Printer Friendly

La bataille sanglante du Bentiu.

Le Soudan du Sud s'enfonce chaque jour un peu plus dans une guerre civile qui a force a l'exil interne et externe plus d'un million de personnes. La famine plane sur le jeune Etat qui compte ses morts par milliers et vit les chimeres de la paix trahie par les [beaucoup moins que]freres ennemis[beaucoup plus grand que] en lutte de leadership sanglante.

L'ONU et la famille humanitaire ont tire la sonnette d'alarme sur un Sud-Soudan au bord de la famine qui menace pres d'un million de personnes. Au drame humanitaire, se greffe le drame ethnique revele au monde entier par la barbarie de Bentiu, la ville strategique reprise par la rebellion dans la perspective d'un controle juge decisive des regions petrolieres. Les tueries ont revulse le monde qui decouvre [beaucoup moins que]l'abomination[beaucoup plus grand que] d'un massacre collectif. Washington se declare [beaucoup moins que]horrifie[beaucoup plus grand que] et pointe l'index sur la rebellion conduite par Riek Machar. [beaucoup moins que]Les images et les comptes rendus de ces attaques choquent les consciences: piles de cadavres a l'interieur d'une mosquee, des patients assassines dans un hopital et des dizaines de civils abattus et tues dans les rues et dans une eglise, apparemment en raison de leur appartenance ethnique ou leur nationalite, alors que des discours de haine etaient diffuses a la radio[beaucoup plus grand que], a ajoute le porte-parole de la Maison Blanche Jay Carney. Les premieres accusations ont fuse de la Minuss (Mission onusienne de l'ONU au Soudan du Sud) qui a rendu l'ancien vice-president responsable de crimes par centaines de civils sur des bases ethniques, a partir du 15 avril correspondant a la prise de controle de la localite de Bentiu. Selon l'ONU, au moins 200 civils refugies dans une mosquee ont ete massacres par les forces pro-Machar, apres avoir ete selectionnes sur des bases ethniques, de meme que d'autres civils a l'eglise catholique et a l'hopital de la ville, oE des non-Nuers (ethnie dont est issu Riek Machar et qui forme l'essentiel de ses troupes) ont ete [beaucoup moins que]specifiquement vises et tues[beaucoup plus grand que]. Les enqueteurs onusiens affirment que les represailles ont vise des ressortissants soudanais du Darfour, accuses de preter main forte a l'armee sud-soudanaise. Cette version a ete cependant contestee par la rebellion denoncant des [beaucoup moins que]accusations sans fondement[beaucoup plus grand que] et des [beaucoup moins que]allegations ridicules fabriquees par (ses) ennemis[beaucoup plus grand que], rendant les forces progouvernementales [beaucoup moins que]entierement responsables des tueries systematiques de civils sud-soudanais et etrangers a Bentiu[beaucoup plus grand que] qu'elle a commises en se repliant. Mais, au moment meme oE le drame de Bentiu a revele la face de la bete immonde, la base de l'ONu, qui abrite quelque 5.000 personnes, a subi une attaque lancee par des groupes armes qui a fait au moins 20 morts et 70 blesses. Qui arretera la derive ethnique alimentee par de vieilles rivalites politiques et une lutte impitoyable pour la conquete du pouvoir? Alors que les pourparlers sont dans l'impasse, des combats intenses se poursuivent egalement dans les Etats petroliers d'Unite et du Haut-Nil (nord-est), ainsi que dans le vaste Etat du Jonglei (est). L'armee sud-soudanaise a ete obligee de se retirer de la localite de Mayom, situee a environ 50 Kms de Bentiu, selon le porte-parole Philip Aguer. La bataille pour le controle du petrole (98% des recettes) fait rage dans un pays a feu et a sang. Dans les decombres de l'accord mort-ne du cessez-le-feu, jamais applique depuis sa signature le 23 janvier dans la capitale ethiopienne, les deux camps qui se disent prets aux negociations s'accusent mutuellement de refuser la paix. [beaucoup moins que]Notre delegation va aller a Addis-Abeba negocier la paix[beaucoup plus grand que], a assure, mardi, le porte-parole du gouvernement sud-soudanais, Michael Makuei. [beaucoup moins que]Mais nous croyons fermement que les rebelles ne veulent pas la paix[beaucoup plus grand que], precise-t-il. A Addis-Abeba, un porte-parole des rebelles, Yohannes Musa Pouk, a quant a lui estime que le [beaucoup moins que]gouvernement pense pouvoir gagner la guerre par des operations militaires et n'est donc pas serieux[beaucoup plus grand que]. L'impasse est donc totale.

Larbi Chbouni

Copyright 2014 Horizons Provided by Syndigate.info , an Albawaba.com company
COPYRIGHT 2014 Al Bawaba (Middle East) Ltd.
No portion of this article can be reproduced without the express written permission from the copyright holder.
Copyright 2014 Gale, Cengage Learning. All rights reserved.

Article Details
Printer friendly Cite/link Email Feedback
Publication:Horizons (Algiers, Algeria)
Geographic Code:6SUDA
Date:Apr 23, 2014
Words:722
Previous Article:Hannachi et boumella se reconcilient.
Next Article:Un gouvernement d'union nationale dans cinq semaines.

Terms of use | Privacy policy | Copyright © 2019 Farlex, Inc. | Feedback | For webmasters