Printer Friendly

L'ecole, l'affaire de tous.

[beaucoup moins que] L'ecole est sinistree [beaucoup plus grand que]. Soit ! [beaucoup moins que] L'ecole a ete devoyee de sa mission originelle [beaucoup plus grand que]. Une evidence. [beaucoup moins que] L'ecole a perdu ses reperes, ses valeurs [beaucoup plus grand que]. Une realite.

Mais suffit-il d'etablir ces constats pour se dedouaner aux yeux de l'autorite directe, des parents, des enfants, de la famille educative ? Non qu'il faille taire ces verites qui font mal, ou se deculpabiliser en rejetant la faute sur l'autre, ou encore diagnostiquer sans tenter d'apporter le remede. Sans miracle. Car, force est de croire qu'il n'y en pas. Ni de recette toute prete a la consommation. Le debat est ouvert aujourd'hui en guise d'invitation a l'enrichir, a l'entretenir pour mieux l'apprehender. C'est toute la problematique posee en toute sincerite, sans arriere-pensee. Mais force est de reconnaitre que devant cette appreciation d'echec, de faiblesse ou de mediocrite, il est des preoccupations certaines, toujours bonnes a devoiler, surtout lorsque ces dernieres ne faisant pas table rase de tout ce qui touche comme tabou a l'institution Ecole, sont suivies d'effet. Du moins l'effort est-il la, a se manifester sous plusieurs formes. Puisque les tentatives de resoudre les mille et un problemes vecus par la famille educative, dans toute son entite, valent la peine de les faire vivre pour les solutionner. Ensemble. Tous secteurs confondus, toute partie y ont interet.

Responsabilite partagee D'abord en situant les responsabilites de tout un chacun. Du chef d'etablissement, a l'enseignant, en passant par l'eleve. Et, bien entendu, la tutelle qui est comptable devant les parents qui ont place en elle leur confiance et devant tout cet ensemble qui constitue les elements fondateurs de l'ecole. Depuis 18 mois maintenant, l'education, ministere, directions, administration se deploient pour reprendre les manquements enregistres a la bonne mission de prise en charge de l'ecole, des ecoliers et de leurs parents. Face a l'attente de la societe qui, en fin de compte, est structuree par l'ecole, le pilier en quelque sorte qu'il ne faut pas perdre de vue, il est une reforme qui depuis les annees 2000 a fait son bonhomme de chemin. Meme s'il faut reconnaitre que le bout du tunnel est peut-etre encore long a atteindre. L'ecole est en fait toute une histoire, et son application. Elle commence par l'amelioration d'une situation en train d'etre reformee. Une des actions fondamentales qui a procede par l'evaluation des besoins, a travers l'installation de la commission chargee d'initier la charte d'ethique, composee de la famille educative et des syndicats, elaboration et enrichissement. Et ce en revisitant, en reactualisant les donnees deja posees sur la table des negociations avec tous les partenaires, social, familial, educatif. 2014-2015 aura ete plus qu'un ballon d'essai, en ces deux rencontres d'evaluation du systeme educatif, pour apporter un correctif a cette gouvernance devenue obligatoire, eu egard a la refonte pedagogique, la reecriture des programmes, le livre scolaire, en d'autres termes, arriver a un produit national, algerien pour constituer un socle de reference commun, et rattraper ces valeurs, veritable composante identitaire a travers le riche patrimoine de la litterature algerienne qui est le notre dans ses trois declinaisons : arabe, tamazight et francais.

