Printer Friendly

Jean LeBlanc, D'Agagianian a Wyszynski, Dictionnaire biographique des cardinaux de la premiere moitie du XXe siecle (1903-1958).

Jean LeBlanc, D'Agagianian a Wyszynski, Dictionnaire biographique des cardinaux de la premiere moitie du XXe siecle (1903-1958), Montreal, Wilson et Lafleur, 2017, 905 p. 87 $

Apres avoir publie en 2007 le Dictionnaire biographique des cardinaux du XIXe siecle, qui couvre les nominations de 1800 a 1903, Jean LeBlanc a heureusement recidive et poursuivi ses recherches jusqu'en 1958. Au verso de ce nouveau livre, Pierre Hurtubise a eu raison d'ecrire que l'auteur a tente de situer les 214 cardinaux, choisis par les papes Pie X (1903-1914), Benoit XV (1914-1922), Pie XI (1922-1939) et Pie XII (1939-1958), <<dans le contexte ecclesial et societal de leur temps >>. Ils sont decrits comme pasteurs, intellectuels ou diplomates. Leurs parcours biographiques sont fort interessants. Leur responsabilite principale consiste depuis 1059 a faire partie du conclave, qui elit un nouveau pape. Dans sa presentation, l'auteur situe dans leurs contextes les 60 premieres annees du XXe siecle et fait ressortir, a l'occasion, l'apport de cardinaux canadiens, en particulier de Paul-Emile Leger. Vu la surabondance de la matiere, ce compte rendu se limitera aux cinq representants du Canada. Ces derniers ont des points communs. Ils sont nes dans des families modestes. Quatre ont poursuivi leurs etudes jusqu'au doctorat en theologie, s'initierent a l'episcopat dans un petit diocese avant d'exercer leur ministere a Quebec, a Toronto ou a Montreal, firent partie de Congregations vaticanes sans etre alles aux reunions, ce qui fut different pour Paul-Emile Leger. Les quatre premiers ont pris position en faveur des francophones de l'Ouest canadien ou de l'Ontario. Quatre d'entre eux furent handicapes par des problemes de sante.

Louis-Nazaire Begin fut le deuxieme cardinal canadien, le premier ayant ete son predecesseur Elzear-Alexandre Taschereau, tous deux du siege primatial de Quebec. Choisi par le pape Pie X le 25 mai 1914, il arriva en retard a Rome et ne put participer aux conclaves de 1914 et de 1922. Polyglotte, il connaissait cinq langues anciennes et conversait en autant de langues courantes. D'abord eveque de Chicoutimi en 1888 a l'age de 48 ans, il fut bientot appele comme coadjuteur du cardinal Taschereau, auquel il succeda en 1898. Il prit position avec fermete, justice et sagesse dans le domaine de l'education. Lors de nombreux conflits industrieis, il a agi comme arbitre de facon plus positive que coercitive.

Felix Rouleau, devenu dominicain, changea son prenom en RaymondMarie. Il enseigna au scolasticat de sa communaute. A Ottawa, il fut le theologien de l'archeveque et un conseiller du delegue apostolique. Il fut eveque du diocese de Valleyfield en 1923, avant de succeder au cardinal Begin trois ans plus tard. Homme de jugement tres sur, erudit et diplomate, il n'eut pas le temps ni la sante de donner toute sa mesure a Quebec. Eleve au cardinalat des 1927, il mourrait subitement en 1931, a 65 ans. Il n'a voulu aucun eloge funebre lors de ses funerailles ; on lut son testament spirituel.

Le missionnaire oblat de Marie-Immaculee Jean-Marie-Rodrigue Villeneuve s'est avere un enseignant de haut calibre au scolasticat de sa communaute. Elu en 1930 premier eveque du diocese de Gravelbourg, il fut transfere a Quebec des l'annee suivante et devint cardinal en 1933. Premier Canadien a participer a un conclave en 1939, il s'interessa a tous les problemes de son temps. Travailleur acharne, orateur, administrateur remarquable, il ne portait pas moins un cilice sur son corps. Moraliste traditionaliste, il a souvent tenu des positions controversees. Chancelier de l'Universite Lavai, il appuya la fondation d'une Ecole des sciences sociales et politiques. Premier president de la Conference des eveques catholiques du Canada en 1943, il recut huit distinctions honorifiques, dont des doctorais honoris causa de cinq universites et la grande medaille de la langue francaise de l'Academie francaise. A la suite d'une premiere crise cardiaque en 1946, il mourut en janvier 1947, ayant prealablement lui aussi refuse tout eloge funebre.

