Printer Friendly

Le cartable, un fardeau pour les ecoliers.

Actualites Eecrit par Maria Souinida Enseignement C'est la rentree scolaire, les eleves de la maternelle et du primaire reprennent le chemin de l'ecole avec des tenues neuves et sur leurs dos ou a la main de lourds cartables. Un constat triste et accablant, quand on imagine les mefaits d'un tel fardeau sur un enfant en pleine croissance. Malheureusement, l'eleve marocain est trop charge, voire surcharge. Chaque jour, il doit transporter un cartable contenant livres, cahiers, stylos, gouter... C'est pourquoi, pendant la rentree scolaire, alors que tous les parents se ruent dans des magasins et boutiques pour preparer les fournitures de leurs enfants, leurs yeux sont diriges vers ces [beaucoup moins que]valises[beaucoup plus grand que] qui accompagneront le voyage quotidien de leur progeniture. Des montants exorbitants sont depenses, meme par des menages a budget limite. Chaque matin, l'eleve se pointe devant sa classe avec une charge qui depasse parfois son poids. Malgre qu'il soit en pleine croissance, une periode determinante de la vie, sa colonne vertebrale est malmenee a longueur de journee. Resultat : 67% des eleves souffrent de tensions musculaires, 50% de maux de dos, 24% d'endormissement pendant les cours et 15% de douleurs aux epaules. Le port du cartable lourd en soi-meme n'est pas un facteur aggravant, mais c'est bien plus la duree et la repetition de cette attitude qui endommage la sante des enfants. Ce comportement [beaucoup moins que]peut entraEner des microlesions des vertebres qui ne sont pas encore ossifiees et l'ecrasement du cartilage des disques intervertebraux[beaucoup plus grand que].Ces problemes de dos chez les enfants passent inapercus chez beaucoup de parents puisqu'ils se traduisent la plupart du temps par la fatigue, des troubles de la concentration et les maux de tete. Ensuite, des douleurs au cou et epaules. Les parents ne font aucune relation avec la colonne vertebrale. Tout de meme, certains parents et enseignants en sont conscients et denoncent ce port repetitif et prolonge de cartables lourds. Un veritable paradoxe que vit la societe marocaine quand on sait que vu l'ere du numerique, tout est devenu virtuel. Certains pays comme la Turquie en profitent au mieux en remplacant les cartables par les tablettes. Le contenu du cartable est modifie. Les ecoliers y mettent uniquement le materiel qui servira pour les travaux d'ecriture et dessin. Peut-etre un jour ce reve se realisera au Maroc. Mais en attendant, des mesures doivent etre prises pour recommander aux parents de veiller a ce que les sacs de leurs enfants ne depassent pas les 4 kilos. Le ministere de l'Education nationale au Maroc devrait annoncer l'obligation d'une rentree scolaire avec cartable leger. Ce qui veut dire un poids qui ne devrait pas exceder 10% du poids de l'enfant... Mais a l'allure oE vont les choses, nous en sommes encore loin !!Mohammed Boufrioua, pedagogue et specialiste en coaching scolaireUn cartable lourd : source de desequilibre pour l'eleve Al Bayane : Quels peuvent etre les inconvenients du poids des cartables pour un ecolier ?Mohammed Boufrioua : Il faut prendre le probleme a la base. Des le plus jeune age, l'enfant est confronte a des situations nefastes pour sa colonne : de longues periodes assises dans la classe, des cartables souvent trop charges et une activite physique qui diminue sans cesse au cours de la scolarite. La question s'est souvent posee : mal de dos et contraintes scolaires, existe-t-il une relation ? L'enfant trouvera un [beaucoup moins que]reconfort[beaucoup plus grand que] dans l'habitude de porter un cartable derriere le dos. Le fait de le porter sur les deux epaules, permet de repartir la charge de facon symetrique par rapport a la colonne. Mais porter aussi un cartable tres lourd engendre un desequilibre par une inclinaison de sa colonne. Cette attitude maintenue quotidiennement finit par entraEner, a long terme, une deviation de la colonne.Il ne faut cependant pas que l'enfant s'encombre de livres lourds n'ayant aucune place dans son emploi du temps scolaire. Il faut rappeler qu'un enfant a l'ecole primaire doit tous les jours transporter quelques 5 et 6 kg de livres et de cahiers !Pensez-vous que remplacer les livres par les tablettes serait la solution a envisager dans ce cas ? La tablette encourage a travailler. Les eleves ont beaucoup plus tendance a allumer la tablette que d'ouvrir un livre parce que c'est technologique. C'est plus attirant, certes, mais ca ne doit pas remplacer les livres. La capacite a ecrire se retrouve au coeur de l'education primaire, secondaire et superieure. Les enfants ont besoin d'etre incites et encourages a beaucoup ecrire pour apprendre, soit par des notes, ou par la dictee, des rapports, des manipulations de donnees qui les aident a completer leur croissance d'invention ou des dissertations. Et cela renforce leur savoir faire a court et a long terme. Une bonne technologie a toujours du style, mais c'est un style qui attire les adultes, pas les enfants. Ces initiatives sont souvent menees avec un but technologique et non pedagogique.

Copyright Casanet 2013. All rights reserved.

Provided by Syndigate.info an Albawaba.com company
COPYRIGHT 2013 Al Bawaba (Middle East) Ltd.
No portion of this article can be reproduced without the express written permission from the copyright holder.
Copyright 2013 Gale, Cengage Learning. All rights reserved.

Article Details
Printer friendly Cite/link Email Feedback
Publication:Al Bayane (Al Dar Al Bayda', Morocco)
Date:Oct 17, 2013
Words:831
Previous Article:Entre l'enfance et la souffrance.
Next Article:Les sacs plastiques : une pollution durable.

Terms of use | Copyright © 2017 Farlex, Inc. | Feedback | For webmasters