Printer Friendly

L'approche systemique de la gestion des ressources humaines. Le contrat psychologique des relations d'emploi dans les administrations publiques du XXIe siecle.

L'approche systemique de la gestion des ressources humaines. Le contrat psychologique des relations d'emploi dans les administrations publiques du XXIe siecle. DE LOUISE LEMIRE ET GAETAN MARTEL. Quebec: Presses de l'Universite du Quebec. 2007. Pp. 412, references bibliographiques, Cederom.

Bien qu'on ne cesse d'en parler, les solutions aux problemes colossaux de la gestion des ressources humaines dans les gouvernements se font rares. Alors que les sondages aupres des employes demontrent qu'il y a de serieux problemes d'engagement, de leadership et de fonctionnement, les politiciens eux-memes n'hesitent pas eux aussi a se prononcer sur la condition pitoyable des rapports entre la gestion et les employes de l'Etat. Plus d'un chercheur en est arrive a la conclusion que le pacte entre l'employeur et l'employe au gouvernement est desormais rompu.

C'est pourquoi ce volume promet d'etre utile non seulement aux chercheurs de nouvelles approches et de nouvelles connaissances, mais il merite d'etre lu a tous les paliers de la gestion gouvernementale. Il sonne le tocsin sur le besoin de repenser la demarche envers les employes, et demontre que les etapes a franchir sont faisables et meneront sans doute a une meilleure fonction publique.

La presentation du livre se prete autant a ceux qui voudront le puiser pour leur erudition qu'a ceux qui desireront s'en servir comme manuel de cours. Les professeurs sont effectivement gYtes. Douze cas de gestion des ressources humaines qui se rattachent aux chapitres du livre sont inclus sur un cederom. Chaque chapitre est accompagne d'encadres, de tableaux, de figures, d'une liste de locutions et de motscles, de questions de reflexion et de lectures suggerees que les enseignants et leurs etudiants trouveront utiles. Bref, c'est un livre qui a ete concu pour favoriser l'apprentissage et la discussion et qui fournit admirablement tous les outils necessaires.

Uapproche systemique favorisee par les auteurs est le fruit de deux perspectives (une de chercheur et l'autre de praticien), et se fonde sur une methode de verification. Les auteurs avancent une these peu discutee dans les cercles gouvernementaux : a savoir qu'au dela du contrat syndical ou de performance il existe un contrat psychologique entre l'employe et son superviseur qui est fonde sur un melange de confiance et de mutualite. Le probleme est que le contrat psychologique qui a longtemps defini le rapport employeur-employe n'est plus pertinent. En fait, l'ancien contrat--celui qui assumait que l'individu pouvait compter sur une securite d'emploi et memesur une continuite de promotions suivant de bonnes performances--n'existe plus. A sa place s'installe un nouveau contrat qui << repose plutot sur une relation d'emploi situationnelle qui s'inscrit dans une perspective de court terme et se caracterise par sa flexibilite et sa transferabilite >> (p.2). C'est-a-dire que le nouveau contrat est fonde sur une contractualisation de l'emploi. De son cote, l'employe a aussi transforme son interpretation psychologique du contrat d'emploi. Il rejette le paternalisme de l'ancien systeme, favorise une autonomie elevee et insiste sur un environnement de travail qui met l'accent << sur la qualite et l'enrichissement du travail, donc des fonctions et des responsabilites formelles, sans oublier une habilitation nouvelle et soutenue des individus dans l'organisation >> (p.2).

Les fonctions publiques se sont senties a l'abri de ce phenomene de transformation du contrat psychologique. Mais selon les auteurs, la realite prouve le contraire. Les consequences se font deja ressentir par un sentiment faible d'appartenance a l'organisation et, sans doute, par une faiblesse dans la performance de l'employe.

L'exploration du nouveau contrat psychologique est presentee en deux grandes parties. La premiere, composee de trois chapitres, fournit un survol de l'environnement de l'administration publique. Une attention particuliere est portee sur le contexte transformatif dans lequel evoluent les bureaucraties et qui aboutit sur une reflexion au sujet des valeurs propres a l'administration publique. Le deuxieme chapitre decrit la modernisation des administrations publiques au Canada et au Quebec et le troisieme brosse un tableau d'une perspective systemique de l'organisation. Ce bref traite au cour de l'etude est aussi l'assise essentielle sur lequel le reste du livre se pose. Les auteurs insistent sur le fait que la nouvelle approche au contrat psychologique depend d'une approche systemique. Il ne s'agit pas ici d'implanter des reformes dans un bureau ou une division. Le succes de l'entreprise a adapter son contrat psychologique depend d'une approche a l'echelle globale de l'organisme. Les auteurs concluent qu'il faut bien comprendre le modele canadien de l'administration publique tel qu'il existe avec toutes ses rigidites.

