Printer Friendly

Gros desagrements et plaintes repetitives.

Regions Eecrit par Saoudi El Amalki Marchands ambulants a Agadir L e phenomene des marchands ambulants sevit encore dans nombre de recoins dans la capitale du Souss. Plusieurs quartiers souffrent le calvaire, notamment a Dakhla, a Al Houda, a Ihchach- La proliferation de ces pratiques, de plus en plus accentuees, suscitent, en fait, un profond sentiment de gene et de malaise chez les citoyens. On appreciera, sans doute, les efforts louables deployes pour endiguer ces manies. Mais, il semble que ces mesures demeurent tres limitees, face a leur ampleur. Dans la presente livraison, on relatera la situation qui prevaut dans les Amicales, en particulier au sein de la rue Abdelaziz El Massi et l'avenue de l'unite nationale. En effet, selon une plainte adressee au maire d'Agadir dont on dispose d'une copie, les residents de ces parages ont signe massivement une petition, denoncant tous les desagrements auxquels ils font face, au quotidien. Aux abords de la mosquee du quartier en question, les vendeurs ambulants etalent leurs marchandises de toutes sortes : legumes, fruits, poissons et autres. Ces denrees alimentaires, en particulier les restes des poissons, degagent des odeurs nauseabondes et derangent visiblement les passants, en plus de la profusion des bestioles de tous genres. A en croire les plaignants, qui sont directement affectes par cette situation insupportable, ces marchands munis de charrettes et de triporteurs encombrent les passages et obstruent quasiment toutes les issues, car ils n'hesitent guere a occuper aussi bien la chaussee que les paves pour pietons. Cette pollution intolerable est accompagnee egalement de propos indecents et de disputes virulentes entre les vendeurs d'une part et avec les acheteurs, d'autre part. Les petitionnaires avancent meme que ces marchands ambulants, en etat de colere, ne manquent pas non plus, de brandir des armes blanches, sans parler, enchainent-ils, des voleurs et des clochards qui pullulent aux environs des mosquees. A tel point, ajoutent-ils dans le meme sillage, que ces endroits representent desormais un reel danger pour les habitants, tout en evoquant aussi l'atteinte a la sacralite de ces lieux de culte, a cause des expressions obscenes que les vendeurs echangent sans scrupule. Les accusateurs deplorent pareillement le fait que cet etat de fait altere l'esthetique de ces environs, plus particulierement l'avenue de l'Unite nationale, en face de la mosquee. Devant tous ces derangements chroniques, les protestataires s'indignent fortement et sollicitent l'intervention des autorites competentes afin qu'elles mettent un terme a leurs supplices. Dans le meme ordre d'idees, on croit savoir qu'une requete similaire est parvenue aussi dans les services de la Wilaya d'Agadir pour les memes raisons.

Copyright Casanet 2015. All rights reserved. Provided by SyndiGate Media Inc. ( Syndigate.info ).

COPYRIGHT 2015 SyndiGate Media Inc.
No portion of this article can be reproduced without the express written permission from the copyright holder.
Copyright 2015 Gale, Cengage Learning. All rights reserved.

Article Details
Printer friendly Cite/link Email Feedback
Publication:Al Bayane (Al Dar Al Bayda', Morocco)
Geographic Code:6MORO
Date:Nov 22, 2015
Words:438
Previous Article:Une dialectique indissociable dans le sud marocain.
Next Article:Fatma Ait Mous, Driss Ksikes et Asma Lamrabet primes a Rabat.

Terms of use | Privacy policy | Copyright © 2019 Farlex, Inc. | Feedback | For webmasters