Printer Friendly

La pertinence de l'approche marocaine se confirme - ALBAYANE.

L e dossier du conflit regional artificiel cree autour du Sahara marocain revient sur le devant de la scene onusienne durant ce mois d'avril.

En effet, une nouvelle resolution devrait etre validee par les membres de l'instance onusienne sur la base du rapport de l'envoye personnel du secretaire general des Nations unies, Horst KE[micro]hler, pour la Sahara. Il s'agit en fait des avancees realisees par les pourparlers de Geneve, durant les tables rondes des 5 et 6 decembre 2018 et des 22 et 23 mars 2019, de la situation dans la region et du mandat de la MINURSO.

Le mandat de cette mission onusienne a ete ramene le 30 avril 2018 a six mois au lieu d'une annee, puis renouvele en octobre de la meme annee, lui donnant temporairement un cycle semestriel dans l'objectif de baliser le terrain aux pourparlers. Sur cet axe, le Maroc a reitere sa bonne volonte, en prenant part a ces pourparlers, aux cotes des parties concernees, l'Algerie, la Mauritanie et le polisario, clarifiant sa position et son initiative d'autonomie des provinces du sud sous souverainete marocaine, solution politique jugee realiste, realisable, pragmatique et durable.

L'approche de Rabat, saluee d'ailleurs par la communaute internationale, plaide aujourd'hui en faveur du retour du mandat de la MINURSO a une annee, d'autant plus que le Maroc a deja donne son accord pour la participation aux prochains pourparlers prevus en juin de cette annee. C'est l'option revelee par le ministre marocain des affaires etrangeres et de la cooperation internationale, (MAECI), Nasser Bourita, lors du dernier conseil du gouvernement, en soulignant que [beaucoup moins que]le Maroc a adhere pleinement aux deux rounds des pourparlers de Geneve[beaucoup plus grand que], faisant remarquer que [beaucoup moins que]ce qui se dit maintenant autour de la Minurso est improductif[beaucoup plus grand que].

Le MAECI fait allusion a la polemique relancee entre Washington et Paris, autour de la [beaucoup moins que]semestrialite[beaucoup plus grand que] du mandat de la Minurso voulue par l'Administration americaine. En fait, les developpements de ce dossier ont ete au centre d'actions diplomatiques du Maroc qui a interagi recemment dans ce sens avec des intervenants internationaux. Dans ce sillage, la solution politique d'autonomie sous souverainete marocaine s'impose par sa credibilite, son pragmatisme et son option durable, comme seule issue a ce conflit regional artificiel. C'est ce que soulignent plusieurs reactions internationales, reiterant leur soutien a l'approche marocaine.

B.Amenzoua

Copyright Casanet 2019. All rights reserved. Provided by SyndiGate Media Inc. ( Syndigate.info ).

COPYRIGHT 2019 SyndiGate Media Inc.
No portion of this article can be reproduced without the express written permission from the copyright holder.
Copyright 2019 Gale, Cengage Learning. All rights reserved.

Article Details
Printer friendly Cite/link Email Feedback
Publication:Al Bayane (Al Dar Al Bayda', Morocco)
Date:Apr 21, 2019
Words:417
Previous Article:Intenses activites de la delegation du PPS a Irbil Halabja - ALBAYANE.
Next Article:Le Hassania d'Agadir domine le WAC et relance la Botola - ALBAYANE.

Terms of use | Privacy policy | Copyright © 2019 Farlex, Inc. | Feedback | For webmasters