Printer Friendly

L'Algerie cherche a institutionnaliser sa confrontation avec le Maroc.

Actualites Eecrit par (MAP)

A travers l'instrumentalisation de l'UA

L' Algerie cherche a institutionnaliser sa confrontation avec le Maroc a travers l'instrumentalisation de l'Union Africaine (UA) pour mener une guerre acharnee contre la marocanite du Sahara, a indique, lundi, l'universitaire Tajeddine El Husseini.

Reagissant aux propos tenus dimanche a Johannesburg par le Premier ministre algerien Abdelmalek Sellal, lors de la 25eme session ordinaire du sommet des chefs d'Etat et de gouvernement de l'UA, le professeur des relations internationales a l'universite Mohammed V de Rabat a affirme que l'Algerie s'emploie a impliquer certains pays dans une guerre contre la marocanite du Sahara a un moment ou le [beaucoup moins que]Polisario[beaucoup plus grand que] accumule les camouflets et les revers et peine a acceder a une reconnaissance au niveau international. Le regime algerien est obstine dans sa quete de detourner l'attention sur ses echecs internes en se focalisant d'une maniere obsessionnelle sur la question du Sahara marocain, a regrette M. El Husseini dans une declaration a la MAP. La preuve a-t-il explique, dans une enieme tentative d'attirer les regards loin des innombrables crises interieures qu'il peine a resoudre, le regime algerien se fait une fixation qui vire a l'obsession sur la question du Sahara marocain et demeure prisonnier d'idees depassees et de theses revolues alors que le monde entier oeuvre pour l'integration et la mise en place de groupements regionaux forts. M. El Husseini a ajoute que les responsables algeriens ont pris l'habitude d'occulter leurs echecs et l'impertinence de leurs choix economiques ainsi que la regression des libertes publiques et la dictature du regime qui pese sur l'ensemble du pays en se focalisant sur la question du Sahara marocain, faisant observer que l'Algerie n'a pas pu egalement sortir du modele de la rente gaziere et petroliere qui prend en otage son economie et l'avenir du peuple algerien. Il a egalement deplore le fait que le regime algerien continue a croire que sa force reside dans la faiblesse de son entourage, relevant que le pays voisin voit en le Maroc son plus grand concurrent et rival en raison de l'essor grandissant que connait le Royaume et dont en denotent tous les indicateurs socio-economiques. L'Algerie ferait mieux de plancher sur le reglement de la crise politique dont elle s'est engluee en raison de l'interminable guerre interne concernant la succession du president Bouteflika, a-t-il dit, relevant que la chute des prix du petrole et du gaz sur les marches internationaux vient rallonger la longue liste des problemes dont patit le pays, surtout que ces deux produits constituent plus de 97 pc des exportations du voisin algerien. Et de conclure que la diplomatie marocaine est tenue pour sa part de mener une campagne forte pour chasser l'entite fantoche du concert des pays africains et aupres des Etats anglo-saxons sympathisants du [beaucoup moins que]polisario[beaucoup plus grand que].

***

Sortie belliqueuse de Sellal

Un [beaucoup moins que]sentiment de frustration[beaucoup plus grand que] face aux succes du Maroc

Les propos belliqueux du premier ministre algerien, Abdelmalek Sellal, sur le Sahara marocain sont revelateurs d'un [beaucoup moins que]sentiment de frustration[beaucoup plus grand que] face aux succes du Royaume, a affirme le specialiste suisse du monde arabe, Jean-Marc Maillard.

