Printer Friendly

Docteur, Je suis toujours ballonne - ALBAYANE.

Un trouble benin mais irritant a la longue, le ballonnement est d'autant plus frustrant qu'aucun remede ne le soulage. Mais il semble aujourd'hui possible de s'en debarrasser grace a de nouvelles approches de traitement.

Est-ce que c'est grave?

Ballonnement, gaz, gonflement... beaucoup de descriptions pour un meme etat que connait un grand nombre de gens a des degres differents, certains parleront meme de sensation de quasi explosion. Il est a l'origine d'un inconfort lors de la digestion. A ne pas confondre bien sur avec une occlusion qui traduit un arret complet des gaz et des selles et qui est une urgence, le ballonnement est sans danger, mais il est quand meme mal vecu par la plupart, surtout lorsqu'il s'inscrit dans la duree.

Qu'est ce qui cause ce ballonnement?

Ce que nous croyions jusqu'a recemment, c'est que le ballonnement est la consequence de trop de retention de gaz intestinaux seulement. D'ailleurs le fait d'agir sur ce volet seul donne peu voire pas de resultats. Grace a de multiples recherches, nous arrivons a mieux comprendre aujourd'hui qu'en fait il s'agit de plusieurs autres facteurs. La musculature abdominale est mise en cause, et serait dysfonctionnelle chez certains des patients ballonnes : les muscles de l'abdomen se relachent trop apres le repas et on peut avoir un ventre tres gonfle. D'autre part, ces personnes seraient plus sensibles que d'autres a la douleur : tandis que ce phenomene de digestion et ses contractions se passe silencieusement chez le sujet sain, chez d'autres il serait percu douloureusement ou du moins desagreablement. Les gaz ont bien sur leur role la-dedans : ils sont d'une part, produits en exces et d'autre part, pas assez bien evacues. C'est la le role de l'alimentation et des bacteries intestinales qui les fermentent.

Quelle alimentation en cause?

Les aliments incrimines sont les aliments qui fermentent le plus et donc qui vont produire plus de gaz. Les aliments avec la plus forte capacite a produire des gaz sont le haricot blanc, le chou, les oignons, le celeri, les carottes, les pruneaux, les abricots et les bananes. Les aliments les plus fermentescibles car riches en fructose sont egalement : la pomme, poire, prune, pruneau, raisin, figue, datte, fruits en boite, jus de pomme, de raisin, de poire, confiture au jus de fruits, miel, boissons gazeuses et gommes a macher. La liste est donc plus longue que dans notre imagination qui pense que seules les boissons gazeuses et les feculents donnent des gaz. Mais il faut savoir que l'alimentation n'est pas le seul facteur influencant le ballonnement intestinal. C'est ce qui explique certains commentaires du genre : je ne mange aucun des aliments producteurs de gaz mais ca ne change rien a mon cas.

Quel traitement?

Logiquement, on devrait s'attaquer a toutes les causes du ballonnement : le dysfonctionnement musculaire, la retention des gaz et l'hypersensibilite. Il n'existe pas jusqu'a present de traitement ciblant le dysfonctionnement de la musculature abdominale dans cette condition.

Les conseils dietetiques reposent sur l'eviction des aliments cites plus haut. On prescrit generalement du charbon actif pour l'absorption des gaz mais son efficacite n'est pas tres grande. Certains nouveaux traitements permettent d'agir sur l'hypersensibilite et en meme temps sur l'evacuation des gaz en agissant sur les recepteurs de la serotonine (transmetteur du systeme nerveux). Des antidepresseurs a petite dose peuvent aussi etre essayes.

L'espoir le plus grand de pouvoir soulager ce mal reste les probiotiques : ce sont des bacteries qui aident a reguler notre flore intestinale (les bacteries vivant dans notre intestin). L'activite physique ou le sport modere a aussi un effet benefique sur le ballonnement s'il est pratique regulierement.

En pratique

Le ballonnement intestinal revele un desequilibre global de l'intestin : mauvaise compliance des muscles, mauvaise circulation des gaz, sensibilite anormale... Sa prise en charge doit donc absolument comporter une vue d'ensemble : un seul traitement ou medicament ne peut pas venir a bout de ce mal. Le changement des habitudes alimentaires est une etape essentielle qui doit etre menee intelligemment : les regimes stricts etant tres difficiles a appliquer dans la duree, l'approche doit plutot se faire au cas par cas par des tests de sensibilite aux aliments propres a chacun. Le fait d'accompagner le patient sur le plan psychologique est aussi tres important : en effet beaucoup de troubles intestinaux s'aggravent par l'anxiete ou le stress. Les resultats ne se voient pas d'une facon immediate et il ne faut pas perdre patience pour autant.

Dr Ilham Azghari

(Hepato-gastroenterologue

drazghari.gastro@gmail.com)

Copyright Casanet 2019. All rights reserved. Provided by SyndiGate Media Inc. ( Syndigate.info ).
COPYRIGHT 2019 SyndiGate Media Inc.
No portion of this article can be reproduced without the express written permission from the copyright holder.
Copyright 2019 Gale, Cengage Learning. All rights reserved.

Article Details
Printer friendly Cite/link Email Feedback
Publication:Al Bayane (Al Dar Al Bayda', Morocco)
Date:May 17, 2019
Words:747
Previous Article:C'est le moment d'arreter... - ALBAYANE.
Next Article:L'Alabama bannit l'avortement - ALBAYANE.

Terms of use | Privacy policy | Copyright © 2021 Farlex, Inc. | Feedback | For webmasters |