Printer Friendly

La SIAP fermera, fermera pas ? L'etrange ballet du gouvernement et des citoyens.

Le ministre de l'Industrie et des Petites et moyennes entreprises (PME), Slim Feriani, a souligne, samedi, que l'arret des deux unites encore en activite au sein de la societe SIAP (Societe industrielle d'acide phosphorique), a Sfax, demeure tributaire de la reponse de l'Agence nationale de protection de l'environnement (ANPE), alors que le depute Chafik Ayadi eestime que " la fermeture totale de la SIAP est une decision qui doit emaner des citoyens de la region et non une decision technique ".

Repondant, lors d'une assemblee pleniere de l'ARP, a une question posee par le depute Chafik Ayadi et relative au maintien par le gouvernement du fonctionnement de la SIAP, malgre la decision de son arret et l'allocation d'investissements d'un montant de 75 millions de dinars pour des projets alternatifs, Feriani a fait savoir que " le ministere de l'industrie a etabli un programme pour l'effectuation de visites de controle aux unites industrielles en 2018 ".

Une delegation du ministere visitera la SIAP en cas de parution d'une decision de l'ANPE sur la poursuite du fonctionnement de cette societe concernant la production de produits non polluants, a-t-il ajoute, faisant remarquer que le nombre des entreprises industrielles depasse en Tunisie les 40 mille, ce qui exige un programme mettant l'accent sur les activites dangereuses.

Ayadi a soutenu que l'activite du phosphate n'est pas polluante en elle-meme mais entrave l'activite economique dans la region et doit etre arretee, soulignant que la region de Sfax a besoin du soutien de l'Etat pour la mise en place de nouveaux projets d'investissements.

Il s'est interroge sur les causes du maintien en activite par le gouvernement de la SIAPE, dans la ville de Sfax a l'exception d'autres regions, ce qui est de nature a provoquer des discordes, selon lui.

La decision d'arret du fonctionnement de la SIAP " demeure du ressort des citoyens de la region de Sfax et non d'une decision venant de l'ANPE ", a-t-il precise, qualifiant l'activite du phosphate de non productive et affirmant que la societe a impacte les moyennes de croissance dans la region oo l'activite economique ne doit pas etre entravee par les autorites centrales.

Copyright - AFRICAN MANAGER - 2018 - All Rights Reserved Provided by SyndiGate Media Inc. ( Syndigate.info ).

COPYRIGHT 2018 SyndiGate Media Inc.
No portion of this article can be reproduced without the express written permission from the copyright holder.
Copyright 2018 Gale, Cengage Learning. All rights reserved.

Article Details
Printer friendly Cite/link Email Feedback
Publication:African Manager (French)
Date:Feb 17, 2018
Words:402
Previous Article:700 projets pour les personnes porteuses de handicap en 2017.
Next Article:Tunisie : Pas d'armes a bord du navire panameen retenu au port de Sfax.
Topics:

Terms of use | Privacy policy | Copyright © 2019 Farlex, Inc. | Feedback | For webmasters