Dans une declaration lundi a la MAP, M. Maillard a souligne que [beaucoup moins que]la position legitime du Maroc ne va pas etre entravee par l'attitude de M. Sellal, certainement irrite de constater la determination marocaine a developper les relations Sud-Sud comme le confirme si bien la tournee royale en Afrique[beaucoup plus grand que]. Ce genre de propos recurrents des dirigeants algeriens represente [beaucoup moins que]un aveu de faiblesse de leur position et pas seulement sur ce dossier[beaucoup plus grand que], a fait observer l'expert lausannois, en relevant que la politique d'ouverture constante du Royaume a conduit a un climat stable et favorable au developpement economique et social. Il a a cet egard considere que [beaucoup moins que]les chiffres de la croissance et des exportations sont tout a fait remarquables et peuvent susciter l'envie du grand voisin chamailleur[beaucoup plus grand que] d'autant plus que la stabilite est un critere cle du Maroc, [beaucoup moins que]un pays peu sensible aux aleas politiques[beaucoup plus grand que]. [beaucoup moins que]Cela peut bien evidement provoquer un sentiment de frustration[beaucoup plus grand que], a dit l'expert, estimant que [beaucoup moins que]ce ne sont pas ces considerations qui freineront le Royaume dans sa volonte d'apporter la stabilite a toute la region dans une constance remarquable que personne ne peut ignorer[beaucoup plus grand que]. De l'avis de M. Maillard, l'utilisation d'un vocabulaire hargneux ne sera jamais l'apanage du gouvernement marocain qui prefere les negociations diplomatiques ou l'interet de la population reste au centre des priorites contrairement a ce que le discours algerien voudrait faire croire. [beaucoup moins que]Avec cette nouvelle manoeuvre sur la question du Sahara, le code de conduite morale du gouvernement algerien apparait a nouveau sous son plus mauvais jour et cela est tout simplement desolant[beaucoup plus grand que], a-t-il conclu. Le conflit du Sahara dit [beaucoup moins que]occidental[beaucoup plus grand que] est un differend regional impose au Maroc par l'Algerie qui finance et heberge sur son territoire a Tindouf le front polisario. Ce mouvement separatiste, soutenu par le pouvoir algerien, revendique la creation d'un Etat factice au Maghreb. Cette situation bloque tous les efforts de la communaute internationale pour une integration economique et securitaire dans la region maghrebine.

Un aveu d'echec de la politique algerienne

La sortie du Premier ministre algerien a ete egalement comme [beaucoup moins que]un aveu d'echec de la politique algerienne[beaucoup plus grand que] par le president du Centre de developpement de la region de Tensift (CDRT), Ahmed Chehbouni. Au moment ou le Maroc deploie ses efforts et ses initiatives pour jouer pleinement sa partition dans le developpement economique de l'Afrique et contribuer a sa stabilite spirituelle, comme en temoigne le grand succes des recentes visites de SM le Roi Mohammed VI dans plusieurs pays du continent couronnees par une multitude de conventions de cooperation dans divers domaines (Agriculture, Sante, telecom, le champ religieux etc..), les responsables de l'Algerie, en pleine crise de pouvoir et de luttes internes fratricides, ont besoin, plus que jamais, d'echappatoire et de diversion a travers la question du Sahara, a-t-il releve dans une declaration a la MAP. Le Maroc, fort du succes de sa politique africaine, ne peut preter une quelconque attention a la bassesse des provocations algeriennes. Il devra faire fi de ces viles manoeuvres et poursuivre sur sa lancee dans le renforcement de sa cooperation avec les pays africains et aller de l'avant dans son projet de regionalisation avancee, a-t-il ajoute. Tout en qualifiant la manoeuvre algerienne de vouloir impliquer l'Union africaine (UA) dans la question du Sahara marocain, de [beaucoup moins que]fuite en avant[beaucoup plus grand que] d'un Etat qui continue d'essuyer des echecs cuisants, M. Chehbouni estime que l'Algerie est en train de jouer ses dernieres cartes. Le Maroc devra poursuivre sereinement son processus de developpement et federer l'action des differents acteurs qui contribuent au chantier de developpement des provinces du sud avec la consecration de la democratie locale et des principes des droits de l'homme, a-t-il ajoute.

