economics 34.4: 1066-1099.

Slaoui, Houda. 2008. Les travailleurs immigrants selectionnes et l'acces a un emploi qualifie au Quebec. Rapport de recherche soumis en vue de l'obtention du grade M. Se. en sciences economiques. Montreal, Universite de Montreal.

Statistique Canada. 2014. Guide de l'Enquete sur la population active. Numero au catalogue 71-543-G, section 7 : Qualite des donnees, http://www.statcan.gc.ca/pub/71-543-g/71-543-g2014001-fra.pdf.

Sweetman, Arthur. 2004. Qualite de l'education des immigrants dans leur pays d'origine et resultats sur le marche du travail canadien. Ottawa, Statistique Canada, no 11F0019MIF au catalogue - no 234.

Valeyre, Antoine. 2006. Conditions de travail et sante au travail des salaries de l'Union Europeenne : des situations contrastees selon les formes d'organisation. Centre d'etudes de l'emploi, Ile-de-France.

Verhaest, Dieter et Eddy Omey. 2010. The determinants of overeducation: different measures, different outcomes? International Journal of Manpower 31.6: 608-625.

Vezina, Michel, Esther Cloutier, Susan Stock, Katherine Lippel, Eric Fortin et autres. 2011. Enquete quebecoise sur des conditions de travail, d'emploi, et de sante et de securite du travail (EQCOTESST). Quebec, Institut de recherche Robert-Sauve en sante et securite du travail - Institut national de sante publique du Quebec et Institut de la statistique du Quebec.

REMERCIEMENTS

Cette etude a ete realisee au sein de la Direction des statistiques du travail et de la remuneration de l'Institut de la statistique du Quebec. L'auteur tient a remercier Patrice Gauthier ainsi que Julie Rabemananjara pour leurs precieux commentaires, Luc Cloutier pour avoir fourni le programme statistique d'analyse de la qualite de l'emploi et Robinson St-Frard pour le soutien methodologique pour les tests statistiques. Nos remerciements vont egalement au CIQSS pour l'acces aux microdonnees dans son antenne localisee a l'Universite McGill. Enfin, l'auteur tient a remercier les evaluatcurs externes ainsi que Jacques Ledent pour leurs commentaires qui ont grandement permis d'ameliorer la qualite de ce texte.

JEAN-MARC KILOLO MALAMBWE, economiste, est presentement professeur visiteur au Centre Congolais Allemand de Microfinance, institution rattachee a l'universite protestante du Congo (UPC), a Kinshasa, en Republique democratique du Congo (RDC). Il est egalement affilie a l'Universite pedagogique nationale de ce meme pays. Ses interets de recherche portent sur l'immigration ainsi que sur le commerce international et le developpement.
TABLEAU 1. Determination de la surqualification a partir de la CNP

                          Niveau de competence exige par l'emploi occupe
Niveau d'etudes           Professionnel  Technique     Intermediaire

Inferieur au secondaire
Diplome d'etudes                                           =
secondaires
Etudes postsecondaires                        =        Surqualifie
Diplome universitaire          =         Surqualifie   Surqualifie

                          Niveau de competence exige par l'emploi occupe
Niveau d'etudes                       Elementaire

Inferieur au secondaire                    =
Diplome d'etudes                      Surqualifie
secondaires
Etudes postsecondaires                Surqualifie
Diplome universitaire                 Surqualifie

= : adequation entre niveau d'etudes et niveau de competence exige par
l'emploi occupe
Source : Gagnon (2008).

TABLEAU 2. Qualite de l'emploi - details de la classification a trois
niveaux

Emploi de qualite elevee
* Bonne remuneration
* Temps de travail normal
  ou temps partiel
  volontaire
* Qualification elevee
* Emploi stable

Emploi de qualite moyenne
- Qualifications            OU   - Emploi occupe
elevees                          par un travailleur
- Remuneration                   surqualifie
faible / moyenne                 - Bonne
(inferieure a 15 $               remuneration
l'heure)