Originaire de l'ile-du-Prince-Edouard, James Charles McGuigan fit ses etudes theologiques au Grand Seminaire de Quebec de 1914 a 1918. Secretaire et chancelier de son eveque de Charlottetown, il suivit ce dernier a Edmonton en 1922. Nomme au siege de Regina en 1930, il devint, a 35 ans, le plus jeune archeveque de toute l'Eglise catholique romaine. De Regina, il fut promu a Toronto en 1934 et fit partie de la premiere fournee de cardinaux du pape Pie XII en 1946. Il reussit a etre un administrateur hors pair. Il apaisa les tensions a l'egard des francophones au sein de l'Eglise et lors de crises politiques. Il instaura a Toronto un climat inedit de tolerance religieuse, se manifestant comme un pionnier de l'cecumenisme. Partisan des ceuvres sociales et des cooperatives, il fit face a l'immigration massive apres la Seconde Guerre mondiale. Compte tenu de son etat de sante, il participa passivement au concile Vatican II, s'en absentant meme en 1965. Ayant demissionne en 1971, il mourut d'une crise cardiaque en 1974.

Paul-Emile Leger est ne le 25 avril 1904. Membre du presbyterium diocesain de Valleyfield, il s'engagea dans la compagnie de Saint-Sulpice. En 1933, il fut envoye au Japon, ou il exerca son ministere presbyteral de diverses facons pendant deux sejours totalisant cinq ans. En 1940, il accepta d'etre vicaire general de son diocese d'origine, en meme temps que cure de la cathedrale. Apres la guerre, les Sulpiciens retablirent le College canadien a Rome, endroit ou residaient les pretres canadiens qui etudiaient dans les di verses universites. Paul-Emile Leger y fut envoye comme recteur, d'ou ses liens avec de nombreux eveques du Canada, comme intermediaire aupres du Vatican.

Apres le depart tragique de Mgr Joseph Charbonneau, Mgr Leger fut ordonne a Rome en 1950 pour lui succeder a Montreal comme archeveque. Faisant preuve d'energie indiscutable, il insista d'abord sur la moralita publique. Omnipresent dans les medias, il promut la dignite humaine des personnes defavorisees, grace a la fondation de plusieurs oeuvres sociales et caritatives. Homme de son temps, il s'est ouvert aux changements sociaux et au dialogue, passant d'une Eglise de chretiente a une Eglise de service. Eleve au cardinalat par Pie XII en 1952, il participera a quatre conclaves. Durant les quatre sessions automnales du concile Vatican II de 1962 a 1965, il fut un chef de file incontestable, y faisant 26 interventions orales et quatre ecrites, le deuxieme intervenant le plus prolifique. Membre de plusieurs commissions, il participa a la redaction de nombreux documents presentes lors des assemblees generales. Conscient de l'evolution fulgurante de la societe quebecoise, il demissionna le 9 novembre 1967, a l'age de 63 ans. Se consacrant aux personnes atteintes de la lepre en Afrique et ailleurs, il rendit des services ici et la a Montreal. Il termina ses jours avec ses confreres sulpiciens de 1984 a 1991. Honore de toutes parts durant sa vie par des universites et des organismes ecclesiaux, il a laisse un Journal, demeure inedit.

Etant l'oeuvre d'un seul auteur, il va de soi qu'un dictionnaire d'une telle ampleur est une oeuvre de compilation et de synthese, plutot que le fruit de recherches originales. La notice de chaque cardinal est suivie de la liste de ses publications et d'une bibliographie a son sujet. Plus le cardinal est connu, plus le texte qui lui est alloue est long. Les cinquante dernieres pages concernent les parcours episcopaux, les fonctions curiales et la structure du Sacre College. Cet instrument de travail est bien ecrit et facile a consulter. Jean LeBlanc s'avere un chercheur curieux ; il evite de porter des jugements sur les personnes, meme si parfois il emploie des expressions tranchantes. Son interet pour les cardinaux est assurement original.

Lucien Lemieux

Contrecceur
COPYRIGHT 2019 The Canadian Catholic Historical Assn.
No portion of this article can be reproduced without the express written permission from the copyright holder.
Copyright 2019 Gale, Cengage Learning. All rights reserved.

Article Details
Printer friendly Cite/link Email Feedback
Author:Lemieux, Lucien
Publication:Historical Studies
Article Type:Book review
Date:Jan 1, 2019
Words:1251
Previous Article:Francois LeBlanc, Une societe secrete en Ac adi e : l'Ordre de Jacques Cartier.
Next Article:Frere Marie-Victorin, Lettres biologiques: recherches sur la sexualite humaine, presentees par Yves Gingras.
Topics:

Terms of use | Privacy policy | Copyright © 2019 Farlex, Inc. | Feedback | For webmasters