Printer Friendly

Elections professionnelles du 7 aout.

Actualites Eecrit par La Redaction

11.682 candidats pour 2179 sieges a pourvoir

- Plus de cinq candidats pour chaque siege

- 20 representants seront elus a la chambre des conseillers

- Le PPS presente 640 candidats

L'electorat professionnel se rendra, vendredi prochain, aux urnes pour elire 2.179 candidats parmi les 11.682 briguant des sieges au sein des differentes chambres professionnelles du Royaume. Ces elections se derouleront selon un mode de scrutin uninominal pour les chambres d'agriculture. Concernant les autres chambres, elles auront lieu selon un mode de scrutin par liste dans le cas de l'election de deux membres ou plus au niveau d'une circonscription electorale donnee ou suivant un scrutin uninominal lorsqu'il est question d'elire un seul membre.

Les chambres concernees par ces elections, selon les regions, se repartissent en 12 chambres professionnelles touchant aux secteurs de l'agriculture, du commerce, de l'industrie, des services et de l'artisanat, en plus de 4 chambres de la peche maritime. Il ressort de la repartition selon les chambres que 622 sieges ont ete reserves aux chambres de l'agriculture, 827 aux chambres de commerce, d'industrie et de services (CCIS), 558 aux chambres de l'artisanat et 127 aux chambres de la peche maritime. S'agissant de la repartition des candidatures sur les chambres, 2.156 candidats ont ete presentees dans les chambres d'agriculture, soit un ratio de 3,5 candidats par siege, 5.275 dans les CCIS (plus de 6 candidatures pour un siege), 3.956 dans les chambres de l'artisanat (7 candidats par siege) et 295 dans les chambres de la peche maritime (plus de 2 candidats pour chaque siege a pourvoir). Concernant la repartition des sieges selon l'appartenance politique des candidats, le nombre des candidatures presentees par les candidats appartenant a des partis politiques a atteint un total de 9.570 candidats, soit un taux de 82%, contre 2.112 candidats sans appartenance politique. Ainsi le Parti de l'Istiqlal a presente 1551 candidats (13,28%), le Parti authenticite et modernite (1492 candidats - 12,77%), le Parti de la justice et du developpement (1388 candidats - 11,88%), le Rassemblement national des independants (1353 candidats - 11,58%), l'Union socialiste des forces populaires (960 candidats - 8,22%), le Mouvement populaire (898 candidats - 7,69 %), le parti du progres et du socialisme (640 candidats - 5,48%), l'Union constitutionnelle (612 candidats - 5,42%). Les autres 21 autres formations politiques ont presente entre un seul et 151 candidats.

Ces elections revetent une importance particuliere car intervenant en prelude a l'election des representants des chambres professionnelles a la Chambre des conseillers qui est composee, selon la constitution, de 120 membres, dont 20 representant les chambres professionnelles, 8 la Confederation generale des entreprises du Maroc (CGEM), 20 les syndicats et les representants des salaries et 72 les membres des municipalites et conseils ruraux. De par le role representatif, consultatif et administratif des chambres professionnelles ainsi que leurs missions organisationnelles et d'encadrement, les instances professionnelles ont incite les professionnels a s'inscrire aux listes electorales et a participer en masse a ces rendez-vous electoraux, afin de contribuer a l'amelioration de la performance des differentes chambres et a la promotion de leur vocation representative. Ces memes instances ont egalement mis en avant l'importance de ces echeances et leur role decisif pour hisser les chambres professionnelles a la place qui leur echoit parmi les institutions economiques publiques du Royaume. Sur un autre registre, les partis politiques misent sur ces elections, eu egard a leur role dans le quotidien du citoyen et leur place dans la composition de la chambre des conseillers. Ils y voient egalement un veritable indicateur pour mesurer leur popularite et leur influence, quatre annees apres les mutations qu'a connues le Maroc. Par ailleurs, le ministre de la Communication porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi, a mis l'accent sur la vigilance continue qui sera de mise afin de securiser ce rendez-vous electoral et parer a tout acte frauduleux, revenant sur l'action menee conjointement avec le Conseil national des droits de l'Homme en vue de mettre au point un systeme d'observation efficace.

Le gouvernement, a-t-il soutenu, est resolu a garantir la libre expression des citoyens quant au choix de leurs representants, revenant sur l'adoption par l'Executif en avril dernier de six projets de decrets relatifs aux chambres professionnelles et a leur election. Ainsi et de l'avis de plusieurs acteurs politiques et professionnels, ces elections font office d'une serieuse epreuve politique pour le gouvernement en termes de transparence et de mise en oeuvre de la constitution qui stipule que [beaucoup moins que]les elections libres, sinceres et transparentes constituent le fondement de la legitimite de la representation democratique. Les pouvoirs publics sont tenus d'observer la stricte neutralite vis-a-vis des candidats et la non-discrimination entre eux[beaucoup plus grand que].

Copyright Casanet 2015. All rights reserved. Provided by SyndiGate Media Inc. ( Syndigate.info ).
COPYRIGHT 2015 SyndiGate Media Inc.
No portion of this article can be reproduced without the express written permission from the copyright holder.
Copyright 2015 Gale, Cengage Learning. All rights reserved.

Article Details
Printer friendly Cite/link Email Feedback
Publication:Al Bayane (Al Dar Al Bayda', Morocco)
Date:Aug 6, 2015
Words:795
Previous Article:La question de la culture au coeur des preoccupations du PPS.
Next Article:Mobilisons nous pour sauver des vies.

Terms of use | Copyright © 2017 Farlex, Inc. | Feedback | For webmasters