Emploi de qualite faible
- Temps partiel             OU   - Qualifications
involontaire                     faibles
- Qualifications                 - Remuneration
variables                        faible/moyenne
- Remuneration
faible /moyenne
Emploi de qualite elevee
* Bonne remuneration
* Temps de travail normal
  ou temps partiel
  volontaire
* Qualification elevee
* Emploi stable
Emploi de qualite moyenne
- Qualifications            OU   - Qualifications    OU   - Emploi de
elevees                          faibles                  longue duree
- Remuneration                   - Bonne                  - Bonne
faible / moyenne                 remuneration             remuneration
(inferieure a 15 $
l'heure)
Emploi de qualite faible
- Temps partiel             OU   - Emploi occupe     OU   - Emploi
involontaire                     par un travailleur       temporaire
- Qualifications                 surqualifie              - Remuneration
variables                        - Remuneration           faible/moyenne
- Remuneration                   faible/moyenne
faible /moyenne

Source : Cloutier (2012).

TABLEAU 3. Indicateurs de participation au marche du travail selon le
statut d'immigration/la duree de residence, Quebec, 2012

                          Taux           Taux           Taux de
Statut d'immigration      d'activite     d'emploi       chomage
/ duree de residence
                            (%)            (%)            (%)

Population nee au Canada   65,3           60,7            7,1
                          [64,7; 65,9]   [60,1; 61.3]    [6,8; 7,4]
Ensemble des immigrants    64,1           56,7           11,5
                          [62,2; 66,0]   [54,6; 58,8]   [10,3; 12,7]
Immigrants tres recents    65,4           51,8           20,8
(moins de cinq ans)       [62,1; 68.7]   [47,9; 55,7]   [17,4; 24,2]
Immigrants recents         75,3           65,9           12.5
(cinq a dix ans)          [71,5; 79,1]   [61,5; 70,3]    [9,5; 15,5]
Immigrants de longue       61,2           56,1            8,3
date (plus de dix ans)    [58,8; 63,6]   [53,5; 58,7]    [7,0; 9,6]

Source : Statistique Canada, totalisation speciale de l'Enquete sur la
population active 2012 adaptee par l'Institut de la Statistique du
Quebec.
Notes : Indicateurs relatifs a la population des travailleurs salaries
non etudiants ages de 15 ans et plus. Les chiffres entre crochets
figurant sous chaque taux se rapportent a l'intervalle de confiance
(IC) a 95 % qui lui est associe.

TABLEAU 4. Taux (%) de surqualification selon le statut d'immigration
/ la duree de residence, par niveau d'etudes, Quebec, 2012

Statut d'immigration / duree             Niveau d'etudes
de residence                         Tous           Universitaire

Population nee au Canada              28,9           33,5
                                     [28,1; 29,7]   [32,6; 34,4]
Ensemble des immigrants               41,6           53,3
                                     [40,4; 42,8]   [51,8; 54,8]
Immigrants tres recents               52,4           62,6
(moins de cinq ans)
                                     [50,9; 53,9]   [60,9; 64,3]
Immigrants recents (cinq a dix ans)   44,4           53,3
                                     [43,2; 45,6]   [51,8; 54,8]
Immigrants de longue date             37,7           48,6
(plus de dix ans)
                                     [36,7; 38,7]   [47,3; 49,9]

Source : Statistique Canada, totalisation speciale de l'Enquete sur la
population active 2012 adaptee par l'Institut de la Statistique du
Quebec.
Notes : Indicateurs relatifs a la population des travailleurs salaries
non etudiants ages de 15 ans et plus. Les chiffres entre crochets
figurant sous chaque taux se rapportent a l'intervalle de confiance
(IC) a 95 % qui lui est associe.

TABLEAU 5. Distribution (en %) des emplois suivant leur niveau de
qualite selon le statut d'immigration / la duree de residence, Quebec,
2012

Statut d'immigration / duree  Qualite        Qualite       Qualite
de residence                  faible         moyenne       elevee

Population nee au Canada       28,3           39,4          32,3
                              [27,7; 28,9]   [38,6; 40,2]  [31,7; 32,9]
Ensemble des immigrants        37,6           35,3          27,1
                              [35,0; 40,2]   [32,9; 37,7]  [24,9; 29,3]
Immigrants tres recents        44,1           32,9          23,0
(moins de cinq ans)           [35,1; 53,1]   [26,2; 39,6]  [16,7; 29,3]
Immigrants recents             38,4           34,4          27,2
(cinq a dix ans)              [29,7; 47,1]   [26,6; 42,2]  [19,9; 34,5]
Immigrants de longue date      35,6           36,2          28,2
(plus de dix ans)             [32,2; 39,0]   [32,7; 39,7]  [25,2; 31,2]

Source : Statistique Canada, totalisation speciale de l'Enquete sur la
population active 2012 adaptee par l'Institut de la Statistique du
Quebec.
Notes : Indicateurs relatifs a la population des travailleurs salaries
non etudiants ages de 15 ans et plus. Les chiffres entre crochets
figurant sous chaque proportion se rapportent a l'intervalle de
confiance (IC) a 95 % qui lui est associe.

