Printer Friendly

Le Raja en chute libre, Boudreka quitte la Fede... mais pas les Verts.

Actualites Eecrit par Rachid Lebchir

Mise a jour en Division 1

L e Raja de Casablanca a subi une nouvelle defaite dans son fief. Il est tombe face au Hassania d'Agadir par (2 a 1) mercredi soir sur la pelouse du complexe Sportif Mohammed V au terme d'un match en retard de la 21e journee du championnat national de football en premiere division.

Le HUSA, plus realiste, a bien profite du passage a vide du Raja pour prendre l'avantage a deux reprises grace a Ismail Haddad. Il a ouvert la marque juste apres le premier quart d'heure de jeu avant que Soufiane Talal ne double la mise dans les 7 dernieres minutes. Les Vert et Blanc, qui ont nivele le score peu apres, aux ultimes minutes du match, par Hamza Bourazzouk, n'ont pu que constater les degats face a une equipe decidee a arracher les 3 points de la victoire comme elle l'a fait au match aller a Agadir quand les Soussis ont pris le meilleur sur le score sans appel de (5-3). Pour rappel, les Rajaouis furent les premiers a mener au score et par (0-2).

La faiblesse vient d'etre confirmee a Casablanca ou les Gadiris ont cru jusqu'au bout pour s'imposer meme avec une formation reduite a dix apres l'expulsion de Jamal Laabidi dans les 20 dernieres minutes. Certes, le Raja s'estime lese par le mauvais arbitrage dans plusieurs rencontres surtout lors des recentes sorties contre le MAS et le HUSA qui ont beneficie des buts juges hors-jeu. Mais la faute revient egalement au Raja et ses attaquants qui sont aux abonnes absents et d'autres joueurs qui ne mouillent plus leur maillot.

L'essentiel est fait donc fait aussi bien pour le MAS, une equipe qui n'a pas gagne depuis belle lurette et qui est toujours menace par la relegation que pour le Hassania qui vient de realiser une victoire tres bonne pour le moral. Car, grace a ce succes, le 9e de la saison contre 8 nuls et 7 defaites, le HUSA se hisse a la 6e place avec 35 points et se repositionne parmi les equipes jouant pour une place sur le podium. Le Raja, lui, stagne a la 8e place avec 33 points apres avoir concede cette 2e defaite d'affilee en 4 jours apres celle de Fes devant le MAS et sur le meme score de (2-1). Le Raja qui devra disputer un autre match en retard de la 23e journee face au KAC Kenitra, vient donc de s'incliner pour la 8 e fois, dont trois a domicile respectivement face au MAT et au DHJ sur le meme score de (0-1).

Trop, vraiment trop pour une equipe du Raja, vice-champion en titre et qui vient d'hypothequer toutes ses chances de jouer pour le sacre apres l'avoir perdu lors de la derniere journee de la saison ecoulee.

On voit mal donc comment le club des Verts va pouvoir conserver ses chances dans l'autre competition continentale de la Ligue des Champions, meme s'il reste sur une precieuse victoire loin de ses bases au detriment de l'equipe sud-africaine Kaisers Chiefs (0-1) lors du match aller a Durban.

On ne comprend plus rien a Raja et a ses resultats tout a fait contradictoires. Pour le moment le club doit tout oublier dans l'espoir de realiser la qualification au prochain tour de la Champion's League. Les joueurs devront meme oublier leur president, Mohamed Boudreka, qui a pris la FRMF comme bouc emissaire en declaration sa demission de l'instance federale en ces moments difficiles que traverse son club.

Est-ce vraiment le bon choix et le bon moment pour le president Boudreka qui n'arrive meme pas a remettre son club sur les bons rails-?

Car, le Raja n'est plus cette equipe qui fait peur aux autres et qui a honore tous les Marocains quand il a joue la finale du Mondial 2013 pour la premiere fois de son histoire face au Bayern Munich vainqueur du titre (2-0) a Marrakech.

Aujourd'hui, le Raja est devenu une petite equipe. Boudreka a prefere la politique de la fuite en avant en reclamant aussi une assemblee generale extraordinaire en juin prochain pour examiner les causes principales de la chute de son club prefere et chercher les solutions adequates tout en prenant de grandes decisions pour depasser la crise.

Mais ce qu'a peut-etre oublie le jeune president dans son communique publie par le site de son club, c'est que le Raja est victime de sa mauvaise gouvernance. Car il suffit de rappeler que le club continue de changer d'entraineur comme il change de chemise. En moins de 2 saisons, pas moins de 4 coaches ont pris successivement les destinees techniques du club. M'hamed Fakhir fut le premier a etre contraint de quitter l'equipe apres remporte le double, championnat et coupe, et juste a la veille du Mondial en fin de l'annee 2013. Le Tunisien Faouzi Benzarti a pris le relais, a profite du declic psychologique pour reussir l'exploit historique d'atteindre la finale dudit Mondial avant d'aller s'eclipser au championnat national en s'inclinant meme face a de modestes equipes jusqu'au dernier match a Safi devant l'OCS, une equipe qui a frole la relegation en Division 2. Le Raja qui avait besoin d'une petite victoire de (1-0) allait etre surpris par sa defaite sur le meme score et surtout qu'il restait sur une large victoire de (5-0), lors de l'avant derniere journee, au detriment du MAT qui a remporte le titre. Banzarti a alors quitte le club apres cette defaite jugee [beaucoup moins que]arrangee[beaucoup plus grand que] tout en accusant certains joueurs rajaouis d'avoir leve le pied, sans oublier la Federation qui, selon lui, a valorise le club du Nord du Maroc. Vint ensuite le tour de l'entraineur algerien, Abdelhak Benchikha, qui a fait la preparation avec l'equipe avant de connaitre le meme sort apres seulement la 3 e journee de la Botola. Le coach portugais, Jose Romao, le revenant qui est toujours la, risque lui aussi, sa place, car son banc est plus que jamais devenu un siege ejectable. Attendons le prochain match en Ligue des Champions, qui serait peut-etre la derniere chance pour lui- comme ce fut le cas pour Banzarti et ses poulains, la saison ecoulee, quand ils ont ete elimines tot par la modeste equipe guineenne de Horoya Conakry.

Mais en fait, qui est cense presenter sa demission ou etre demis de sa fonction-. L'entraineur ou le president-?

A Boudreka et son conseiller prefere,

Rachid Boussairi, de repondre. Sans rancune-

Copyright Casanet 2015. All rights reserved. Provided by SyndiGate Media Inc. ( Syndigate.info ).
COPYRIGHT 2015 SyndiGate Media Inc.
No portion of this article can be reproduced without the express written permission from the copyright holder.
Copyright 2015 Gale, Cengage Learning. All rights reserved.

Article Details
Printer friendly Cite/link Email Feedback
Publication:Al Bayane (Al Dar Al Bayda', Morocco)
Date:Mar 27, 2015
Words:1089
Previous Article:Le film [beaucoup moins que]Mia[beaucoup plus grand que] de Wouter Bongaerts remporte le grand prix.
Next Article:La campagne de vaccination du cheptel bovin contre la fievre aphteuse atteint 50% de l'objectif.

Terms of use | Privacy policy | Copyright © 2019 Farlex, Inc. | Feedback | For webmasters