Printer Friendly

Le projet energetique Desertec se separe de son partenaire historique.

La fondation Desertec, qui s'est fixe pour mission la creation d'ici 40 ans d'un vaste reseau d'installations solaires et eoliennes en Afrique du Nord et au Moyen-Orient, va quitter le consortium Dii, selon un communique lundi.

Celui-ci regroupe un certain nombre d'industriels, parmi eux les allemands EON et RWE, mais aussi Deutsche Bank, ou encore le francais Saint-Gobain et les italiens Enel et Terra.

Dii (Desertec Industrial Initiative) avait ete cree en meme temps que la fondation Desertec pour favoriser la realisation de projets.

A ce jour Desertec, qui a pour vision de fournir a terme 20% de l'electricite consommee en Europe, est encore balbutiant en termes d'avancees concretes. Deux projets sont en cours de realisation au Maroc.

Ceux-ci ne sont pas menaces par la rupture annoncee lundi, a precise a l'AFP le chef de la fondation Desertec, Thiemo Gropp.

Copyright Eltahir House 2013

Provided by Syndigate.info an Albawaba.com company
COPYRIGHT 2013 Al Bawaba (Middle East) Ltd.
No portion of this article can be reproduced without the express written permission from the copyright holder.
Copyright 2013 Gale, Cengage Learning. All rights reserved.

Article Details
Printer friendly Cite/link Email Feedback
Publication:Le Progres Egyptien (Cairo, Egypt)
Date:Jul 2, 2013
Words:152
Previous Article:Bahrein : Le conflit syrien au centre d'une reunion CCG/UE a Manama.
Next Article:Basket : L'Espagne fait vivre un creve-coeur a la France.
Topics:

Terms of use | Privacy policy | Copyright © 2019 Farlex, Inc. | Feedback | For webmasters