La deuxieme partie, la plus developpee du volume, est le cour du livre. Une presentation etoffee du concept du contrat psychologique commence avec un bref historique soulignant quelques lignes originales de Chester Barnard, et evoque ensuite les meilleurs tenors tout en en finissant avec la contribution capitale de l'americain D.M. Rousseau. Le cinquieme chapitre porte une attention plus particuliere a un nouveau concept que ce dernier a su developper dans son I-Deals : Idiosyncratic deals employees bargain for themselves (2005), soit les << conditions personnelles individuellement negociees >> (COPIN). Les COPIN pour L. Lemire et G. Martel constituent des ententes particulieres souvent negociees informellement et qui risquent de poser des difficultes : << des ententes non standards, volontaires et personnalisees entre un employe et son employeur, qui beneficient aux deux parties >> (p. 136).

Les COPIN sont-elles possibles dans un contexte bureaucratique au Canada? Les auteurs sont d'avis que oui, et diraient memes qu'elles sont essentielles si les gouvernements veulent s'attirer--et garder--des effectifs creatifs, intelligents et productifs. Mais la bataille n'est pas gagnee. Le contrat psychologique est fragile et souvent rompu. Les reactions individuelles peuvent etres manifestees ouvertement, comme le depart de l'organisation, des expressions de griefs, le vandalisme, le vol, des agressions ou des denonciations publiques. Elles peuvent aussi se manifester de facons plus subtiles, mais non moins dommageables : une negligence peut s'installer ainsi qu'une mefiance et un refus de collaborer et de partager son savoir.

Alors comment gerer un contrat psychologique (une multitude de COPIN) dans une entreprise aussi vaste qu'un departement gouvernemental? Les auteurs reviennent au theme de l'approche systemique dans un septieme chapitre qui revendique une sensibilite a l'approche culturelle, une attention particuliere aux principales strategies de ressources humaines, et aux systemes d'aide aux employes. Le huitieme chapitre porte plus particulierement sur la creation du contrat psychologique par un processus de socialisation organisationnelle. Il implique une approche reflechie envers le processus de recrutement, l'implantation de l'employe(e) dans l'organisation, et enfin une sensibilite aux liens qui peuvent se tisser entre ses gouts, ses interets, ses ambitions et ceux de l'employeur.

S'appuyant sur une vaste litterature, les auteurs offrent une gamme de strategies et de tactiques qui ont fait leurs preuves. Ils insistent sur une sensibilite envers les valeurs generationnelles, les valeurs de travail et les besoins de l'entreprise. Ils signalent l'importance de l'apprentissage des employe(e)s pour etablir le processus de socialisation organisationnelle. Cette grande mission est-elle possible a realiser? Uouvrage fait penser que oui, etudes de cas a l'appui, et lance le defi. Ce livre de L. Lemire et G. Martel est porteur de matiere a reflexion et de pistes possibles. Il merite une place importante dans la bibliotheque des chercheurs, des professeurs et des praticiens. Il ouvre la discussion sur un defi incontournable auquel font face les bureaucraties gouvernementales.

Patrice Dutil, est professeur agrege au departement de science politique et d'administration publique a l'Universite Ryerson.
COPYRIGHT 2008 Institute of Public Administration of Canada
No portion of this article can be reproduced without the express written permission from the copyright holder.
Copyright 2008 Gale, Cengage Learning. All rights reserved.

Article Details
Printer friendly Cite/link Email Feedback
Author:Dutil, Patrice
Publication:Canadian Public Administration
Article Type:Book review
Date:Sep 1, 2008
Words:1203
Previous Article:Two Cheers for Minority Government: The Evolution of Canadian Parliamentary Democracy.
Next Article:Beyond Westminster governance: bringing politics and public service into the networked era.
Topics:

Terms of use | Privacy policy | Copyright © 2021 Farlex, Inc. | Feedback | For webmasters |