Printer Friendly

Les effets de la secheresse se font sentir dans certaines regions du Botswana.

Le Botswana a connu de faibles pluies au cours de la saison 2018/19, ce qui a conduit ce pays semi-aride enclave a ressentir les premices de la secheresse en 2019, plus que par les annees passees.

Les effets du changement climatique ont provoque un stress hydrique dans la region de Maun, et la rarete de l'eau provoque des conflits entre les hommes et les animaux.

Le fleuve Thamalakane, a Maun, serait aujourd'hui un piege mortel pour la faune et le betail dans l'Ouest du pays.

De nombreux agriculteurs ont fait appel au gouvernement du Botswana pour une assistance afin de doter certains, de puits non amenages pour abreuver leur betail.

Selon les rapports de Maun, a 850,7 km de la capitale, Gaborone, le fleuve Thamalakane, source d'eau et de poissons pour la faune, le betail et les habitants du village ainsi que les pecheurs, est maintenant presque tari.

La boue dans la riviere est devenue un piege mortel pour le betail et les agriculteurs perdent leur gagne-pain.

Le ministere de l'environnement, de la faune et du tourisme du Botswana a informe le public qu'en raison de l'assechement du fleuve Thamalakane, il y a une forte concentration d'hippopotames, elephants et crocodiles dans certains lagons situes sur la rive ouest du fleuve dans la zone du Shashe.

Il est conseille au grand public de ne pas entrer en contact etroit avec ces animaux, car cela pourrait etre tres dangereux pour leurs vies. Le gouvernement a conseille aux parents de veiller a ce que les enfants ne jouent pas pres des lagunes ou beaucoup de crocodiles sont englues dans la boue.

COPYRIGHT 2019 Infos Plus Gabon
No portion of this article can be reproduced without the express written permission from the copyright holder.
Copyright 2019 Gale, Cengage Learning. All rights reserved.

Article Details
Printer friendly Cite/link Email Feedback
Publication:Infos Plus Gabon
Geographic Code:6BOTS
Date:Aug 24, 2019
Words:326
Previous Article:Burkina Faso : des militaires mecontents apres l'attaque meurtriere de Koutougou font des tirs de sommation dans une caserne a Ougadougou.
Next Article:Journee FIFA : 27 joueurs burkinabe selectionnes contre le Maroc le 6 septembre.

Terms of use | Privacy policy | Copyright © 2019 Farlex, Inc. | Feedback | For webmasters