Printer Friendly

Les cites de "negligence" universitaires.

Par Wal El Assrah Manque de proprete, insalubrite, negligence, empoisonnement alimentaire, insecurite, corruption, menace et agressions tel est le quotidien des residents des cites universitaires.

La bas, la catastrophe parle d'elle-meme. La situation dans les cites universitaires, considerees comme le second domicile des jeunes etudiants, crie au secours. Des milliers d'etudiants vivent dans ces cites universitaires creees dans les annees 70, mais les batiments n'ont jamais ete renoves.

Les etudiants se plaignent regulierement de la surpopulation et de l'insalubrite, en d'autres termes de la gestion des cites. Avoir une chambre est une chance ici mais certains etudiants denoncent l'inacceptable.

Certains d'entre eux sont meme alles jusqu'a construire des logements de leurs propres mains. Sans autorisation.

Les etudiants souffrent de negligence, de malnutrition, de salete et de manque de surveillance. Parfois aussi, les etudiants se plaignent de violence et de debordement au sein de ces cites. Tous ces facteurs rendent le quotidien des residents insupportable.

Recemment, des centaines de personnes eurent ete victimes d'un empoisonnement alimentaire. Ce qui a suscite la colere de leurs amis qui ont attaque les bureaux du president de l'Universite d'Al Azhar.

Les empoisonnements alimentaires ne sont pas rares dans les residences universitaires egyptiennes, oE les normes elementaires d'hygiene ne sont pas toujours respectees, mais cet incident est le pire des dernieres annees. Ce qui s'est passe dernierement n'est qu'une sonnette d'alarme qui devoile la pire situation dont souffrent les cites. Si cela a lieu dans les cites universitaires au Caire, quelle sera alors la situation des residences dans les gouvernorats ? La presse nationale ne cesse de relater les nombreux faits de violences dans les residences universitaires. Le drame qui a secoue l'Universite d'Al Azhar avait mis a nu pour une enieme fois la vetuste de nombre d'infrastructures universitaires et la precarite des conditions dans lesquelles vivent les etudiants.

Si nous prenons par exemple Alexandrie, nous trouvons les cites catastrophiques. La cite d'Alexandrie a ete recemment le theatre d'affrontements entre etudiants et habitants du quartier. Ces derniers ne supportaient pas le [beaucoup moins que]comportement indecent[beaucoup plus grand que] de ces residents, explique Dr Hanane, surveillante des cites universitaires pour filles. Ils ont alors attaque les etudiants. [beaucoup moins que]Durant trois jours, la residence s'est transformee en un veritable champ de bataille. Munis de batons, de bouteilles vides et de toutes sortes de projectiles, les habitants ont franchi le mur de l'enceinte et se sont attaques aux etudiants[beaucoup plus grand que], a-t-elle poursuivi. Lors d'une premiere vue, le desordre et l'insecurite regnent de plus en plus dans les residences universitaires. [beaucoup moins que]Nous sommes la proie aux voyous qui nous attaquent a l'interieur meme de la residence universitaire. Parfois, nous sommes apostrophes a l'exterieur de l'enceinte universitaire par des bandes de jeunes voyous qui nous menacent de leurs armes blanches[beaucoup plus grand que], crie une etudiante.

Le laxisme des pouvoirs publics et la negligence des responsables locaux de la situation qui perdure au sein des residences universitaires d'Alexandrie ont engendre une situation alarmante.

En passant dans les corridors et les couloirs de la cite, on trouve des travaux de maintenance et de restauration. Mais rapidement la situation tourne au pire. Ces travaux la sont le calvaire des etudiants, ces travaux sont la cause de la coupure d'eau d'une facon reguliere. Ce qui pousse les etudiantes a descendre au 1er etage faisant une longue queue le matin pour se laver avant d'aller a l'universite.

Les chambres souffrent d'un manque terrible d'aeration.

Les cites universitaires d'El Zaqaziq ne different pas beaucoup. L'etudiant Khaled affirme que les batiments risquent de s'effondrer, il n'y a aucun signe de restauration ou de renovation. Les escaliers menacent de s'ecrouler et personne ne bouge. C'est le meme scenario tous les jours, on se plaint et les responsables ne nous ecoutent plus.

La pratique de preparation du dEner dans des chambres est tres courante dans les milieux estudiantins, d'autant plus que la mauvaise qualite des repas servis au restaurant universitaire, pousse les residents (es) a utiliser les bonbonnes de gaz pour faire la cuisine. Les responsables universitaires devraient, selon certains etudiants, reflechir a instaurer des conditions de securite dans les chambres.

L'existence de ces bonbonnes de gaz est un danger avere pour les etudiants. Existent en outre beaucoup d'autres problemes dont souffrent les cites universitaires.

Il est temps donc de bouger et de prendre ces plaintes en consideration. Sinon, une catastrophe aura lieu chaque jour.

Copyright Eltahir House 2013

Provided by Syndigate.info an Albawaba.com company
COPYRIGHT 2013 Al Bawaba (Middle East) Ltd.
No portion of this article can be reproduced without the express written permission from the copyright holder.
Copyright 2013 Gale, Cengage Learning. All rights reserved.

Article Details
Printer friendly Cite/link Email Feedback
Publication:Le Progres Egyptien (Cairo, Egypt)
Date:Apr 19, 2013
Words:747
Previous Article:NBA : les Lakers qualifies pour les play-offs avant leur dernier match.
Next Article:Le tiers des bidonvilles se trouve au Caire.
Topics:

Terms of use | Privacy policy | Copyright © 2019 Farlex, Inc. | Feedback | For webmasters