Printer Friendly

Le tatouage berbere : une ecriture sur le corps.

Tagezzayt vient de verbe [beaucoup moins que]gezy[beaucoup plus grand que] qui veut dire tatouer, graver, mais aussi, il prend parfois le sens de [beaucoup moins que]vacciner[beaucoup plus grand que] dans le dialecte du Sud-est marocain. On peut penser a l'exemple ; [beaucoup moins que]Ad am gezigh ad tHlud Je te tatoue pour etre belle[beaucoup plus grand que], et l'exemple [beaucoup moins que]Gezigh-d i urba 'j ai vaccine mon fils[beaucoup plus grand que], dans ce sens on peut dire que Tagezzayt tire de verbe ''Ggez'' cela veut dire 'descendre'.

Or, Le tatouage n'est qu'un dessin sur le corps humain qui peut etre decoratif ou symbolique, il est plus ancien autrefois en occident il se realise par l'injection de l'encre dans la peau a l'aide de l'aiguille, de meme, il se fait a base de charbon, il n'y avait qu'une seule couleur celle de noir, mais aujourd'hui avec la technologie il est developpe ce que nous donne d'avoir plusieurs couleurs car ceci se fait par le biais de lizar.

Il s'avere que beaucoup de societes ont pratique depuis la nuit des temps ce dessin pour un seul objectif qu'on peut resumer dans l'ornement. Pour ce faire, on remarque que la femme de la societe berbere a pratique depuis longtemps le tatouage, ces femmes ont prefere se tatouer dans des places specifiques a savoir ; le front, la barbe, le menton, les joues, le dos de la main et les bras.

Mais a quoi se tatouaient ces femmes berberes dans l'Antiquite? Et pourquoi?

Autrefois, dans la societe berbere lorsque la fille s'atteint l'age de 12 ans leur parents lui dit: [beaucoup moins que]tu vas tatouer ta barbe pour etre belle et afin de charmer les jeunes hommes a l'age du mariage[beaucoup plus grand que]. Au sud-est par exemple il y avait toujours une femme specialite au sein de chaque tribu ou du village qui pratiquait le tatouage par excellence, c'est une femme connue avec sa bravoure qu'a herite la facon de tatouage de generation a l'autre, ils disent que le moment preferable pour les filles de se tatouer c'est le printemps lorsque l'ete s'approche pour le but de presenter leur beaute dans les ceremonies et les fetes du mariage. La femme qui pratique le tatouage essayait toujours de plaisanter en chantant des chants relatif a son metier, appelles 'Izlan n tgezzayt' (Chant du tatouage), ensuite, celle-ci doit connaitre la situation sociale de la jeune et de quelle famille appartient-elle, parce que selon les traditions du le tatouage en berbere indique le niveau social, et l'appartenance a une quelconque tribu, mais souvent les gens le considere comme une parure ou un ornement pour plaire. Chez les berberes du sud-est il se fait avec une aiguille epineuse et de la luzerne, mais on trouve d'autres tribus qui ont utilise l'aiguille epineuse et du noir de fumee ce qu'on appelle en berbere Akeffus (suie), dans ce cas le sang melange a la suie ou de luzerne broye en mettant de la laine pour eponger le sang restant.

Ce rite qui remonte a la periode preislamique, il y ceux qui expliquaient que ces femmes portaient des tatouages des l'age d'enfance tout simplement a fin de s'echapper aux premiers arabes qui viennent de l'orient pour voler les belles jeunes filles, et lorsqu'ils les violent, ils les reviennent en visage tatoues, pour savoir distinguer celles qui ne sont plus vierges, mais tout cela reste oral et certes ne peut etre vrai.

Dans d'autres cote, il y a ceux qui sont lies le tatouage a l'ensemble des rites paiens, de sourcellerie, de prestidigitation a part de l'esthetique. A cet egard, on peut penser aux gens qui disent que le tatouage protege de mauvais sort et de la malchance, et pour cette raison on trouve chez certaines tribus et certains clans au Sud-est du Maroc, les femmes tiennent a mettre entre les sourcils ou bien dans le front un ligne de suie aux petits enfants des son enfance, car on ne peut pas tatouer le bebe, en plus, il ne supporte pas la douleur de l'aiguille et c'est pour cela elles preferent le noir de fumee qui joue le role de tatouage pour enfants, cette matiere noircie avait un symbole magique et mythique chez les berberes, on peut dire qu'elle est sacree dans la mythologie berbere.

