Printer Friendly

Les desagrements des semestres scolaires.

Depuis un certain temps, les responsables du secteur de l'enseignement ont decide de mettre en place le systeme des semestres, au lieu des trimestres. Les parents d'eleves sevissent encore sous les effets de la panique, a l'approche des sentences des examens. D'aucuns craignent terriblement les resultats du second semestre. En effet, depuis la mise en application du systeme de deux semestres au cours de l'annee scolaire, au lieu de l'ancienne formule de trois trimestres, on ne fait que s'indigner devant cette methode jugee trop drastique.

Effectivement, des que l'apprenant rate le premier semestre, il lui est vraiment difficile voire impossible de se rattraper lors du deuxieme semestre. Car, pour un sept de moyenne, a titre d'exemple, on voit mal comment l'eleve pourra remonter ce handicap lors du semestre suivant, avec une moyenne de plus de treize d'un seul coup. La pente est tellement raide que l'apprenant-grimpeur se trouve dans l'incapacite de tenter cette epreuve, avec des moyens toujours limites, et finit par craquer en abandonnant les cours, abattu par le desespoir. Dans ce sens, l'ancien systeme de trois trimestres presente beaucoup plus d'espoir aux eleves qui, apres avoir loupe la premiere manche, peuvent toujours essayer les deux occasions restantes, avec beaucoup plus de determination et de fraicheur.

D'autre part, on constatera avec rancoeur le flux d'eleves qui accourent vers les etablissements prives, juste apres leur premiere deroute au public, estimant que les premiers sont beaucoup plus [beaucoup moins que]genereux[beaucoup plus grand que], en termes de points, ce qu'on appelle [beaucoup moins que]le controle continu[beaucoup plus grand que]. Dans le meme contexte, il faut bien remarquer que la duree du second semestre est beaucoup plus ecourtee, puisque les eleves ont la mauvaise habitude de quitter les ecoles prematurement, sans que l'on prenne les mesures disciplinaires qui s'imposent aussi bien contre les eleves qui fuguent precocement que les enseignants qui se montrent, pour une bonne partie, trop [beaucoup moins que]laxistes et incitateurs[beaucoup plus grand que] a cette fugue.

Certes, la formule de deux semestres a ete initialement integree dans le systeme scolaire dans un souci de rationalisation des ressources materielles, au niveau des logistiques lors des examens. Cependant, pedagogiquement parlant, il s'avere que le systeme reproduit, chaque annee, des pertes considerables en termes de deperdition scolaire, occasionnee particulierement par des sentiments de desarroi et de deconfiture.

Il est vrai aussi que c'est une aubaine pour l'enseignement prive au sein duquel les [beaucoup moins que] clients [beaucoup plus grand que] terrorises trouvent leur seul refuge pour un eventuel sauvetage. On aura pareillement economise quelques sous, par le biais de cette espece de remembrement des examens scolaires.

Toutefois, on ne peut sacrifier toute une generation d'apprenants pour des calculs reducteurs. D'ailleurs, on aura bien accueilli, non sans rejouissance, l'allusion faite par le nouveau ministre de l'education nationale selon laquelle il est question de revision de cette formule prejudiciable.

On aura note egalement les incidences negatives des multiples debrayages dans le secteur de l'enseignement, appeles par les divers syndicats. Cette situation de greve a aussi tendance a ecourter davantage les temps scolaires des eleves et influer directement sur leurs resultats deja sanctionnes par le systeme de deux semestres. Il est donc judicieux de revoir le plus urgemment possible cette formule, surtout que le plan d'urgence rendra ses derniers soupirs, avec la fin de l'annee en cours. A ce propos, il est loisible de mettre l'interet de l'eleve au-dessus de toute autre consideration.

L'article Les desagrements des semestres scolaires est apparu en premier sur ALBAYANE .

Copyright Casanet 2017. All rights reserved. Provided by SyndiGate Media Inc. ( Syndigate.info ).
COPYRIGHT 2018 SyndiGate Media Inc.
No portion of this article can be reproduced without the express written permission from the copyright holder.
Copyright 2018 Gale, Cengage Learning. All rights reserved.

Article Details
Printer friendly Cite/link Email Feedback
Publication:Al Bayane (Al Dar Al Bayda', Morocco)
Date:Jan 25, 2018
Words:598
Previous Article:Abdelahad Fassi Fihri: [beaucoup moins que]poursuivre la reforme dans les delais conformement aux normes[beaucoup plus grand que].
Next Article:Le Maroc, partenaire africain privilegie du CCG.

Terms of use | Privacy policy | Copyright © 2019 Farlex, Inc. | Feedback | For webmasters