***

Manoeuvre dogmatique de l'Algerie

Une tentative vaine pour plonger l'Afrique dans un imbroglio

La manoeuvre politique dogmatique de l'Algerie constitue une tentative vaine pour plonger l'Afrique dans un imbroglio qui ne sert pas les aspirations du continent en matiere de developpement, de stabilite, de securite et de prosperite, a affirme, lundi a Tetouan, Said Zekkari, enseignant chercheur a l'Universite Abdelmalek Esaadi.

En reaction a la declaration du premier ministre algerien, Abdelmalek Sellal dimanche lors du 25eme sommet de l'Union africaine a Johannesburg, M. Zekkari a souligne que l'Algerie, a travers son entetement [beaucoup moins que]chaotique[beaucoup plus grand que] a faire durer le conflit artificiel autour du Sahara marocain, tente de se debarrasser de ses crises internes qui ne cessent de s'aggraver d'annee en annee, et de detourner l'attention de l'Afrique sur des questions fondamentales liees au developpement, a la securite, a la stabilite et a l'exploitation optimale des ressources naturelles et humaines, vers des sujets secondaires qui n'existent que dans l'imaginaire des politiciens algeriens. Dans une declaration a la MAP, cet expert en droit international a note qu'au moment ou la communaute internationale, dont la societe africaine, oeuvre a unifier les efforts, les visions et les potentialites pour realiser la securite, la stabilite et le developpement, resoudre les conflits et reduire les tensions, le systeme algerien continue ses manoeuvres pour enflammer les conflits marginaux a l'encontre de l'histoire et de la raison, soulignant que les visites reussies effectuees par SM le Roi Mohammed VI a de nombreux pays africains refletent clairement les principes auxquels croit fortement le Maroc et sa quete pour realiser une unite africaine fondee sur les principes de developpement, de cooperation et de solidarite. L'universitaire a, dans ce sens, indique que les peuples africains, apres des decennies de guerre, de conflits et d'instabilite, aspirent, aujourd'hui plus que jamais, a un changement positif, loin de la logique des complots et de la procrastination devenue desuete par l'evolution du monde actuel. Il a ainsi conclu que la strategie du Maroc dans ses relations avec les pays africains constitue un [beaucoup moins que]choix mature[beaucoup plus grand que] prospectif, ainsi qu'une lecon d'ethique et d'attachement aux valeurs nobles, face a des pratiques negatives fondees sur des faits falsifies.

***

Les propos de Sellal sont le reflet d'une pensee figee

Les propos du Premier ministre algerien Abdelmalek Sellal a l'ouverture a Johannesburg de la 25eme session ordinaire du sommet des chefs d'Etat et de gouvernement de l'Union africaine (UA), sont le reflet d'une pensee figee et nostalgique de l'epoque de la guerre froide dont la question du Sahara n'est qu'un triste reliquat, a souligne le directeur general de l'Observatoire d'etudes geopolitiques (OEG) de Paris, Charles Saint-Prot.

Dans une declaration lundi a la MAP, M. Saint Prot releve que ce discours donne le sentiment que la diplomatie algerienne n'a pas evolue depuis un demi-siecle et qu'elle reste prisonniere d'une ideologie depassee [beaucoup moins que]Au regard des defis considerables qui sont ceux de l'Algerie d'aujourd'hui (succession politique, baisse des cours des hydrocarbures, defis securitaires ) et des enjeux geopolitiques regionaux, il est pour le moins curieux de voir que l'alpha et l'omega de la diplomatie algerienne se resument a entretenir un conflit artificiel pour nuire a son voisin marocain[beaucoup plus grand que], fait observer l'expert francais. Le chef du gouvernement algerien, qui evoquait une affaire de [beaucoup moins que]decolonisation[beaucoup plus grand que], a deforme la realite, selon M. Saint-Prot pour qui la decolonisation des provinces du sud marocain s'est faite en 1976 avec le depart des Espagnols et la retrocession des territoires au Maroc. [beaucoup moins que]Depuis, l'affaire du Sahara marocain est simplement un probleme d'ingerence dans les affaires marocaines en violation du droit international[beaucoup plus grand que], a-t-il soutenu. Le directeur general de l'OEG note en outre que le regime algerien continue, depuis 1984, a prendre les Africains en otage sur ce probleme qui ne les concerne pas et qu'il les traite meme avec un certain mepris en feignant de vouloir donner des lecons alors que tout le monde sait qu'il est le seul responsable et la principale partie prenante dans ce conflit qu'il a cree de toutes pieces et qu'il entretient par tous les moyens. Pointant du doigt l'inadequation du discours algerien avec la realite internationale, l'expert francais releve que le Premier ministre algerien reclame devant l'organisation africaine l'elargissement du mandat de la MINURSO et encourage l'agitation d'un pretendu envoye special africain qui est connu pour sa partialite alors que le dossier releve des seules Nations unies.