Programme, mesures et application Tout un programme, donc, qui se veut un apport certain en remediation, en examination, en production-Revenir aux fondamentaux qui ont appris a des generations a lire, ecrire et calculer. L'education s'en est allee en campagne pour distiller ce plus dans 10 wilayas du nord et dans onze autres du sud. De la ou est partie cette action de volontarisme educatif afin de pourvoir au hiatus qui a sevi et qui continue de drainer d'autres manques a gagner et qui ne peut se faire sans l'assistance de tous les secteurs, en passant par les medias, veritable passerelle, qui jettent tous au depart deja leur fondements dans cette ecole maintes fois decriee, critiquee, denoncee sans jamais prendre la peine de se pencher reellement sur ces facteurs, portes en disgrace, a chaque fois que des tentatives de remise sur les rails se manifestent. Pourtant, au travers de ces approches avec les wilayas, il a ete mis en avant ces elements qui sont connus de tous, rendus palpables avec ces taux d'echec, de redoublement, de deperdition scolaire, qui sont reconnus par la tutelle. Sans faire dans l'alarmisme. Mais plutot pour avancer dans le bon sens en allant plus loin que le constat, en assurant un suivi, effectif de toutes les operations engagees. Un engagement non-stop pour un enjeu qui en vaut la chandelle. Une sacralite a laquelle il est tenu pour ne plus perdre de vue que les reperes ne sont plus la et qu'il ne faut plus se permettre de se voiler la face et ne pas tenter de les recuperer. Un des parametres est sans doute celui du respect de l'institution par tous ceux qui la composent. L'ecole reunit enseignants, eleves, administration et parents d'eleves. C'est une belle association qui donnerait de si bons resultats pourvu que l'on se donne la main pour contrecarrer cette irruption maladive de la violence, de l'exclusion, de la compromission de l'effort. Cet effort tant devoye et chahute, alors que c'est lui qui permet a l'enfant de murir, de se prendre en charge, de mesurer ses capacites intellectuelles, de le responsabiliser. Et la presente charte d'ethique s'y consacre. S'y attelle. Le controle continu en est un des supports pour crediter cette notion de donner l'enseignement et de le recevoir. Les principes fondateurs de la composante educative sont compris dans cette charte qui sera soumise a signature ce 29 novembre.

Revendications, oui, mais pas au detriment de l'eleve Le partenaire social, six des syndicats invites a cette signature, donnent d'ores et deja leur paraphe. Alors qu'il y a quelques jours, le mouvement de greve initie par le CLA n'a fait reagir que 250 enseignants de quatre wilayas sur les 101.000 du palier secondaire sur tout le territoire national. Les revendications etant toujours celles inherentes a l'element socioprofessionnel, quand ce qui peut etre clame pour ameliorer l'entite Ecole du point de vue pedagogique avec tout ce qui represente de l'acte d'enseigner, de l'ameliorer reste lettre morte- Et seuls les acteurs de cette ecole savent combien le metier d'enseigner est difficile, plus que tout autre metier. Car, celui ou celle qui le pratique est en continuel effort, avant, pendant et apres la classe. Tout comme l'eleve qui suit ce rythme pour etre en situation. C'est en fait : [beaucoup moins que] Creer un climat favorable pour une remise en ordre adequate, urgente et necessaire [beaucoup plus grand que]. Une bonne politique qui servirait les uns et les autres, encore faut-il regarder dans la meme direction. Celle de garantir un meilleur enseignement avec une meilleure formation, et non plus recruter dans le tas pour pallier l'urgence, accomplir un effort collectif, pour placer l'eleve au cœur des preoccupations de l'education nationale et venir a bout de toutes les derives qui ont atteint un seuil intolerable, entre violence, atteinte a l'integrite morale et physique, amalgame entre droits et devoirs, restituer a l'ecole la place qui lui sied, de qualite, autrement dit issue d'un pur produit algerien. A condition que tous contribuent a cette amelioration visee par les concepteurs de cette charte, sans avoir a hypothequer ou a compromettre l'avenir de millions d'eleves. Saliha Aoues

Copyright 2015 Horizons Provided by SyndiGate Media Inc. ( Syndigate.info ).
COPYRIGHT 2015 SyndiGate Media Inc.
No portion of this article can be reproduced without the express written permission from the copyright holder.
Copyright 2015 Gale, Cengage Learning. All rights reserved.

Article Details
Printer friendly Cite/link Email Feedback
Publication:Horizons (Algiers, Algeria)
Geographic Code:7IRAN
Date:Nov 25, 2015
Words:1221
Previous Article:33 contrebandiers arretes dans differentes regions.
Next Article:Sellal aujourd'hui a Ain Defla.

Terms of use | Copyright © 2018 Farlex, Inc. | Feedback | For webmasters