Printer Friendly

La gauche "arrime" ses revendications.

Les manifestants ont appele a l'ancrage d'un Etat civil en Egypte, a la liberation de tous les detenus politiques, au rejet du pret du Fonds monetaire international (FMI), ainsi qu'a la majoration du taux minimum des salaires (de 1200 a 1500 L.E.), et finalement la recuperation des avoirs egyptiens usurpes- soit-ils a l'interieur ou detournes a l'etranger.

Juger les militaires Y ont pris part, des partis comme La Coalition populaire socialiste, Al-Tagamo'e, le Socialiste egyptien et Communiste egyptien, les Socialistes revolutionnaires, l'Union des jeunes de Maspero et quelques activistes coptes.

Par contre, la manifestation a ete boycottee par les courants liberaux et islamistes. Parallelement, le Front des forces socialistes a organise, toujours vendredi, une manifestation en face du tribunal d'Alexandrie, en guise de protestation contre le pret suppose etre presente par le FMI. Les manifestants ont egalement proteste contre la liberation- sans jugement- des commandements du Conseil militaire et de les avoir honores, ainsi que contre la detention toujours des activistes detenus pour des causes politiques, et contre les tentatives de domination sur les institutions et les organes de l'Etat.

Copyright Eltahir House 2012

Provided by Syndigate.info an Albawaba.com company
COPYRIGHT 2012 Al Bawaba (Middle East) Ltd.
No portion of this article can be reproduced without the express written permission from the copyright holder.
Copyright 2012 Gale, Cengage Learning. All rights reserved.

Article Details
Printer friendly Cite/link Email Feedback
Publication:Le Progres Egyptien (Cairo, Egypt)
Date:Sep 2, 2012
Words:193
Previous Article:Les "visiteurs de l'hiver" egayent la campagne.
Next Article:La complementarite arabe, un must.

Terms of use | Privacy policy | Copyright © 2021 Farlex, Inc. | Feedback | For webmasters |