Sahara : Quand Sellal s'y mele-

En fonde de pouvoirs d'un regime [beaucoup moins que]sans visage[beaucoup plus grand que], comme l'a si bien decrit l'historien francais Pierre Vermeren, le chef du gouvernement algerien, Abdelmalek Sellal s'est fendu, dimanche soir a Johannesburg, d'un discours, dont les propos rappellent que c'est bien a Alger que se trouve la cle du differend regional sur le Sahara.

Seul a aborder le sujet a l'ouverture du 25e sommet ordinaire de l'Union africaine, Abdelmalek Sellal est parvenu ainsi a se distinguer en abandonnant la promotion de l image de l'Algerie comme [beaucoup moins que]observateur neutre[beaucoup plus grand que] et en revelant que ce conflit est porte bel et bien par la tenebreuse [beaucoup moins que] Djemaa[beaucoup plus grand que] d'Alger, qui entretient ce conflit depuis des decennies en caressant un chimerique reve de leadership regional. A travers les jeremiades distillees dans ce discours, le chef du gouvernement algerien a egalement avoue, sans le dire, les cuisants echecs essuyes au plan international par la machine diplomatique du regime dont il est l'homme lige, notamment dans l'enceinte onusienne la seule a etre saisie du dossier et ou le Conseil de securite continue de proner une solution politique negociee, en soutenant que la proposition d'autonomie marocaine, est la seule plate-forme credible pour les negociations. Ces memes propos sont tenus dans les grandes capitales internationales qui ont rejete tous les louvoiements et autres harcelements des maitres d'Alger, confortees en cela d'abord par le bien-fonde du droit historique du Maroc et sa souverainete sur l'ensemble de son territoire, puis par son serieux et sa credibilite internationale. Dans les propos tenus devant le sommet africain, Abdelmalek Sellal a aussi revele l'irritation de ses maitres face a la position impartiale de l'organisation des Nations unies sur ce dossier, en se rabattant sur une Union africaine, qui peine a survivre aux inquietants lendemains qui menacent certaines parties du continent, dans une vaine tentative de raviver des theses eculees auxquelles seuls quelques malentendants de ce cenacle continuent de croire.

Copyright Casanet 2015. All rights reserved. Provided by SyndiGate Media Inc. ( Syndigate.info ).
COPYRIGHT 2015 SyndiGate Media Inc.
No portion of this article can be reproduced without the express written permission from the copyright holder.
Copyright 2015 Gale, Cengage Learning. All rights reserved.

Article Details
Printer friendly Cite/link Email Feedback
Publication:Al Bayane (Al Dar Al Bayda', Morocco)
Geographic Code:6SOUT
Date:Jun 17, 2015
Words:2315
Previous Article:SM le Roi preside la ceremonie de fin d'annee scolaire 2014-2015.
Next Article:Seddiki plaide pour la promotion de l'investissement et la lutte contre la precarite au sein de l'entreprise.

Terms of use | Copyright © 2017 Farlex, Inc. | Feedback | For webmasters