Printer Friendly

La Syrie accuse la Turquie de piraterie aerienne.

La Syrie a accuse la Turquie de piraterie aerienne et Moscou a demande des explications a Ankara apres l'interception d'un avion de ligne syrien par des chasseurs turcs, nouvel accroc entre les deux voisins apres une semaine d'incidents frontaliers.

Sur la foi de ses services de renseignement soupconnant l'appareil de transporter une cargaison "non civile", la Turquie a contraint l'Airbus A320 de Syrian Air a rester plusieurs heures au sol a l'aeroport d'Ankara dans la nuit de mercredi a jeudi avant de le laisser redecoller a annonce Reuters.

Une partie du chargement a ete saisie par les autorites turques, qui n'en ont pas precise la nature. Selon la presse, il s'agirait d'equipement non letal tel que du materiel radio.

Un responsable de l'agence d'exportation d'armes russe, cite par l'agence Interfax, a assure qu'aucune arme ne se trouvait a bord de l'appareil, qui transportait une trentaine de passagers de Moscou a Damas en traversant l'espace aerien turc. Ajoutant que Moscou n'avait pas interrompu ses ventes d'armes a Damas, il a ajoute: "Si nous avions besoin d'envoyer des equipements militaro-techniques ou des armes, ce serait fait proprement et non par des moyens illegaux, certainement pas dans un avion civil." En juin dernier, le president Vladimir Poutine avait declare que Moscou n'envoyait pas a la Syrie des armes pouvant etre utilisees dans un conflit civil.

Le ministre syrien des Transports, Mahmoud Said, a estime qu'Ankara s'etait livre a un acte "de piraterie aerienne violant les traites de l'aviation civile", selon la chaEne de television libanaise Al Manar, la station du Hezbollah, allie de Damas.

MOSCOU PROTESTE La Russie, fidele alliee du regime de Bachar al Assad, a demande des explications a la Turquie, pays membre de l'Otan.

Le ministere russe des Affaires etrangeres s'est plaint que le personnel diplomatique russe se soit vu refuser d'assister les 17 passagers russes pendant les huit heures de l'escale forcee. "La Russie insiste pour obtenir une explication sur les motifs d'une telle attitude de la part des autorites turques", dit un communique du ministere, qui juge que "les vies et la securite des passagers ont ete mises en danger au cours de cet incident". Ankara a justifie l'interception et l'immobilisation de l'appareil par des informations selon lesquelles il transportait une cargaison "non civile". "Nous sommes determines a controler les transferts d'armement vers un regime qui commet de tels massacres parmi les civils. Il est inacceptable qu'un tel trafic passe par notre espace aerien", a declare dans la soiree a la television le ministre des Affaires etrangeres, Ahmet Davutoglu.

Copyright Eltahir House 2012

Provided by Syndigate.info an Albawaba.com company
COPYRIGHT 2012 Al Bawaba (Middle East) Ltd.
No portion of this article can be reproduced without the express written permission from the copyright holder.
Copyright 2012 Gale, Cengage Learning. All rights reserved.

Article Details
Printer friendly Cite/link Email Feedback
Publication:Le Progres Egyptien (Cairo, Egypt)
Date:Oct 12, 2012
Words:433
Previous Article:Les cheikhs du Sinai en quete d'Al-Azhar.
Next Article:Dementi de la reduction de l'effectif militaire egyptien.
Topics:

Terms of use | Privacy policy | Copyright © 2021 Farlex, Inc. | Feedback | For webmasters |