TABLEAU 6. Distribution (en %) des emplois suivant le niveau de qualite
selon le statut d'immigration et le niveau d'etudes, Quebec, 2012

                              Natifs         Immigrants
Niveau d'etudes               Qualite        Qualite        Qualite
                              faible         elevee         faible

Ensemble                       28,3           32,3           37,6
                              [27,7; 28,9]   [31,7; 32,9]   [35,0; 40,2]
Inferieur au secondaire        56,0           8,9            65,0 (*)
                              [52,2; 59,8]   [7,4; 10,4]    [45,2; 84,8]
Diplome d'etudes secondaires   40,6           19,6           55,6
                              [38,1; 43,1]   [17,9; 21,3]   [41,7; 69,5]
Etudes postsecondaires         26,6           32,7           41,1
                              [25,7; 27,5]   [31,7; 33,7]   [35,6; 46,6]
Diplome universitaire          10,6           51,1           24,9
                               [9,6; 11,6]   [48,9; 53,3]   [21,2; 28,6]

Niveau d'etudes                Qualite
                               elevee

Ensemble                        27,1
                               [24,9; 29,3]
Inferieur au secondaire        f
                                [1,2; 8,8]
Diplome d'etudes secondaires    10,6 (**)
                                [4,6; 16,6]
Etudes postsecondaires          22,0
                               [18,1; 25,9]
Diplome universitaire           40,0
                               [35,3; 44,7]

Source : Statistique Canada, totalisation speciale de l'Enquete sur la
population active 2012 adaptee par l'Institut de la Statistique du
Quebec.
Notes : Indicateurs relatifs a la population des travailleurs salaries
non etudiants ages de 15 ans et plus. Les chiffres entre crochets
figurant sous chaque proportion se rapportent a l'intervalle de
confiance (IC) a 95 % qui lui est associe.

TABLEAU 7. Distribution (en %) des emplois des immigrants suivant le
niveau de qualite selon le lieu d'obtention du diplome et le niveau
d'etudes, Quebec, 2012

Lieu d'obtention   Qualite faible   Qualite moyenne   Qualite elevee
du diplome

Ensemble            37,6             35,3              27,1
                   [35,0; 40,2]     [32,9; 37,7]      [24,9; 29,3]
Canada              27,6             36,7              35,7
                   [23,2; 32,0]     [31,6; 42,0]      [30,6; 40,8]
Amerique du Nord      f                f                 t
Europe              25,9             31,4              42,7
                   [18,6; 33,2]     [23,3; 39,5]      [33,1; 52,3]
Autres              40,3             37,9              21,8
                   [37,5; 43,1]     [31,8; 44,0]      [20,0; 23,6]

Source : Statistique Canada, totalisation speciale de l'Enquete sur la
population active 2012 adaptee par l'Institut de la Statistique du
Quebec.
Notes : Indicateurs relatifs a la population des travailleurs salaries
non etudiants ages de 15 ans et plus. Les chiffres entre crochets
figurant sous chaque proportion se rapportent a l'intervalle de
confiance (IC) a 95 % qui lui est associe.
* : a interpreter avec prudence; ** : a utiliser avec circonspection; f
: peu fiable (voir note de fin no. 2).

TABLEAU 8. Distribution (en %) des travailleurs suivant les autres
indicateurs de la qualite de l'emploi, par statut d'immigration,
Quebec, 2007-2008

Indicateurs               Natifs   Immigrants

Revenu annuel de travail
  Moins de 20 000 $         17,6     23,6
  20 a 39 999 $             36,8     37,3
  40 a 59 999 $             25,0     18,0
  60 000 $ et plus          20,5     21,2
Type d'horaire
  Horaire regulier          78,3     78,1
  Horaire atypique          21,6     21,8
  (rotatif, brise, sur
  appel et autres)
Nombre de jours de
vacances payes par annee
  de 0 a 10                 31,5     46,0
  de 11 a 20                44,9     39,4
  21 et plus                23,7     14,6
Acces a un regime
d'assurance salaire
dans l'emploi
principal actuel
  Oui                       67,5     61,0
  Non                       32,5     39,0
Acces a un regime
de retraite dans
l'emploi principal
  Oui                       47,5     43,4
  Non                       52,5     56,6

Source : EQCOTESST, Institut de la statistique du Quebec 2011.

