Printer Friendly

Le ras-le-bol des citoyens face aux parieurs.

Regions Eecrit par Youssef Boukioud

Hay Oulfa

Etre voisin d'un espace ou s'exercent les jeux de grattage et de pari est une misere dont seuls les affectes sentent la gravite. Des amateurs du tierce, quinte et quarte, des jeux de cartes et du billard, attires incontestablement par l'appat du gain, ont occupe a Hay Oulfa un cafe qui affiche regulierement complet.

Les bruits et les bagarres violentes ainsi que les insultes et les fumees toxiques rendent difficile la vie des menages du voisinage. L'agrement de la Marocaine des Jeux et des Sports et de la Loterie nationale dont dispose legalement le proprietaire avorte tous les efforts legitimes des habitants depuis 15 ans pour restaurer tranquillite et securite.

Chaque jour, du matin au soir, [beaucoup moins que]le cafe Symphonia[beaucoup plus grand que]accueille une clientele d'habitues qui viennent effectuer des paris. Si certains preferent le jeu de cartes (Ronda, Dos et Rami) ou le billard, en mettant en jeu la consommation du cafe et du the que le perdant d'une partie doit regler, d'autres choisissent de jouer au tierce, quarte et quinte qui semblent plus lucratifs.

Les expressions immorales proviennent, soit des fervents des courses de chevaux et des chiens qui regrettent d'avoir rater de peu un grand gain, soit des joueurs de cartes ou de billard qui pleurent la malchance.

La mentalite des parieurs peut se transformer en une agressivite extreme sous la pression de la misere, de l'echec et de l'emprunt. Agresser pour assurer la mise reste une verite prouvee par une dizaine de plaintes enregistrees. En plus, l'espace offre un acces facile pour toutes les personnes sans aucune restriction envers les mineurs ages de moins de 18 ans. Cette situation alarmante inquiete les parents qui voient la securite de leurs enfants en danger. Devant la protection legale de l'activite, le proprietaire dudit cafe procede a l'occupation de l'espace public. Une vaste terrasse dediee a l'activite est rattachee au cafe, avec une superficie de 200% de la limite permise.

Dans le cas d'espece, chacune des parties du conflit trouve sa position legale par la force du droit. Ce qui rend le conflit insoluble pour le moment. Si certains habitants baissent les bras, d'autres poursuivent le combat et sollicitent les autorites pour privilegier l'interet general.

Copyright Casanet 2014. All rights reserved. Provided by SyndiGate Media Inc. ( Syndigate.info ).

COPYRIGHT 2014 SyndiGate Media Inc.
No portion of this article can be reproduced without the express written permission from the copyright holder.
Copyright 2014 Gale, Cengage Learning. All rights reserved.

Article Details
Printer friendly Cite/link Email Feedback
Publication:Al Bayane (Al Dar Al Bayda', Morocco)
Date:Sep 21, 2014
Words:390
Previous Article:L'ACSA confirme son leadership, le RUC et le COC completent le podium.
Next Article:[beaucoup moins que]Mon hommage, est une reconnaissance a tous les militants et militantes amazighs[beaucoup plus grand que].

Terms of use | Privacy policy | Copyright © 2020 Farlex, Inc. | Feedback | For webmasters