Printer Friendly

Egypte : Le ministre de la Justice limoge apres une sortie hasardeuse sur le prophete.

Le ministre egyptien de la Justice, Ahmed el-Zind, n'avait pas ete tres inspire le 11 mars 2015 en voulant donner des gages de neutralite de son departement et d'application implacable des decisions de justice, quels que soient le rang social et le poids religieux du prevenu. Ahmed el-Zind, sans trembler le moins du monde, avait declare qu'il n'hesiterait pas a mettre derriere les barreaux un prophete si les faits qui lui sont reproches sont graves. Ces propos, comme on pouvait s'y attendre, avaient suscite uneprofonde emotion populaire et el-Zind a ete limoge hier dimanche 13 mars, fait savoir le bureau du Premier ministre egyptien a travers un communique.

Le desormais ex-minstre de la Justice repliquait a un presentateur de television qui voulair savoir s'il irait jusqu'a placer en detention sept journalistes qui l'auraient diffame. [beaucoup moins que] Meme s'il s'agissait d'un prophete, la paix et les benedictions de Dieu soient sur lui, (je serais pret a l'emprisonner, ndlr) [beaucoup plus grand que], avait repondu Ahmed el-Zind. Le souci c'est que la formule du ministre fait penser directement au prophete Mahomet, ce qui a provoque l'ire de beaucoup d'Eegyptiens, qui ont accuse el-Zinf de blaspheme.

Certes il avait vite enchaine en disant : [beaucoup moins que] Je demande a Dieu de me pardonner [beaucoup plus grand que]. Mais ces excuses etaient tombees a plat dans un pays qui ne badine pas avec ces questions. Meme la tres veneree Universite Al Azhar etait montee au creneau pour critiquer cette sortie. Bon, les sages ont fait preuve de diplomatie et n'ont pas cite nommement le ministre mais ont demande de [beaucoup moins que] respecter le nom du prophete dans les discours publics et les medias et d'eviter toute insulte a son egard, meme non intentionnelle".

Ce n'est pas la premiere fois qu'el-Zind provoque un tolle, il avait il y a peu appele a assassiner des milliers d'opposants, ce qui est foncierement dangereux dans un pays oo les frictions avec les franges islamistes peuvent faire des centaines de morts

Copyright - AFRICAN MANAGER - 2016 - All Rights Reserved Provided by SyndiGate Media Inc. ( Syndigate.info ).

COPYRIGHT 2016 SyndiGate Media Inc.
No portion of this article can be reproduced without the express written permission from the copyright holder.
Copyright 2016 Gale, Cengage Learning. All rights reserved.

Article Details
Printer friendly Cite/link Email Feedback
Publication:African Manager (French)
Date:Mar 14, 2016
Words:378
Previous Article:Le pere d'un terroriste qui a refuse de recuperer la depouille de son fils s'excuse aupres des familles des martyrs.
Next Article:Tunisie : La liste des beneficiaires de l'amnistie generale sera revisee.

Terms of use | Privacy policy | Copyright © 2019 Farlex, Inc. | Feedback | For webmasters