TABLEAU 9. Distribution (en %) des travailleurs suivant les conditions
physiques et psychologiques, par statut d'immigration, Quebec, 2007-2008

                            Indicateurs

Conditions physiques        Travailler les mains au-dessus des
                            epaules
                            Travailler le dos penche

                            Effectuer des gestes repetitifs ou de
                            precision a l'aide des mains ou des bras
                            Fournir des efforts en utilisant des outils,
                            des machines ou de l'equipement
                            Manier sans aide des charges lourdes

                            Subir des vibrations provenant d'outils
                            a Mains
                            Subir des vibrations dans tout le corps

                            Respirer des vapeurs de solvants
                            (degraisseurs, peinture a huile, etc.)
                            Travailler dans un bruit si intense qu'il
                            est difficile de converser a une courte
                            distance
Conditions psychologiques   Autorite decisionnelle (liberte de
                            decider comment faire son travail)
                            Soutien des collegues

                            Soutien des superieurs

                            Reconnaissance (appreciation des
                            efforts)

                                                          Natifs

Conditions physiques        jamais ou de temps en temps   77,6
                               Souvent ou tout le temps   22,4
                            Jamais ou de temps en temps   63,4
                               Souvent ou tout le temps   36,6
                            Jamais ou de temps en temps   44,5
                               Souvent ou tout le temps   55,5
                            Jamais ou de temps en temps   74,3
                               Souvent ou tout le temps   25,7
                            Jamais ou de temps en temps   83,4
                               Souvent ou tout le temps   16,6
                            Jamais ou de temps en temps   92,3
                               Souvent ou tout le temps    7,7
                            Jamais ou de temps en temps   94,4
                               Souvent ou tout le temps    5,6
                            Jamais ou de temps en temps   91,2
                               Souvent ou tout le temps    8,8
                            Jamais ou de temps en temps   89,5
                               Souvent ou tout le temps   10,5

Conditions psychologiques      (Fortement) en desaccord   21,1
                                  (Fortement) en accord   78,9
                               (Fortement) en desaccord   12,3
                                  (Fortement) en accord   87,7
                               (Fortement) en desaccord   24,8
                                  (Fortement) en accord   75,2
                               (Fortement) en desaccord    9,9
                                  (Fortement) en accord   90,1

                            Immigrants

Conditions physiques        80,7
                            19,3
                            68,9
                            31,1
                            50,0
                            50,0
                            77,9
                            22,1
                            86,9
                            13,1 (*)
                            94,9
                             5,1 (*)
                            97,6
                             2,4 (**)
                            91,1
                             8,9 (*)
                            93,1
                             6,9 (*)

Conditions psychologiques   22,4
                            77,6
                            13,3
                            86,7
                            24,6
                            75,4
                            12,0
                            88,0

Source : EQCOTESST, Institut de la statistique du Quebec 2011.
(*) : a interpreter avec prudence; (**) : a utiliser avec
circonspection; f : peu fiable (voir note de fin no. 2)
COPYRIGHT 2017 Canadian Ethnic Studies Association
No portion of this article can be reproduced without the express written permission from the copyright holder.
Copyright 2017 Gale, Cengage Learning. All rights reserved.

 
Article Details
Printer friendly Cite/link Email Feedback
Author:Malambwe, Jean-Marc Kilolo
Publication:Canadian Ethnic Studies Journal
Article Type:Report
Geographic Code:1CQUE
Date:Jun 22, 2017
Words:7932
Previous Article:Immigration in Quebec: Labour Market Integration and Contribution to Economic Growth.
Next Article:Niveau de litteratie et integration economique des immigrants Canadiens.
Topics:

Terms of use | Privacy policy | Copyright © 2018 Farlex, Inc. | Feedback | For webmasters