Printer Friendly

Kerry au secours du processus de paix.

Le secretaire d'Etat americain, John Kerry, doit retourner aujourd'hui au Proche-Orient pour rencontrer le president palestinien, Mahmoud Abbas. Apres deux reunions, dans la soiree, avec le Premier ministre israelien, Benjamin Netanyahu et un groupe de negociateurs palestiniens dirige par SaE1/2b Erakat, le secretaire d'Etat americain devait repartir a Bruxelles pour assister a une reunion de l'Otan. Le president Abbas, qui presidait lundi soir une reunion de la direction palestinienne, a exige des assurances de

M.Kerry sur la liberation, par le gouvernement israelien, du dernier groupe de prisonniers d'avant les accords d'Oslo en 1993, sous peine de relancer ses demarches a l'ONU.

Lors de cette reunion, la direction palestinienne a egalement exclu toute prolongation des pourparlers au-dela de l'echeance du 29 avril sans un [beaucoup moins que]arret complet de la colonisation en Cisjordanie et a Al-Qods-Est[beaucoup plus grand que]. Peine perdue. IsraE1/2l a annonce hier la relance d'un projet de construction de 700 logements. Selon des informations de presse, les Palestiniens exigent, en plus des 26 detenus d'avant Oslo, dont la liberation etait prevue le 29 mars, celle d'un millier d'autres prisonniers dont des dirigeants de premier plan, des malades, des personnes agees et des femmes. Le gouvernement israelien propose 420 seulement qu'il choisirait, l'ouverture permanente du passage frontalier entre la Cisjordanie et la Jordanie et des mesures de regroupement familial. Une source israelienne a confie a l'AFP qu'un accord a ete elabore peu apres la visite du secretaire d'Etat americain. Conformement a cet accord presume, le gouvernement israelien doit liberer les 26 prisonniers palestiniens, dont des Arabes-Israeliens, en echange d'une grace avant mi-avril de Jonathan Pollard, condamne en 1985 a perpetuite aux Etats-Unis pour espionnage au profit d'IsraE1/2l. L'accord prevoirait, en plus, la liberation de 400 prisonniers palestiniens n'ayant pas de sang sur les mains et arrivant en bout de peine. En outre, IsraE1/2l s'engagerait a limiter les appels d'offres pour de nouvelles constructions dans les colonies de Cisjordanie occupee mais pas a Al-Qods Est. Les Palestiniens estiment que cette affaire ne les concerne pas. [beaucoup moins que]Nous rejetons tout lien entre Pollard et la liberation de nos prisonniers ou la prolongation des negociations[beaucoup plus grand que], selon un membre du Comite executif de l'OLP.

Samira B.

Copyright 2014 Horizons Provided by Syndigate.info , an Albawaba.com company
COPYRIGHT 2014 Al Bawaba (Middle East) Ltd.
No portion of this article can be reproduced without the express written permission from the copyright holder.
Copyright 2014 Gale, Cengage Learning. All rights reserved.

Article Details
Printer friendly Cite/link Email Feedback
Publication:Horizons (Algiers, Algeria)
Date:Apr 1, 2014
Words:387
Previous Article:Londres enquete sur les Freres musulmans.
Next Article:Les prisonniers de Gdeim Izik lancent un SOS.

Terms of use | Privacy policy | Copyright © 2019 Farlex, Inc. | Feedback | For webmasters