Printer Friendly

La nausee electorale.

OE vont les elections au Maroc ? La reponse nous vient d'Inezgane. On ne s'en remettra jamais. Ce qui s'est passe dans cette petite et surpeuplee prefecture du royaume n'est nullement de bon augure. A l'occasion des elections partielles. Durant plus de deux semaines, on aura vu de toutes les couleurs !

La moralite et le scrupule n'ont pas de sens dans ce combat de becs aiguises et de griffes etirees. Tous les moyens sont bons pour s'adjuger le poste de prestige. On multiplia les meetings par-ci et par-la, non pas pour mener un debat politique pose, imbu de raison et de logique. Mais pour exceller dans l'injure et l'affabulation. On puisa dans tout le lexique vil de l'infamie. Les chefs de file de la [beaucoup moins que]politique[beaucoup plus grand que] nationale etaient fous de rage de mettre le clou de l'insulte le plus profond possible. Et pourtant, ils se cotoient dans la majorite. On ne comprend plus ! Tout au long de la campagne electorale, de part et d'autre, on fait appel a l'elite de son camp, la creme du produit politique national, afin d'entendre les leaders tenir le discours de caniveau. Des actuels et anciens ministres, des recents et revolus deputes, des hauts cadres exercant et de futures releves, tous ont vomis les immondices du populisme beat. Pendant deux semaines, les electeurs qui se comptent par milliers ont savoure les delices des plats pantagrueliques. Une aubaine pour remplir les panses et vider les pensees. La course effrenee pour s'octroyer, non pas le siege de deputation, car ni l'un ni l'autre n'en ont besoin, en fin de compte, mais pour remporter le duel de coqs. Le premier eut le dernier mot, pour maintenir la suprematie. Jamais deux sans trois, disait l'autre. Le second pour inaugurer le recent triomphe a la tete de son parti, par une confirmation tant convoitee, mais soldee, helas, par une cuisante debacle. En effet, celui-ci a mis le paquet pour ce faire, sans, pour autant, parvenir a ses fins. La paisible localite d'Inezgane, connue pour etre l'un des premiers poles de commerce du pays, s'est transformee, en quelques jours, en premier pole du [beaucoup moins que]commerce electoraliste[beaucoup plus grand que], a coups de milliards, pour un modique poste au parlement ! Jamais la bassesse politicienne n'ait atteint une si hideuse posture ! Il y a donc de s'alarmer, a la veille du prochain echeancier electoral. La depravation sordide des elections ne fait, alors, que s'accentuer avec la venue de la nouvelle vague de detenteurs de commandes qui releve les figures de proue de la politique historique et qui pretend etre, non sans demagogie, [beaucoup moins que]fils du peuple[beaucoup plus grand que]. Ce que les citoyens nobles ont vu deferler devant leurs yeux, comme festins [beaucoup moins que]hatimiens[beaucoup plus grand que] et discours [beaucoup moins que]calomnieux[beaucoup plus grand que], martele le clou de la desolation sur le cercueil electoral du corbillard funeste. Au moment oE on s'ingenie a moraliser le champ politique et le liberer du carcan des depravateurs, on se rend compte qu'on ne fait que verser de l'eau dans le sable. Apres quelques prouesses acquises dans ce sens, la depravation renait des cendres de ceux qui, aujourd'hui, l'attisent, a la moindre occasion. Inezgane en est une nouvelle illustration !

Copyright Casanet 2012. All rights reserved.

Provided by Syndigate.info an Albawaba.com company
COPYRIGHT 2012 Al Bawaba (Middle East) Ltd.
No portion of this article can be reproduced without the express written permission from the copyright holder.
Copyright 2012 Gale, Cengage Learning. All rights reserved.

Article Details
Printer friendly Cite/link Email Feedback
Publication:Al Bayane (Al Dar Al Bayda', Morocco)
Date:Dec 23, 2012
Words:563
Previous Article:Conseil d'administration de l'AREF du Souss Massa Draa.
Next Article:Medi1 TV.

Terms of use | Privacy policy | Copyright © 2020 Farlex, Inc. | Feedback | For webmasters