Dans ce sens, on peut citer que le role majeur du tatouage dans la communaute berbere est tres important, il est lie aux croyance des paiens dans un premier lieu a savoir l'eloigner de mauvais oeil, met en hommage de quelqu'un, signer sur la religion adoptee par la tribu, et on peut dire dans un second lieu qu'il est attache a ce qui est social, a titre d'exemple indiquer l'appartenance de personne, l'originalite, ensuite permet aux femmes de devoiler le niveau social de chacune devant les gens, et dans un troisieme lieu il joue le role de l'esthetique, on pense a la beaute on va mentionner un chant qui evoque ceci, on raconte aux temps enceins dans certaines tribus du Sud-est une femme qui vient chaque debut d'ete pour pratiquer le tatouage aux jeunes filles de villages, celle-ci chante : '' is teram-t ad tHlumt ! is tram-t ad tHlumt iti3rimin ighudan ! is tramt ad tHlumt a ti3rrimin iherran ! '' disait la specialite de tatouage, lorsqu'elle commence son tatouage au premier jeune fille, pour attirer les autres a l'intrepidite de ne pas etre peur.

Quels sont les significations du tatouage?

Dan le tatouage berbere, les femmes essayaient de devoiler le symbole convenable. En effet, chacune de ces femmes avait une signification mythique, nous avons deja citer que la femme berbere s'interesse au tatouage du front, de bras, de joues, de barbe, de menton et de dos de la main, ...etc. , mais ce qui nous concerne ici c'est seulement le tatouage de la femme du Sud-est.Il est bien que a travers cette modeste recherche dans la vallee d'Ime Dghas (sud-est marocain) que les femmes se tiennent sur le tatouage des barbes et des dos de la main par contre a celles de l'Atlas qui se concentrent sur le tatouage de front et de menton ainsi que des joues, sans oublier aussi que il y a celles qui se tatouent un image qui porte un arbre de sapin ou de cedre dans la barbe cela peut-etre indique l'appartenance, on peut ajouter que les femmes qui se tatouent les bras chez nous n'est qu'une femme qui appartiennent a une famille qui a un poids lourd et important au sein de tribu ou de village, selon les traditions elle peut etre la femme d'Ameghar (chef de tribu) ou la femme n taddrt taxatart, n tawja imeqquren (la grande famille).

Dans ce texte, nous allons mettre a la lumiere la signification de quelques symbole, commencons par les points qui symbolise la chance d'etre se marier a un foyer ou il y'a beaucoup le bien et de richesse, ensuite, pour le petit losange sur les joues, cela veut dire la femme est tres belle, elle represente la beaute excellente, on outre, celles qui mettent l'olivier sur la barbe, veulent dire que leurs soeurs sont deja mariees, donc on peut dire que la fille n'est qu'une cadette, dans ce sens on peut mentionner les grains sous la forme des points autour des lignes paralleles representent la fecondite de la femme. Par ailleurs, le carre represente le logis de femme. On trouve aussi rarement le cercle selon les traditions representant l'absolu et le spirale qui dit : l'harmonie et dit que la fille est bien organisee dans sa vie quotidienne.

En peu de mots, nous arrivons a dire que le tatouage dans la societe berbere avait tellement un role decisif et un objectif different par-rapport aux autres societes qui le considere tel un element cle pour l'esthetique et la beaute. En effet, meme s'il s'agit d'un heritage ancestral de notre civilisation qui vient de generation par autre, malheureusement, aujourd'hui n'est plus, car beaucoup de jeunes filles ne veulent plus se tatouent comme l'antan, parce que d'apres la religion a interdit cette pratique qui represente le patrimoine et la memoire collective d'un peuple, cette religion vient de l'orient recommande que le tatouage dans le corps de l'Homme est un tabou, malgre que les berbere ils se tatouent avec des choses naturelles a savoir la suie et le luzerne. D'autre cote, on peut dire que les gens ne sont conscients a l'egard de leur culture et vis-a-vis a leur tradition millenaire, on va signaler l'exemple de certains disent actuellement que la jeune fille qui se tatoue sera meprisee dans la societe surtout face aux hommes, alors elle ne trouve jamais son mari, il y'a d'autres qui croient que ce legs rituel n'exprime plus la beaute aux femmes dans ce monde de mondialisation et de technologie, c'est faute de ces gens-la le tatouage n'est plus pratique depuis les annees 1980.

Aissa Jabbour

(chercheur)

L'article Le tatouage berbere : une ecriture sur le corps est apparu en premier sur ALBAYANE .

Copyright Casanet 2019. All rights reserved. Provided by SyndiGate Media Inc. ( Syndigate.info ).
COPYRIGHT 2019 SyndiGate Media Inc.
No portion of this article can be reproduced without the express written permission from the copyright holder.
Copyright 2019 Gale, Cengage Learning. All rights reserved.

Article Details
Printer friendly Cite/link Email Feedback
Publication:Al Bayane (Al Dar Al Bayda', Morocco)
Date:Mar 10, 2019
Words:1509
Previous Article:Le grand Souci du nouveau Wali!
Next Article:Abdou El Mesnaoui: [beaucoup moins que]L'ecole et la classe sont des espaces visuels[beaucoup plus grand que].

Terms of use | Privacy policy | Copyright © 2021 Farlex, Inc. | Feedback | For webmasters |